Ceinture de Plomb

Ceinture de Plomb 2018, liste et vote

La récompense la plus honteuse du catch est de retour. Qui repartira cette année avec la ceinture de plomb ?

Je déteste les arguments : ils sont toujours vulgaires et quelquefois convaincants.
Oscar Wilde

Une année calendaire ne serait pas complète sans la Ceinture de Plomb, aussi festive que votre gastro d’entre deux réveillons ! Voici la liste des 15 cibles que nous vous proposons de darder de vos flèches argumentées.

La Ceinture de Plomb ? Vous me la mettez ici, s’il vous plaît.

 

 

Ceinture de Plomb 2018, les candidats et le vote

Comme le merveilleux écrin de VoxCatch nous offre gracieusement une visibilité accrue pour cette grande occasion, sans doute se trouvera-t-il ici un certain nombre de lecteurs qui n’ont jamais entendu parler de la récompense la plus honteuse du catch planétaire. Voici donc tout d’abord quelques explications sur la nature du bouzin.

 

La Ceinture de Plomb, c’est quoi ?

La Ceinture de Plomb, c’est un truc qu’on a lancé en 2009, inspirés par le Ballon de Plomb de nos copains des Cahiers du Foot (c’est pas le seul truc qu’on leur a piqué, loin de là). Le principe : désigner le ou la catcheuse qui, au cours de l’année écoulée, nous a le plus consternés, irrités, dégoûtés, scandalisés… Ou plutôt le (ou la) faire désigner par les lecteurs, l’équipe du site se contentant de fournir une liste de 15 noms. Et comme on suit principalement la WWE, la CDP ne porte que sur des performers y ayant évolué dans l’année. Et uniquement sur leurs perfs dans le roster principal (soit Raw, Smackdown et les ppv). Sauf exceptions (quand les deux membres sont tellement interchangeables qu’on a peine à les distinguer), nous ne citons pas les équipes, mais les catcheurs et catcheuses individuellement. Enfin, la CDP ne peut être attribuée qu’une fois : le seul moyen d’être sûr de ne pas l’obtenir, c’est de l’avoir déjà obtenue par le passé !

Dès le départ, nos listes de 15 candidats étaient volontairement hétéroclites : on y a toujours retrouvé aussi bien des jobbers lamentables que des stars surpushées, des midcarders moroses et des part-timers lassants, des gimmicks pathétiques que des botcheurs compulsifs… Évidemment, l’exercice est extrêmement subjectif. Avant tout parce que les premiers responsables de ce que nous voyons à l’écran, ce sont les bookers. C’est la creative team qui décide de donner un temps d’antenne disproportionné à un catcheur médiocre, c’est elle qui rédige les promos désespérantes d’un autre, c’est elle qui nous inflige des storylines affreuses et des stipulations grotesques. Mais qu’on le veuille ou non, ce sont les catcheurs qui donnent vie à tout cela, et c’est donc sur eux que tombe notre opprobre.

La Ceinture de Plomb dénonce donc en vrac la faiblesse in-ring, la nullité au micro, la stupidité d’un gimmick, le push démésuré… mais aussi, à l’occasion, la déveine noire voire les mauvaises actions commises dans la vraie vie. Au fond, l’intérêt réel de cette consultation réside bien moins dans le classement final que dans les débats qu’elle suscite. A la grande époque des CDC, quand chaque papier engendrait des dizaines de commentaires, parfois très étayés, c’était un vrai plaisir de lire les arguments des uns et des autres en faveur des uns et en défaveur des autres. Nous espérons que, cette fois encore, il en ira ainsi, et chacun viendra cracher son venin dans les comms pour emporter la décision !

Un point de détail : traditionnellement, nous demandions aux lecteurs de classer les catcheurs que nous leur présentions dans l’ordre, en commençant par celui ou celle qui, d’après eux, méritait le plus la discutable distinction, jusqu’à celui ou celle qui la méritait le moins. Cette fois, ce n’est pas possible pour des raisons techniques, le module de WordPress ne nous offrant pas cette possibilité. Dès lors, vous ne voterez que pour un seul candidat : celui à qui vous voulez attribuer la Ceinture de Plomb. Les résultats seront dévoilés dans dix jours, aussi n’hésitez pas à convaincre vos camarades de rejoindre votre blanc panache !

Bon ben OK, tes arguments m’ont convaincu.

 

Le palmarès

Il serait trop long de citer intégralement chaque classement ici, aussi voici les top 5 de chaque année. Jusqu’ici, chaque lecteur pouvait attribuer au max 15 points à un candidat, aussi nous avons calculé pour chacun la moyenne obtenue : plus on avait de points, plus on était haut dans le classement.

2017
1. Mojo Rawley, 8,88 points sur 15 possibles
2. James Ellsworth, 8,66 points
3. Big Cass, 8,42 points
4. Enzo Amore, 8,34 points
5. Bray Wyatt, 8,00 points

2016
1. Adam Rose, 8,97 points sur 15 possibles
2. Mojo Rawley, 8,37
3. Titus O’Neil, 8,30
4. Alberto Del Rio, 7, 92
5. Les Shining Stars, 7,59

2015
1. The Ascension, 10,08 points sur 15 possibles
2. Adam Rose, 9,26
3. The Big Show, 8,93
4. Brie Bella, 8,80
5. The Miz, 7,98

2014
1. Cameron, 9,39
2. Kane, 9,17
3. Big Show, 8,98
4. Aksana, 8,96
5. Adam Rose, 8,27

2013
1. Ryback, 10,43
2. Curtis Axel, 9,61
3. The Miz, 9,10
4. Eva Marie, 8,54
5. Wade Barrett, 7,52

2012
1. The Great Khali, 9,68
2. Aksana, 9,10
3. Tensai, 9,09
4. Ted DiBiase, 8,16
5. Evan Bourne, 7,56

2011
1. Sin Cara, 9,78
2. The Great Khali, 8,23
3. Jinder Mahal, 8,09
4. Jacob Novak, 6,81
5. Johnny Curtis, 6,74

2010
1. Matt Hardy, 9,24
2. The Great Khali, 8,07
3. Shad Gaspard, 7,60
4. David Otunga
5. Titus O’Neil

2009
1. Hornswoggle (scores non dispos)
2. The Great Khali
3. Eric Escobar
4. Les Bella Twins
5. Matt Hardy

Comme vous le voyez, on retrouve un peu de tout dans ces classements. Très peu de main eventers de premier plan, toutefois. On a eu beau, à l’occasion, nominer des grands noms que nous jugions indignes du traitement de faveur dont ils étaient l’objet (Undertaker, Triple H, John Cena, Randy Orton, Brock Lesnar…), les lecteurs ont généralement préféré porter leur ire sur des catcheurs plus insignifiants. En ira-t-il de même cette année ? C’est à vous qu’il appartient d’en décider.

 

Big up à l’opiniâtreté du Great Khali, qui a fini par être sacré après avoir terminé trois fois de suite à la deuxième place !

 

 

La liste

Avant toute chose, qu’on nous permette de répéter ce mantra en guise de bouclier visant à nous protéger des cris d’orfraie que nos listes de 15 suscitent généralement : si on avait demandé à cent suiveurs de la WWE de donner, chacun, sa liste de 15 nominés à la Ceinture de Plomb, on se serait très probablement retrouvés avec cent listes différentes, tant les critères de ce qui est détestable varient selon les fans. D’ailleurs, comme toujours, nos débats internes furent animés, et de nombreux noms ont été évoqués qui, finalement, n’ont pas été retenus : citons, en vrac, Aiden English, Alicia Fox, Apollo Crews, Bayley, Chad Gable, Curt Hawkins, Dana Brooke, Jason Jordan, Kane, No Way José, Sanity, Sasha Banks, Shelton Benjamin, Tamina, Titus O’Neil, Tye Dillinger ou encore Zack Ryder. Mais voilà, on ne peut pas contenter tout le monde, et les quinze finalement désignés représenteront dignement leurs camarades restés dans l’ombre ! Les voici, dans l’ordre alphabétique.

 

– Baron Corbin
Le loup solitaire qui ne faisait peur à personne est devenu un larbin sur lequel tout le monde s’essuie les pieds.

– Big Cass
Déjà pathétique l’année dernière, celle de son gros push complètement raté (il avait d’ailleurs fini très bien classé à la CDP), il est revenu toujours aussi nul cette année, gâchant le grand retour in-ring de Daniel Bryan, avant de se faire virer comme un malpropre pour être apparu bourré en public pendant une tournée. Merci et au revoir champion, ta seule chance de gagner une ceinture individuelle à la WWE, c’est la CDP !

– Bobby Lashley
La bête de puissance restera dans les mémoires pour nous avoir montré son cul. Nuff said.

– Bray Wyatt
Souvent placé, jamais gagnant, revoici Bray, qui a tenté de se réinventer en 2018 en devenant le frère en folie de Matt Hardy. Mais il s’est fait éclipser par le vainqueur de la CDP 2010, le pauvre. Si ce run censément jouissif vous a cassé les bonbons, ce candidat est fait pour vous !

– Brie Bella
On a capté, elle est sympa parce que c’est la meuf à Bryan. Du coup on est censés l’aimer, alors même que lors de ses (heureusement rarissimes) apparitions dans le ring, elle vampirise sans vergognes les principaux moves et taunts de son génial mari. Dites non au népotisme, votez Brie Bella !

– Brock Lesnar
« Cenawinslol » fut longtemps un meme au sein de l’IWC. Brockwinslol l’a avantageusement remplacé : Cena, au moins, était là toutes les semaines. Le gorille albinos, lui, squatte le titre suprême depuis des temps immémoriaux, livre exactement le même match quand elle consent à descendre dans l’arène, et se casse ensuite pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Donnons-lui enfin la seule ceinture qu’il mérite réellement !

– Jinder Mahal
Certes, il aura évolué en 2018 un cran plus bas qu’en 2017, qui l’a vu devenir, et longtemps rester, champion WWE. Il n’empêche : en capturant le titre US à Mania contre le formidable Rusev puis en continuant de traîner son corps hypertrophié et son catch démodé dans la midcard, il est encore resté beaucoup trop haut, bordel. Qu’on le plombe une bonne fois pour toutes !

– Lana
Toujours aussi inexistante in ring, elle a fait les frais d’une de ces storylines de théâtre de boulevard que Vince McMahon affectionne tant. Rendez-nous la Russe froide comme la glace, et débarrassez-nous de cette cruche qui a pris sa place.

– Mike Kanellis
Alors on a un rédacteur qui le hait de tout son être et a menacé de mettre le monde à feu et à sang s’il n’était pas dans la liste. Corwin, tu es demandé dans les comms pour justifier la candidature de Monsieur Maria.

– Nia Jax
Elle mérite enfin son surnom de « Big Show au féminin ». Pas parce qu’elle terrifie tout le monde avec son gabarit colossal, mais parce qu’elle turne plus qu’une porte de saloon un soir d’open bar.

– Randy Orton
Il en a marre, le Randy, ça se voit, non ? Il a tout gagné, absolument tout, à la WWE, et ça le saoule de devoir, pour la millième fois, passer de face silencieux à Legend Killer fatigué. Qu’on l’achève avec la CDP, please.

– Shane McMahon
Non mais là il faut arrêter monsieur. Vous avez 50 balais, vous ressemblez à un papa venu voir son fils adolescent jouer un match de foot, pas à un catcheur capable de tenir la dragée haute à des colosses qui, du fait de votre patronyme, se retrouvent obligés de vendre vos lamentables imitations de coups de poing. Et si vous voulez en finir avec la vie, vous pouvez le faire bien plus facilement (et en gênant moins de monde) qu’en vous jetant mille fois de suite à travers une table située trois mètres au-dessous de vous, c’est gênant là.

– Shawn Michaels
Non Shawn, pas toi, pas après tout ce que tu as fait ! Tu nous avais offert les plus beaux adieux de l’histoire du catch, tu t’étais tenu à ta parole, et voilà que tu es revenu sur ta promesse pour les beaux yeux des cheikhs saoudiens ? Notre déception est indicible. L’amour absolu que nous te portions n’est plus qu’un lointain souvenir. Rarement catcheur nous aura autant atterrés. Te donner la CDP sera notre exutoire.

– Shinsuke Nakamura
Haha, il met des coups de pied dans les couilles ? Et sinon ? Heu… Sinon, il remet des coups de pied dans les couilles ? Ah ben oui, c’est ça.

– The Undertaker
C’est honteux. On a juste envie de détourner les yeux. Mais on ne peut pas. Il est toujours là, alors que sa place est depuis longtemps au mieux au bord d’un étang avec une canne à pêche. Le match contre Cena à Mania, qui aurait été titanesque dix ans plus tôt, a été cauchemardesque, tout comme son affreux buildup. Puis il y a eu cette horrible reformation de DX à Riyad. Il paraît qu’il va enfin arrêter en 2019. Soit au moins cinq ans trop tard.

 

Voilà, à vous de voter, de faire voter, et surtout de commenter ci-bas. Qui mérite la CDP ? Qui n’aurait jamais dû être dans la liste ? A quoi votre liste aurait-elle ressemblé ? Pourquoi est-ce que vous aussi vous haïssez Mike Kanellis ? Tant de questions à méditer pendant le réveillon !

 

– Dis, vieux, tu le savais toi, que les Joyaux de la Couronne, ils étaient en plomb ?
– Hein ? Qui êtes-vous monsieur ?

Cliquez pour commenter

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut