Catch

Ceinture de Plomb 2018 : résultats

En tout temps, en tous lieux, le public est injuste.
Voltaire

Pas sûr que cette sentence suffira à consoler le (ou la, suspense !) vainqueur de la Ceinture de Plomb 2018. Pas sûr d’ailleurs qu’il (ou elle, suspense) a déjà entendu parler de Voltaire. Mais le public s’est exprimé, et de façon tranchée. Voici le moment tant attendu par tous, et tant redouté par les quinze nominés.

 

– Pas moi s’il vous plaît !
– Ni moi !
– Ni moi !
– Ni moi !
– Mais que se passe-t-il ? Où suis-je ? Qui êtes-vous ?
– Chut Taker, on t’expliquera après.

 

Ceinture de Plomb 2018 : résultats

 

Notre consultation annuelle a été un grand succès, par la grâce de VoxCatch qui nous a fait de la belle pub ! 340 suiveurs ont voté pour élire le (ou la, suspense) titulaire de l’honteuse breloque, et comme chaque année, voire plus encore que d’habitude, ça va faire causer dans les chaumières !

Rappelons que vous étiez invités à sélectionner le vainqueur parmi cette liste de quinze braves gens : Baron Corbin, Big Cass, Bobby Lashley, Bray Wyatt, Brie Bella, Brock Lesnar, Jinder Mahal, Lana, Mike Kanellis, Nia Jax, Randy Orton, Shane McMahon, Shawn Michaels, Shinsuke Nakamura et The Undertaker. Un beau ramassis de foirades en 2018, entre vieilles gloires en quête d’un dernier chèque, champion aussi absent qu’intouchable, gimmicks désastreux, catch neurasthénique, népotisme insupportable…

Rappelons aussi le palmarès de la virtuelle distinction, qui met en évidence la variété des profils dénoncés : Hornswoggle 2009 (nain), Matt Hardy 2010 (midcarder en surpoids démotivé), Sin Cara 2011 (botcheur compulsif), Great Khali 2012 (colosse immobile), Ryback 2013 (surpush injustifié), Cameron 2014 (nullité absolue), The Ascension 2015 (booking inverse au niveau attendu) Adam Rose 2016 (gimmick mort-né), Mojo Rawley 2017 (OVNI pathétique). Cette année, la communauté allait-elle sacquer, une fois de plus, un gimmick lamentable, un in-ring calamiteux, une exposition excessive ? Allait-elle encore innover en décorant, pour la première fois, un multiple champion du monde ou un membre de la Famille ?

Les débats, en tout cas, et on s’en félicite, furent animés et de très bonne tenue. 69 commentaires au bas de l’article, avec des plaidoyers pour ou contre tel ou tel candidat, des justifications de vote, des énumérations des défauts des uns et des autres et, pour finir, ce post qui résume si bien les affres de l’isoloir, signé d’El Molock : « Franchement je ne sais que choisir, il y en a tellement qui le méritent ! »

Certes, ils la méritent tous à certains égards, mais un seul pouvait remporter la mise. Voici donc vos votes, par ordre croissant.

 

15ème
Bray Wyatt 0,8% (4 voix)

Ce n’est que justice, finalement, de voir Bray fermer la marche : s’il y eut des années où il était apparu comme un prétendant très sérieux, quand il se téléportait au milieu de matchs cruciaux pour tout gâcher et multipliait les promos incompréhensibles, on lui saura gré, en 2018, d’avoir tenté une réinvention certes inégale, mais qui au moins nous fit lever, à l’occasion, un sourcil amusé. Comme l’explique Albert Senpaï, « Ses monologues somnifères des dernières années auraient dû lui donner la ceinture de plomb, mais heureusement pour lui que Woken Matt Hardy l’a un (petit) peu sauvé. »

 

– Suis moi, créature, et tu seras mon égal HAHAHAHAHA !
– Tu veux dire que j’aurai aussi la Ceinture du Plomb un jour ?
– Heu, faut quand même pas délirer.

 

14ème
Randy Orton 1% (5 voix)

Le beau Randy a ses haters, c’est entendu, mais ils ne se sont pas trop fait entendre cette année (citons rainmaker : « comme je le réclame depuis des années je vote Orton ! »), du fait sans doute de son relatif recul dans la carte. Et puis, un homme qui fout un tournevis dans l’oreille de Jeff Hardy ne mérite-t-il pas notre respect ?

 

– Tiens ? Un tournevis. Et si je l’enfonçais dans la première oreille que je vois ?
– Hein ?!

 

13ème
Lana 2,3% (11 voix)

Il y a la Women’s Revolution, avec ses matchs à stipulation d’une heure et cinq étoiles, et puis il y a Lana, véritable anachronisme en 2018 : blonde pulpeuse prise dans un médiocre scénario de boulevard. Vous avez été plutôt indulgents avec elle. Sans doute aussi parce que vous aviez des proies plus évidentes à vous mettre sous la dent. D’ailleurs, personne ne s’est abaissé à l’évoquer dans les comms.

 

Bouhouhou… Personne ne s’intéresse à moi…
– Ben si, y a moi.
– C’est bien ce que je dis.

 

12ème
Mike Kanellis 2,7% (13 voix)

Corwin n’a jamais expliqué pourquoi Kanellis devait absolument être dans la liste. Ember Moon a eu beau signaler que « Mike est ridicule à 205 », ça n’a pas suffi à lui valoir plus qu’une poignée de voix.

 

Nous sommes en 2018 et cet homme ne sait toujours pas faire un selfie avec son téléphone portable.

 

 

11èmes ex aequo
The Undertaker, Shawn Michaels, Shinsuke Nakamura 3,7% (18 voix)

Qu’il est symbolique de voir le Taker et HBK se partager la même place ! S’ils sont dans la liste, et si 36 suiveurs ont voté pour l’un ou pour l’autre, c’est bien sûr par dégoût après leurs tristes apparitions en cette année où ils auraient dû profiter paisiblement de leur retraite. Comme le dit Jokaa concernant le Taker, « La déception est forte, je me suis senti trahi, à WR & pour le Super Show Down. Et Crown Jewel. Pour quelqu’un qui avait fait des quasi adieu contre Roman mdr. Comprends pas. Ca ne fait que dégrader la légende. Gg mon pote. » Seifer abonde dans le même sens à propos du Sexy Boy dégarni : « HBK, l’argent qui gache une promesse qu’il avait tenue au Super Rumble. » En 2018, d’autres catcheurs nous ont énervés, mais ces deux-là ont fait pire : ils nous ont attristés, les salauds.

Nakamura, dans un genre différent, a aussi fait mal au cœur à ses fans, en se montrant tout au long de l’année très en-deçà de sa flatteuse réputation. Et très en-deçà de la ceinture d’AJ Styles, aussi. Pour Rapha-Hell, « il a clairement mis de la mauvaise volonté. Vainqueur du Rumble, autoproclamé « dream match » à WM, il s’est très rarement donné à la hauteur de nos attentes. »

 

– Shawn, t’as pas l’impression qu’on est en train de perdre ce qui nous restait d’honneur ?
– Non, faut qu’il nous en reste un peu pour 2019 et la tournée en Corée du Nord !

 

8ème
Nia Jax 5,3% (26 voix)

La solide Samoane se retrouve assez haut placée pour une nana qui a été pushée comme jamais cette année. La faute à un catch basique, certes, mais aussi à un alignement illisible. Laissons la parole à l’impitoyable Emma M. : « Il est clair que cette année elle m’a saoulée. »

 


– Par cette poignée de mains, je te transmets mon fluide de heel de premier plan !
– Merci. C’est maintenant que je fonds en larmes ?
– Ma pauvre, je vois que ces derniers mois t’ont un peu perturbée. Mais t’en fais pas, ça ira mieux après ton huitième turn de la semaine.

 

7ème
Jinder Mahal 5,5% (27 voix)

Monsieur Ouine lui accorde « une récompense spéciale « je prends des stéroïdes donc je suis » » et on ne peut guère lui donner tort. Sans son physique de bodybuilder, Jinder serait probablement au mieux au niveau de son ancien camarade Heath Slater. Mais il s’est fait les bonnes piquouses, et après une année 2017 hallucinante, est resté relativement protégé, à notre grande incompréhension.

 


Pratique, cette ceinture, pour cacher la valve qu’il a sous le téton droit.

 

 

6ème
Brie Bella 6,8% (33 voix)

Un botch magistral récompensé par Mc Phenomenal Lynch (« J’ai choisi Brie Botch perso »)  et toujours cette tendance à voler les moves de son époux. Il lui a suffi d’une poignée d’apparitions pour nous rendre chèvre.

 

Chèvre ? Vous avez dit chèvre ? Savez-vous que mon mari, DANIEL BRYAN, est souvent assimilé à cet animal ? Et moi, je suis sa femme ! Bêêêêê ! Aimez-moi !

 

 

5ème
Shane McMahon 7,2% (35 voix)

Continuons dans le népotisme et entrons dans le top 5 avec le fils à papa, dont les simagrées sont chaque année plus gênantes. « Shane Mc Mahon pour l’ensemble de son oeuvre. », crache Joaquim Da Costa. Seifer développe : « Shane, lors de sa rivalité contre Zayn/Owens, il a fait mettre Styles et son titre en arrière-plan… puis a ridiculisé les Canadiens à Mania, il était vendu comme « blessé », il n’a pas vendu sa blessure. Et la World Cup, un heel vantard comme Ziggler ou le Miz avec un trophée « best in the world », y’avait tellement de possibilités qui s’ouvraient… » Eh oui, mais il fallait donner de l’exposition à ce catcheur exceptionnel. Non ?

 

Pour régler son problème d’Oedipe, c’était ça ou quinze ans de psychanalyse.

 

 

4ème
Baron Corbin 11,1% (54 voix)

« Saoulant et relou ! » pour ChronoWWE. « Jamais compris comment un mec aussi mauvais avait pu réussir à dépasser le stade du Performance Center. Un véritable mystère », s’esbaudit Albert Senpai. Coy n’est pas d’accord et livre une défense passionnée du larbin chauve, qu’il serait trop long de citer intégralement ici mais qui met en lumière le fait qu’un bon heel, c’est un heel qu’on a envie de se voir défoncer, et qu’à ce titre Corbin a été excellent tout du long dans son run de GM… Ce à quoi Rapha-Hell rétorque « Baron Corbin omniprésent c’est surtout l’assurance d’avoir des matchs chiants…. c’est bien là le problème, comme Corporate Kane avant lui, on a là un mec très très limité sur le ring qui se retrouve à partager l’affiche avec toutes les top stars : Balor, Strowman, Rollins… Et rien de bon n’en sort. OK ça fait plaisir là ce segment à TLC où tout le monde le tabasse, mais cinq minutes de jouissance valent-elles des semaines d’ennui ? Ma réponse est non. » Celle d’une bonne cinquantaine de votants aussi.

 

Bien, ma promo d’un quart d’heure vient de s’achever. Maintenant, une page de pub, puis retrouvez-moi dans un nouveau segment de vingt minutes !

 

 

3ème
Bobby Lashley 12,3% (60 voix)

Beau podium pour ce tas de muscles désespérément terne. « Perso je trouve et j’ai toujours trouvé Lashley insipide au possible. Il n’y a rien à tirer du personnage », exécute Gwynbleidd. « C’est ridicule ce qu’ils essayent d’en faire. Heel, face… mdr pas de différence, monsieur muscle n’aura rien apporté pour son retour. Que quelqu’un lui mette un coup de pied aux fesses qu’on s’en débarrasse ! », propose Jokaa. ChronoWWE enfonce le clou : « Lashley est mauvais partout où il passe, ring et micro, en heel comme face toutes ses rivalités et son retour raté. » Le diagnostic de Dr Hiatus n’est pas plus positif : « Bobby Lashley parce que son push/Depush/turn médiocre, c’est le modèle d’écriture balourde. » N’en jetez plus, la coupe est pleine (et puis il faut garder un peu de munitions pour les deux autres beaux gabarits qui arrivent).

 

– Bobby, fais le mec inexpressif !
– Comme ça ?
– Super !

 

2ème
Big Cass 15,6% (76 voix)

Année cauchemar pour celui qui fut, il n’y a pas si longtemps, le grand projet de Vince. Blessure, retour affreux qui gâche celui, bien plus glorieux, de Daniel Bryan, puis licenciement pour ivresse en tournée. Pas étonnant dès lors que Cass, déjà troisième l’année dernière, fasse l’objet de quelques mots bien choisis. Rapha-Hell est presque admiratif : « L’année de plomb parfaite ! Le mec a été mauvais et chiant, il a complètement gâché un push de ouf donné en retour de blessure, il est la première feud de retour de Daniel Bryan… Et il réussit à tout retourner contre lui. Du génie. » Monsieur Ouine en fait son « vainqueur incontesté du défi « perdre au poker avec quatre as dans la main » » et souligne que le pauvre homme « devra en plus trainer la honte d’avoir été dans Total Divas ». Lapidaire, le Dr Hiatus dresse l’avis de décès : « Le foirage de ce projet est à sa taille. » Cass aura donc tout foiré jusqu’au bout : troisième en 2017, deuxième en 2018, il ne pourra même pas concourir pour sa propre succession en 2019 puisque le catch indépendant semble désormais son unique horizon.

 

– C’est mon grand retour sur les rings, alors essaie de pas le gâcher, hein, espèce de naze.
–  Heu… D’accord, Cass.

 

1er
Brock Lesnar 18,4% (90 voix)

Here comes the polémique ! Pour la première fois, la CDP est donc attribuée à un immense main eventer. Peut-on réellement considérer que le plus immonde des catcheurs d’une année, c’est le Champion Universel en exercice ? Peut-on sabrer un type de ce calibre, l’un des rares employés de la WWE dont l’aura, à certains égards, surpasse celle de la compagnie ? Vous avez été pas moins de 90 à répondre par un oui retentissant. Les autres nominés nous atterrent, nous attristent ou nous font rire jaune ; Brock, lui, provoque une profonde colère, rien que ça. Parce qu’il obtient tout sans faire grand-chose. Parce qu’il méprise ouvertement le monde du catch, ses codes, ses fans et même ses propres collègues. Parce qu’il se contente du minimum syndical à chaque combat alors que tant d’autres triment comme des mabouls sans entrevoir un bout de sa gloire. Parce que, au fond, c’est de notre propre gueule qu’il se moque, ce sale enfoiré. « Avoir un mec qui monopolise une ceinture majeure toute l’année sans daigner se pointer, tout en tournant à vide dans les mêmes feuds en boucle… Le mec se sort les doigts une fois par an, au Survivor Series, et le reste c’est du caca. Merci bien champion. », ironise Linky439. « C’est juste un énorme mollard tout blanc que la WWE prend plaisir à cracher de temps à autre à la face des fans de catch. », s’insurge Albert Senpai. « parce qu’il est le symbole de tout ce qui est allé de travers à RAW cette année : comment donner une direction à un show / une brand quand son champion suprême se pointe la moitié de l’année ? », s’interroge Gwynbleidd. « Le mec aura été champion Universel pratiquement toute l’année mais n’a défendu son titre que 4 fois… une HONTE. Sans oublier qu’il ne se pointe à Raw qu’une fois tous les trois mois. Et le pire, c’est que la WWE lui a refilé le titre après le départ de Roman Reigns. », se désole Jéjéricho. « Ce sera Brock « Flemmard » Lesnar puisqu’avec un move/match et une apparition/semaine des 4 jeudis, il le vaut bien ! », confirme CM Elvis. Comme l’exprime justement Jokaa, ce qu’on ressent à son égard, « ce n’est plus de la lassitude, c’est de l’énervement ».

 

Reste à trouver celui qui osera aller lui remettre la récompense en mains propres.

 

 

Classement final

1) Brock Lesnar 18,4% (90 voix sur 340)
2) Big Cass 15,6% (76)
3) Bobby Lashley 12,3% (60)
4) Baron Corbin 11,1% (54)
5) Shane McMahon 7,2% (35)
6) Brie Bella 6,8% (33)
7) Jinder Mahal 5,5% (27)
8) Nia Jax 5,3% (26)
9) Shawn Michaels 3,7% (18)
10) Shinsuke Nakamura 3,7% (18)
11) The Undertaker 3,7% (18)
12) Mike Kanellis 2,7% (13)
13) Lana 2,3% (11)
14) Randy Orton 1% (5)
15) Bray Wyatt 0,8% (4)

 

Merci aux 340 votants, merci à tous les commentateurs, merci à Darren pour la solution du technique du sondage, et venez donc débattre dans les comms de ce séisme absolu dans l’univers du divertissement sportif !

 

Tiens, j’ai encore gagné une ceinture sans lever le petit doigt. 

Cliquez pour commenter

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut