Trophée CDC 2019 – Episode 1

Il y’a du charlatan dans quiconque triomphe dans quelque domaine que ce soit.
Emile Michel Cioran, un érudit empli de sagesse à n’en pas… hein quoi?!

Salut les marks, salut les smarts et bienvenue dans… ola minute qu’est ce que je fous là ? Ah mais oui suis-je bête, j’ai supplanté 170 autres lecteurs des Cahiers du Catch pour devenir le champion incontesté des pronostics du CDC Universe !! D’ailleurs en l’écrivant, je me dis que c’est finalement pas plus mal que je m’y colle pour ce premier épisode tiens, ça vous permettra de profiter de mon infinie sagesse et commencer ainsi cette nouvelle saison sur un pied d’égalité avec The Champ… Enfin presque.

Grace au prix 2018 j’ai enfin pu m’offrir mon rêve et me faire la coupe de Brock!

Trophée CDC 2019 – Episode 1 – Royal Rumble

Déjà, le module. Parce que bon si je le mets pas bien en évidence dès le début on va commencer à dire que j’essaie de vous induire en erreur. Il est là !

Après vous connaissez la chanson, les règles restent inchangées. Elles m’ont enfin permis de gagner après toutes ces années, on ne va pas commencer à foutre en l’air le système. Vous choisissez vos vainqueurs, et par vainqueur on entend la décision officielle de l’arbitre à la fin de la soirée, source WWE faisant foi. Donc une victoire par disqualification, décompte à l’extérieur ou toute autre controverse est une victoire. Si un match est redémarré à la demande d’une figure d’autorité zelée, c’est le résultat final du dernier match qui compte ! (si il est « restart » 5 fois c’est pareil !) Si votre champion gagne le premier, mais que ça redémarre et que ça finit en match nul, bah c’est perdu. Bref vous avez compris le délire. Si le lendemain votre poulain sur le site WWE n’est pas indiqué vainqueur, c’est que vous êtes de la baise.

Comme chaque année, chaque bon pronostic vaut un point. Vos points de la session sont ajoutés à votre score total. Le calendrier des PPV de la WWE indique pour le moment 6 événements confirmés (les 4 majeurs + Elimination Chamber et Fastlane jusqu’à Mania), mais on sait par expérience qu’on en aura au moins 13-14. Vos dix meilleures session sur toute l’année constitueront votre score final. On entend par là que si sur les 10 premiers PPV de l’année vous faites 6 – 7 – 6 – 8 – 2 – 5 – 7 – 5 – 6 – 8 et qu’au onzième vous envoyez un 10, il viendra remplacer votre plus mauvais score depuis à savoir le 2 en gras. Et ainsi de suite jusqu’à la fin de l’année.

Vous n’avez rien compris ? Vous m’en voyez ravi.

Bon sinon j’ai mis la main sur les infos du prix 2019 et y’a eu une petite hausse budgétaire, ça vaut vraiment le coup, alors jouez !!

La carte du Royal Rumble 2019

Ah le Royal Rumble… Pay-per-view légendaire, sans doute le plus connu et le plus attendu de tous après WrestleMania. Une stipulation qui a traversé les âges et qui nous propose ce dimanche sa 32ème édition à Phoenix dans le stade de Baseball de Chasefield qui peut accueillir plus de 40.000 personnes.

Le Rumble, c’est 30 gus dans un ring, huilés, muscles galbés, qui se foutent sur la tronche et cherchent à se balancer par dessus la troisième corde, pour espérer remporter une place dans le MAIN EVENT de WrestleMania pour la ceinture mondial de leur choix. Histoire, passion, enjeu… tout est réuni !

Et y’a même des nanas maintenant ! Pour la deuxième année consécutive, les femmes auront le droit à leur Rumble qui est tout pareil que celui des mecs. Le progrès les gars.

A ce rythme ils vont bientôt nous en proposer un mixte si ça continue.

Bien que ces deux batailles royales invraisemblables occuperont la majeure partie du PPV, le reste de la soirée n’en est pas moins excitant. En preshow, Rusev défendra sa ceinture US contre Nakamura. Amusant de se dire que quasiment à la même époque l’année dernière (Fastlane) les deux s’affrontaient avec les alignements inverses. Un match qui gagne sans doute à être positionné sur ce bout d’émission considéré honteux par certains, mais qui a le mérite de laisser 10 à 15 minutes de match à ses participants la plupart du temps. Je suis convaincu que les deux seront bien mieux lotis à s’envoyer des gros coups de pied dans les dentiers là bas qu’en 6 minutes coincés entre deux grosses affiches.

AYAAAAAA !!!

Toujours en preshow, des habitués de l’étape en les personnes des poids légers de 205 Live. Buddy Murphy défendra son titre contre Tozawa, Hitami et Kalisto dans une affiche 100% internationale. Gros match en puissance, mais la carte étant déjà blindée, le choix reste logique. Gageons qu’ils utilisent au mieux le temps à dispo pour mettre un maximum de culs sur les sièges.

Quoi je me laisse aller ? Non mais n’importe quoi, c’est bien 205 kilos la limite non ? Hein ?

Les tag-teams seront représentées fort logiquement par le show bleu de Smackdown, et ce sont The Bar (Sheamus et Cesaro) qui seront défiés par la meilleure équipe du monde fraîchement créée : Shane Mc Mahon et le Miz. Les semaines précédentes auront vu la création lente et ma foi très divertissante de cette improbable association, qui s’est constituée un capital sympathie indéniable. En face, les champions ont fait le café tout 2018 à Smackdown et sont une valeur sure pour proposer une opposition de qualité en PPV. Le match s’annonce fun et pourrait en surprendre plus d’un.

Tiens Miz je crois que t’as oublié ça chez nous la dernière fois !

AJ Styles et Daniel Bryan s’affronteront ce dimanche pour le titre mondial de la WWE. Un « dream match » pour beaucoup à coup sur, qui devrait voir le challenger tout donner pour reconquérir son bien. En effet, avec la fin des revanches automatiques pour un titre perdu, AJ Styles a du lutter âprement pour se frayer à nouveau un chemin vers l’auto proclamé champion de la planète. Cette rencontre sera leur troisième pour la ceinture et elle s’annonce décisive.

– Chef ! Chef ! Regardez ce que je sais faire maintenant !
– Putain j’ai bien fait de pas le coller dans le Rumble lui…

Becky Lynch, la femme la plus en vue du moment à la WWE, va défier Asuka pour le titre féminin de Smackdown. Après avoir perdu sa ceinture à TLC, avec une fin lourdement impactée par une certaine Ronda Rousey, Becky a elle aussi du batailler dans le show bleu pour décrocher une opportunité. De son côté, Asuka apparaît presque au second plan, malgré sa ceinture, dans une scène féminine survolée par Becky et Charlotte (ainsi que Ronda à RAW). Cette impression, ajoutée à sa victoire un peu veinarde en décembre, laisse un sentiment étrange sur son jeune règne qui semble être le plus fragile de tous les champions entrants au Royal Rumble ce dimanche.

Asuka essaie désespérément de gravir les échelons du succès à la WWE mais c’est compliqué.

Côté titre féminin de RAW, Ronda Rousey combattra Sasha Banks qu’elle a choisi elle même parmi les prétendants. Ce choix initié sur l’admiration et le respect voués à la Boss de RAW s’est vite avéré à double tranchant puisque cette dernière a saisi sa chance à fond et n’a cessé de provoquer la championne dans et hors du ring pour prendre un ascendant psychologique très net. Même si on a peu de doute sur l’issue du combat, on peut saluer l’effort réalisé sur un challenger qui peinait à exister il y a encore quelques semaines.

Non non non tu vas pas te barrer comme ça dans 3 mois, tu restes ici !

Le constat est très semblable pour l’affiche pour le titre Universel entre Brock Lesnar et Finn Balor. En deux semaines, la WWE a propulsé un Irlandais aux oubliettes directement en Main Event face à la Bête ultime de la fédération. Pareil, on ne vous dit pas qu’on croit des masses en ses chances, mais le simple fait d’avoir réussi en si peu de temps à rallumer une petite flamme et nous insuffler un soupçon de doute est déjà assez impressionnant. Qui sait, le tyran va-t-il tomber dimanche face au plus improbable des adversaires ?

J’ai trouvé ce truc là si ça t’intéresse moi j’en ai marre ça m’appuie trop sur le ventre quand je suis ballonné

On a fait le tour et comme vous pouvez le constater, la carte est bien remplie. Pour qu’on ne m’accuse pas de malversation je vous remets une nouvelle fois le module de vote.

>> ICI, CLIQUEZ BORDEL ! <<

Comme toujours, vous avez jusqu’à dimanche soir minuit pour voter, après il sera trop tard.

Et détail important, contrairement à ce qui est écrit dans mon préambule, qui a plus pour vocation de vous rappeler les règles pour le reste de l’année à venir, les Rumble match vaudront chacun deux points ! Oui !

EDIT : Comme le grand chef Axl l’a dit, erreur de paramétrage oblige, les Rumble ne vaudront qu’un maigre point. On espère que ça n’entachera pas votre enthousiasme pour cette session !

Je finirai en vous remerciant de votre fidèle participation après toutes ces années qui nous fait chaud au coeur. On espère que vous prendrez une nouvelle fois autant de plaisir à participer à ce concours que nous à le faire vivre. Sur ce je vous souhaite encore une bonne année pleine de catch à tous, une bonne année de pronostics endiablés en notre compagnie et surtout une bonne année de lutte pour la deuxième place. Parce que bon, hein, on va pas se mentir.

On sait comment ça va se passer de toutes manières, je pose un perfect dimanche et vous ne me rattraperez plus jamais ! VROOM ! VROOOOM !