Trophée CDC 2019 – Episode 3

Estimer correctement son degré d’ignorance est une étape saine et nécessaire.
Hubert Reeves

Salut les marks, salut les smarts et bienvenue dans ce troisième épisode du Trophée CDC. Direction Fastlane cette fois ci pour l’ultime étape avant WrestleMania. Est-ce que nos joueurs prendront la voie rapide vers un bon début de compétition; ou bien ce PPV fera-t-il office de ralentisseur sur la route de New York ?

Êtes vous prêts à briller sur cette nouvelle session ?

Trophée CDC 2019 – Episode 3 – Fastlane

Tout d’abord, voici le module. Car vous savez, chez nous, on n’aime pas les emmerdements. Il est là !

On a constaté une participation en baisse pour l’Elimination Chamber où seulement 92 joueurs nous ont rejoint, contre 106 lors du Royal Rumble. Alors on continue de compter sur vous pour en parler autour de vous, surtout si vous avez des potes nuls en pronostics dans votre entourage, comme ça vous pourrez monter dans le classement à moindre frais, et moi aussi.

Pour ce PPV, comme toujours, chaque match vaut un point, quelque soit la stipulation. Vous choisissez vos vainqueurs, et par vainqueur on entend la décision officielle de l’arbitre à la fin de la soirée, source WWE faisant foi. Donc une victoire par disqualification, décompte à l’extérieur ou toute autre controverse est une victoire. Si un match est redémarré à la demande d’une figure d’autorité zelée, c’est le résultat final du dernier match qui compte ! (si il est « restart » 5 fois c’est pareil !) Si votre champion gagne le premier, mais que ça redémarre et que ça finit en match nul, bah c’est perdu. Bref vous avez compris le délire. Si le lendemain votre poulain sur le site WWE n’est pas indiqué vainqueur, c’est que vous êtes de la baise.

Et n’essayez pas de m’amadouer avec vos talents de danseur après coup, ça ne sert à rien !

La carte de Fastlane 2019

Fastlane, c’est un PPV né en 2015 de l’esprit d’un petit marrant qui s’est dit que c’était sans doute le jeu de mot parfait pour la dernière étape de la route vers WrestleMania. Depuis, c’est devenu un rendez-vous récurrent de mars, sans discontinuer, mais sans non plus y laisser une trace indélébile dans nos mémoires collectives. Il faut dire qu’il ne s’y passe jamais grand chose de mémorable, la carte de Mania se précisant déjà pas mal à ce moment et les champions ayant plutôt tendance à conserver leur breloque. Bon sauf Kevin Owens en 2017 qui se fait découper par Goldberg !

Un truc qui marche bien à Fastlane, c’est souvent un match pour décider d’une place à WrestleMania. Reigns contre Bryan en 2015 pour défier Lesnar, ou bien encore Reigns contre Lesnar et Ambrose en 2016 pour savoir qui affrontera Triple H. Et 2019 n’y dérogera pas vu que le clou du spectacle risque fort d’être le match entre Charlotte Flair et Becky Lynch pour savoir si cette dernière rejoindra l’affiche pour le titre féminin de RAW.

L’action sera en direct de la Quicken Loans Arena de Cleveland, terre natale du Miz qui aura la lourde tache de réparer son erreur d’Elimination Chamber et reconquérir les ceintures par équipe avec Shane O’Mac. Et c’est un PPV qui peut déjà faire mal pour le classement final, car il va décerner pas moins de 9 points !

Merde et voilà ça y’est je l’ai encore bloquée.. 9 c’est juste après 8 !

En preshow, pas de poids léger au programme, du moins par pour le moment, et c’est donc Smackdown qui aura la mission de chauffer le public à blanc, en proposant deux matchs ! Cela ne devrait pas être bien compliqué puisqu’ils envoient pour la première fois en PPV deux gars qui marchent super bien ensemble depuis des semaines : Rey Mysterio et Andrade.

On est en revanche plus sceptique sur l’autre affiche qui sent bon le remplissage, surprenant d’ailleurs car il n’y avait pas forcément besoin, puisque Nakamura & Rusev iront défier le New Day, représenté par Big E et Xavier Woods. Curieux.

Alors commé ça on sé fout dé ma taille ! Yé vé t’apprendre la vie toi !

Le show principal devrait sans doute s’ouvrir une nouvelle fois sur les ceintures tag team de Smackdown et l’équipe du héros local le Miz. Ce dernier va donc devoir effacer sa bévue, surtout devant son paternel Mister Miz qui sera au premier rang. On voit néanmoins mal les Usos lâcher leurs titres avant WrestleMania, au cours d’un match qui devrait surtout servir à poser les premières pierres d’un nouveau chapitre de l’histoire entre l’Awesome One et Shane McMahon.

Les ceintures tag team de RAW seront également défendues ce dimanche, et ce sera également dans la carte principale, alléluia ! Et il y a fort à parier que ce soit à la faveur des nouvelles étoiles montantes venues de NXT : Aleister Black et Ricochet. Ces deux hommes jouent les Harlem Globtrotters depuis quelques semaines à se balader entre Smackdown et RAW et à démonter tout ce que la WWE a à offrir d’équipes établies. A tel point qu’ils avaient gagné le droit de défier les champions rouges The Revival; match finalement interrompu par Roode & Gable, entrainant une ronde à trois pour ce dimanche. Attention les yeux.

– Hey Uce, c’est stylé en collier comme ça ?
– Non t’as l’air d’un con.

Smackdown représentera la scène mondiale masculine seul vu que, comme vous pouvez l’imaginer, Brock Lesnar ne fera pas le déplacement. Ainsi ce sera Daniel Bryan contre Kevin Owens pour le titre WWE. Affiche bouleversée il y a de ça maintenant une dizaine de jours et qui devait initialement voir le bondissant Kofi Kingston décrocher sa toute première opportunité en un contre un pour un titre mondial. Mais les décideurs ne sont pas fous et ont du se dire qu’il y avait sans doute plus de choses à raconter à WrestleMania avec cet angle. Enfin, c’est le doux rêve que nous caressons tous ! En attendant le champion de la planète va devoir se défaire d’un Kevin qui a perdu du poids, et aussi toute sa méchanceté en passant du côté des gentils pendant son absence. Espérons qu’il ait conservé toutes ses capacités dans le ring, car on ne peut pas en dire autant pour le moment de la qualité de son personnage.

J’ai enfin terminé mon croisement entre moi et Strowman ! TADAAA !

Côté nichons, il y’en aura un peu pour tous les goûts, et pas que les meilleurs. D’un côté, Asuka et Mandy Rose devraient assurer la traditionnelle pause entre deux grosses affiches. Attention cependant car malgré une rivalité un peu anodine, on ne peut ignorer que le projet Mandy est certainement en odeur de sainteté quelque part du côté de Stamford et qu’une prise de ceinture à une championne pas très inspirée, ni très inspirante, pourrait tout à fait être dans les cartons. En effet, quand bien même Asuka est indéniablement talentueuse, il y a peut être plus de choses à faire et à raconter actuellement avec la ceinture dans les griffes de la belle blonde. Toutefois, ne nous méprenons pas, cela serait tout de même une sacrée surprise.

D’un autre, les ceintures tag team féminines vont connaitre leur première défense puisque Sasha & Bayley vont devoir résister face à Tamina & Nia Jax. On en frémit d’avance. Sarcasme à part, c’est le premier gros test pour cette division pleine d’autant de doutes que de promesses sur son avenir. La perspective notamment de futures défenses à NXT offre de belles perspectives. Avant cela, il va falloir regarder évoluer Tamina dans un ring pendant une dizaine de minutes, tout se mérite.

Enfin, c’est la folie furieuse de la BeckyMania qui va s’emparer de Cleveland avec cette affiche savoureuse entre Lynch et Flair pour déterminer si l’Irlandaise va pouvoir rejoindre le Main Event de WrestleMania. Ces éternelles rivales vont tenter de faire au moins aussi bien que leurs affrontements titanesques de l’automne dernier et il sera intéressant de guetter également quel rôle jouera Ronda Rousey dans tout cela, elle qui vient de se trouver une nouvelle attitude dévastatrice et surtout qui militait fortement pour l’inclusion de Becky dans le match. On pourrait alors tout à fait imaginer qu’elle fasse en sorte que cela arrive bien.

En espérant qu’elle puisse au moins marcher jusqu’au ring dimanche.

Pour conclure, nous avons le petit événement du PPV, qui pourrait bien être le Main Event de la soirée pour sa symbolique forte (quand bien même Becky/Charlotte est un candidat tout aussi évident) : le grand retour à la fois de Roman Reigns, mais aussi du Shield ! Les trois frères affronteront l’alliance de Baron Corbin, Drew McIntyre et Bobby Lashley avec sans doute son gamin qui tournera autour. Personne ne pensait revoir Roman de si tôt dans un ring, mais ça nous fait bien plaisir. Présentée comme la possible dernière apparition du Shield avant bien longtemps, ce match devrait jouer à fond sur la corde nostalgique du public et présentera notamment l’enjeu de savoir si tout ceci n’est qu’une ellipse « feel good » pour temporiser avant WrestleMania, ou si des implications concrètes seront à tirer de tout cela.

AHHHH LE CON IL A LES MAINS GELÉES !!!

Comme à chaque fois, je profite de la fin de ce tour d’horizon pour à nouveau vous indiquer le module de vote !

>> ICI, CLIQUEZ BORDEL ! <<

Vous avez jusqu’à dimanche soir minuit pour voter, après il sera trop tard.

Profitez de cet ultime PPV avant la grande messe du catch d’avril et que votre week end soit bon !

Hmmm, comme quoi c’est vrai, ça a bien un goût de chocolat…