Catch

Razor Ramon

Portrait de Scott Hall aka Razor Ramon, son lot de haut et de bas, ses matchs d’anthologie et sa fin de carrière minée par des problèmes de drogues et d’alcool.

 

 

Un catcheur nettement plus palpitant que le fade John Cena que la WWE nous serine comme étant le nouveau Hulk Hogan.

 

Scott Hall, donc, est né il y a 50 ans. Il a grandit en Floride et a sûrement eu des amis, des histoires d’amour, de l’acné et une 103 sp. Il a passé ses années lycées à Munich où il a également commencer la lutte.

 

l’avant

 

Il entra dans le vif du sujet en intégrant la Florida Championship Wrestling (Il est évident que les catcheurs déboulent pas dans la WWF/E direct hein). Dans cette compagnie, il luttera contre Dusty Rhodes, le futur Goldust.

 

Vers le milieu des années 80, il se cherche un peu, tâtant du pseudo clinquant et changeant de ligue (appelons ça ainsi) régulièrement. Il fut Coyote, Big Scott Hall, the diamond Studd. Ce dernier sous le gimmick qui le fera connaitre, celui du bad guy cubain proche de Tony Montana. Entre temps, dans l’ancienne ligue d’Hulk Hogan, la AWA, le dirigeant Verne Gagne lui demande de se métamorphoser en Hogan.

 


belle moustache

 

Tout ça c’était bien sympa, mais l’American Wrestling Association ce n’est pas le panard malgré un titre en équipe avec le futur Mr Perfect, Curt Henning. S’en suit un passage de trois ans à la National Wrestling Alliance croisant les futur Stone Cold, Psycho Sid et Diamond Dallas Page. En 1992, il entre enfin dans la cour des grands.

 

La WWF

 

Entré Heel, il arriva cependant à se faire apprécier rapidement du public, sûrement pour son coté guignolesque et crédible comme une truite. Après quelques matchs de présentations contre des jobbers, il inaugura sa première feud contre le sémillant Randy Savage aka the Macho Man en intervenant dans son match contre Rick Flair. A l’époque, pas de scénarios alambiqués, une simple intrusion déclenchait une guerre intense entre deux hommes, une vraie cour d’école où le lésé ne l’est pas longtemps. Ce qui entraina un match par équipe Ramon-Flair vs Savage-the Ultimate warrior, mais comme la drogue c’est mal et que le peinturluré était coutumier du fait, il fut remplacé par… Curt Hennig lors du Pay Per View d’automne « Survivor Series » (4 PPV a l’époque, un par saison)
Le push de Ramon continua de plus belle, lorsque qu’il se présenta face à Bret Hart pour lui ravir le titre de Champion (dans l’idée, c’était toujours le corniaud de warrior qui devait être le challenger). Belle petite feud où Razor insultait la mère le vendredi, le père le jeudi et le frère le lundi. Lors du Royal Rumble de 1993, Bret Hart gagna le combat mais pour Razor Ramon ce fut le premier Maint Event d’importance. L’occasion de montrer au plus grand nombre son finish au nom bandant de Razor’s edge.
ici sur Jeff Hardy encore Jobber.

 

Sa première feud importante aura lieu avec le 1-2-3 Kid. Tout a commencé lors d’un match anodin, le Kid est débutant mais bat quand même le Razor ! Mais regardez plutôt ce lien.
Évidemment, tout le monde se fout de la gueule de Ramon. Ted Di Biase lui propose un contrat de laveur de chiottes et Bret Hart chante ‘1, 2, 3’ . Ramon propose donc au Kid un match revanche pour 2.500$. refus poli. Chaque semaine, le bad guy augmente la prime, montant jusqu’à 10.000. le Kid accepte et le match aura lieu à Poughkeepsie.

 


Ici

 

Mais le Kid est roublard et une fois l’argent en main, au centre du ring, il se casse. La feud prendra une tournure différente puisqu’ils deviendront copains (plus de feud quoi) par la suite et formeront une tag-team.

 

Son premier titre intercontinental interviendra lorsqu’il remporta un tournoi de prétendants, la ceinture étant vacante suite à la blessure de Shawn Michaels. Première défense du titre face à IRS malgré une intervention de l’ancien champion. Seconde feud importante avec un très gros match pour l’IC champion lors d’un match a l’échelle à Wrestlemania dont voici l’intégralité:
Part I
Part II
Part III
Selon le magazine Power Wrestling, c’est le match de l’année 1994.

 

Son règne durera jusqu’à sa confrontation avec le garde du corps de Shawn Michaels, le big daddy cool Diesel, juste à temps pour le tournoi King of the ring où il atteindra la finale face à Owen Hart.

 

la revanche contre Diesel aura lieu lors du Summerslam 94. La victoire de Razor Ramon est masquée par le sweet shin music de Michaels à l’encontre de Diesel, évidemment involontaire, mais irritant. Lors du Survivors series, dans un match à 5 « équipe Ramon »- « équipe michaels », ce dernier réitéra son geste. Belle explication entre les deux.
Mais revenons à notre Razor Ramon qui voit arriver un nouvel adversaire: Jeff Jarrett, gimmick de star de la country souvent affublé d’un roadie.
ici lors d’un match handicap
Comme dans Rocky, Ramon perdra le premier match. l’œil du tigre n’est plus présent. Il lui faudra attendre une tournée au Québec pour récupérer sa ceinture lors d’un autre match à l’échelle puis pour la reperdre toujours face à Jeff Jarrett, ceinture qui passera ensuite dans les mains de Shawn Michaels qu’affrontera notre Ramon dans un, devinez quoi, match à l’échelle. On ne sent pas du tout que la WWF radote en combinant Ramon-intercontinental Championship.
Malheureusement c’est Michaels qui conservera le titre.

 

A cette époque, de nombreuses vignettes inter-matchs faisaient la promotion de différents catcheurs, Waylon Mercy, Goldust et Dean Douglas. Ce dernier était un prof du catch et donnait via ses séquences des conseils aux lutteurs dont notre poto Razor. Évidemment, ils s’affrontèrent lors d’un pay per view intitulé « In your house » qui comblait l’attente entre les 4 gros. Ramon subit le décompte de 3 mais l’arbitre en question n’était autre que l’ 1-2-3 Kid !!! Premières tensions.
En Octobre 1995, le titre IC est dans les mains de Dean Douglas, il doit affronter Shawn Michaels mais ce dernier ne peut le défendre. Gorilla Mansoon, président de la WWF, prit le micro et tint à peu près ce langage:
« Tu ne peux pas avoir ce titre sans l’avoir mérité, tu dois affronter un challenger! »
« sans dec’?’
« oui, et cet homme est…. Razor Ramon! »
« Ola Chicos, pepito mi corazon, puta madre de puta madre, vamos vamos »

 

Razor gagnera le match et obtint pour la 4e fois la ceinture et pas un match à l’échelle, tagada !!

 

Après Michaels, Diesel, Jarrett et Douglas, le prétendant n’est autre que Goldust qui tentait de séduire notre ami bad guy. Le Kid interviendra en faveur de l’homme jaune et lui fit gagner la ceinture.

 

Le Kid, définitivement passé du coté des heels, l’insultait en compagnie du Million Dollar man (il avait rejoint son groupe de catcheurs Million Dollar corporation) . Un match au concept original eu lieu à Louisville lors d’un In your House. Le vainqueur doit mettre son adversaire dans une couche !
allez, on vous donne les liens vers le match:
Part I et Part II.

 

Notez également la carrure différente de Vince Mc Mahon.

 

Malheureusement, le bad guy se droguait et picolait grave. il fut donc suspendu durant 7 mois par la WWF. Il ne reviendra qu’un petit temps pour jobber face aux nouveaux venus, Vader, et Triple H. Son contrat n’étant pas renouvelé, il fit ses adieux en même temps que Diesel lors d’un match a New York, évènement important qui fit briser le kayfabe. les adversaires respectifs, Hunter Hearst Hemsley et Michaels vinrent enlacer leurs amis.

 

La WCW

 

Razor Ramon abandonna son nom de scène pour sa propre identité. Diesel fit de même et devint Kevin Nash. Au début, ils apparaissaient comme les renégats supérieurs aux catcheurs de la WcW car venant de la WWF.

 

le 7 juillet 1996, dans le pay per view « a bash at the beach », Nash et Hall + 1 catcheur mystère affrontèrent les trois vedettes de la WcW: Sting (pas le chanteur hein), Le Macho Man et Lex Luger. Le partenaire inconnu n’était autre que Hulk Hogan qui effectuait alors un énorme heel turn. A eux trois, ils formèrent la redoutable NWO (new world order), la carrière individuelle de hall passa dans l’ombre, pour faire place à une équipe à l’intérieur de la NWo, the outsiders: Hall & Nash

cette classe !

 

De nombreux catcheurs firent des allées et venues dans cette alliance: l’actuel William Regal, l’actuel Big Show, l’ex 123 Kid renommé Syxx qui donnera un autre nom au team: « wolfpac » de Syxx. Les principaux adversaires seront les Steiner Brothers avec qui ils s’échangeront le titre par équipe, à longueur de pay per view.

 

La WcW voulant toujours faire plus que la WWF eu aussi son rumble « World War 3 », et ils n’étaient pas trente, mais soixante sur trois rings. Scott Hall en sortira vainqueur face à Chris Adams, Brad Armstrong, Marcus Bagwell, The Barbarian, Chris Benoit, Bobby Blaze, Ciclope, Damien, El Dandy, Barry Darsow, Disco Inferno, Jim Duggan, David Finlay, Hector Garza, The Giant, Glacier, Juventud Guerrera, Chavo Guerrero Jr., Eddie Guerrero, Harlem Heat, Curt Hennig, Prince Iaukea, Chris Jericho, Lizmark Jr., Lex Luger, Dean Malenko, Steve McMichael, Meng, Ernest Miller, Rey Misterio Jr., Hugh Morrus, Mortis, Yuji Nagata, John Nord, Diamond Dallas Page, La Parka, The Public Enemy, Steven Regal, The Renegade, Randy Savage, Silver King, Norman Smiley, Louie Spicolli, Rick & Scott Steiner, Super Calo, David Taylor, Ray Traylor, Ultimo Dragon, Greg Valentine, Villanos IV & V, Vincent Kendall Windham, Wrath et Alex Wrigh. Belle liste.
et ça ressemblait à ça.

 

Cette victoire lui donnera l’occase d’affronter Sting pour le titre de champion le 15 mars 1998. Malheureusement il perdra et arrivera le lendemain ivre mort à l’émission. Faut le comprendre aussi. Il est dès lors suspendu. Pendant ce temps, la NWO splitte en deux, Nash d’un coté, Hogan de l’autre. Il reviendra le 10 septembre, en prenant la gimmick d’un alcoolique, merveilleuse idée de la WcW qui a du se dire que ce serait la meilleure façon de le ramener… alors, petit interlude que je ne peux vérifier, mais apparemment à ce moment là, il a volé une limousine.

 

Nash remporte le Royal Rumble a 60 ce qui lui donne le droit de combattre Goldberg avec l’aide de Hall. Sauf qu’entre temps a lieu un Nash – Hogan oui, ça c est passé comme ça avec l’intervention de Goldberg a la fin que Scott Hall « électrocute ». La NWo se réconcilie. On note les dégâts physiques sur le visage de l’ancien Razor, devenu tout bouffi.

 

Il s’en sort et a l’occasion d’affronter le monstrueux Goldberg dans un match à l’échelle qu’il perd malheureusement. Quelques temps plus tard, le 8 novembre il deviendra champion US, équivalent de la seconde ceinture hiérarchiquement parlant. Une blessure l’écarta des rings et du titre. Mais il le reconquiert lors d’un « Texas Tornado ladder match » soit un match à l’échelle contre Bret Hart, Goldberg et Sid Vicious.

 

Le 21 novembre, Hall et Rick Steiner s’affrontent pour un match titre contre titre. Bon, il s’agit de titres secondaires donc peu importants que remporte Scott. Il jettera celui de Steiner quelques jours plus tard ce qui donnera l’occasion à la WcW d’abandonner directement le titre en question « TV Championship ». On lui propose alors de défendre sa ceinture us dans un, je vous laisse deviner…. oui un match à l’échelle, mais, sûrement lassé, Scott déclare forfait car blessé.

 

Une blessure qui s’avèrera tenace car il se fera opéré en avril 2000. On peut alors penser qu’il est peinard. ben non, son contrat est en jeu lors du pay per view estival entre son pote Nash et Goldberg. La cruauté étant quelque chose de récurrent à la WcW, Hall est viré en octobre malgré la protestation du public et de certains catcheurs. Sur le coup, il perd plus d’un million de dollars annuel. De quoi se saouler la trogne.

 

La descente aux enfers

 

Durant un an et demi, il enchaînera les cuites et les boulots dans les ligues de Floride, de Texas et du Japon. La WWE (qui a racheté la WcW) lui propose un nouveau contrat, ainsi qu’à Nash et Hogan. une rapide feud contre Stone Cold Steve Austin puis Scott retrouve ses copines les bouteilles: 4 shows bourrés suivi d’un pay per view londonien où il ne boit que de l’alcool puis encore un RAW où il catche ivre.

 

Les amis catcheurs commencent à en avoir un peu ras la casquette de retrouver Razor Ramon dormant dans les vestiaires, bercé par les vapeurs de son vomi. Il ne restera pas plus longtemps et un laconique message sur le site internet annonça le licenciement « le vice président des ressources humaines de la World Wrestling Entertainment, Jim Ross a annoncé aujourd’hui que la WWE et Scott Hall se sont mutuellement mis d’accord pour mettre fin a leurs accords contractuels. la WWE souhaite bonne chance à Hall dans l’accomplissement de ses projets futurs ». Évidemment l’alcool devait faire partie des ceux ci, il fut arrêter moult fois pour état d’ivresse.

 

La TNA de Jeff Jarrett le récupère, il aura quelques feud et maint event en trois ans avec ses amis Nash et l’ex 123 Kid, Syxx, X-PAC, Syxx-Pac, bref Sean Waltman et stoppera sa carrière le 16 janvier 2005.

 

outch mais toujours cette petite mèche huilé descendant sur le front

 

1 commentaire

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut