Catch

Kurt Angle, la descente aux enfers

Well if it seems to be real, it’s illusion
for every moment of truth, there’s confusion in life
Love can be seen as the answer, but nobody bleeds for the dancer
and it’s on and on, on and on and on…

Black Sabbath, Heaven and Hell

 

En cette veille de Hell in a Cell à la WWE, revenons sur une autre descente aux enfers: celle de Kurt Angle, ancienne énorme star de la fédé de Stanford, actuellement tête d’affiche de la TNA, mais aussi, de toute évidence, un homme en proie aux pires tourments.

 

 


Notamment des tourments d’ordre gastrique.

 

 

Splendeurs et misères de Kurt Angle

 

Tout avait bien commence pour le petit Kurt. Né en 1968 en Pennsylvanie (connue aussi pour être le berceau de la ECW), il connut ses premiers succès sportifs à la Clarion University of Pennsylvania, où il obtint de nombreux prix universitaires en lutte.

 

 


C’est quand même plus chic et mieux fréquenté que la ECW Arena à Philadelphie.

 

 

L’apothéose arriva en 1996, aux JO d’Atlanta, lorsqu’il gagna la médaille d’or de lutte libre, en l’arrachant aux mains d’un Iranien (tout un symbole). La même année, Shane Douglas le persuada de signer à la ECW, mais un segment choquant le fit changer d’avis (la crucifixion de Sandman, le genre de séquence que seuls les connaisseurs savent apprécier). Kurt devient alors commentateur sportif puis l’égérie d’une marque de pizza. Heureusement pour nous, la partie chiante de sa vie s’arrête là, car il signe en 1998 à la WWF. Il fait ses véritables débuts aux Survivor Series 1999, hypé pendant des semaines par des spots à sa gloire.
Le nouveau venu endosse immédiatement la gimmick du héros américain (facile lorsqu’on a gagné une médaille d’or trois ans plus tôt et qu’on a plutôt une belle gueule). Gris push d’entrée de jeu, comme de juste, puisqu’il demeure invincible jusqu’à sa rencontre avec Tazz au Royal Rumble 2000. Sa devise initiale, celle des trois I — «Intensity, Integrity and Intelligence» ne dure pas longtemps: il finit vite par se corrompre en devenant arrogant comme personne, lors de sa conquête des titres Européen et Intercontinental.

 

 


J’ai une médaille, deux ceintures, mais encore mieux : TROIS PRINCIPES!

 

 

Toujours en 2000, il se joint à Edge et Christian (les trois hommes forment la Team ECK, rien à voir avec le Kevin éponyme qui nous régale tous les jours de ses ringposts), gagne le King of Ring, feude avec Triple H, remporte le WWF Championship et le conserve contre l’Undertaker puis dans le Six-men Hell in a cell d’Armaggedon! Et le tout seulement un an après avoir fait ses débuts officiels…

 

 


Et pourquoi j’ai toujours rien gagné moi?

 

 

En 2001, la WCW et la ECW forment l’Alliance et décident d’envahir la WWF. C’est l’Invasion, une espèce d’énorme crossover plein de trahisons dans tous les sens, qui met l’univers du catch pro sans dessus dessous. Kurt Angle effectue à ce moment-là un face turn en se rangeant du coté de la WWF. Il profite de cette magnifique storyline pour gagner leWCW Championship, le WCW United States Championship et le WWF Hardcore Championship, rien que ça… On connaît la suite: la WWF a gagné, et Angle a acquis un statut de héros aux yeux des fans.
Malheureusement, toujours aussi orgueilleux, Angle s’accapare à lui tout seul la victoire de la WWF sur l’Alliance. L’ex-champion olympique récupère le titre USA des mains de son ancien partenaire Edge, et c’est le départ d’une feud fantastique: la naissance du «You Suck» , Edge qui rase le crâne d’Angle, des combats de haut niveau entre les deux, Hulk Hogan se joignant à Edge… (d’où mon bonheur lorsqu’on sait qu’Edge risque de revenir face en 2010).

 

 


Vince se rendant compte à quel point c’était vicieux de faire raser Angle.

 

 

En 2003, notre héros doit se faire opérer à la nuque, mais il revient vite sur le ring. Pendant les trois années suivantes, Angle assoit sa domination sur la WWE, en battant quiconque se met devant lui (Michaels, Undertaker, etc.) Les ennuis commencent en 2006. Après la reformation» de la ECW par Vince, Angle y est transféré. Seulement… Il semble qu’il y a un problème. Pendant plusieurs semaines au milieu de l’année 2006 , Kurt n’apparaît que sporadiquement sur les écrans. Le 25 août 2006, la nouvelle tombe: «Kurt Angle has been released, best wishes, blablabla».

 

 


Ortiz, fier d’avoir au moins une fois marché dans les traces d’Angle.

 

 

La raison du licenciement est mystérieuse, et Kurt Angle apportera la vérité lors d’une étonnante confession dans un show radio en 2008. Il déclare avoir été accro aux painkillers (des antalgiques, quoi), être devenu totalement dépendant à cette drogue, et incapable de supporter le rythme effréné de la WWE. Lors de ses derniers jours à la WWE, il aurait pris près de 200 cachets d’analgésique par jours… Un peu comme Arthemiz Gordon après une rencontre avec l’auteur de ces lignes sur le chat.
Angle aurait alors demandé à McMahon un état du temps allégé, ce qui réduirait ses besoins et permettrait une désintoxication. On connaît tous l’ouverture d’esprit et la gentillesse légendaire de Vince… Celui-ci a donc catégoriquement refusé l’offre. Il voulait un Angle à 100%. Sinon, la WWE se passerait de ses services, après tout personne n’est irremplaçable, pas même un tel expert de la lutte au sol.
Evidemment, la TNA saute sur l’occasion, et Kurt signe rapidement du coté d’Orlando, où il est bombardé star en chef. On a alors le droit à un nouvel Angle! Clean, en grosse forme physique, il ne tarde pas à s’imposer en gagnant le titre suprême et en devenant triple crown champion (le deuxième dans l’Histoire).

 

 


Je tiens à remercier mes coachs, tous ceux qui ont cru en moi, et spécialement Vince qui m’a envoyé dans cette compagnie où je suis la superstar et je bosse à un rythme qui me convient.

 

 

Malheureusement, ce regain de santé et de gloire semble fortement troublé depuis octobre 2008. En effet, alors que l’association de malfaiteurs qu’est la Main Event Mafia fait d’Angle le roi de la TNA, Kurt a un problème qu’aucun scientifique n’a jamais su résoudre: un problème de couple. Son mannequin de femme, Karen Angle, demande le divorce et l’obtient à la fin de l’automne 2008.

 

 


Karen Angle est l’heureuse possesseuse de l’Ipod le plus lourd jamais créé.

 

 

On peut se dire qu’un divorce est banal de nos jours… C’est plus problématique lorsqu’il est juxtaposé à d’autres problèmes, en l’occurrence des problèmes physiques. Aucune blessure ou période de repos pour Angle, mais on voit (au sens littéral) qu’il n’est pas au mieux. Depuis fin 2008, son corps a changé de manière rapide et inquiétante: il a perdu en masse musculaire (ceinture abdominale et cuisses); ses bras n’ont plus le galbe musclé d’un sportif de haut niveau, ils sont relâchés, voire flasques. Autre chose: ses joues se sont creusées, ses yeux sont éteins. En quelques mois, il a pris dix ans.

 

 


Avant…

 

 


… après. Wrestling Watchers vous fait perdre 15 kilos en six mois!

 

 

Ceux qui suivent la TNA ont pu remarquer qu’il a même arboré une barbe de trois jours pendant quelques semaines, histoire sans doute d’«habiller» son visage… Mais le plus inquiétant pour Kurt, ce n’est peut-être pas le plan physique, mais le plan mental. Appuyé par un groupe de catcheurs (hors kayfabe), il parvient à évincer Jeff Jarrett du main-event et de son poste de responsable du booking (rappelons que JJ est rien moins que le fondateur de la TNA et qu’il détient près de 20% des parts de la compagnie). On peut s’imaginer que c’est pour prendre le contrôle de la TNA dans un but purement «politique», mais la vérité est bien plus sombre pour Angle… Ouais, la vérité est ailleurs: après son divorce, Karen Angle a trouvé une épaule chaleureuse du nom de… Jeff Jarrett! Kurt aurait donc, par pure jalousie, évincé JJ de la direction. Bref, on aura compris qu’Angle a une ENORME influence sur la TNA…

 

 


– Tu te rends compte, Steph? Ce type fait ce qu’il veut en backstage!
– Scan-da-leux.

 

 

Récemment, notre Olympic gold medalist préféré aurait cassé sa ceinture (faut y aller quand même) lorsqu’il s’est énervé à cause d’une personne qui aurait mentionné devant lui le nom de Jarrett… Mais l’apothéose de cette dégradation d’Angle est sans aucun doute l’affaire Rhaka Khan. Cette demoiselle est une catcheuse de la TNA , en couple jusqu’à peu avec Kurt.

 

 


Malgré ses efforts, Rhaka ne parviendra jamais à passer la chaîne dorée du mariage autour du cou musclé de Kurt.

 

 

Il y a quelques semaines, Rhaka et Kurt se disputent, et elle demande à la police une ordonnance interdisant à Angle de s’approcher d’elle à moins d’une certaine distance. Quelques jours plus tard, la nouvelle fait le tour du monde: Kurt Angle est arrêté est placé sous garde à vue pour les motifs suivants :
-Harcèlement et non-respect d’une ordonnance du procureur
-Conduite sans permis
-Possession de substances dopantes.

 

 


Votre compte est bon Mr Angle!

 

 

Khan apporte sa version des faits: Angle l’aurait suivie jusqu’à un Starbucks où elle a ses habitudes (on voit que la jeune fille est une fine gastronome) et aurait eu envers elle des gestes pour le moins déplacés, gestes qu’elle aurait eu le temps de photographier sur son portable, la maligne. Sauf que Kurt se serait enfui avec le portable et aurait effacé les preuves, le salaud!
Ledit portable a été retrouvé dans la voiture d’Angle, avec également des seringues pleines de substances dopantes interdites (découverte pour le moins troublante dans la caisse d’un mec se disant clean tout en ayant une tête de camé).
Angle répond que c’est Khan qui l’aurait harcelé, et que des caméras de sécurité pourraient le prouver. Quand aux médicaments, Angle il prétend qu’il y a droit car il disposerait d’une ordonnance pour soigner une blessure récurrente au cou. Il est libéré sous caution quelques heures plus tard (God bless America) et, à cette heure, il n’y a rien de nouveau du coté judiciaire.
Nous avons donc là un catcheur détruit physiquement (usage passé et sûrement actuel de painkillers en quantité industrielle, nombreuses blessures à la nuque) et mentalement (divorce, irritabilité, procès…) ; et la compagnie dans laquelle il travaille semble s’en foutre. S’il a perdu son titre de champion à No Surrender, il n’en reste pas moins l’un des atouts essentiels de la TNA, laquelle ambitionne de prendre de plus en plus de parts de marché à la WWE, ce qui nécessite un Angle au top. Car ne l’oublions pas, c’est avant tout un catcheur formidable, qui a su assimiler de nombreuses techniques spécifiques au catch sans rien perdre de sa qualité de lutteur technique. A l’instar d’un Chris Benoit ou d’un Bret Hart, Angle est généralement considéré comme l’un des meilleurs techniciens des vingt dernières années. Mais à la différence des deux stars précitées, il est également très à l’aise au micro et dans les segments backstage. Bref, même à 40 balais passés et même dans une forme physique et psychologique pour le moins discutable, il est hors de question pour le bon Kurt de prendre ces quelques mois de repos qui lui feraient sans doute le plus grand bien. Kurt Angle avait dit qu’il voulait mourir sur le ring, mais j’ai l’impression qu’avec ce laisser-aller général et son état, il risque d’emporter d’autres personnes avec lui.

 

 


Pitié, ne m’imitez pas.

12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut