Catch

Superstars: place aux jeunes

I grow sick and tired of the same old lies
Might look a little young
So what’s wrong
You don’t have to be old to be wise

Judas Priest, You don’t have to be old to be wise

 

Après un Hell-in-a-Cell qui n’a pas forcément tenu toutes les promesses placées en lui, le Superstars du jour tente de relever le niveau en exposant des petits jeunes qui montent.

 

 


Merci les gars, mais pas besoin d’aller à Superstars pour être exposé.

 

 

Review de Superstars du 8 octobre

 

Et pour commencer fort dans le côté « jeunes qui montent », le combat du show rouge semble sur le papier, alléchant.

 

Premier combat: RAW: Ted di Biase vs Evan Bourne

 

 


Enfin vu l’état de la Legacy après Hell In A Cell, je miserai pas une pièce dessus.

 

 

Di Biase prend la parole avant l’entrée de son adversaire, pour nous dire qu’il dédicace ce match à son pote Cody Rhodes, qui a été «lâchement, violemment et brutalement agressé par la DX» et demande au public « un moment de silence pour Cody ».

 

 


Undertaker Pompes Funèbres s’occupe du reste, 7j/7, 24h/24.

 

 

Evidemment, les « boo » et les « you suck » fusent de partout dans l’Arena, ce qui permet à son adversaire du soir, venu tout droit de St Louis, Missouri (tout comme Orton, mais la ressemblance s’arrête là) de pénétrer sur le ring, j’ai nommé Evan « Air & Cervicales en chewing-gum » Bourne.

 

D’entrée de jeu, Di Biase décide de passer sa frustration a coups de pieds et de poings sur Evan Bourne, avant que celui-ci ne se réveille et enchaîne une série de coups de pied qui font vaciller l’homme fort de la Legacy et l’envoient hors du ring. Il prend d’ailleurs très vite confiance pour grimper sur la troisième corde et sauter sur Ted à l’extérieur du ring, pour nous offrir un catch aérien comme on l’aime. Mais en tentant un springboard Hurracanrana à l’extérieur, il se fait méchamment contrer, ce qui amène un nouveau temps fort du fils de, qui une fois encore passe ses nerfs sur le corps de Bourne.

 

 


Ted DiBiase vient d’inventer la prise de la batte de base-ball humaine.

 

 

Pour un peu, ça ressemblerait à un squash match, mais ce n’est pas le cas, car Evan se défend comme il peut, avec des kicks, notamment, mais finit par toujours se faire contrer par une prise terriblement efficace, comme cette corde à linge magistrale qui lui fait faire un tour sur lui-même.
Mais c’est après avoir loupé un hi-kick que le jeune Evan, qui doit encore apprendre, se fait contrer, et subit un Dream Street de la part du Million Dollar’s Son qui rive ensuite les épaules pour le compte de trois. Un match de bonne facture, respectueux de l’état de la carte, bien amené par la promo de Di Biase, sans que cette rencontre ne tourne au squash, le tout est plaisant.

 

Néanmoins, avant de voir si la suite est aussi prometteuse, on a comme chaque jeudi, rendez-vous avec les plus grandes philosophes de la planète catch.

 

Ask the Divas, le résumé

 

La première question concerne le pêché mignon des Divas. Si vous pensez « orgie sous cocaïne », vous allez être déçus.
Saviez-vous que le pêché des Twins était les glaces? Que Michelle adorait faire un tas de choses le vendredi (ça c’est du péché, surtout si dans « un tas de choses », il y a manger de la viande)? Que la candide Layla adore le chocolat, tandis que Natalya adore dépenser ses thunes dans les magasins?
Non? Alors heureux de vous l’avoir appris.

 

 


Quand a Katie Lea, son kif, c’est d’étrangler ses adversaires avec une mèche de cheveux.

 

 

La seconde question est plus technique. Comment choper un collègue qui vous pique des thunes?
Je vous laisse réfléchir là-dessus, tant la question est sans intérêt mais surtout, tant les réponses furent confuses.

 

 


– Dis, c’est la deuxième fois en une semaine que je me fais piquer mon portefeuille, t’aurais pas fait le coup des fois?
– C’est pas moi! Toute façon y avait rien dedans!

 

 

A la place, on enchaîne très vite avec d’autres catcheurs qui ont de l’avenir, mais à la ECW cette fois-ci, puisque le jeune Sheamus va faire face à l’expérimenté mais toujours vert Shelty B.

 

Deuxième combat: ECW: Sheamus vs Shelton Benjamin

 

La dernière session ECW avait vu Shelton se blesser méchamment à l’épaule. La question est donc de savoir s’il est a 100% pour affronter le pâle Irlandais qui monte.

 

 


Accessoirement, il a trouvé la parade a ses problèmes gastriques en inventant le short avec trace de pneu intégrée.

 

 

Le voir l’épaule largement bandée et le bras blessé en retrait n’incite pas à l’optimisme. On peut donc craindre un squash-match, surtout lorsqu’on connaît les antécédents entre ces deux hommes: Sheamus ne fera pas de cadeau.

 

 


D’ailleurs, il teste sa nouvelle prise: le frottage de barbe sur le dos.

 

 

Mais c’est bien Shelton qui démarre ce match à cent à l heure, afin de ne laisser aucune faille à son adversaire. Mais c’est lorsque Shelton fait l’erreur d’aller à l’extérieur du ring qu’il se fait massacrer le bras contre le poteau. De fait, le squash-match commence ici. Et Sheamus est très énervé, avec un seul objectif: massacrer le corps blessé du Gold Standard. Sauf qu’évidemment ça ne plaît pas à l’arbitre, surtout quand Benjamin tient les cordes. Du coup, disqualification et victoire de Shelton.
Mais la baston continue une fois la cloche sonnée! En effet, alors que Sheamus allait quitter le ring, et que l’arbitre aide péniblement Shelton à se relever, le rouquin débarque pour placer un hi-kick en ciseau à Shelty B! Alors OK, c’était quasiment un squash-match, et donc peu de choses à dire. OK la victoire est par disqualification, mais, bon sang quel storytelling, quelle avancée dans le côté heel pour Sheamus, et voilà qui amène de belles feuds à venir!!

 

Et alors que le main-event arrive, nous avons droit à une interview pré-combat de la Hart Dynasty, magistralement menée par Natalya (puis par ses deux comparses) qui semble disposer d’un bon mic-skill, qui nous a notamment expliqué que « Nous on est pas les Cryme Tyme, on ne vient pas de la rue, on ne vit pas par le sang, on est guidé par l’esprit des Hart et on a la classe. » Ca aurait été parfait si David Hart Smith ne s’était pas amusé à se moquer des Cryme Tyme en plaçant un « Yo,yo,yo,yo!!Yo!! » qui lui valut les foudres de sa famille.

 

 


– Natalya, David recommence à imiter les Cryme Tyme, je fais quoi?
– Comme je t’ai appris Tyson, un coup sec dans la pomme d’Adam.

 

 

Main-Event: Smackdown: Cryme Tyme (w/ Eve Torres) vs Hart Dynasty (w/Natalya)

 

Ce qui la semaine dernière était un match solo entre Tyson Kidd et Shad évolue désormais en tag-team.

 

 


Et la semaine prochaine, si vous voulez on fait un 3 contre 3, PTDLOL!

 

 

Et c’est JTG qui ouvre le bal face à Tyson Kidd. D’entrée, ce dernier se montre beaucoup plus dynamique face à un catcheur de son gabarit qu’il y a une semaine, face au balèze Shad. Mais la perspective d’être amené dans le coin pour se retrouver face à Shad l’incite à aller s’échapper dans son coin à lui pour faire le tag avec son big man à lui. Mais comme à chaque fois, les HD manquent de puissance et de cohésion pour affronter les mecs de Brooklyn, sous les yeux d’une Natalya dépitée. En effet, le travail d’équipe, ce n’est pas relever son pote pour se manger une double flying clothesline à l’extérieur.

 

 


– Regarde David, Shad c’est un gentil en fait, il nous aide à nous relever!
– Mais oui, Tyson! C’est parce que je lui ai dit Yo yo yo avant le match! Maintenant, c’est notre pote!

 

 

Mais on voit tout de même que DH Smith est clairement plus doué que Tyson Kidd. Il faudrait peut-être y penser et le montrer plus souvent. On observe malgré tout un combat intense, bien dominé par les Cryme Tyme, mais ou les managers sont discrets. Or on attend en général de ce genre de combat que ça parte en cacahouète grâce aux divas qui accompagnent (un peu comme mes soirées dans les boîtes de nuit de Roubaix).
Il suffit que je l’écrive pour qu’a cet instant précis, ça parte en vrille. En effet, alors que DH Smith et Shad sont les hommes légaux, Smith maintient Shad pour que TK fasse une prise. Ce dernier est alors intercepté par JTG, pendant que Bulldog Jr place le Brooklyn Brawler dans un Sharpshooter, tandis que Natalya tape la converse avec l’arbitre. De fait, Eve s’en mêle aussi! Alors que Shad se dégage du Sharpshooter et envoie DH dans les cordes, Eve lui attrape le pied, ce qui permet à Shad de placer son finish move, et de faire le tombé, sous les yeux d’une Natalya traumatisée par son erreur.
Au final, encore une défaite sans gloire pour la DH, même si le combat est plus plaisant que lors du Superstars de la semaine dernière. Néanmoins, cela permet encore d’alimenter la feud entre ces équipes, et sans doute de les revoir bientôt.

 

 

Après les dix ans de Smackdown, on peut dire que ce Superstars a bouffé les restes pour nous offrir un spectacle de qualité.

 

 


– Il a parlé de bouffer les restes?
– Ouais Chris. Ca me dégoûte tiens, je vais te dégueuler dessus.

 

 

Voilà qui est très alléchant et donne envie de revenir la semaine prochaine. En tout cas, si le Dieu du catch le veut, je serai au rendez-vous de Superstars…

 

 


Because I’m Arthemiz, and I am GORDOOOOOOON!!!

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut