Catch

Concours de popularité, 32èmes de finale, session 7

Love, love, love me girl.
Love, love, love me darling.

The Doors, Who do you love?

 

La septième session des 32èmes de finale du concours de popularité voit l’entrée en lice d’une noria de jeunes aux dents blanches et longues. A vous d’opérer la sélection naturelle. Lesquels iront s’entraîner pour la suite du concours et lesquels iront noyer leur détresse dans l’alcool?

 

 


– OK les gars, après mon élimination, rendez-vous…
– O bar!

 

 

Concours Aqwasc de popularité, 32èmes de finale, matchs 25-28

 

Notre webdesigner maison Spanishannouncetable a opté cette fois pour un bleu lumineux et une blonde qui l’est presque autant au moment de créer ce superbe monceau de tableau. Chapeau l’artiste.

 

 


Non Sarah, sur cette session tu ne peux pas voter pour Chris Jericho.

 

 

John Morrison – Eric Escobar

 

 


Morrison, n’approche pas ou je bute la grosse!

 

 

L’une des confrontations de premier tour les plus propices au perfect. Entre celui qui peut à bon droit prétendre au titre de meilleur catcheur du moment et un nouveau venu qui est loin d’avoir cassé la baraque pour l’heure et dont le seul atout réside dans l’amour volatile de Vickie Guerrero, le match est aussi déséquilibré qu’un concours d’éloquence entre Barack Obama et Louis Nicollin. L’éloquence constitue justement l’unique point faible de Morrison (du moins, quand il est Face), mais ce n’est pas à ce stade du concours que ça risque de lui poser problème. La douleur de la starification, Escobar risque de ne pas la ressentir avant un bail.

 

 


A chaque match, John Morrison illustre une chanson des Doors. Ici, Not to touch the Earth.

 

 

Vote d’Axl
Je ne vous ferai pas l’offense d’argumenter longtemps sur un tel matchup. La passion que je voue à Vickie aurait pu m’inciter à voter pour Escobar s’il avait été opposé à quelque Funaki, mais ce n’est pas exactement le cas. Il a contre lui le meilleur athlète (ou pas loin) et meilleur technicien (ou pas loin) de la WWE, rien que ça. Morrison, la question ne se pose même pas.

 

Vote de McOcee
Mwahahaha, au revoir et adieu jolies filles madri… heu, ami Escobar. Je n’aime pas ta tête, je ne kiffe pas spécialement ton catch, t’es moche et t’as l’air trop bête. Et puis sur ta route se dresse le Shaman of Sexy, le Guru of Greatness, le Friday Night Delight, John Morrison, dont les posters orneraient sans nul doute les murs de ma chambre si j’avais encore 14 ans, celui dont la technique bien au dessus de la moyenne illumine SmackDown semaine après semaine, celui dont les lunettes de soleil feraient pâlir d’envie n’importe quel président bling bling se respectant. Sérieux, il faudrait que tu sois opposé à Hornswoggle pour que je daigne réfléchir quelques secondes à l’éventualité de voter pour toi. Casse-toi, tu pues, je vote pour Morrison

 

Alicia Fox – David Hart Smith

 

 


You screwed tonton Bret!

 

 

Dans les veines de Smith coule le sang béni du défunt British Bulldog, héros des années 1990 tombé au champ d’honneur des stéroïdes, et de la glorieuse dynastie Hart. Il a commencé à s’entraîner à huit ans! Pourtant, son ascension est assez pénible pour l’heure, et il ne fait pas toujours une très grosse impression sur le ring. Un tel big man a pourtant un boulevard devant lui étant donné son gabarit et son pedigree. Encore faut-il qu’il l’emprunte résolument. A 23 ans seulement, il a le temps de voir venir, mais pas trop. Face à lui, Alicia Fox a elle aussi 23 ans et tout l’avenir du monde. A l’inverse de son adversaire du soir, elle n’est pas née dans le business, et aurait pu ne rester qu’une « eye candy » de plus, comme tant d’autres Divas. N’a-t-elle pas démarré par un segment de roulage de pelles avec Edge? N’empêche, elle s’est accrochée, a fait ses gammes à l’OVW et à la FCW, et a fini par convaincre les bookers de ses qualités. Du coup, elle est dans la title picture de Raw, et c’est bien mérité.

 

 


Michael Cole! Les DEUX mains au-dessus de la table, s’il te plaît!

 

 

Vote d’Axl
Smith me déçoit. Dans le Donjon des Hart, n’a-t-il pas appris à exsuder la rage dans un ring? Là, il a plutôt l’air d’un nounours un peu pataud, qui laisse à son copain Kidd les rictus heeliens. Peut-être serait-il plus convaincant en Face mais en attendant, il ne m’enflamme guère et je suis bien content qu’il n’ait pas été intégré à la Legacy, comme il en a été question un temps. En revanche, Fox me plaît de plus en plus, elle semble avcoir trouvé son style et parvient toujours, lors des quelques minutes allouées aux Divas, à faire impression. Alicia, donc, et que David muscle un peu son jeu, ce grand dadais.

 

Vote de McOcee
Je n’ai rien contre Smith, d’ailleurs je le connais à peine. Il a une tête sympa, un air de nounours mal dégrossi aux goûts vestimentaires plus que discutables et pour tout dire il est plutôt attachant. Il y a six mois, je me serais sérieusement posée la question. Mais plus aujourd’hui. En six mois, Alicia Fox, la longiligne et élégante sylphide de Raw, future Championne du monde et superstar incontestée du roster féminin après Michelle McCool a effectué des progrès spectaculaires et ce dans tous les domaines. Techniques in ring, jeu d’acteur, gestuelle, elle est devenue absolument épatante dans ce rôle de heel qui lui sied à merveille. Alicia Fox sans l’ombre d’une hésitation.

 

Tyson Kidd – Hurricane Helms

 

 


Je fais ce que je peux avec mes cheveux.

 

 

La Hart Dynasty est à l’honneur dans cette poule car voici maintenant Tyson, l’homme à la houpette tintino-ronaldesque. Il n’est un Hart que par alliance, puisqu’il a le privilège d’être le petit ami de la féroce Natalya: c’est peut-être ce qui explique qu’il semble avoir plus faim que son comparse David. Il fait face à une gimmick tout droit sortie des années 1980: Hurricane Helms, super-héros masqué et bondissant qui sévit à l’ECW, où son identité est pour l’heure tenue secrète.

 

 


Et ça, ça m’arrange pas: j’aimerais bien savoir comment je m’appelle, moi.

 

 

Vote d’Axl
J’ai récemment vu une vidéo hilarante de l’époque du titre Hardcore, qui était défendu 24 heures sur 24. Hurricane y faisait des miracles, et puis je suis fan de comics, bref c’est vite vu, Tyson reviendra l’année prochaine s’il n’est pas viré d’ici là: Helms yeah!

 

Vote de McOcee
C’est tout juste si je n’apprends pas aujourd’hui l’existence de ce Helms que je n’ai d’ailleurs jamais vu combattre. Tyson, je ne le connais guère mieux mais j’aime bien sa bouille, il est plutôt mimi et porte bien le collant rose, ce qui n’est jamais simple pour une personne de sexe masculin. Tyson donc, mais sans grande conviction, vous l’aurez remarqué.

 

 

Kofi Kingston – R-Truth

 

 


Shaguar et Dauntless, vous allez voter pour qui vous?

 

 

R-Truth doit être dévoré de jalousie en regardant Kofi Kingston: voilà un type qui, avec un profil proche du sien (le « black souriant et athlétique doté d’une gimmick unidimensionnelle »), est déjà beaucoup plus haut que lui dans la carte, alors qu’il a neuf ans de moins. Kofi fonce vers la gloire alors que le train est passé pour R-Truth, qui ne figure même pas sur les objets de merchandising destinés aux kids.

 

 


And that’s the trousse, the whole trousse, and nothing but the trousse.

 

 

Vote d’Axl
L’hésitation n’est pas de mise. Truth me saoule avec sa chanson, et même s’il a des séquences sympas en ring, il pâlit en comparaison de Kofi, qui est en train de réussir à devenir un Monster Face sans être gnagnan. Kofi s’est pratiquement débarrassé du personnage de Jamaïcain qui rigole comme un con, ne lui reste plus qu’à remiser son « Boom Boom » aux oubliettes, et il aura tout pour lui: en ring, il est phénoménal, et il est à l’aise au mic. Kofi, une classe au-dessus.

 

Vote de McOcee
Je ne supporte pas R-Truth. Voilà, c’est dit. Tout ou presque m’énerve chez lui : son horripilant what’s up (quand on ne sait pas rapper, on ne rappe pas, môssieur !), sa façon de parler, son jeu d’acteur, son catch, son look, sa gueule. Il m’énerve. Ce sera donc Kofi mais sans que cela ne constitue un vote par défaut, loin de là. Je kiffe en vrai le Jamaïco-Ghanéen : bonne tête, bonne technique, jolies dread-locks et cerise sur le gâteau, depuis qu’il s’est débarrassé de son encombrant accent, on s’aperçoit que ce musculeux jeune homme est très à l’aise au micro. Et puis, Kofi, c’est une sorte de mascotte à ganja pour les Cahiers du Catch…

 

Pour rappel, voici le tableau:

 

1) Randy Orton – Goldust
Melina – Primo
Carlito – Ted DiBiase
16) Batista – William Regal

 

9) Rey Mysterio – Paul Burchill
Santino Marella – Matt Hardy
Kelly Kelly – MVP
8) The Miz – Cody Rhodes

 

5) CM Punk – Jimmy Wang Yang
Gail Kim – Mike Knox
Sheamus – Shad
12) Big Show – Finlay

 

13) Triple H – Mark Henry
Beth Phoenix – Ezekiel Jackson
Slam Master J – Chavo Guerrero
4) John Cena – Chris Masters

 

3) Christian – Shelton Benjamin
Mickie James – Kung Fu Naki
Festus – Charlie Haas
14) Shawn Michaels – Zack Ryder

 

11) Chris Jericho – Jack Swagger
Eve Torres – The Great Khali
Dolph Ziggler – Drew McIntyre
6) Tommy Dreamer – JTG

 

7) John Morrison – Eric Escobar
Alicia Fox – David Hart Smith
Tyson Kidd – Hurricane Helms
10) Kofi Kingston – R-Truth

 

15) Edge – Hornswoggle
Yoshi Tatsu – Kane
Michelle Mc Cool – Evan Bourne
2) Undertaker – Vladimir Kozlov

 

 


– Sérieusement les gars, défier Morrison et Kingston, c’est peut-être un peu too much non?
– Heu, attends, t’as vu le chin-lock d’école qu’on fait là?

 

 

Une semaine pour voter!

77 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut