Catch

Concours de popularité, 32èmes de finale, session 8

La source de toutes les misères de l’homme, ce n’est pas la mort, mais la crainte de la mort.
Epictète.

 

Huitième et dernière session des 32èmes de finale du concours de popularité avec comme il se doit l’arrivée en fin de banquet de la MORT, sous les traits fatigués de l’Undertaker, de sa lugubre meuf et de son psychotique frangin. Mais la vie est décidée à faire face, et oppose aux forces de l’obscurité des représentants aussi éclatants que les souriants Evan Bourne, Yoshi Tatsu, Hornswoggle et un vainqueur final en puissance en la personne d’Edge. Et puis y a un Russkoff aussi, qui va se fader le Croque-mort mort de la Vallée de la Mort.

 

 


Quoi, moi devoir combattre camarade Poutine?

 

 

Concours Aqwasc de popularité, 32èmes de finale, matchs 29-32

 

Vous vous demandez tous ce que Spanishannouncetable nous a concocté cette fois, n’est-ce pas? Ad-mi-rez.

 

 


Le plus dur pour Spanish, c’est de choisir laquelle de ses innombrables busty babes il va nous coller en fond d’écran.

 

 

Edge-Hornswoggle

 

 


Lève-toi! Lève-toi que je te spear la gueule! Hein, comment ça t’es déjà debout?

 

 

L’une des confrontations de premier tour les plus propices au perfect, écrivions-nous dans notre présentation du match Morrison-Escobar dans la session précédente. C’est encore plus le cas cette fois, avec l’un des catcheurs préférés de tout le monde, l’intense et protéiforme Edge, qui se prépare à gérer le cas Hornswoggle. Rappelons tout de même que ce dernier lui a déjà créé bien des misères.

 

 


Et quand je rouvrirai les yeux, j’aurai éliminé Edge et l’Irlande aura battu la France en barrages!

 

 

Vote d’Axl
Je viens de voir pour la première fois la première apparition d’Hornswoggle à la WWE. Ben franchement, eut-il continué sur sa lancée de Little Bastard que je n’aurais pas eu de problème avec ce personnage. Après tout, on pourrait même le considérer comme un symbole de réussite des handicapés, tout ça. Seulement, il est venu rejoindre la cohorte des nombreux catcheurs qu’un face turn calamiteux a privés de leur magie. Le voilà donc devenu un insupportable passage obligé de tous les épisodes de Raw, les guest hosts devant se le coltiner à tour de rôle, avant qu’il aille humilier une énième fois Chavo Guerrero dans une storyline bien lassante. Dommage, d’autant qu’il faut quand même saluer l’intrépidité du jeune (23 ans) nain, qui n’hésite pas à prendre des bumps assez sévères de temps à autre. Bon, tout cela étant dit, il est évident que ma voix ira à Edge, heel du tonnerre, acteur maximaliste hilarant, catcheur très complet (quoique moins explosif depuis quelques blessures) et l’un des rares à la WWE actuelle à pouvoir prétendre à un micskill équivalent à celui de l’immense Chris Jericho.

 

Vote de McOcee
Mon dieu, même en rêve je n’ose imaginer ce que cela pourrait donner sur un ring, en vrai. Hornswoogle, c’est tout ce que je déteste dans le catch même si j’ai bien conscience que l’origine foraine de ce sport-divertissement (et Reune me reprendra si je me trompe) implique ce subtil mélange de géants surpuissants, de petits fourbes et méchants, de chevaliers blancs au cœur noble et de nains insupportables chargés de faire rire la galerie. Oui mais voila, quitte à avoir un nain dans le roster, la WWE pourrait se donner la peine d’au moins faire semblant de le valoriser. Mais non, il a fallu qu’il soit muet, complètement con et affublé d’un costume ridicule. C’est mal, j’en ai conscience mais le voir pendu à un croc de boucher illumine ma soirée, le voir se faire squasher par un vil heel me comble de bonheur. Bref, rien de perso, je ne voudrais pas être accusée d’anti-nanisme primaire, j’ai dans mon entourage beaucoup de personnes de petite taille absolument adorables (je vis au Portugal, où le peuple est par nature petit et velu), mais là non, ça ne va pas être possible. Ce sera donc Edge, dont je vanterai les mérites au tour suivant.

 

 

Yoshi Tatsu – Kane

 

 


En découvrant l’identité de son adversaire, ce jeune Japonais s’est Yoshi dessus.

 

 

En une douzaine d’années bien remplies, quoique moins glorieuses que ne le laissaient présager ses débuts tonitruants, Kane en a balayé des adversaires. Bon, c’est vrai que, bonne pâte sous ses atours de gros streum tout rouge, il a également jobbé plus souvent qu’à son tour, au point de reculer doucement dans la carte. Désormais, il n’y a plus que les commentateurs pour feindre la terreur à son apparition. Nul doute que s’il sévissait encore à l’ECW, il se coucherait de bon cœur devant le gentil Nippon Yoshi Tatsu, un gars sans grande personnalité mais avec quelques rudiments d’arts martiaux suffisants pour balancer des coups de pied dans la tempe à ceux qui s’approchent de trop près, et qui est probablement là avant tout par souci d’internationaliser la WWE. Celui qui peut à bon droit prétendre avoir été, à son summum, le meilleur big man de la Fédération de Stanford, peut encore rendre quelques services, mais son aura effrayante a disparu depuis longtemps.

 

 


Tuez-moi, putain.

 

 

Vote d’Axl
Yoshi ne m’impressionne pas plus que ça sur ce que j’ai vu, même s’il a su élever son niveau pour son title match contre Christian. Surtout, j’en ai appris de belles sur lui! Figurez-vous que Hamada, récente acquisition de la division féminine de la TNA, a raconté que le gentil Yoshi est un vil harceleur, qui ne peut pas s’empêcher de draguer lourdement tout ce qui porte jupon, nattes ou socquettes. Et qui refuse de lâcher l’affaire même lorsqu’on lui dit de parler à sa main. Beurk le vilain pas beau. Kane, lui, est un parfait gentleman, qui sait faire part de l’intérêt romantique qu’il porte aux dames d’une façon courtoise et distinguée. Faites comme moi, votez pour la classe et le style, votez Kane.

 

Vote de McOcee
Pour moi, Yoshi, c’est ce petit personnage tout vert et tout rigolo qui va très vite dans le jeu de Mario Kart de mon fils. Point. J’aurais éventuellement pu me pencher sur la question si en face de lui ne se dressait pas un personnage que j’adore, le monstrueux Kane. La Big Red Machine m’a fait kiffer à de nombreuses reprises, lors de sa feud contre son frère l’Undertaker, par exemple mais aussi et surtout dans cette mémorable storyline l’ayant marié à Lita en pleine Attitude Era. L’épisode de la perte du bébé de la superstar féminine en plein ring, après un malheureux écrasement de Kane, le père supposé du défunt embryon, a donné lieu à une scène absolument anthologique, en partie responsable de mon attrait pour le catch. Il me suffit de fermer les yeux pour voir et entendre Kane au chevet de Lita répétant à l’envie « You gonna be ok, ok ? And the baby gonna be ok, ok ? ». Priceless, et rien que pour cela, mon vote va à Kane.

 

 

Michelle McCool – Evan Bourne

 

 


C’est quoi ton nom, petit? Evan? Comme c’est mignon. Maintenant, ne bouge pas, je vais te briser la nuque.

 

 

Le terme « high flyer » prend toute sa signification avec Evan Bourne, probablement le catcheur qui se retrouve le plus high de tous, quand il est au nadir de la trajectoire de sa stupéfiante Shooting Star Press. A part ça, il semble avoir un peu de mal à se faire une place au soleil entre les mastodontes de Raw, mais il y met une belle énergie qui peut le laisser croire à un bel avenir. De son côté, l’amère Michelle est déjà au sommet. Championne féminine, championne des divas, elle gère, tranquille, avec un air naturellement méprisant qui fait qu’on a bien du mal à imaginer qu’elle fut Face à ses débuts. Bref, vous avez le choix entre le présent et l’avenir, mais aussi entre la prof sexy (damn ces matchs bra and panties!) et l’élève turbulent. A vous de voir, mais lisez d’abord l’opinion pleine de mesure de McOcee avant de voter à vos risques et périls.

 

 


Obéissants, les lecteurs des Cahiers du Catch ont attrapé Evan Bourne et attendent que McOcee vienne lui donner le coup de grâce.

 

 

Vote d’Axl
Je vais être honnête: si j’avais dû prendre ma décision seul, j’aurais sans aucun doute voté Bourne, mais McOcee me terrifie totalement, et comme c’est une fangirl définitive de Maccoule… Et en plus j’aimerais bien voir un Mc Cool / Taker au prochain tour, les casseroles volent bas dans les cuisines de l’enfer. McCool donc, en toute indépendance.

 

Vote de McOcee
J’aime bien Evan. Il a une vraie bonne bouille de gentil gars et sa prise de finition est à couper le souffle, il me faut bien en convenir. Mais malheureusement pour lui, il ne fait pas le poids face à la diva des divas, face à la meilleure catcheuse en activité de la WWE, j’ai nommé la divine Michelle McCool. Cette fille a tout d’une grande. D’abord, elle est grande ( :rires: ^^) et maitrise à merveille toute la panoplie d’une championne Heel. Elle n’a nul besoin d’ouvrir la bouche pour avoir l’air arrogante, c’est naturel chez elle. Mais quand l’envie lui prend de se saisir d’un micro, elle tout simplement exceptionnelle. Sur le ring, elle est, avec Beth Phoenix celle dont l’agressivité s’exprime le mieux, impossible de la confondre avec une gymnaste, cette fille est une vraie combattante. Son Faithbreaker, elle le maitrise à merveille et c’est tout de même autre chose que les gifles et autres tirages de cheveux qui constituent le plus souvent l’ordinaire des combats féminin. Cherry on the cake, elle porte la frange comme personne. Vous l’aurez compris, le choix de Michelle McCool s’impose tout naturellement. Et pas qu’à moi. Entendons-nous bien, ceux qui voteront pour Bourne seront immédiatement bannis et ne vous fatiguez pas trop. Je truquerai les résultats si besoin est.

 

 

Undertaker – Vladimir Kozlov

 

 


Apprenant le tirage au sort, l’Undertaker a immédiatement usé de ses pouvoirs pour crucifier Vlad au milieu du ring.

 

 

L’Undertaker, vétéran superstar respecté par tous et idolâtré par certains, part très légèrement favori face à Vladimir Kozlov, un type au physique et au charisme de porte de prison, qui est là depuis seulement un an, largement critiqué pour ses limites dans le ring et dont le monstrueux push initial (couronné précisément d’une victoire clean sur le Taker) a fini en queue de poisson, puisqu’il en est réduit à jouer les laquais (moyennement efficaces qui plus est) de William Regal à l’ECW.

 

 


Il est stipulé dans le contrat de l’Undertaker qu’à chaque apparition, la WWE enverra un sous-fifre le sucer.

 

 

Vote d’Axl
L’Undertaker est selon moi, devant Santino, Chavo et Hornswoggle, le vrai personnage comique numéro un de la WWE. Quand je le vois, à chaque promo, ressortir imperturbablement son mantra débile « Je vais prendre ton âme, et à toi aussi, et à toi aussi, et toi là-bas au fond aussi, tu croyais que je t’avais pas vu? », je ne peux pas réprimer un franc éclat de rire. Toutes ses feuds doivent nécessairement tourner autour d’un thème unique, celui de la mort, des ténèbres, de l’enfer, toujours décliné de la même façon: une espèce de décorum poussiéreux et grand-guignolesque qui ne saurait susciter que deux sentiments la panique chez les moins de cinq ans, l’hilarité chez les autres. Le truc, c’est qu’il représente désormais une vraie nuisance pour la WWE. Son retour, à Summerslam, a nui à Smackdown bien plus que le départ de Jeff Hardy. Ce personnage sans intérêt aucun a essoré le superbe push de Punk et même le génial Jericho en est réduit à recourir à l’ultra-éculé « Je n’ai pas peur de l’Undertaker ». Le Deadman aurait dû changer de gimmick à l’occasion de son long break d’après-Wrestlemania, car dans sa feud précédente, Shawn Michaels avait déjà tiré le maximum de l’assommante dialectique « ombre et lumière ». Mais non, il est revenu à l’identique et moi, franchement, j’en peux plus. Je vote donc par dépit pour son adversaire Vladimir Kozlov, un catcheur selon moi mal pushé, mal dépushé et moyennement utilisé en ce moment, mais que je ne désespère pas voir évoluer en bien dans les deux trois années à venir: vraie brutasse IRL (ce dont je me fous complètement, soit dit en passant), l’Ukrainien booké Russe (Thierry Roland doit avoir conseillé les scripteurs de la WWE sur ce coup-là) devrait sortir de sa gimmick mononeuronale pour viser plus haut. On n’en est pas là et, tout comme sa présence dans ce concours, sa carrière à la WWE risque de ne durer très longtemps.

 

Vote de McOcee
Le deadman me fatigue de plus en plus, et j’aime bien Kozlov avec sa gueule de Bigardov qu’est pas là pour la déconne. Mais moi non plus, je suis pas là pour la déconne, je vote pour M. McCool pour l’ensemble de son immense œuvre, dont Kozlov n’égalera jamais le millième. Mais c’est clairement un vote pour ce que le Taker fut que pour ce qu’il est actuellement…

 

Pour rappel, voici le tableau:

 

1) Randy Orton – Goldust
Melina – Primo
Carlito – Ted DiBiase
16) Batista – William Regal

 

9) Rey Mysterio – Paul Burchill
Santino Marella – Matt Hardy
Kelly Kelly – MVP
8) The Miz – Cody Rhodes

 

5) CM Punk – Jimmy Wang Yang
Gail Kim – Mike Knox
Sheamus – Shad
12) Big Show – Finlay

 

13) Triple H – Mark Henry
Beth Phoenix – Ezekiel Jackson
Slam Master J – Chavo Guerrero
4) John Cena – Chris Masters

 

3) Christian – Shelton Benjamin
Mickie James – Kung Fu Naki
Festus – Charlie Haas
14) Shawn Michaels – Zack Ryder

 

11) Chris Jericho – Jack Swagger
Eve Torres – The Great Khali
Dolph Ziggler – Drew McIntyre
6) Tommy Dreamer – JTG

 

7) John Morrison – Eric Escobar
Alicia Fox – David Hart Smith
Tyson Kidd – Hurricane Helms
10) Kofi Kingston – R-Truth

 

15) Edge – Hornswoggle
Yoshi Tatsu – Kane
Michelle Mc Cool – Evan Bourne
2) Undertaker – Vladimir Kozlov

 

 


– Horny, fais-leur ton plus beau sourire, faut les séduire!
– Mais je suis à fond là Evan!

 

 

Une semaine pour voter!

80 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut