Catch

Concours de popularité, bilan des 32èmes de finale

I’m a loser baby, so why don’t you kill me?
Beck, Loser

 

Merci beaucoup à tous nos votants, qui ont donné à notre petit concours un air de véritable plébiscite populaire! Le premier tour est terminé, dépouillé par trois lecteurs auxquels nous disons toute notre admiration et notre reconnaissance (le fascinant Gib, qui a traité quatre des huit sessions, le sublime Tom G.94 et le majestueux Mr Coffeinthebank, qui en ont pris deux chacun). En voici les résultats, mis en forme (et en formes) par l’inspiré Spanishannouncetable. 32 losers nous quittent, ciaaaao!

 

 


Mr CITB et Tom G.94 félictent Gib, exténué après avoir dépouillé quatre sessions à lui tout seul.

 

 

Concours Aqwasc de popularité, résultats du premier tour

 

Vous avez été non seulement nombreux à voter, mais aussi nombreux à justifier, souvent avec brio, vos votes. On va donc descendre le tableau session par session, match par match, et tenter de capter les raisons de la sympathie ou de la haine qu’inspirent nos stars.

 

 


Ouais, expliquez-moi pourquoi j’ai fait un perfect, ça m’intéresse.

 

 

Session 1

 

1) RANDY ORTON – Goldust
Orton l’emporte sans coup férir, avec 73 voix contre 15 à l’homme doré, soit une proportion de 82,95% à 17,05%. N’empêche qu’entre un top heel de Rawn multiple champion ces dernières années, et un jobber de l’ECW, la différence n’a pas été si marquée que prévu. Petit florilège de commentaires pour le comprendre.
The Rated R Superstar résume le sentiment de la majorité d’un cinglant « Y’a des choses qui ne valent même pas la peine qu’on en discute. Randy est un fucking top heel, Goldmember, tu peux pas test! » Latrell abonde dans son sens en soulignant que Randy, « on le craint, on ne veut pas le voir dans une ruelle sombre adossé à un mur en brique rouge triturant sa clope a la recherche d’une flamme ». « Goldust non plus », rétorque avec justesse Shaguar. Dans le camp d’en face, Reune Jacquot fait son coming out: « Goldust pour les frissons qu’il donnait il y a 15 ans », murmure-t-il, les yeux dans le vague. Rodz le suit dans ce vote car « je n’ai jamais oublié le nom de… Gooooolduuuusttt ». Mais Goldie n’est pas le seul à susciter ce genre d’émois, à en croire Oli qui s’écrie « Orton! parce que j’aime les méchants en petit slip, huilés, avec de grosses cuisses, des yeux de fou, de la bave et des voix dans la tête, ca tue! » Djobi Jobber clôt le débat: « Orton, pour le charisme et la cruauté. La gimmick de Goldust n’a plus d’intérêt sans l’extravagance de sa période contre Razor Ramon, et il ne me hérisse pas le poil sur le ring. »

 

MELINA-Primo
79 voix à 9 pour la femme caoutchouc face à l’homme qui rebondit, soit 89,77% contre 10.23%. Net et sans bavure. Qualificatifs employés pour désigner Primo: « inexistant » (Lapkult), « fade » (Tom G94), « inutile » (KleM). Quant à Melina, je vous livre tel quel l’hommage de Spanishannouncetable: « Melina est certainement jolie, souple, charismatique et tout ce que vous voulez mais ce qui me fascine chez elle c’est que c’est une bosseuse. N’ayant pas réussi à rentrer à la WWE par la voie royale que la fédération avait créé avec Tough Enough, elle a réussi à y rentrer quand même par la fenêtre. Engagée pour être une manageuse plus ou moins potiche, elle a réussi à se faire une place dans le ring et surtout a su trouver son style. OK, Melina a probablement quelques lacunes et pas forcément le talent naturel d’autres catcheuses qui ont été formées plus à la dure qu’elle via de nombreuses fed indé (Mickie, Natalya, Katie Lea) mais elle est souple et elle a su être assez intelligente pour faire de cette souplesse hors du commun le principal atout de son personnage, en travaillant très dur (globalement, elle s’entraîne dans des conditions très proches des contorsionnistes de cirque). »

 

Carlito – TED DIBIASE
64,5 voix pour le fils du Milliardaire et 23,5 pour celui de la légende portoricaine, soit une proportion confortable de 73,30% contre 26,70% pour le Marine bis. Ils auraient tous deux pu être dans la Legacy, mais c’est celui qui y est qui bénéfice d’un push des lecteurs, comme l’explique Ilyo: « J’ai voté pour Dieu, je vote donc pour ses saints. Alors oui, Carlito aurait pu faire de partie de la Legacy, il aurait pu être une sorte de Kingston avant l’heure mais Priceless est au dessus… Le rejeton du Million dollar man à su moderniser le catch de son paternel et imposer son style. » Tout le monde n’est pas d’accord, à commencer par The Underpronostiker qui maugrée: « Carlito faisait quand même de jolies choses dans le ring à l’époque où il était catcheur et DiBiase a le charisme d’une endive, donc… ». Ben donc il vote Carlito.

 

16) Batista – WILLIAM REGAL
Coup de tonnerre dès le premier tour, avec l’élimination d’une tête de série et surtout de l’une des plus grandes stars du moment. Ca a été extrêmement juste: avec 47 voix contre 41 (53,41% contre 46,59%), Regal s’en sort d’un souffle. Ce match a suscité de nombreux débats, avec une attaque en règle de Silvernights contre les votants de Regal, accusés d’être des smarks ne votant contre Batista que pour se différencier des kids et pour soutenir un heel. Regardons-nous dans la glace, votants de Regal, et demandons-nous si nous aurions voté pour lui aujourd’hui, à présent que l’Animal a tourné comme le lait au grand air… En tout cas, ce n’est pas le récent turn animal qui ébranlera ZeShark: « Regal, je trouve que même un Batista heel ne fait pas le poids en face. Il est extraordinaire cet Anglais, à tous points de vue. Il est tellement bon dans son job que contrairement à d’autres heels que j’aime bien, lui je n’aime pas le voir gagner des matchs. » Car oui, ce vote est aussi un vote pour le heel de génie qu’est Sir Regal. Didi, lui, admet sans souci les motivations sadiques de son vote: « Regal parce qu’il a la classe et parce que faire perdre Batista fera pleurer les enfants ». Quant aux soutiens de Batista, ils sont avant tout subjugués par une puissance sans égale, ce que cgiu semble revendiquer en un extatique « Batista parce que … Batista ».

 

 

 

 

Session 2

 

9) REY MYSTERIO – Paul Burchill
Pas de souci pour le Mexicain, avec 69 (et pas 619) voix contre 8, soit 89,61% contre 10,39%. La grosse majorité des votants pour Mysterio l’ont soutenu soit pour son catch aérien, soit parce qu’il a livré d’excellents matchs cette année. Attention tout de même, il semblerait qu’énormément de gens aient hésité à cause de son manque de charisme et de mic skill. Le fait qu’il soit opposé à un jobber d’un show secondaire a joué pour lui, certains ne connaissant même pas Burchill. Emblématique, le commentaire de Y2n: « N’ayant pas la ECW, je ne connais de Burchill que les excellents rapports de ce site. Apparemment, c’est un bon jobber. Qui ne fait donc pas le poids face au marsupilami mexicain (mais si, vous la connaissez sûrement, la petite bète qui saute : Houba, houba, six one nine!) ».

 

SANTINO MARELLA – Matt Hardy
Là aussi, un match serré puisque le pitre italien l’emporte avec 43 voix contre 33 et un vote blanc (soit 55,84% contre 42,85%) sur le pauvre Matt, qui connaît peut-être là la pire humiliation d’une année qui n’en a pas manqué. Du coté de Hardy, ses supporters ont invoqué sa belle carrière, son dévouement à la compagnie et un profond amour du catch. Les voix de Santino sont autant dues à son humour et à son style qu’à la mollesse et au manque de charisme de son adversaire. Matt pourra se consoler en se disant que de nombreuses voix se sont portées sur lui, dont celle de Snarkk, à l’enthousiasme mesuré: « Matt Hardy mais de peu, il ressemble de plus en plus à un veau mais Santino ne fout plus rien en ce moment ». Les fans de Santino sont bien plus radieux, tel Jyskal pour qui c’est vite vu: « D’un côté un mec qui me fait rire tous les lundi soirs avec son accent et son humour décapant, de l’autre un gars qui me laisse totalement indifférent depuis des mois aussi bien in que hors ring… Je vote Sannnnnntino ! »

 

Kelly Kelly – MVP
30 votes (38,96%) pour double K, 47 pour MVP (61,04%). Peu de votants apprécient vraiment MVP. Ou si ils l’apprécient, c’est pour sa période heel. Mais ils ont quand même été nombreux à le préférer à Kelly, qui n’est, aux dires de beaucoup, même pas une catcheuse. Ses partisans ne le contestent pas puisqu’ils confessent généralement que c’est sa plastique qui les a motivés. Ainsi de Superjumbo qui ne s’embarrasse pas de détails: « Kelly Kelly pour son corps ». Arthemiz Gordon se désole de cette tendance et y va de son plaidoyer: « Clairement, un de mes catcheurs préférés. Je suis d’ailleurs assez déçu que peu de gens en général l’apprécient. OK il a une catchphrase a deux balles, mais bon sang, il a un bon moveset, il a une bonne gimmick, humainement il a réussi, bref, il a tout pour passer ce tour facile face à Kelly bis. » Convaincant, le Mizou.

 

THE MIZ – Cody Rhodes
60 voix contre 17 (soit 77,92% contre 22,07%) pour l’Awesome, qui semble avoir beaucoup de supporters qui louent ses récents progrès comme son excellent mic skill. Du coté de Rhodes, même s’il possède quelques fanboys qui voient en lui un futur champion, il souffre d’un charisme et d’un physique jugés bien trop communs (il n’est pas le fils du Common Man pour rien). On retrouve ZeShark pour un avis tranché comme un rasoir de Randy Orton: « Cody Rhodes n’est heel que parce qu’il fait partie de la Legacy. Ridicule au micro, aucune attitude, pas mauvais in ring mais loin de me faire dresser les pwals, il est évident qu’il ne doit sa présence en storyline et en main-event de Raw ou de PPV qu’à son père. Et ça, ça m’insupporte. En face, un Miz qui est juste parfait dans son rôle de heel. » La palme de l’argument pro-Rhodes va à Aqwasc qui a voté Cody « pour avoir su devenir normal aux côtés de Goldust ». C’est vrai que c’est méritoire.

 

 

 

 

Session 3

 

CM PUNK – Jimmy Wang Yang
62 voix à 7 (89,85% – 10,15%). L’étonnant, c’est peut-être que 10% des votants se soient rabattus sur le cowboy chinois. Mais à la lecture de l’explication de Vince-d, on comprend mieux: « Jimmy, parce que, chez moi, un heel qui boit pas de bière à s’en faire sauter le cervelet, c’est pas un vrai heel ». Vu comme ça…

 

MIKE KNOX – Gail Kim
45 voix à 24 (donc 65,22% contre 34,78%). Pas de miracle pour Gail, trop mal exploitée par la WWE, face à l’un des big men que l’on aimerait voir plus souvent en action, notamment pour ses crossbody à couper le souffle, comme le rappelle Dauntless: « Assez costaud et impressionnant par son physique, mais surtout par la vitesse qu’il insuffle à ce gros gabarit, lui permettant de prendre une place vacante dans le roster depuis le départ d’Umaga, celle du gros rapide. »

 

SHEAMUS – Shad Gaspard
54 voix à 15 (78,26% à 21,74%). Et encore, c’était avant le mégapush du fantôme irlandais. Comme d’autres, Damiou « aime bien sa tête absolument improbable » tandis que la gimmick des Cryme Tyme coûte à Shad, à en croire par exemple Julius Ostermark: « Les Cryme Tyme m’ennuient quand ils sont ensemble, et m’indiffèrent séparément. » Blam.

 

BIG SHOW – Finlay
55 voix à 14 (soit 79,71% contre 20,29% pour le colosse). Sans lui, rappelle Amphitryon, « la WWE ne serait pas ce qu’elle est actuellement ». Snarkk abonde dans son sens: « Finlay fait énormément pour la WWE mais le Big Show est quand même une véritable icône qui a marqué de son empreinte les fédérations américaines ».

 

 

 

 

Session 4

 

TRIPLE H – Mark Henry
58 voix à 9 (86,57% contre 13,43%). Même si une minorité vote par irritation contre Hunter, à commencer par Ilyo, qui en a « marre de Hunter tout simplement », le beau-fils préféré gagne à l’aise, d’autant que l’homme le plus fort du monde en indiffère plus d’un, comme Sheika915 qui vote Hunter « car au moins il peut par rapport à Henry, je ne sais pas moi, courir par exemple ». Ca se discute.

 

BETH PHOENIX – Ezekiel Jackson
64 à 2 et un vote blanc (95,52% à 2,99%). Aoutch. Face à un Zeke encore trop peu vu, la Glamazon se balade littéralement. Oli se perd un peu dans ses explications: « Beth, parce que j’ai déjà trop voté pour des nanas et… Quoi? C’en est une? Sans déconner? Puis Ezekiel, il est gentil mais bon… ‘fin non, il est même pas gentil d’ailleurs. »

 

Slam Master J – CHAVO GUERRERO
3 voix à 63 et un vote blanc (soit 4,48% à 94,03%). Le roi des jobbers est maître en son domaine et reçoit le soutien apitoyé de Jyskal: « Ce pauvre Chavo gagnera au moins un match cette année… »

 

JOHN CENA – Chris Masters
54-13 pour le Marine originel, soit 80,60% contre 19,40%. Un cinquième des voix se sont donc portées sur Masters, et pourtant c’était avant son truc de pectoraux dansants… La raison, comme dans le cas de Triple H – Mark Henry, est à chercher dans l’hostilité que provoque Cena. « Il ressemble trop aux héros des années 80, beaux, forts, intelligents, drôles, courageux, sans le moindre défaut, et uniquement accompagné de faire valoir pour démontrer sa perfection en les aidant… Bref, une perfection has been depuis quelques années et le retour en grâce du anti-héro pétri de défauts des années 2000. Son catch est rudimentaire et ultra répétitif, uniquement tiré par le haut par de remarquables capacités en levage de poids (et encore les portés sont esthétiquement moches), son combo habituel est d’une prévisibilité affligeante, et en plus il ne se prend pas pour de la merde (« notre rivalité est la n°1″), alors qu’un bon héros parfait est d’habitude modeste et humble », enrage Dauntless. Lecharentais crache sa rage à son tour: « Je hais le Marine. Je le conchie, je le vomis, je l’abomine et je l’abhorre. Je hais cet espèce de patriotisme puant, je l’execre depuis le Tribute to the Troops d’il y a un an. Donc, MASTERS, sans aucune conviction, mais plutôt me caresser le ventre avec du verre pilé plutot que voter pour Cena ». C’est noté. Mais le manque de personnalité de Masters lui est fatal face à une star de cette envergure, comme l’illustre le vote de yo59yo: « Il nous saoule mais faut pas déconner quand même ». Et puis, pour l’ensemble de son œuvre, il surpasse quand même très largement son adversaire, si bien que Silvernights annonce, définiif: « Voter Masters>Cena = avoir un cerveau de poule ». Les poules, on vous laisse constater.

 

 

 

 

Session 5

 

CHRISTIAN – Shelton Benjamin
Avec 46 voix contre 23 (66,67% contre 33,33%), Captain Charisma obtient pile deux tiers des votes face à son futur adversaire au ppv TLC. C’est évidemment sa personnalité qui lui permet de l’emporter face à un catcheur généralement considéré, sauf par Kennard, qui le trouve « surestimé », comme étant au moins de son niveau. Aqwasc, l’inventeur du concours, n’y va pas par quatre chemins: « Entre un talent exceptionnel au micro et dans le ring et l’abonné HBK au Rumble au charisme d’un bulot, le choix est vite fait. » Si quelqu’un sait ce qu’est un abonné HBK au Rumble, qu’il se manifeste. Les Sheltonistes sont brillamment représentés par [b]ZeShark[/b]: « Shelton, bordel de merde! C’est le mec qui manque de m’arracher des larmes à chaque MITB quand je vois comme il se donne pour que ce soit le Straight Edge qui finisse par avoir la mallette. Christian est bien sympa, est bon in ring, mais comme l’a dit Shawn Michaels après leur magnifique match de 2005: « Shelton Benjamin est le meilleur type que j’ai affronté dans un ring depuis très longtemps ». Shelton Benjamin!!!! », ajoutant qu’il quitterait les CDC en cas de défaite de son favori. Reste, mec, Charlie Haas est toujours en course!

 

MICKIE JAMES – Kung Fu Naki
62 voix contre 7 (89,85% contre 10,15%). Pas de souci pour Mickie contre l’un des concurrents les plus faibles du concours. « Il existe, ce Funaki? » s’interroge même Tom G.94 Soma avoue que Mickie lui plaît beaucoup, d’ailleurs, « je rêverais d’avoir une girlfriend like her », jette-il une bouteille à la mer, on sait jamais. Mais des vieux de la vieille comme Calikrillimero se portent sur le Japonais, non sans préciser: « Je parle du temps avant sa gimmick kung fu et la musique de merde ». On s’en doutait.

 

CHARLIE HAAS – Festus
36 voix à 30 (à noter 3 votes blancs) soit 52,17% des votes pour Haas et 43,47% pour son adversaire qui ne sait pas compter. « Il est bon Festus ! J’ai cru qu’il allait revivre en tant que garde du corps du Punk, mais non, le Punk est dans la doghouse, et Festus aussi… », se désole Cadio tandis que Shaguar rend hommage à l’ex de Shelton: « Haas me faisait mourir de rire avec ses imitations de l’année dernière ». Et cette année alors, avec son imitation de gros loser?

 

SHAWN MICHAELS – Zack Ryder
66 à 3, soit 95,65% contre 4,35%, tranquille pour le Showstopper, même si pas mal de monde aime bien Zack le mac: « The Heartbreak Kid of course. Figure de style, entrée merveilleuse, ego fabuleux. Je le trouve fade actuellement mais il est souvent le moteur de bon nombre de feuds de qualité (JBL et Jericho l’an dernier). Absolument rien contre Ryder dont je trouve l’allure interessante, mais bon, il est encore jeunot dans un concours comme celui-ci. Puis Shawn c’est le bon coté des nineties de la WWE », se remémore Latrell. Ryder glane l’une de ses rares voix chez Axlpane, fidèle à son favori de tous les temps: « Désolé mais etant pro fan de Bret Hart je ne peux voter HBK ».

 

 

 

 

Session 6

 

CHRIS JERICHO – Jack Swagger
69 à 2 (97,18% – 2,82%). Le pire tirage possible pour le All American. Gib a voté pour Swagger plus par pitié qu’autre chose: « Contre un catcheur normal il serait sans doute passé, mais Y2J ne souffre pas vraiment de comparaison. » Bien entendu, Sarah-Gatina se fend d’une admirable sérénade à Y2J, trop longue pour être reproduite ici, mais qui contient quelques affirmations définitives comme « Tout ce que touche The SeXy Beast se transforme en or », « Nous voulons tous subir son Mur, se faire Lionsaulter et Codebreaker pour ses beaux yeux », ou encore ces quelques vers: « L’Homme avec un grand H, n’est pas que très très bon wrestler / c’est aussi un écrivain hors pair / Ma bible « A lion’s tale », Naturellement Best-seller me suit everywhere! »

 

EVE TORRES – The Great Khali
54 voix à 17, (76,05% – 23,95%). Eve est sympathique et très jolie, mais il ne faut pas se leurrer, la très grande majorité de ses voix viennent d’un votre « contre Khali », et non pour elle. L’Indien est trop lent, pas assez souple et pas assez technique. Il récolte quand même quelques votes pour son physique unique et monstrueux et pour ses premières apparitions à la WWE. Painkiller nous fait saliver: « Eve Torres, notamment pour la blague scabreuse que j’ai trouvée sur elle et Khali justement, et que je ne dévoilerai qu’au dernier pronostic, si je m’en souviens d’ici là… » Le suspense est à son comble.

 

DOLPH ZIGGLER – Drew McIntyre
49 voix à 21 (69,01% contre 29,57% et un vote blanc). C’est Dolph qui remporte le duel des espoirs. McIntyre a grandement souffert du fait qu’il n’est que très peu apparu sur un ring pour l’instant, contrairement à son adversaire qui a déjà pu faire étalage de sa grande maîtrise technique. Mais si l’Ecossais récolte un nombre honorable de voix, c’est grâce à son charisme, ses expressions faciales qui suintent l’arrogance et son relatif mic skill. Un dernier point qui fâche un peu pour l’instant chez Ziggler, lequel a quand même de la marge, comme on le voit en lisant le guerrero masqué, qui vote pour lui « parce qu’il est arrivé à s’extirper de deux gimmicks pourries (Spirit Squad et Hello, my name is Dolph Ziggler) alors que Mc Intyre me paraît encore un peu vert. »

 

TOMMY DREAMER – JTG
48 à 23 (67,60% à 32,40%). JTG récolte quelques voix pour son dynamisme in ring, et quelques voix par défaut face à la relative mollesse actuelle de Dreamer. Chez ce même Dreamer c’est la même chose, il récolte des votes pour sa carrière à la ECW et pour son amour du sport, mais aussi un bon nombre de votes anti-JTG, qui possède une gimmick un poil énervante. Dans l’ensemble un combat qui n’aura pas passionné les foules. A noter un argument béton chez Funkybrother le nudiste, qui a voté JTG: « Dreamer est vieux, usé, et fatigué, et en plus un gars qui catche en t-shirt moi j’aime pas. »

 

 

 

 

Session 7

 

JOHN MORRISON – Eric Escobar
68 – 0. On vous laisse faire le calcul des pourcentages. La grande popularité de Morrison auprès des votants (son physique, sa technique, sa grâce) combinée à la haine et/ou méconnaissance d’Escobar scelle l’unique perfect du premier tour. L’occasion pour Spanishannouncetable de lancer un mot d’ordre: « Pas besoin d’expliquer mon choix, Escobar mériterait de s’appeler El Tocard ».

 

ALICIA FOX – DH Smith
48 à 19 (70,58% contre 27,94%, y a eu un vote blanc). Trois raisons principales pour les voix de Fox: son joli minois, son agressivité in ring, et le fait que Smith et sa tag team ne soient pas vraiment appréciés. Il parvient quand même à récolter quelques votes en tant que membre de l’illustre famille Hart. Toujours lancée dans un mélange très personnel de rimes riches et de vers blancs, Sarah-Gatina s’envole: « Alicia a commencé de la meilleure des manières / Qui ne rêve pas d’embrasser Edge ?! / De semaine en semaine, elle s’améliore. / J’hésite mais comme Fox s’améliore, j’encourage DH à faire de même. / (Sérieux faut arreter avec les CT là!) ». Le cri du cœur d’Arthemiz Gordon — « si vous avez lu mes reviews de Superstars, vous avez pu remarquer que je répète souvent que David Hart porte avec Natalya la Hart Dynasty, et qu’il mérite d’être le plus exposé des deux. Il n’a que 23 ans, un physique impressionnant, et peut donc aller loin, Messieurs Dames » — restera sans effet.

 

Tyson Kidd – HURRICANE HELMS
16 voix à 52 (23,53% à 76,47%). C’est l’hécatombe pour la Hart Dynasty. C’est principalement l’impopularité de Kidd (et de sa coiffure) qui permet à Helms de gagner avec une avance si confortable. Quelques votants soulignent tout de même son catch technique et sa gimmick kitsch. Et les 16 votes de Kidd sont en majeure partie dus à son rattachement à la famille Hart. « J’aime bien la Hart Dynasty parce que Natalya est la plus belle de la WWE… quelles formes… quelles formes… mais quelles formes! », s’écrie ainsi VinZ avant de s’évanouir.

 

KOFI KINGSTON – R-Truth
62 à 6 (91,18% à 8,82%). Kingston truste l’écrasante majorité des voix: il est jeune, sympa, bondissant, en plein push, et représente probablement l’avenir de la compagnie. R-Truth souffre trop d’être « comme Kofi, mais en moins bien et plus vieux ». Didi le prend en pitié: « J’aime beaucoup les deux. Comme Kofi va gagner facile, je vote R-Truth parce qu’il a joué dans The Wrestler ». Heureusement que Necrobutcher n’est pas dans le concours.

 

 

 

 

Session 8

 

EDGE – Hornswoggle
67 – 1 (98,53% / 1,47%). Silvernights, par esprit de contradiction, empêche Edge de rejoindre Morrison au rang des perfects. Et il enfonce le clou: « Le côté « portnawak » est une des choses que j’affectionne le + dans tous les domaines, je ne vois pas pourquoi au catch on n’aurait pas droit de se lâcher un peu ». C’est vrai, pourquoi? Ce vote fut cependant l’occasion de nombreux cris de haine anti-nain totalement scandaleux. Pour cgiu, « Hornswoggle est moche ». « Comment pourrait-on voter pour ce  » truc  » qu’est Hornswoggle? » se demande HBK62. « HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!!! Prosterne-toi devant le futur vainqueur sale nain! », intime RatedPG13Superstar. On pourrait continuer longtemps, mais on préfère terminer par ce post inquiet de fabulous63: « Je vais peut-être en choquer certains mais je suis nanophobe, j’ai peur des nains… Petit déjà Fort Boyard était pour moi synonyme de cauchemar, jusqu’à l’âge naingrat de l’adolescence où j’ai vu un vrai nain et il m’a couru aprés pour me rattraper certainement pour me bouffer… je lui ai échappé mais je sais qu’ils sont là, ils sont partout, ils nous contrôlent. » Et encore, il n’a pas vu qui siège à l’Elysée.

 

Yoshi Tatsu – KANE
7 à 61 (10,29% à 89,71%). Bien que Kane soit réduit à jobber depuis quelques temps, sa cote de popularité est toujours bien haute, et la majorité des votants salue sa belle carrière. A noter qu’il récupère quand même un nombre non négligeable de voix tout simplement parce que Tatsu est inconnu de certains. Reune Jacquot a apparemment posté bourré: « Je vote Yoshi car c’est un pervers, l’héritier de Tortue Géniale et non du dinosaure vert! ». OK, ça se défend.

 

Michelle McCool – EVAN BOURNE
32 voix à 35 (47,08% contre 51,47%). McOcee est dans le coma depuis l’annonce de ce résultat. Dieu nous ait en sa sainte garde si elle se réveille un jour. Michelle McCool est passée tout près, mais l’aérien Evan fait rêver trop de monde pour être sorti dès le premier tour. Même si Amazing Gautier se range sous la bannière de McOcee et estime que « Michelle McCool est vraiment au top du top chez les filles », mais « quiconque a déjà vu un Shooting Star Press ne peut que rester sur le cul, sans parler du cou pivotant à 360 degrés façon Exorciste de « Air » Bourne », souligne The Rated R Superstar.

 

UNDERTAKER – Vladimir Kozlov
61 à 6 (89,7% / 10,3%). En toute logique, le Taker l’emporte. Son passé glorieux et son professionnalisme sont les principales raisons évoquées. Attention tout de même, son booking récent agace un nombre considérable de votants, et si beaucoup se contentent de le signaler en commentaire, certains n’hésitent pas à voter Kozlov en sanction (car oui, le Russe ne possède pas beaucoup de fans…). 61 voix donc, mais pas 61 supporters. Henri Death a voté pour la mort « parce que j’avais un poster grandeur nature du Taker en 93 et que même s’il est ridicule avec ses fringues piquées à Dimmu Borgir, il a encore plus de charisme que 90% du roster de la WWE ». Il ne précise pas qui est Dimmu Borgir, mais a-t-on vraiment envie de le savoir? Vince-d explique son vote Taker ainsi: « Une certaine personne de mon entourage ne me pardonnerait jamais le contraire. » Hmm, la personne en question, elle n’a pas une longue cape et une faux? Et on termine par ce commentaire songeur de BatHardy: « Vlad, un mec dont le face turn est aussi improbable que kelly² se retrouve dans mon lit. » Faut jamais dire jamais, mec!

 

 

 

 

Observations
– Une seule tête de série est tombée lors de ce premier tour: Batista, vaincu de justesse par William Regal.
– Les filles s’en sortent très bien. Sur les huit initialement en lice, cinq sontau rendez-vous des seizièmes.
– D’après les commentaires des votants, Shelton Benjamin, Jack Swagger et Zack Ryder, tous battus, peuvent vraiment en vouloir à un tirage à sort qui les a jetés respectivement face à Christian, Chris Jericho et Shawn Michaels.
– John Morrison signe face à Eric Escobar l’unique perfect, mais Edge (98,53% des voix contre Horny), Chris Jericho (97,18% contre Swagger) Shawn Michaels (95,65% contre Ryder), Beth Phoenix (95,52% contre Jackson), Chavo Guerrero (94,03% devant Slam Master J) et Kofi Kingston (91,18 % contre R-Truth) dépassent tous les 90%. Une barre qu’atteignent presque Melina (contre Primo), Rey Mysterio (Burchill), Triple H (Mark Henry), Mickie James (Funaki), Kane (Tatsu) et l’Undertaker (Kozlov), tous au-dessus des 85%.
– Ils sont passés tout près: Michelle McCool (47,08% des suffrages face à Bourne); Batista (46,59% devant Regal); Festus (43,47% contre Haas); et Matt Hardy (42,85% contre Santino).
– Ils apparaissent affaiblis: Randy Orton, Triple H, John Cena, Rey Mysterio et l’Undertaker: des victoires très confortables (tous au-dessus de 80%) mais pas mal d’irritation quand même dans les commentaires.
– Des tag teams impopulaires: éliminations rapides des deux Hart Dynasty, pourtant face à des adversaires prenables, à savoir Alicia Fox et Huricane Helms. Sorties sans gloire de Shad Gaspard (face à Sheamus) et de JTG (contre Dreamer). Annihilation de Kozlov et Jackson face à l’Undertaker et Beth Phoenix. On peut aussi rappeler l’élimantion des deux frères Colon contre Melina et Ted DiBiase… Fait pas bon être avant tout un tag teamer en ce moment (un constat auquel échappent évidemment Jerishow et DX).
– Loser time: la lose 2009 qui s’est abattue sur eux cette année a eu raison des anciennes valeurs sûres Carlito et de Matt Hardy, pourtant pas tombés sur des foudres de guerre (Ted DiBiase et Santino).
– Répartition par brands: les 32 qualifiés se répartissent ainsi: 16 de Raw, 12 de Smackdown, 4 de l’ECW.

 

 


OK merci Céquille, on a compris.

 

 

Tableau des seizièmes de finale

 

1) Randy Orton – Melina
Ted DiBiase – William Regal

 

9) Mysterio – Santino Marella
8) The Miz – MVP

 

5) CM Punk – Mike Knox
12) Big Show – Sheamus

 

13) Triple H – Beth Phoenix
4) John Cena – Chavo Guerrero

 

3) Christian – Mickie James
14) Shawn Michaels – Charlie Haas

 

11) Chris Jericho – Eve Torres
6) Tommy Dreamer – Dolph Ziggler

 

7) John Morrison – Alicia Fox
10) Kofi Kingston – Hurricane Helms

 

15) Edge – Kane
2) Undertaker – Evan Bourne

 

 


Le débat démocratique reprend dès le début de la semaine prochaine!

43 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut