Catch

Concours de popularité, bilan des seizièmes de finale

Au premier tour, on vote. Au deuxième tour, on élimine.

 

Sagesse populaire

 

 

Voici les résultats des seizièmes du concours de popularité, brought to you by Mr Coffeeinthebank (deux sessions traitées), Tom G94 et Sarah-Gatina. Un grand merci à eux et à tous ceux qui ont pris la peine de voter et de commenter leurs votes!

 

 

 

 

Mr CITB, Sarah et Tom sont sans pitié: seize candidats prennent la porte, direction la honte et l’oubli. Allez, zou.

 

 

 

Concours Aqwasc de popularité, résultats des seizièmes de finale

 

 

Pour ceux qui en doutaient, c’est maintenant officiel: Mr. CITB est un malade mental. Non content de dépouiller les sessions 1 et 4, il a ajouté un nombre incalculable d’infos comme le nombre de mots par post et divers awards personnels, comme ceux de la stratégie non-payante, du posteur narcissique ou du plus gros pavé. Qu’il nous pardonne de ne pas tout utiliser ici, mais qu’il sache que notre admiration et notre gratitude, qui s’étendent naturellement à ses deux collègues Tom et Sarah, sont éternelles. L’une des stats les plus marquantes est celle du nombre de mots par posteur. Ainsi, sur la session 1, Dauntless a-t-il pondu 1031 mots et Latrell, 4. Pourtant, le second a déjà rédigé plusieurs articles sur le site, à l’inverse du premier. Dauntless, sache que les CDC seraient heureux d’ouvrir leurs colonnes à ta talentueuse graphomanie!

 

 

 

Et encore, si Dauntless s’était confortablement assis pour écrire, il aurait pu développer un peu son propos.

 

 

 

Session 1

 

RANDY ORTON– Melina

 

67 voix à 12 plus une abstention en faveur de la Vipère, soit 83,75% à 15%.

 

Victoire confortable du Legend Killer, mais comme au premier tour face à Goldust, un certain nombre de lecteurs ne peuvent pas le voir en peinture. Mais Melina suscite elle aussi une heat très nette, à en croire DédEdge, qui en a « marre de jouer avec la molette volume de mon casque à chaque prise de Melina ». Funkybrother embraye, affirmant préférer les voix dans la tête d’Orton à « celle de Melina qui crie plus qu’elle ne catche ». Djobi Jobber en veut lui aussi à la gymnaste: « Melina m’explose trois verres par match à hurler comme une scream queen. » Lecharentais combine amour du premier et rejet de la seconde: « Charisme, talent, tout y est, face à une adversaire dont je me demande encore comment elle a pu passer le premier tour. Ah ben si je sais, de la même façon qu’elle continue à faire carrière dans le catch. Amis mauvais esprits, bonsoir. » Lecharentais entend donc par là que Melina aurait couché avec ses 79 votants du premier tour? A creuser.

 

 

Ted DiBiase-WILLIAM REGAL

 

Il n’y aura pas de retrouvailles intra-Legacy en huitièmes puisque sir Regal, avec 58 voix contre 21 et un vote blanc (72,5% / 26,25%) renvoie junior à ses études.

 

Cannette est shakespearien dans sa réflexion: « A choisir entre le talent et la lignée, je vais choisir le talent. » Le genre à préférer Obama à Bush Jr, quoi. Spinebusterdelanimal vote tactique en vue de la suite: « Je sais que TED n osera pas lever le petit doigt face a Randy et donc je lui ouvre tout grand les portes du 4 tour! » Bien tenté. Painkiller tape dans la justification originale: « Ted a un prénom de merde ». Clair que c’est moins classe que Bill. Le Brit est salué comme il se doit par Cousin, avec toutefois une réserve: « King of the ring… GM heel terrible… méchant, hargneux, vicieux. Tout ce que j’aime dans un molosse, mais dans un catcheur anglais. Par contre, s’il pouvait changer de peignoir. » On transmettra. Enfin, Arthemiz Gordon laisse parler ses goûts élitistes: « Ted certes n’est pas mauvais, mais bon, voila, quand tu joues dans « The Marine 2″ ça influe sur mon vote au concours de popu. » Il est vrai que Regal, lui, a tourné dans des James Ivory.

 

 

REY MYSTERIO– Santino Marella

 

Après avoir sorti Matt Hardy au premier tour, Santino se casse cette fois les dents sur plus populaire que lui, mais non sans une belle résistance: Mysterio l’emporte avec 54 voix à 26, soit 67,5% / 32,5%.

 

On a donc un votant sur trois qui préfère le clown italien au voltigeur mexicain et pourtant, c’était avant le tirage de la Coupe du monde. L’explication tient davantage à l’exaspération que suscite le nabot qu’à l’adhésion que recueille le trav. La parole à lapkult: « 619 comme 619 tentatives de la même prise par match + 619 bâillements plus tard = 1238 raisons de voter Santino. » On a vérifié avec une calculette, le calcul est exact. Snarkk ne dit pas autre chose, mais il le dit autrement: « Désolé Rey, mais tu me casses les couilles. » Dauntless met en évidence l’opposition entre les deux facettes du catch qu’incarnent les deux candidats: « Le bon catch me semble reposer sur une alchimie délicate entre technique d’art martial in ring et aura charismatique entre deux prises. Le duel du jour est ainsi un exemple parfait d’opposition de style entre un technicien sérieux mais un peu fade, et un clown déluré mais pas mauvais. » Il vote finalement pour le voltigeur, de même qu’Oli, qui confesse: « Rares sont les mecs qui m’ont autant fait kiffer ma mother entre les cordes que Reyrey » ou Jojolapinou: « Rey fait partie de ces catcheurs qui m’ont incité à m’intéresser de plus près au catch. Alors oui, c’est un digne représentant de la Kidz Era, mais tout de même peu de catcheurs de son gabarit sont parvenus à s’imposer dans ce monde de brutes. » Et Mickie James alors?

 

 

THE MIZ– MVP

 

Un vrai carnage: 75 voix à 4 et un vote blanc, soit 93,75% à 5% pour l’Awesome.

 

C’est bien simple, tout le monde ou presque adore le Miz, et tout le monde ou presque déteste MVP. Painkiller a recours à une image heu, imagée: « Le MVP « face »me procure autant de plaisir à être vu et entendu que si je me frottais le gland avec du sel. » Vu qu’il vote pour le Miz, on en déduit qu’il n’aime pas se frotter le gland avec le sel. On ignore si Ozon se livre à cette pratique, mais en tout cas il trouve que MVP est « insipide, ennuyeux, ridicule, pathétique… » OK, mais il est aussi BAAAALLLIN!!! Cequille se sent poindre une conscience politique: « On a dû inventer le mot horripilant pour MVP. Le mec qui vous donne envie de voter oui à un référendum contre les descentes du coude. » Mais le Miz gagne aussi parce qu’il est aimé. L’hommage de Sarah-Gatina est total: « C’est simple je suis dingue du miz! Il est absolument Awesome, je comprend pourquoi il le répète si souvent. Il a un style de lutte que j’apprécie un espèce de Brawler intelligent. Je trouve son selling stupéfiant,toujours bien placé. Son style à la WWE est unique. Le mec débarque d’une télé réalité qu’il ne gagne même pas, il n’a aucune basse de lutte, et le voir où il est aujourd’hui, c’est délirant! Et ce talent micro en main est juste ouah! Il sait faire réagir la foule, c’est une grande gueule, c’est ce que j’adore! C’est aussi une belle gueule, il se fringue super bien. Dans 2-3 ans je le vois en tant que main eventer, champion du monde c’est certain! Il me fait penser a mon adoré Jericho sur le chemin du Charisme et de l’attitude. » Vu que le Miz se fringue exclusivement en un slip rouge sur lequel il est écrit « I’m awesome », vous savez ce qu’il vous reste à faire, messieurs.

 

 

 

 

 

 

Session 2

 

CM PUNK– Mike Knox

 

82 voix contre 2 (97,62% des votes contre 2,38%).

 

Le straightedge ne doit l’échec de son perfect qu’à Cryme Tyme Cacahuète et vince-d, probablement représentant chez Ricard dans le civil puisqu’il vote contre Punk « parce que je supporte pas que les heels ne soient pas constamment à 3 grammes sur et hors du ring. » Vu comme ça… Mais pour les autres, il n’y a pas match, même si ems « reste pas convaincu par sa gimmick que je trouve contradictoire avec son apparence physique (il ressemble plus au type qui provoque des bastons dans les bars qu’à un mec clean). Si au moins il se lavait les joues… » Quelle drôle d’idée. Kennard, lui, admire Punk, « un top heel, capable de se faire haïr en disant la vérité et de faire applaudir l’alcool, le tabac et la drogue! » Du coup, vince-d aurait dû voter pour lui, non? En tout cas, Knox est plutôt apprécié, mais ne fait pas le poids face à un Punk « fabuleux en heel avec son discours que beaucoup de puritains apprécieraient », souligne le sage Reune Jacquot, ajoutant qu’il le verrait bien « en colisitier de Palin en 2012 ». Et Denis Miller alors, il sent le pâté? La palme à John-Sheparde: « Bon je dois l’admettre: Knox est sorti avec KK et je suis jaloux. En plus CM Punk est vraiment devenu un grand (merci Jeff). En fait ici (beaucoup) l’aime, Punk [vous avez notez le jeu de mots, non?] » On a noté. On le ressortira.

 

 

BIG SHOW– Sheamus

 

C’était avant que le balai à chiottes devienne notre NEW WWE CHAMPION, à l’époque où le Big était encore champion par équipe. Cela dit, vu la marge, voter plus tard n’aurait sans doute rien changé car le Show s’impose par 71 voix à 13 (84,52% à 15,48%).

 

Pour expliquer son choix, Palermo se lance dans une aventureuse comparaison théologique: « Il est dans la même équipe que Jericho, et comme Jericho = Dieu, Big Show = Jésus, car oui, Jésus était gros. » En même temps, pas sûr que le Big Show aurait pu tenir sur la croix. Djobi Jobber, de son côté, tente le revival Queen: « Show, parce que the Show must go on. » A propos de Sheamus, Kovax exprime tout haut ce que le vestiaire de la WWE pense tout bas: « En un mois, il est passé d’une feud de midcard contre Shelton Benjamin à l’ECW à un title shot pour le titre WWE à Raw contre John Cena! WTF? » Héhé, c’était que le début. Mutoïd, qui affirme que Sheamus sera « le monster heel de la future décénnie », aime tellement le compatriote de Robbie Keane qu’il a même voté Sheamus pour tous les matchs de cette session. Underground, lui, aime les balaises qui écrabouillent les nains. Il aime aussi les points d’exclamation. Il n’aime pas les accusations de piston. Bref, il vote Sheamus « pour sa violence gratuite et ce qu’il a fait à Noble, j’ai rarement vu un tel déchaînement et j’aime ça!!! J’espère qu’il représente l’avenir de la WWE et arrêtez le coup du piston svp c’est une excuse de bas étage!!!!!!!! » Voilà, que tous ceux qui laissent entendre que Chimusse apporte son café avec quatre sucres à Triplache tous les matins sachent qu’ils habitent au rez-de-chaussée de l’analyse.

 

 

TRIPLE H– Beth Phoenix

 

Beth s’est défendue comme une diablesse, et ne s’incline que par 54 voix à 29, plus un vote blanc de ozon. Hunter recueille donc 64,28% contre 34,5% à la Glamazon.

 

Les Triple Haters se sont fait entendre, à l’instar de Sheika915 qui lance un vibrant appel à ses camarades: « Ô grands lecteurs des cahiers du catch, ne vous laissez pas séduire par cet ignoble homme des cavernes dont le seul exploit sportif a été de coucher avec la fille du patron. » Tom G.94 aime la fille et aime pas le mec, comme ça c’est clair: « Beth Phoenix, parce qu’elle fait partie des rares divas avant tout catcheuses et pas danseuses ou mannequins. Et puis HHH, j’en ai ras le bol moi du futur président. » Futur président? Et le duo Palin-Punk alors? Mais les soutiens de Trips sont là, et en nombre, même s’ils insistent surtout sur son glorieux passé, tel Yon: « Beth Phoenix est une super catcheuse. Mais l’histoire de Triple H plaide pour lui, je pense qu’il faut dépasser le coté insupportable de ces derniers temps et reconnaître le talent du monsieur. » Edge69 abonde dans le même sens: « Pour être clair, Triple H m’énerve, il est lent dans le ring, répétitif et n’accepte que très rarement de perdre ou de mettre en avant ses adversaires ! Mais ce mec accumule nombre de titres, a été très très bon lorsqu’il était heel (il est fait pour ça d’ailleurs) et a marqué de son empreinte la WWE, c’est incontestable; ça mérite mon vote : TRIPLE H ». Quant à The Rated R Superstar, il est encore sous l’impression de son dernier visionnage d’art et d’essai: « On peut dire absolument tout ce qu’on voudra sur le gendre du patron, The Game est une légende de la WWE. Il y’a tellement de moments épiques qui y sont rattachés qu’on ne peut décemment pas nier qu’il est vraiment une figure emblématique de la fédération, et que cette place est à 300% méritée. En plus je viens de me faire le coffret DVD de la DX New and Improved, donc la c’est juste pas possible. All Hail to The King of Kings, et tant pis pour la Glamazon. » Il ne nous reste qu’à imaginer ce qu’aurait été son vote s’il avait maté Xena la guerrière avant de poster.

 

 

JOHN CENA– Chavo Guerrero

 

Ouf. Dans le duel qui a suscité le plus de débats à ce jour, l’invincible Champ s’en est sorti face au super jobber, mais de justesse: 51 voix à 34 (60,72% / 39,28%).

 

L’anti-cenisme d’une bonne partie des suiveurs, qui n’en peuvent plus de voir Super(boring)man enchaîner les victoires sans saveur, s’est exprimé à plein, boosté par une reconnaissance quelque peu élitiste des talents de Chavo, qu’on se lamente à voir booké aussi faible. Jeoffroy le Hardy dégaine ainsi: « Alors, pour résumer, j’aime pas Cena, mais pas du tout, détestable à souhait. Donc: pour le futur-ex talent de Chavo, pour les Guerreros, pour la lutte mexicaine, contre Cena et pour bien montrer à ce félon de Horny qui c’est le plus fort…
Huuuuuuuuuuuuuuum Chavoooooooooooooo ! » Y2n résume bien le sentiment général: « En fait je voudrais voter nul pour manifester contre les bookers qui ont monté ces deux personnages. » Il vote quand même Cena, mais avec des réserves, comme pas mal de ses camarades dont Eprefall, qui souligne à propos du Marine: « Faudrait juste qu’il puisse se faire casser la gueule quand ça semble naturel (genre quand il combat 3 heels à la fois) ». Trois, c’est un peu léger pour Cena non? Des réserves, certaines n’en ont pas, à commencer par Spanishannouncetable: « Je veux bien qu’on préfère toujours encourager la lanterne rouge du tour de France au Maillot Jaune, mais sérieusement il y a pas photo… » Chavo, le Jacky Durand du catch? Aqwasc, en tout cas, vote pour lui, et pas par apitoiement: « J’ai beau détester Cena, ce vote-ci n’est pas contre lui, mais bien pour Chavo. De ses matches Cruiserweight à la WCW, puis la WWE, à ses excellents matches à la WWE/ECW en passant par « Los Guerreros », il mérite largement sa qualification et n’aurait jamais mérité de devenir aussi pathétique (même si ça ne le dérange pas, on a atteint un niveau trop loin avec le nain). Et puis merde, avec un tel nom, il ne peut pas nous quitter au 2ème tour seulement. » Et pourtant… Julius Ostermark et Silvernights emploient la même formule: « Cena est indispensable ». Tsurugimi enfonce le clou: « L’un fait des MOTY tous les ans, l’autre fait des WOTY toutes les semaines. » Boum. Et c’est un autre rédacteur régulier des CDC, Arthemiz Gordon, qui conclut: « On s’en fiche qu’il sache aligner que trois moves, ce type a un putain de charisme, un putain de micskill, , ne niez pas qu’en house show vous vous enflammez lorsqu’il fait son combo coups de belier, ecrasement, U cant c me, 5knuckle shuffle, et AA, et arrêtez de vous extasier sur Chavo qui ne fonctionnait qu’avec Eddie (RIP)!!!!!! » Compris les anticenistes? Toute résistance est inutile.

 

 

 

 

 

 

Session 3

 

CHRISTIAN– Mickie James

 

66 voix à 10 et un vote nul, soit 85,7% / 13% pour le Canadien.

 

Comme dans pas mal d’autres confrontations, on aime bien l’un, mais beaucoup plus l’autre. Christian passe sans coup férir, fort de son statut de principale tête d’affiche de sa brand, de ses qualités in et hors ring et de son passé avec Edge. Ca fait beaucoup pour la valeureuse Mickie. Beaucoup trop. Pourtant, notre spécialiste ECW maison, Spanishannouncetable, vote étonnamment pour elle, et non pas pour le patron du pays de l’Extrême. Il se fend d’un post tellement exhaustif qu’on le cite dans son intégralité, et pour la peine ça sera le seul cité pour ce match-up, car tout est dit: « En tant que défenseur officiel de la ECW dans ces colonnes, tout devrait me donner à voter Christian : un talent immense, un titre de champion accroché à sa taille depuis plus longtemps que n’importe qui actuellement à la WWE, un boulot in-ring remarquable, un passé plus que mémorable, etc …
Oui, mais en face, il y a Mickie James à qui il m’est difficile de reprocher grand chose aussi et avec qui, différence de genre oblige, la comparaison est tout sauf facile. Alors, Oui, Mickie James n’a certainement pas le physique idéal pour être une diva de la WWE, elle est trop petite et a toujours été un peu potelée, ce qui change considérablement des standards en vigueur dans le Connecticut. Mais, elle est quand même là où elle est actuellement, c’est à dire la diva la plus titrée en activité, malgré ça et ce n’est certainement pas un hasard : très bonne dans le ring (Son match de championnat contre Lita était exceptionnel), excellente quand il s’agit d’incarner un personnage (sa feud contre Trish aurait très bien pu finir feud of the year cette année là), immensément over avec le public, il n’y a quand même pas énormément de choses à lui reprocher. Alors je vais départager sur un détail : les Wrestlemania moments. Pour Christian, on pense TLC et il doit partager ça avec les Hardy Boyz, les Dudley Boyz et Edge. Pour Mickie, il y a cette prouesse rarissime de Wrestlemania 22 où elle a réussi à avoir tout le public derrière elle, alors qu’elle était heel, bookée comme telle et contre la top girl de la WWE (c’est un truc que seul Umaga et elle ont réussi selon ma mémoire) et comble du comble, il y a cet instant (que la WWE a d’ailleurs censuré dans ses DVDs) où elle se lèche la main avec un regard pervers après avoir empoigné l’entrejambe de Trish. C’est ce qui fait la différence pour moi. » Oui, bon, il aurait pu se contenter de la dernière phrase en fait.

 

 

SHAWN MICHAELS– Charlie Haas

 

74 à 3 pour HBK (96,1% contre 3,9%). Pas de quartier!

 

Carton du Kid, comme prévu, mais pas mal de posteurs semblent mitigés, soulignant qu’il est en déclin. Lecharentais part bien mais finit dans le virage: « Je suis presque sûr que j’aurais voté contre lui dans 90% des autres cas mais là… Bon il n’est plus que l’ombre de lui-même et pour tout dire il me fait un peu de peine, mais quand même… Charlie Haas… Faut pas exagérer, on n’est tout de même pas fait, pour travailler comme des damnés il faudrait inventer UN COLLEGE FOU FOU FOU FOU FOU (houla mais qu’est-ce qu’il me prend ce soir moi?). » Tout va bien, les gens en blanc vont arriver et t’emmener dans cette chambre sympa avec des mateas sur les murs. ZeShark explique son vote pour Charlie par la volonté de lui éviter le peu enviable destin subi par Eric Escobar face à John Morrison au tour précédent: « Je préfère Shawn Michaels, évidemment, mais je donne ma voix à Charlie Haas, parce qu’il vaut mieux qu’Escobar, tellement mieux, que je ne peux souffrir de le voir prendre une bulle à l’instar du nobody de SD! » Jyskal, lui, n’a pas d’arrière-pensées: « Tout ce que touche le Showstopper se transforme en or. TOUT ! Même les blagues pipi caca de DX ok?! » Même Hornswoggle? Il y a quand même des gars qui ne renient pas le devoir de mémoire, à l’instar de Didi, froid comme un scalpel: « Charlie Haas. Parce que Bret Hart. » Eh oui, c’est trente ans, la prescription, pas douze.

 

 

CHRIS JERICHO– Eve Torres

 

72 voix à 5 pour Y2J (donc 93,5% à 6, 5%). Un score moins bon que celui de Punk et de Michaels, y a de la frustration dans l’air!

 

Jericho, tout le monde adore. On regade d’un œil l’identité de son adversaire et on se jette sur son clavier pour s’enflammer, comme Soma, qui évite de justesse un lapsus fatal: « and the winner is the best wrestler of 2008, soon best wrestler of 2009, the best man in the whole da world at what he does, the master CHRIIIIIS BENO…JERICHO! » Palermo nous annonce « une argumentation à la Sarah ». Ca donne ça: « Je vote Chris Jericho parce que Y2J is WWE, parce que c’est le plus beau, le plus fort, le plus… charismatique, le plus intelligent… Et le pire, c’est que c’est vrai. Ce mec à une aisance incroyable au micro, dans le ring, il m’enflamme dès qu’il arrive. » Alors voyons ce que Sarah, la grande prêtresse du Ouailletoudjisme, a à en dire: « Pauvre Eve », annonce-t-elle en préambule, « JERICHO VA T’ECRASER! » Là-dessus, Sarah est lancée et le poème de déploie: « I Break My wall, Jericho est la définition même de l’excellence. Il sait faire réagir en bien ou en mal. C’est l’un des meilleurs actuellement si ce n’est le meilleur à la wwe dans tous les domaines. Son incroyable Mic Skill lui permet de nous donner des instants de rêve. Il a quand même était entraîné dans le fameux donjon des Hart. Et tout le monde sait que ce donjon forme les meilleurs, Chistian, Bret bien sur ;-). Jericho fut nommé 1er dans le top 10 des meilleurs lutteurs du monde. une journée à Alberta, Canada avec Vince McMahon a changé sa vie à tout jamais. Malgré des problèmes familiaux, il a fait preuve de courage. Et n’a jamais abandonné. C’est l’Homme parfait, un Homme avec un talent hors du commun, un Homme d’une classe déjà légendaire. Un jour il sera au Hall of Fame, mais il est déjà dans le Hall of Fame de mon coeur. Il a marqué sa génération, il a prouvé à tous qu’un rêve peut devenir réalité. Il a ce coté rockstar que l’on adule, ce coté grande gueule que l’on adore. Il est lui tout simplement et je l’aime terriblement =P ! (ça rime en plus). Si je devais le comparer avec quelques chose, ce serait de l’air. Il est INDISPENSABLE à notre survie, à MA survie, moi une Jericholic conquise! Jericho si tu me lis continue de nous faire rêver, de nous faire enrager, de me faire aimer la lutte. & Because he is the best in the world in what he does, moi SaRaH-Gatina, je vote pour toi! ». Merci pour la précision de la dernière phrase, sinon on aurait pu douter. La seule voix discordante est celle de vince-d, qui explique: « Eve, pour la simple et bonne raison que je ne veux pas Jericho remporte ce concours. Je l’adore, vraiment, mais j’ai d’autres favoris et je ne veux pas qu’il arrive lancé à coups de perfects en quarts. » Hey, y a les huitièmes entre-temps!

 

 

Tommy Dreamer – DOLPH ZIGGLER

 

54 voix à 20 et 3 votes blancs, soit 70,1% à 26% pour la perfection au masculin.

 

Le sensible depush de Dolph n’a pas refroidi les votants, qui ont été nombreux à se porter sur lui face à un Dreamer respecté mais quelque peu fané. Dauntless, anticipant le huitième de finale, lui trouve même « un petit côté Jericho, plus léger et rapide, moins onctueux, mais acharné, variant les coups, aimant soumettre l’adversaire avec son beau collier arrière, interpellant l’arbitre. Lors de la blessure d’Edge, j’avais mis un billet sur une association Jericho/Ziggler. Elle ne s’est pas faite, mais plus que jamais le petit Dolph marche dans les pas du Chris. His name is Dolph Ziggler! » His name is quoi, déjà? Aqwasc vote pour le loser du jour, en sombrant dans une inquiétante nostalgie:  » L’ex du Spirit Squad passera certainement, mais il n’a aucune chance de dépasser Tommy en terme de popularité pour moi. Eternel jobber depuis des années, il n’a pas eu la chance d’avoir eu le titre ECW qu’il méritait vraiment (quelques minutes, puis la fausse ECW) après avoir tellement subi et donner de son énergie et de son corps à coups et à travers de divers objets, même si la dernière avant et la première après le passage de Raven à la WCW en avaient des goûts. Tiens, voilà que je suis revenu à fond dans l’époque de la ECW, ça fait du bien … » Sur ce, il sortit dans la rue cogner des passants à coups de planche cloutée. Pour Silvernights, c’est vite vu:  » Dolph me semble un des tous meilleurs de la nouvelle génération, si ce n’est le meilleur. Très bon in ring avec un moveset énorme auquel il ne manque qu’un ou 2 signature moves de +, une super gueule, une gimmick de Mr Perfection que j’aime bien, un talent micro qui ne me déçoit pas malgré ce qu’en pensent certains, le mec que j’aime toujours voir catcher. En face Dreamer est gentil et je le respecte, mais je préfère Dolph 1000 fois! » Mais même les soutiens du blondinet ne se font pas d’illusions sur la suite, ainsi de ZeShark:  » Franchement, le Tommy, y a que ma mauvaise conscience eu égard à sa longue carrière qui m’a fait voter pour lui au tour précédent, associé au fait qu’il rencontrait l’insupportable JTG. Passe ce tour, Dolph Ziggler, et va affronter ta dérouillée en 1/8ème comme un homme. » Enfin, fabulous63 nous offre une révélation qui vaut son pesant de cacahuètes:  » J’ai vraiment du mal avec Dolph et j’ai peur que ce soit le prochain numéro 14 au royal rumble, il ne fait pas un très bon heel mais je pense qu’il pourrait faire un moyen face, il est vrai qu’il est pas mauvais sur le ring mais j’accroche vraiment pas. Donc même si il est pas meilleur je vote pour Tommy Dreamer car il ressemble de plus en plus à mon père! » Z’avez intérêt à filer doux si le paternel de fabulous63 (fabulous62?) vous invite pour l’apéro.

 

 

 

 

 

 

Session 4

 

JOHN MORRISON– Alicia Fox

 

65 voix à 11 et trois votes nul, soit 82,3% contre 13,9% pour la fièvre du vendredi soir.

 

Alicia est presque unanimement louée mais en face, y a du costaud, avec ce Morrison dans lequel beaucoup voient l’avenir de la discipline. Le guerrero masqué a tout dit: « Je ne connais pas trop Alicia mais j’en entend dire beaucoup de bien sur ce site, ça aurait pu suffire si elle n’avait pas en face d’elle John Morrison. Si celui-ci n’est plus aussi à l’aise avec un micro qu’à l’époque du dirt shit et que sa gimmick laisse à désirer, il est tout simplement énorme dans un ring (et je suis jaloux de ses abdos) donc il gagne mon vote. » Oui, bon, c’est plutôt dirt sheet, ou alors on parle pas exactement de la même chose. Sarah-Gatina a des arguments plutôt percutants: « J’apprécie Fox, et Morrison, puis je me souviens qu’elle a fourré sa langue dans la bouche d’Edge! Morrison est spectaculaire, il offre toujours de très bons matchs. Et ce corps, je veux dire ce CORPS. » Oui bon ça va quoi. Nous aussi on peut rentrer notre bide. Snarkk prend un ton de prof notant un bulletin trimestriel: « John Morrison n’a pas grand chose à craindre de sa talentueuse adversaire tant les attentes sont grandes autour de lui au vu de ses capacités. » Cousin, lui, nous révèle le contenu de deux missives qu’il a interceptées en Laponie: « Cher père noël, j’ai été très sage cette année alors je voudrais: Le Sweet Chin Music de Shawn; Une pincée du coté Nasty Boy d’Edge époque Old School; Une louche du Micskill de Chris. Comme ça j’aurai une chance d’avoir le vote de Cousin si je passe ce tour. Johnnounet. » Et « Cher Père Noël, J’ai besoin de rien, j’ai déjà le vote de Cousin. Alicia. » On termine avec Oli: « Alicia montre de belles choses et soyons honnête, elle est, si vous me passez l’expression, « over-bonnasse de la mort qui tue »… Mais le souci, c’est que Johnny-boy est aussi « overbonnasse de la mort qui tue », au point qu’il me ferait presque me poser des questions sur ma sexualité, si seulement c’était possible… » Mais si, c’est possible, ce n’est pas sale.

 

 

KOFI KINGSTON– Hurricane Helms

 

70-8 et un vote blanc (88,6% / 10,1%).

 

Peu connu (ça lui apprendra à catcher masqué), Helms n’oppose qu’une résistance symbolique au voltgeur « from Ghana, West Africa ». Papy, lapidaire: « Un catcheur spectaculaire, sympa sans être gnangnan face à un nobody. Victoire de Kofi Kingston. » Vinz est tout aussi expéditif: « Un futur champion du monde face à une ancienne gloire. Vite réglé. » Les décomptes méticuleux de Mr Coffeeinthebank confirment que cette confrontation n’a pas beaucoup inspiré les posteurs. C’est celle qui a suscité le moins de mots, comme si on s’économisait pour des matchs plus prestigieux. L’exception, c’est ZeShark, qui intitule son post « Muscle ton jeu, Kofi! » et développe: « Kingston, il a du talent in ring, incontestablement. Il prend un peu d’ampleur in gimmick également (en même temps, il parlait de tellement loin …). Cela dit, il a un problème énorme à mes yeux : rien de ce qu’il fait n’est crédible. Sa double manchette ressemble à un coup droit slicé de Santoro, son crossbody, même s’il va haut, n’a aucun impact (surtout depuis que Knox s’est mis à en faire), son Trouble in Paradise ne claque pas, et son boom boom, je rêve du jour où un adversaire, au lieu d’attendre comme un blaireau pendant 4 plombes qu’il nous fasse sa choré débile, relèvera juste les genoux, et on rira bien. Certes, il a une belle énergie, certes il est techniquement très bon et intense, mais il lui manque un truc in ring. Il catche comme une fillette, en fait. Il faut qu’il épure son style, qu’il limite toutes ses mimiques inutiles qui font perdre du temps et lui donnent l’impression qu’il brasse de l’air. Muscle ton jeu Kofi !!!
Mais il a en face de lui Hurricane Helms, dont la gimmick redonne de la crédibilité à Goldust. Quelle idée à la con de Helms de ressortir son costume. Il est condamné à rester en low card de la ECW. Il aura juste servi à enterrer la carrière de l’excellent Paul Burchill. La carrière de ce mec s’est arrêtée il y a bien longtemps face à Jimmy Wang Yang.
Kofi donc, mais muscle ton jeu, Kofi! » Depuis la lecture de ce post, Kofi aurait abandonné l’herbe pour la coke.

 

 

EDGE– Kane

 

68 voix à 8 et trois irrésolus (soit un confortable 86,1% à 10,1%) pour le Canadien.

 

Les avis se rejoignent. Kane est une figure du passé, certes sympathique mais vidée de sa substance, tandis qu’Edge est l’un des tout meilleurs catcheurs dans le business, à tous points de vue. Shaguar se lamente de devoir se détourner du gentil monstre: « Argh. Quel crève-cœur. Voter contre Kane si tôt dans la compétition, quel dommage. Mais en face il y a Edge, son mic-skill, sa vista, sa technique, son charisme… » Et ses pancakes au sirop d’érable aussi! « Edge si il n’était pas blessé serait pour moi le numéro 2 de la fédération derrière Y2J. J’adore ce type et il nous manque. Très au dessus de la moyenne dans tous les compartiments du catch, il sait tout faire aussi. Bref un hyper must, à qui sa blessure va sans doute coûter dans le concours », annonce Silvernights. « Le Big Red Bisounours, y’a bien que les commentateurs pour le craindre encore », soupire Lapkult. Pour Reune Jacquot, « Le supporter de Ron Paul est une bonne pâte… son grand kif, c’est de mettre over des petits jeunes… Ils est comme ça le Glenn, il vote à droite mais se comporte de manière socialiste et altruiste au boulot! Isaac Yankeem, Fake Diesel, Katie Vick, feud avec X-Pac, liaison avec Lita, matches hardcore, Kane a tout accepté… ce n’est pas par hasard si Kane est l’un des types les plus respectés en backstage. Effectivement, si c’était l’élection du meilleur camarade, Kane l’emporterait. » Ensuite, il qualifie Edge de « catcheur néoluddite ». Reune a apparemment piqué son dictionnaire à Jericho. Ilpalazzo se fend d’un plaidoyer vibrant en faveur du battu du jour, expliquant qu’il est « le big man le plus fluide et le plus technique depuis plusieurs années. Je veux dire qu’il n’est pas simplement un gros très puissant (comme Khali, Big Show, ou Konx), c’est aussi un incroyable voltigeur avec son flying ou son corner clothesline, par exemple. De plus, techniquement, il est magique : je pense qu’il met les coups de point les plus crédibles de l’histoire du catch et son chokeslam est reconnu par tous comme le meilleur. Bref ! Kane est un catcheur complet compte tenu de, et malgré, ses dimensions hallucinantes, et son âge. Ensuite, scéniquement, là où la magie du Taker opère à mesure qu’il se tait, Kane est simplement jouissif. C’est un excellent comédien. J’en veux pour preuve la subtilité de son jeu, difficile à mettre en place pour son personnage. Il n’est ainsi jamais dans l’excès. » Kane, un jeu subtil, jamais dans l’excès, donc. Il ne pourra donc pas tenir le rôle de Luis de Funès dans un biopic. MrCoffeeinthebank achève le frangin du Taker en pointant du doigt son destin tragi-comique: « Il vagabonde entre un heel qui fait rire en voulant faire peur, et un face qui fait peur en voulant faire rire. » Il n’y a pas copyright sur cette phrase, vous pouvez donc la ressortir au prochain repas de famille à propos de votre tonton Gaston.

 

 

UNDERTAKER– Evan Bourne

 

55 voix à 22 pour le cadavre, et deux votes nuls (69,6% / 27,8%).

 

Ce n’est pas une victoire écrasante que le Taker, tout légendaire qu’il soit, remporte sur celui qui, en battant Michelle McCool au tour précédent, a évité une scène de ménage dans les cuisines de l’enfer sur cette confrontation. La faute à la fois à l’enthousiasme que provoque l’aérien Bourne et à l’irritation que suscite le zombie le plus célèbre depuis Leonid Brejnev. Pourtant, Sam Punk n’hésite pas un instant: « Taker est le CATCH, même si Bourne est excellent, il n’est pour l’instant qu’un guignol qui sert de faire-valoir au Miz, Swagger etc… » yo59yo vote pareil, mais pour des raisons qui tiennent plus de la madeleine de Proust: « C’est vrai que l’Undertaker ne m’enthousiasme plus vraiment mais je ne peux voter contre lui après les après-midi passées devant canal à regarder des Royal Rumble ou des summerslam avec Raymond Rougeau au commentaire!! Donc le Taker mais plus par nostalgie qu’autre chose. » Ouais et tu te souviens, on buvait aussi du tang en mangeant des Savane! Spanishannouncetable grogne dans son coin: « Deux types bookés n’importe comment depuis 6 mois. L’un bien trop fort, l’autre bien trop faible. En plus, l’un a basé son gimmick sur l’absence de selling, l’autre est si bon dans le domaine qu’on le fait jobber contre tout le monde et sa grand-mère. Je vais choisir Bourne parce que j’estime que le selling c’est 50 % du boulot in-ring et qu’il est juste exceptionnel à ce niveau là, si on ajoute en plus la SSP et un move-set bien solide, c’est vite vu … » Cannette a de drôles d’idées: « Quand Evan a un micro en main, on se dit souvent « Mais donnez un micro à une moule, ça sera plus intéressant! » » Ah ça, si les moules pouvaient parler, qui sait quels secrets elles réveleraient au monde… Kovax se pose des questions existentielles: « Le Taker contrôle la lumière par magie! C’est un mort-vivant! Il prend les âmes de ses adversaires vaincus (d’ailleurs, logiquement, il devrait avoir buté tout le roster depuis le temps, non?)! » Qui te dit qu’il ne les a pas tous butés et qu’il ne les a pas remplacés par des zombies? Freddy Heenan fait preuve d’humanité: « Undertaker, pour éviter à Bourne une humiliante élimination au prochain tour face à Edge. » OK, c’est donc le Taker qui aura droit au carnage. Le mot de la fin à The Underpronostiker,qui justifie ainsi son choix: « Le dead man parce que merde, quand même, quoi! Hein! (Quelle prose, je suis vraiment en verve, moi!) » En effet.

 

 

 

 

 

 

Observations

 

– Une seule tête de série était tombée au premier tour: Batista, contre Regal. Une seule tombe cette fois: Tommy Dreamer, devant Dolph Ziggler. Pas vraiment une surprise: pour rappel, Tommy avait été promu tête de série selon le principe (tout à fait arbitraire, mais il en fallait bien un) « les champions en titre et leurs prédécesseurs immédiats sont têtes de série ». Après avoir sorti JTG au premier tour, l’innovateur de la tarte dans la gueule n’a pas passé le vigoureux obstacle blond. Les 14 autres têtes de série sont fidèles au rendez-vous des huitièmes. Un ratio que les organisateurs de bien des tournois de tennis nous envieraient sans doute.

 

– C’est terminé pour les filles. Elles avaient été cinq sur huit à se qualifier pour les seizièmes, mais cette fois, les mecs en face étaient trop balèzes. Eve balayée par Jericho, Mickie squashée par Christian, les bonnes perfs sont à mettre au crédit d’Alicia (presque 14% des voix contre Morrison), Melina (15% face à Orton) et surtout la grande Beth Phoenix, qui a enfoncé un coin dans la statue de commandeur de Triple H, attirant plus d’un tirs des suffrages (34,5% pour être précis). Elles sont tombées bravement, et nous saurons honorer leur mémoire en les bombardant têtes de série l’année prochaine.

 

– Les seize survivants se répartissent ainsi: 7 Raw, 7 Smackdown, 2 ECW (les deux larrons Regal et Christian, qui étaient déjà les seuls représentants du show du mardi présents en seizièmes, passent allégrement ce tour).

 

– Parmi les éliminés notables de cette session, rien moins que le champion WWE en titre (certes, il ne l’était pas encore au moment où les pronos étaient postés), mais aussi presque tous les derniers under ou midcarders encore qualifiés (MVP, Santino, Chavo, DiBiase, Charlie Haas, Evan Bourne, Mike Knox…) et surtout la deuxième grande star du catch sortie depuis Batista en la personne de Kane, qui n’avait aucune chance tant Edge est over en ces lieux.

 

– Triple H et John Cena ont senti le vent du boulet, avec des victoires ricrac contre Beth et Chavo. Leurs contempteurs s’en sont donné à cœur joie. Ca tombe bien, ils se rencontreront en huitièmes. Pas beaucoup plus glorieux pour Rey Mysterio, qui a laissé deux tiers des votes à Santino ou pour l’Undertaker, à qui Evan Bourne a soutiré 27% des voix. Quatre faces qui irritent beaucoup, ce qui semble les exposer à de graves déconvenues pas plus tard que bientôt.

 

– Très gros scores de Punk, Jericho, Michaels et the Miz, tous au-dessus de 93%. Un peu en trompe-l’œil cependant pour HBK, pas mal de votants s’étant dits un peu déçus par son année 2009. Punk, en écrabouillant un Mike Knox que tout le monde ou presque apprécie beaucoup, fait très forte impression pour la suite. Une suite qui s’annonce épique.

 

 

 

 

Vu contre qui je tombe, j’ai préparé mon sac à vomi.

 

 

Tableau des huitièmes de finale

 

 

1) Randy Orton – William Regal

 

9) Rey Mysterio – 8) The Miz

 

 

5) CM Punk – 12) Big Show

 

13) Triple H – 4) John Cena

 

 

3) Christian – 14) Shawn Michaels

 

11) Chris Jericho – Dolph Ziggler

 

 

7) John Morrison – 10) Kofi Kingston

 

15) Edge – 2) The Undertaker

 

 

 

 

Relève-toi, Mickie. Girl Power, bordel de bite.

21 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut