Catch

Concours de popularité, 8èmes de finale, session 2

Canadians do not like heroes, and so they do not have them.
George Woodcock

 

Voici la seconde moitié du tableau du concours de popularité, constituée de trois jeunes prometteurs, de deux vieux encore verts et des trois meilleurs fils du Canada, dont l’auteur (canadien) cité en épigraphe est mort trop tôt pour célébrer les exploits. Autant dire que le choix sera déchirant.

 

 


Bon, Edge, tu rappliques pour la photo de groupe ou quoi? Ca fait des plombes qu’on poireaute, taber fuckin’ nacle!

 

 

Concours Aqwasc de popularité, 8èmes de finale, matchs 5-8

 


Spanishannouncetable influe discrètement sur nos votes en rappelant que c’est Edge qui, au premier tour, a massacré Hornswoggle.

 

 

Christian – Shawn Michaels

 

 


Born again Christian

 

 

Ca part très fort avec ce choc frontal entre le très aimé Christian (qui a successivement éliminé deux adversaires bien over en ces lieux, à savoir Shelton Benjamin et Mickie James) et le révéré HBK (qui est passé sans même les regarder sur le corps de Zack Ryder puis de Charlie Haas). Les deux hommes ont des caractéristiques similaires: irréprochables dans le ring, convaincants au micro, aussi efficaces en faces pleins d’humour qu’en heels sardoniques, ils sont une garantie de voir de bonnes séquences, qu’ils soient au micro ou entre les cordes. Plus vieux de huit ans, le Kid est l’une des légendes vivantes de la profession, distingué par d’innombrables trophées de « match de l’année » et coiffé du sobriquet de « Mister Wrestlemania » – l’équivalent, dans le monde du catch, d’un bâton de maréchal. Christian ne marquera sans doute pas la discipline à ce point, mais il a bien mérité du catch, même si c’est à la TNA qu’il a connu ses plus grandes heures de gloire en individuel.

 

 


Le spectre du Screwjob plane toujours sur Shawn, comme le montre cette image subliminale.

 

 

Vote d’Axl
Le présent est, à mon avis, nettement en faveur de Christian. Voué depuis sa réapparition estivale au rôle moyennement valorisant de « l’autre DX », Michaels fait le métier, sans plus, dans son numéro usé de vieux déconneurs avec l’insatiable Hunter. Christian, pendant ce temps-là, porte toute une brand sur ses épaules et assure le show quand l’occasion lui en est donnée en ppv. Mais Michaels, c’est ma madeleine de Proust, c’est les aprèmes à zoner devant Canal en dodelinant de la tête sur l’inusable « Sexy Boy », son couple avec Diesel, ses matchs avec Bret, sa jeunesse insouciante, longtemps avant qu’il devienne un demi-clodo bigleux et born-again par-dessus le marché. Et puis, j’ai été l’un des rares à apprécier sa feud avec JBL en début d’année. Bref, la raison dit Christian mais le cœur breaks et hurle HBK.

 

Vote de McOcee
Bon, depuis le temps que je l’écris, je vais enfin passer à l’acte (non Axl, il ne s’agit pas de cela, calme toi immédiatement) et je vais me payer la tête de Shawn Michaels qui ne m’a fait véritablement kiffer qu’une seule fois depuis que j’accompagne le petit univers de la WWE avec assiduité : le jour de la reformation de la DX lorsqu’il a asséné un méchant sweet chin music à une gamine insupportable. J’admets sans mal que ce mec est une vraie référence sur le ring, qu’il a un mic skill largement au dessus de la moyenne et qu’il est encore capable de grandes choses comme il l’a prouvé cette année encore contre l’Undertaker à Wrestlemania XXV mais rien n’y fait, sa gueule ne me revient pas et me revient encore moins depuis qu’il s’affiche avec son compère HHH. Je n’adhère pas du tout à leur humour, dont le style était bien plus adapté à l’Attitude Era qu’à la Kidz Era et je les trouve l’un comme l’autre ridicules dans ces fringues qu’on ne devrait plus avoir le droit de porter dès lors que l’on a plus de 14 ans. Je le pardonne à Triple H, pour plein de raison toutes aussi subjectives les unes que les autres et il faut bien que cela retombe sur quelqu’un, ce sera donc sur HBK. Christian, lui, je le kiffe à mort, sur le ring, en dehors, ce mec a la classe et règne avec un naturel étonnant sur l’ECW. J’ai encore plein de petites étoiles dans les yeux en repensant à son ladder match à TLC et je me vois mal voter autre chose que Captain Charisma.

 

 

Chris Jericho – Dolph Ziggler

 

 


Le torse de Dolph Ziggler semble interloqué à la vue de ce tirage.

 

 

Dans ses rêves les plus fous, Dolph Ziggler (qui a écarté Drew McIntyre et Tommy Dreamer pour arriver en huitièmes) doit s’imaginer devenir le nouveau Chris Jericho (qui n’a fait qu’une bouchée de Jack Swagger et d’Eve Torres). Le sensationnel vétéran canadien, qui s’était déplacé jusqu’à la FCW pour lui faire part de son soutien, a été présent en filigrane dans sa nouvelle carrière post-Spirit Squad, démarrée le 15 septembre à Raw: ce jour-là, c’est à un Chris Jericho interdit que le nouveau venu est allé tendre la main et lancer son « Hi, I’m Dolph Ziggler » appelé à entrer dans les annales. Plus tard, à Smackdown, un Ziggler crédibilisé par plusieurs matchs convaincants allait être intronisé parmi les grands heels du show bleu par Edge et Jericho – un Jericho avec lequel il fit d’ailleurs plusieurs fois équipe, si bien qu’il apparaissait comme le favori logique au moment où Y2J se cherchait un partenaire pour remplacer Edge, blessé. Aujourd’hui, les deux blonds, en perte de vitesse, se cherchent à Smackdown. Et si on ne se fait aucun souci pour Jericho, évidemment, on ne craint pas grand-chose non plus pour un Ziggler qui a largement montré en 2009 qu’il avait sa place en haut de la carte, mais qui ne va probablement pas passer l’écueil du meilleur orateur de l’histoire avec the Rock.

 

 


– Hi, my name is…
– It doesn’t matter what your name is!

 

 

Vote d’Axl
J’adore Ziggler dans le ring, moins au micro, où hormis une séquence quasi-ortonienne d’intensité lors de sa feud avec Rey, il s’est jusqu’ici montré trop passif à mon goût – la faute, il est vrai, à un personnage pas vraiment creusé. Jericho, en revanche, n’a pas d’égal dans cet exercice, et comme le micskill m’intéresse bien plus que les qualités techniques (accessoirement indiscutables chez le roi du bling-bling), je vote bien entendu pour Chris Jericho, en saluant comme il se doit le beau tournoi de Dolph, qui est l’un des deux seuls qualifiés en huitièmes, avec Regal, à ne pas avoir été désigné tête de série au départ.

 

Vote de McOcee
Comme mon camarade de jeu, j’aime beaucoup Ziggler et même si son mic skill laisse encore à désirer, je ne serais pas surprise de le voir faire de gros progrès de ce point de vue et devenir à terme un des ténors de la WWE, rien que cela. Pas de bol, c’est le maitre de sa discipline que se dresse sur son chemin ! Le tropisme des Cahiers du Catch pour Chris Jericho n’est plus à démontrer et c’est sans surprise aucune que je joins mon vote à celui d’Axl. Technique in ring, art de la promo, capacité à mettre over des adversaires aussi insipides que Rey Mysterio, prêt à jobber si nécessaire, pour l’avenir de la fédération, auteur de plusieurs vibrants appels à un renouvellement de la carte, ce mec a toutes les qualités pour s’imposer dans ce concours. Jericho, les yeux fermés.

 

 

John Morrison – Kofi Kingston

 

 


Désolé Kofi. Les Jamaïcains ont toute leur place au Palace of Wisdom. Les Ghanéens, par contre, pas moyen.

 

 

Ca, si c’est pas une affiche de world title match en 2010… Peut-être les deux jeunes les plus enthousiasmants du moment, exceptionnels athlétiquement, techniquement très doués et désormais suffisamment expérimentés pour pouvoir prétendre à tous les honneurs. Ils ont déjà goûté aux titres intermédiaires (Morrison a été champion ECW, par équipe et IC, Kofi a détenu les ceintures par équipe, IC et USA), ils ont enflammé des salles dans le monde entier, ils ont tenu la dragée haute aux superstars du roster et, surtout, ils se sont qualifiés les doigts dans le nez pour ce duel des young guns, Morrison en dézinguant Eric Escobar (d’un perfect) et Alicia Fox, Kingston en boomboomant R-Truth puis Hurricane Helms. Espérons que le débat volera aussi haut que ces deux-là dans le ring.

 

 


L’air guitar est dépassé, le temps est à l’air-harpe!

 

 

Vote d’Axl
Je pensais hésiter davantage, mais j’ai sondé mon cœur et la lumière m’est venue assez vite. Morrison ne le cède en rien à Kofi, mais le surpasse à mon avis sur le plan de la variété du moveset. Et comme je l’ai souvent trouvé tordant dans un rôle de rockstar pince-sans-rire aux grandes heures du Dirt Sheet, tandis que je n’ai jusqu’à présent pas vu grand-chose de Kofi au micro (même si ce que j’ai vu de lui dans ce domaine dans sa feud avec Orton m’a plu), je vote sans trop me poser de question pour Morrison, en répétant au cas où mon invocation rituelle aux bookers: arrêtez de lui écrire des promos pourries faites de déclarations d’amour aux fans, et donnez-lui Break on Through en musique d’entrée.

 

Vote de McOcee
Je suis loin d’être une fana de Morrison. Ouais, il réalise des trucs insensés sur le ring mais ce n’est pas forcément ce qui m’intéresse le plus dans cette discipline. Un peu comme en foot, où les otaries jongleuses ne sont pas mon type de joueurs préféré. Il ne s’agit pas de dire que le Shaman of Sexy est emmerdant sur le ring, loin de là, mais au moment de choisir entre Morrison et Kofi, les petits défauts agaçants de la rockstar rejaillissent avec force. Un autre truc m’agace prodigieusement chez Johny, son mic skill. On pourra toujours invoquer l’indigence des bookers qui lui écrivent ses promos mais à mon sens, le mec brillant arrive à faire d’une promo pourrie quelque chose de très correct en y mettant son grain de sel, chose que Momo ne semble pas être en mesure de faire. Et puis Kofi, je le kiffe bien, je le trouve très bon sur un ring où il dégage une intensité assez bluffante, une sorte de juste équilibre entre force pure et acrobaties de malade. Sa feud contre Orton est d’ailleurs un modèle du genre, voir ce face péter les plombs à ce point était quelque chose de très rafraichissant. Ajoutez à cela une technique au micro très convenable (et encore, je pense qu’il est capable de nous étonner sacrément dès 2010 et de nous sortir des promos de folie) et vous comprendrez pourquoi Kofi mérite largement de passer ce tour !

 

 

Edge – Undertaker

 

 


T’es mort! Retourne sous terre! Toute façon y a rien pour toi ici, j’ai pas d’âme!

 

 

Au tour précédent, l’Undertaker s’est vengé d’Evan Bourne, coupable d’avoir estourbi sa bien-aimée Michelle McCool. Cette fois, il a l’occasion de venger son tendre frangin Kane, balayé par Edge en seizièmes. Au-delà de ces considérations qui tiennent de la vendetta chez les morts-vivants, c’est une superbe opposition que l’on a là, sans doute feud de l’année en 2008. C’est un peu le miroir du Christian – Shawn Michaels qui a lancé cette session: un ancien membre de l’une des équipes les plus fun de l’Histoire, devenu un performer gigantesque en individuel, face à une légende du business. Mais plus encore que Christian, Edge s’est imposé comme une vraie star de premier plan, si bien que son palmarès personnel surpasse celui de son adversaire du soir! Certes, ses règnes furent courts et il a plus marqué les esprits dans un rôle de challenger que de champion, mais il est l’un des très rares catcheurs en activité à pouvoir prendre de haut l’inamovible Undertaker (bientôt vingt ans de maison) de ce point de vue…

 

 


Monsieur, vous êtes en huitièmes de finale du prestigieux concours de popularité des Cahiers du Catch, un petit sourire, c’est trop demander?

 

 

Vote d’Axl
L’Undertaker est pour moi tout autant une madeleine que Shawn. Seulement, alors que Shawn, la quarantaine bien avancée, passe ses dernières années dans des storylines novatrices (celle avec JBL) ou à mettre over des jeunes (c’est pas Triplache qui allait abandonner contre la Legacy…), le Taker, lui, en est toujours à marteler ses coups de gong, à asséner sa rhétorique kleptospirite éculée, et à ne jobber qu’exceptionnellement, et plutôt à mauvais escient (sa seule défaite clean cette année, si l’on ne tient pas compte du contexte particulier de l’Elimination Chamber Match de No Way Out, a été consentie à… Vladimir Kozlov, qu’il a d’ailleurs battu au premier tour de notre concours). Face à lui, un Edge que je trouve formidable dans tous les registres, qui a offert cette année des matchs grandioses, notamment contre Cena et Jeff Hardy, mais aussi contre Rey Mysterio et John Morrison, et dont j’attends le retour avec impatience, en espérant qu’il permettra d’écarter ce bon vieux Taker du main event à Smackdown. Edge, même si je lui en veux pour son jeu de massacre sur Vickie au moment de leur « divorce »

 

Vote de McOcee
Bon, là encore, il n’y a pas photo dans mon esprit malade. Edge doit passer ce tour et renvoyer le Taker dans un cercueil rempli de formol où il serait de bon qu’il reste ad vitam eternam. J’en ai ma claque de ces coups de gong, de ces gimmicks foireuses de mort vivant ne craignant pas la douleur, maitrisant le feu, la lumière, bouffant des âmes aussi vite qu’un Silver engloutirait un Big Mac, ouais, j’en ai marre de ce mec qui ne ressemble plus à grand-chose, qui semble catcher sur une jambe et à qui il faut des semaines et des semaines avant de se remettre d’un gros main-event. Cette année, le Taker c’est, pour simplifier, un combat de dingues à WM25 et basta ! Il suffit de se remémorer les combats récents de sa feud contre CM Punk pour en avoir la certitude : il est temps de passer la main, vieux ! Ou de changer de gimmick, sait-on jamais ? Edge, lui, trimballe une classe incroyable, sait tout faire ou presque et est aussi à l’aise dans ses rôles de heel qu’il ne le serait dans la peau d’un face, si d’aventure il devait être opposé à Jericho lors de son retour.

 

Tableau des huitièmes de finale

 

1) Randy Orton – William Regal
9) Rey Mysterio – 8) The Miz

 

5) CM Punk – 12) Big Show
13) Triple H – 4) John Cena

 

3) Christian – 14) Shawn Michaels
11) Chris Jericho
– Dolph Ziggler

 

7) John Morrison – 10) Kofi Kingston
15) Edge – 2) The Undertaker

 

 

 


– Tu tombes sur le Taker et moi sur Michaels.
– Si on leur tombe dessus, attention à pas les casser, ils sont tellement fragiles!
– Lol ! Excellent Terrence! Prout!
– Merci Philip ! Prout aussi!

 

 

Une semaine pour voter!

86 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut