Catch

Concours de popularité, bilan des huitièmes de finale

Petits enfants, gardez-vous des idoles!
Saint-Jean, première Epitre.

 

Les combats furent brutaux, tant tous les qualifiés pour les huitièmes comptent de partisans. Mais huit d’entre eux devaient tomber. Et avec John Cena, l’Undertaker et Rey Mysterio, ce sont trois des principales idoles de la WWE qui ont été foulées aux pieds par une foule iconoclaste. Détaillons le massacre, grâce à Henri Death et Gib, dépouilleurs en chef de cette session.

 

 


– T’as vu ça Taker? Toi, moi et John, on est éliminés d’un concours de popularité!
– Quelle idée d’autoriser les plus de dix ans à voter, aussi.

 

 

Concours Aqwasc de popularité, résultats des huitièmes de finale

 

Session 1

 

RANDY ORTON – William Regal
60 voix à 20 pour la Vipère, et un vote nul (75% tout rond contre 23,8/%).
Le beau parcours de William Regal s’arrête là, avec une perf très honorable face à l’un des catcheurs les plus over au sein du CDC Universe. Mais après avoir éliminé Batista puis Ted DiBiase, l’Anglais s’incline, et chacun sait qu’il fait très bien la révérence. Il sera regretté par plusieurs fanatiques, à commencer par Julius Ostermark, qui intitule tous ses posts « Votez Regal! » mais admet ici dès le départ que son champion aura du mal à passer ce tour: « Terrible, terrible choix… J’ai soutenu fortement Regal depuis le début et je m’y tiens, même si je ne trouve guère de défauts à l’immense Orton, qui possède un charisme de heel sans pareil et un langage corporel incroyable. Pourquoi Regal alors? Parce qu’il a la classe, parce qu’il fait de plus en plus figure d’intrus face à des catcheurs jeunes et affutés tout en restant incontournable, parce qu’il se fait détester par une foule en un mouvement de sourcil… » Vinz vote pour Regal par pur apitoiement: « C’est le petit poucet de la Coupe de popu, celui qu’on soutient avec tendresse. » Et puis, le Roi du Ring (apparemment voué à le rester ad vitam aeternam) a aussi attiré certains votes anti-Orton, comme celui de bdc gasoil qui vote « Regal par défaut, il commence à être has been mais je trouve Orton surcoté » ou de tolol, sur la même longueur d’ondes: « Franchement j’en peux plus de Randy Psychorton, il me saoule alors même si je ne peux pas saquer Regal je le choisis ». Mais leurs voix ne seront pas plus entendues que l’appel désespéré de Reune Jacquot:  » William Regal évidemment, une telle carrière (il a commencé dans les foires au Royaume-Uni), un tel arsenal technique, une telle aisance au micro… Regal est un Dieu vivant! Orton le surpushé, celui qui est né sous les bons auspices du catch, l’enfant gâté qui harcèle les divas, le type qui pompe sa gimmick de psycho sur Sid en plus lent, ce n’est pas possible, il faut sauver le dernier Européen du classement! »
Malgré tout, Orton passe easy, avec les trois quarts des votes et de nombreuses déclarations d’amour.Underground n’a pas hésité un instant à l’instant de voter pour  » Le meilleur acteur du roster (avec Jericho), l’un des tous meilleurs catcheurs, mic skill tip top… tout ca fait que Mr Orton est devant Regal et sa robe de chambre. » The Rated R Superstar insiste sur la progression du boss de la Legacy:  » quand on voit le charisme en papier mâché qu’il avait à l’époque de Rated RKO ou de l’Evolution, on se dit que Randy est comme le bon vin: il a pris du caractère en vieillissant. Je vote donc pour RKO cuvée 2009, avec tout mon respect pour Lord Regal. » Spinebusterdelanimal n’a pas d’égards pour le battu du jour: « Le seul truc qu’il a pour lui c est d avoir perdu en 8sec contre Christian, et sinon il est gros, laid, anglais… C est le JBL européen quoi. » Et face aux smarts qui soulignent la technique sans faille de Regal, Madness se fend d’un beau plaidoyer: « Toujours dur de me justifier quand il s’agit de Randy, tant cela me semble évident. Ce mec a un charisme fou, capable de faire frissonner tout en restant immobile, avec ses regards déments. J’ajoute son catch, qui alterne les stompings brutaux et méthodiques avec des prises diablement esthétiques, comme ses superbes dropkicks, et son « oh my god » RKO, LE finisher, pour moi… On a tendance à minimiser ses talents in ring, à cause du rythme lent qu’il imprime souvent dans ses matches, mais s’il le fait, c’est sans doute parce qu’il a l’envergure psychologique nécessaire pour maintenir la tension. Alors, forcément, pour apprécier ça comme il se doit, il faut avoir un minimum de sensibilité, bande de Kidz! »

 

THE MIZ – Rey Mysterio
Sans doute LA surprise de ce tour, voire du tournoi entier: The Miz est en quarts, en sortant avec une certaine marge le roi mystère en personne: 48 voix à 36 pour Mizou, soit 57,1% à 42,9%.
Ah, si on nous avait dit ça y a un an… Mais Rey a fini par succomber à son manque global de charisme, qui avait déjà été souligné aux tours précédents face à Paul Burchill puis Santino Marella. Ils ont été nombreux à voter comme Jeffroy le Hardy qui met en évidence la nouvelle dimension de l’actuel champion US: « Depuis la scission Miz/Morrison, il est devenu tout autre, un génie au micro, pas mauvais in ring, un ego surdimensionné… HE’S AWESOME WHAT! Pi en face… la déchéance… Rey et son charisme d’huître (je crains une plainte du comité national des huîtres), son catch spectaculaire mais tellement prévisible… » Spanishannouncetable s’irrite également du booking du Mexicain: « Rey a eu une année exceptionnelle en termes de matchs dans le ring mais là désolé y en a marre. Une suspension pour dopage cette année (et certainement pas la première) et juste après, il se fait opérer et décide de revenir 3 semaines après??? Sérieusement, je crois aux vertus de la médecine mais il y a des limites et j’ai pas l’intention de dire du bien de lui quand il ira rejoindre Guerrero et Benoit. En face, le Miz est juste parfait au micro et très bon dans le ring (oui les gars, son moveset n’est pas flashy mais il sait le porter et surtout prendre un bump mieux que personne et ça, ça compte aussi). » Et que Rey ne se soit pas fait opérer, ça compte ou pas? Kennard ne peut plus voir le code téléphonique de San Diego en peinture: « The Miz, parce que le 619 est le finisher le moins crédible de l’univers et que c’est énervant de voir Mysterio sans arrêt battre des gars qui font deux fois sa carrure au moins. Lapkult est d’accord avec les deux derniers cités: « Je miz tout sur le Miz car il est Awesome et moins blessé que Mysterio qui à peine revenu obtient un title shot juste pour pouvoir vendre plus de cagoules à Noël. » Les entorses à la Wellness Policy du Rey lui valent également la colère de Cadio: « Je l’ai déjà dit, je kiffe Rey Rey in ring, mais voilà, il est trop fade et surtout trop hypocrite!!! C’est inadmissible que ce mec – pote avec Eddie Guerrero et Chris Benoit – se fasse prendre pour usage de stéroïdes ou quelle que soit la substance incriminée. Si ce mec est assez c.. pour utiliser des produits interdits, il ne mérite pas mon vote. Surtout face à un Miz au sommet sa forme actuellement. »
Mais les Mysteristes sont là aussi, et ils ont failli avoir gain de cause (Rey est d’ailleurs l’éliminé qui fait le meilleur score de tous les battus de ce tour). Naturellement, eux insistent sur le ring skill, à l’image de el-didinho: « Mysterio dans le ring est superbe et on ne s’ennuie quasiment jamais quand on le voit tandis que Miz c’est pas génial in ring… Je ne lui enlève pas ses qualités au micro mais c’est trop pauvre in ring face à Mysterio. » Lecharentais nous apprend un peu de créole: « Coup de bol: la tronche de The Miz me file de l’urticaire, et son catch me gave. Ca se voit qu’il a du talent et qu’il progresse, mais mon vote ira quand même, par dépit, à Rey-rey (tiens, c’est rigolo, on appelle réré les travestis dans les îles). » OK, merci pour l’info, ça peut servir. Tsurugimi, lui, hausse les épaules: « The Miz sort d’une Reality TV, il parle bien mais le catch ça se passe dans le ring. Face à lui, l’homme qui a révolutionné le high-flying aux USA, Deux fois Hall of Famer à la AAA, 3 des meilleurs matchs de la WWE cette année… » Ca se passe dans le ring? REALLY?

 

CM PUNK – Big Show
58 à 23 pour le straightedge, et trois votes blancs. soit 69% contre 27,4%.
On a été nombreux à hésiter, tant le punk furieux et le géant débonnaire suscitent la sympathie. La plupart des votes expriment le regret de devoir éliminer l’un des deux, mais c’est deux fois sur trois Punk qui est choisi pour aller plus loin, du fait avant tout de son énorme heel turn de cette année. Dauntless a tout dit: « Le combat le plus déchirant de ce tour à mes yeux. Il y a 6 mois, j’aurais voté à l’aise pour le Show, sans me poser de question, car je savais qui c’était, alors que CM Punk était beaucoup plus anonyme par son physique et son style. Le Big Show est tellement hors normes qu’il rend géniaux des coups d’une banalité affligeante. J’adore le voir marcher tranquillement sur un adversaire, alors que c’est le degré zéro de la technique, je suis fana de ces atemis qui imposent le silence à toute la salle pour résonner encore plus fort, sa droite est lente et vient de loin mais fait office de lourd train américain inarrêtable, et a été bien mise en valeur ces dernières semaines, séchant net des adversaires pourtant imposants. Face à cette inertie folle et cette émanation de force absolue, l’ancien Punk n’aurait pas tenu une minute, avec son style pas très flamboyant surtout axé sur les coups de pieds/genoux et un peu de soumission. D’ailleurs son style ne s’est pas trop enrichi, bien qu’il soit étoffé de coups uniques variés selon les matchs, mais cette sécheresse technique passe assez bien, compensée par le catch au cerveau du nouveau Punk, portant mal son nom. Une bonne illustration est ce match difficile contre Batista encore face il y a un mois ou deux. Personne ne voyait Punk capable de soutenir la comparaison avec l’Animal, mais il a mené une impitoyable guérilla, évitant la confrontation directe pour voler le match. Enfin il y a ce superbe Heel turn… Mes deux Slammy Awards personnels du meilleur turn de l’année, et de la plus impressionnante montée dans la carte de l’année (n’en déplaise à Sheamus ou McIntyre…) reviennent au Punk, devenu un poids lourd de la WWE même hors d’une title picture. Au final, je resterai quand même fidèle au Big Show, que j’adore plus structurellement que CM Punk. Big Show. »
La conclusion n’est pas la même pour Arthemiz Gordon: « Big Show est certes l’un des big men le plus impressionnants, mais face à lui un catcheur extraordinaire in ring et au micro. CM Punk sans l’ombre d’un doute. » Djobi Jobber est dubitatif quant à la carrure du copain de Y2J: « Punk, parce que chaud il a dû manger de la soupe pas bien straight-edge pour avoir ce physique. » P. Froide a longuement réfléchi: « Weeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeelll! Je vote 7 fois pour le Big Show, parce qu’il est beau, il est grand, et il est le Big Show!!!! Big Show!!! Big Show!!! » Hélas, ça compte pour un. Yoann a un argument qui porte: « Je n’aime pas les gros. Va pour le Punk puritain. » Enfin, Big Rach a la foi du converti: « J’aime beaucoup le Big Show, vraiment. Mais pour moi qui ne suis le catch que depuis 1 an, y’a vraiment pas photo. Punk est LE mec qui m’a poussé à m’intéresser à cette discipline, et rien que pour son entrée grimé en Jeff il mérite mon vote. » De là à devenir straightedge, il y a un pas que l’auteur ne franchira probablement pas.

 

TRIPLE H – John Cena
52 voix à 27 pour the Game, avec aussi, attention, deux abstentions, un vote blanc, un vote pour Mark Henry et un autre pour le Big Show (61,9% à 32,%).
C’est la confrontation qui a fait couler le plus d’encre numérique. « Sale népote surpushé! », « No selleur de compétition! », « Squatteur de main-event! », « Robot in ring! » Tous les noms d’oiseaux possibles ont été échangés entre les tenants des deux camps. Fabulous63 y va de son conte de Noël: « Le choix est vraiment Cornélius, car aujourd’hui à Celesteville, Rataxés à décider d’opposer le Roi Babar, dans une joute de popularité, à son ami Zephir le petit singe rigolo qui crie partout!! Les habitants de Celesteville ne savent pour lequel voter car ils sont tous les deux des gens bien aimés de cette contrée. Babar on l’aime car il est le roi et, mis à part ces fichus rhinocéros, tout le monde l’aime plus ou moins. Et que dire de Zéphir même si il est différent, avec sa musique HipHop et sa façon de se mettre en avant, il a su conquérir le cœur de la cour du roi Babar d’autant plus et j’allais oublier que Zephir est un ancien soldat. L’effervescence se fait sentir à Célesteville, la tension règne, qui va gagner, le petit singe bruyant va t il détrôner le roi dans le cœur des habitants de Celesteville?? » Madness pousse lui aussi dans la métaphore animalière et la référence culturelle de haut vol: « C’est qui le plus fort, à ton avis? L’éléphant ou l’hippopotame? Nan parce qu’un hippopotame, c’est vachement fort quand même hein! » Sam Punk se gratte la tête: « Oulaa, ca s’est un choix difficile, je hais les deux gus ici présent, alors je vais dire Cena pour l’amour du métier, That’s all. » qigonjin est tout aussi dubitatif: « Entre la Gale et le Choléra, je vais prendre Triple H, le côté BoyScout de Cena me rend dingue, sa gimmick me fait vomir et en plus il n’est pas drôle. Même si HHH se push toute la journée, toute l’année, qu’il ne perd qu’en cas d’extrême urgence, il a au moins un coté potache que n’a pas Cena. »
Certains se décident sur des critères à première vue secondaires, ainsi d’Amo: « Triple H pour une seule et unique raison: Mötörhead. C’est pour ça que j’ai hâte qu’il se barre de la DX et sa musique de merde. Break it down mon cul hein. » Hughes est lui aussi un fan de Lemmy et de sa bande: « HHH pue le piston à des lustres et il mériterait de turner Heel, tout comme Cena. Le retour de la DX n’avantage pas non plus The Game qui a littéralement pourri les promos de JeriShow par des «BORRING!» similaires à une répartie de gamins dans une cour d’école. Au final, les deux gars que l’on présente comme des Supermans me font de moins en moins d’effet et à choisir entre le Kidz Rap de Cena & The Game de Motorhead, je vote pour HHH par défaut. »
Et puis, il y a tous ceux qui s’appuient sur le glorieux passé de Hunter pour les départager, ce qui aboutit finalement à une victoire relativement propre du beau-fils de Dieu. Mutoïd avait tout compris: « 2 profils qui pourraient paraître semblables mais il n’y a qu’à regarder l’ensemble de la carrière de Triple H pour comprendre que John Cena n’a strictement aucune chance de passer. » Cette confrontation est également l’occasion pour Major Tom de livrer un long réquisitoire où, après avoir admis que les deux hommes avaient une « fâcheuse manie à catcher en pilote automatique », il accuse les anti-Cena de vouloir avant tout se démarquer des kidz au lieu d’élaborer une opinion propre, puis démonte Triple H, auquel il reproche de beaucoup moins jobber que son adversaire, profitant de son influence en coulisses. Un argument fréquemment évoqué, notamment par KunGuaje, qui lui aussi n’a pas l’air emballé par le choix offert: « La peste ou le choléra? En tout cas, ce duel me rappelle SvsR10, et sa guerre des écuries… Je vais dire Cena plus par défaut qu’autre chose, et puis il a pas couché pour réussir (remarque, on le sait pas ça…) ». On sait pas, et on veut pas savoir. Au final, cependant, HHH passe un tour de plus. La bonne explication est peut-être celle de hbk62: « Je ne suis pas diplômé de mythologie mais un Demi-Dieu (qui plus est le gendre de Zeus) me semble supérieur à Superman. » Y a-t-il un diplômé de mythologie dans l’assistance pour éclaircir ce point épineux?

 

 


Triple H est comme toujours placé à un endroit stratégique.

 

 

Session 2

 

SHAWN MICHAELS – Christian
45 voix à 28 pour le Kid, avec deux votes blancs (60% – 37,3%).
La carrière légendaire d’HBK a parlé. Celle pourtant déjà admirable de Christian ne faisait pas le poids. Dommage, le Canadien avait quelques fervents supporters, comme l’éloquent Didi, qui nous dit ce qu’il pourrait nous dire mais qu’il n’a pas besoin de dire: « Alors je pourrais vous dire que je vote Christian parce que le HBK est un vieillard qui n’a plus rien à faire sur un ring, qu’il s’enfonce avec HHH dans la bêtise la plus crasse et des promos pourries, qu’il est en train de pourrir sa légende, qu’il a un finisher pourri (non mais sérieux, c’est un coup de pied quoi!), que ce n’est qu’une raclure carriériste qui copine avec le gendre du patron, et qui monte des « cabales » avec des catcheurs, qu’enfin et surtout, cet enculé de dinosaure partouseur de droite « screwed Bret ». Ouais je pourrais dire tout ça. Mais ce n’est pas utile, parce qu’en face il y a Christian. Que comme son nom le dit, il est là pour nous sauver des infâmes heels froids qui veulent dominer la ECW ou des faces sans charisme, nous autres, pauvres peeps. Qu’il envoie sur un ring, qu’il fait des divings headbutts (c’est complètement débile sur le principe, mais c’est autre chose qu’un coup de pied!), qu’il saute depuis des échelles, qu’il casse des échelles. Qu’il est capable de tenir la scène alors qu’il est face, sans avoir l’air niais. Qu’il est canadien. Christian donc. » Reune Jacquot apporte l’argument de la TNA au moulin de l’ex d’Edge: « Selon moi, un lutteur pour atteindre le statut d’icône du catch doit avoir lutté au moins dans deux fédérations, c’est le cas de Christian, qui comme le vin, se bonifie avec le temps… Un grand professionnel, qui a n’a pas de déchets dans sa performance de catcheur, et qui n’attend pas les PPV pour faire de grands matches! De plus, vous observerez qu’il est l’un des faces qui énerve le moins les « smarts », c’est dire l’étendue de son talent…  »

Ca ne suffit pas pour emporter l’adhésion de cgiu: « Malgré toute la classe de Christian et la boulettitude de HBK dans cette reformation de DX, je vote HBK sans hésitation. Il reste une tête d’affiche dont je ne me lasse pas, il peut faire des matchs de malade et j’aime bien sa tête des mauvais jours. En plus il a mis 3 Sweet Chin Music à HHH aux Survivor. » Globalement, il semble quand même que ce soit bien à son immense passé plus qu’à son présent de pitre DXien que Shawn doive son succès. Tsurugimi frôle la tautologie:  » Et oui, le vieux Shawn récolte mon suffrage, il est marrant, vieux, bon, vieux, cool, vieux, et c’est Shawn! » Zeshark partage le même constat:  » Il est vieux, moche, bigleux, à moitié chauve, on se fout de sa gueule à chaque PPV en imitant sa démarche de canard quand il se tient le dos. Mais c’est Shawn Michaels. » Tom G.94 parle pour la plupart des votants: « Que ce soit bien clair, j’adore Christian, qui réussit depuis des mois à porter sur ses épaules la Terre de l’Extrême avec Regal, mais le HeartBreak Kid reste une légende et un showman exceptionnel. » La preuve, c’est Major Tom qui l’apporte avec un rappel: « HBK, malgré tout, et pour avoir donné le meilleur match de l’année 2009 (Undertaker), et le meilleur de l’année 2008 (Ric Flair), et le meilleur de l’année 2007 (Cena), et le meilleur de l’année 2005 (Angle), et de l’année 2003 (Jericho), etc. » On ajoutera que, d’après PMI, il a également réussi à faire le match de l’année 2006, et pourtant c’était pas exactement face au meilleur worker du monde vu qu’il s’agissait de… Vince McMahon. Et qu’en 2004, il a également participé au Match of the Year: un triple threat à Wrestlemania pour le WHC contre Benoit et Triple H. Christian est tombé avec gloire, mais en face, c’était juste le showstopper, quoi.

 

CHRIS JERICHO – Dolph Ziggler
70 voix à 5 (93,3% à 6,7%).
Véritable claque pour Ziggler, mais que pouvait-il espérer? Jericho quant à lui continue à marcher allègrement sur tout ses adversaires. Dolph n’a obtenu quelques voix que de la part de votants désireux de lui éviter de subir un perfect. Les autres ont déposé dans l’urne un bulletin Jericho, comme une évidence. Henri Death lève à peine un sourcil: « Jericho, évidemment. Il est inutile d’argumenter. » Sydal n’est pas plus prolixe: « Chris Jericho (le King Of The World tout simplement) ». Petitblaireau est tout aussi concis: « Jericho parce que Jericho tout simplement ». Fridobec en dit un peu plus: « Chris! Je t’aime!!! J’adore ce mec! A chaque fois je repense à ses « Don’t touch me » dédaigneux lancés aux fans un peu trop tactiles des 1er rangs! A mourir de rire! » Et si ça t’arrivait à toi, Fridobec, rirais-tu toujours? Bon, on va pas s’éterniser sur ce squash, on passe tout de suite au poème du jour de notre troubadour nationale, Sarah-Gatina: « Sans commentaires… NON je lol funfun!1!1!1 lawl mouahah! Jericho est l’homme le plus parfait qui existe sur cette terre, que dis-je dans cet univers! Une telle classe, une telle aisance, un tel charisme! Une telle Canadiansitude! Il est VITAL pour la wwe, ainsi que pour mon bien-être! Franchement aujourd’hui qui peut rivaliser PERSONNE! Chris est le plus détestable paradoxalement je l’adore! C’est d’ailleurs dingue cette attirance pour les heels! Chris Jericho est le bras droit de la wwe! Il sait ne pas squatter le ME et dieu sait (Jericho donc) qu’il n’en a pas besoin pour briller et être illuminant de Majestuosité… Il sait mettre over son adversaire, il sait faire ressortir le meilleur de son opposant. Une nouvelle religion fait son apparition le Jericholisme. Je suis, Nous sommes ses apôtres, il est notre dieu tout puissant! » Amen.

 

JOHN MORRISON – Kofi Kingston
49 voix à 23 pour le Shaman, et deux votes blancs (65,3% à 30,6%).
C’est le plus expérimenté des deux voltigeurs qui montent qui l’emporte. Silvernights en profite pour égratigner Kofi: « John Morrison sort de meilleurs matchs que Kofi, on peut dire ce qu’on veut, je n’ai pas vu un seul match de Kofi qui m’ait vraiment plu. Franchement qu’on me cite son match référence? JoMo par contre, c’est un nombre incalculable de grands matchs, dont quelques-uns qui resteront dans ma mémoire comme contre Dolph, Rey ou Jericho. » John Sheparde n’a d’yeux que pour le Guru de la Graitnaisse: « J’ai toujours beaucoup d’admiration pour ce gars (je parle de JoMo) dans le ring, impressionnant, aérien explosif tout ce que j’aime. Il a réussi à sortir en tant que « HBK » de deux très bonnes équipes (MnM et M&M avec le Miz). » Dauntless se lance dans une comparaison technique: « Son moveset a beau avoir été bridé ces dernières semaines, dans l’absolu il est le plus beau de la WWE, presque deux fois plus étoffé que celui de ces compagnons, sans parler de sa qualité globale et des extras (comme le genre de moonsault arrière extérieur placé contre Dolph). Il joue ainsi avec les cordes comme personne, insuffle une vitesse inégalée à ses temps forts, à coups de contre-attaque surprise ou de rebond aérien. Même Kofi Kingston paraît presque pauvre en comparaison, car en y repensant, Kofi ne bondit que pour distribuer de belles variantes de coups de pied, mais il monte peu aux cordes et vole rarement au dessus du niveau de la troisième corde. » Sa gestuelle énerve aussi pas mal de gens, dont Madness qui entre dans les détails: « Faut qu’il arrête tout de suite de taper dans ses mains pour préparer son TIP. Normalement, c’est le truc qui sort de nulle part et boom! Une seule fois, le boom… Pas « Boom! boom! boom! boom! » pendant une plombe, et « Boom! » en vrai ensuite! Je sais pas si c’est clair… ». Si, si, c’est limpide. Pour ceux qui n’ont pas compris, Zeshark enfonce le clou: « Je le répéterai jusqu’à son élimination: le boum boum drop est au panthéon de la nullité catchesque, bien assis à droite du ball-in, et lorgnant fortement sur la place de n°1 en défiant le 5 Knuckle Shuffle droit dans les yeux. » Eh ben c’est plus la peine de répéter.
Kofi parvient tout de même à compiler près d’un tiers des voix, à la fois grâce à son nouveau personnage de gros dur et à la fadeur du Morrison face. Julius Ostermark se fait le porte-voix de ceux-là: « Pour Kofi c’est plutôt récent, mais quand même, quand on compare la façon dont ces deux-là jouent les face, il n’y a pas trop à hésiter: Morrison joue les bellâtres et balance des vannes d’écolier, Kofi est un dingo qui défonce les voitures de ses rivaux. »
Et puis, pas mal de votants, comme souvent à ce niveau de la compète, aiment bien les deux, tel Aqwasc:  » Deux que j’adore. En rêve, ça pourrait être le main event de WM 32. A cause de la storyline minable face à Ziggler, ma préférence du moment part à Kofi. » On en reparlera à WM 32. Papy, lui, reprend pour expliquer son vote Kingston le même texte que celui qu’il avait servi pour justifier son vote Y2J face à Zig: « Nous avons face à face deux réels talents dans le ring. De ceux qui nous éblouissent. Mais l’un a un personnage fade tandis que l’autre sublime ses performances in-ring par des prestations terribles au micro. » Notez bien que ça vaut aussi pour un Hornswoggle – Khali. Non?

 

EDGE – The Undertaker
54 voix à 18 pour Edge, et deux votes blancs (72% à 24%).
Le huitième de finale au plus grand starpower cumulé a accouché d’une victoire confortable d’Edge, qui bénéficie autant de sa propre aura que de la fatigue que le Taker provoque chez une frange non négligeable de votants. Mr Coffeeinthebank incarne cette position: « Taker restera Taker…mais aujourd’hui, il lui manque une vraie hanche. Sa gimmick est dépassée, son catch devient tellement prévisible, son mic-skill est répétitif. Bref! Edge, même blessé, reste Edge. Une crapule, une petite pute, un enfoiré de 1ere classe… Bref THE HEEL! » Eprefall surenchérit: « Ici y’a pas photo, même quand j’étais innocent et aveugle au point de détester tous les heels, j’ai toujours adoré Edge et son regard de psycho avant de lâcher son spear mais aussi la gueule qu’il fait quand il se rend compte que ses plans machiavéliques sont en train de se casser la gueule! J’attends son retour avec impatience (heel ou face m’en fous!). En face y’a le Taker qu’est certes une légende, mais voilà quoi… Il me fait pas souvent vibrer, et ça s’arrange pas depuis qu’il arrive à peine à se bouger! (et puis bordel sont entrée est trop longue!) » Vince-d se permet même d’invectiver la mort: « Allez papy Taker, va regarder Laurent Romejko avec HBK. Et laisse Edge venir défier Morrison au prochain tour! » Tiens, on DONG à ta porte… Bref, le Taker est là mais on aimerait qu’il soit ailleurs, alors qu’Edge est absent et qu’on attend impatiemment son comeback, comme Jeffroy le Hardy: « L’Under m’exaspère au plus haut point, et quand il effectue son old school depuis la 3ème corde, je préfèrerais le voir tenir un déambulateur plutôt que le bras de son adversaire… Puis Edge est juste énorme: au micro, sur le ring, ses mimiques… » Lecharentais saute de joie en prévision de l’élimination du Deadman: « Enfin! Enfin! Le grand, l’immense, le magnifique Edge va nous virer la grande Zora échappée de Twilight de ce concours, et aller finir de l’enterrer à coups de pelles dans le décolleté de Michelle! Plus ça va, plus l’Undertaker me fait penser à Régine, y compris quand il catche… C’est mauvais signe. »
L’une des rares voix discordantes concernant Edge est celle de cgiu: « La logique voudrait que je vote pour Edge. Excellent au micro, in ring… Mais il y a 2 choses à lui reprocher: la première est très simple, j’aime pas sa tête (argument comme un autre) et la deuxième, je me souviens à sa première arrivée à RAW, il était présenté comme le successeur de Goldberg (mon idole à l’époque) pour ses spears. Et il en a fait un. Et je l’ai juste trouvé horrible. Ceux de Goldberg sentaient la puissance (ceux du Big Show m’y font penser) mais ceux de Edge, je les ai trouvés sans impact comme s’il accompagnait sa victime. Donc je vote pour l’Undertaker dont j’aime toujours autant l’entrée, mais qui devrait se remettre à catcher ca serait sympa. » L’élimination du croque-mort ne fera cependant pas beaucoup de malheureux, la plupart de ses soutiens ayant voté pour lui avant tout par nostalgie. Ilpalazzo en parle carrément comme d’un vieux voisin gâteux: « Le Taker traine pas mal de défauts: micro catastrophique, schématisme de ses matchs, âge avancé pour un lutteur. Mais bon… on s’attache. » Ou alors c’est lui qui vous attache pour vous épouser dans un mariage satanique, hahaha!

 

 


La mascotte de la DX envoie des ondes positives à Shawn Michaels. Il en aura bien besoin.

 

 

Observations
– Les deux dernières non-têtes de série, William Regal et Dolph Ziggler, sont tombées, respectivement face à Randy Orton et Chris Jericho. Le premier avait sorti Batista et Ted DiBiase pour en arriver là, le second avait éliminé Tommy Dreamer et Drew McIntyre. Rispeucte les gars, et adieu.
– C’est également terminé pour l’ECW, dont les deux derniers représentants, Regal et Christian, nous quittent à ce stade. Belle perf pour l’Anglais, mais les fans du champion du mardi soir peuvent être déçus dans la mesure où il semblait bien capable de créer la surprise et éliminer Michaels. Les huit survivants se répartissent équitablement en quatre membres de Raw et quatre de Smackdown.
Chris Jericho continue sa balade de santé: 93,3% des voix sur ce coup-là, après 93,5% au précédent et 97,18% au premier. Il est le seul des huit concurrents encore qualifiés à avoir obtenu chaque fois un score supérieur à 90%. D’ailleurs, aucun autre n’a obtenu plus de 75% des voix sur ce tour, ce qui est après tout normal car la concurrence était plus relevée qu’auparavant.
– Il reste cinq heels et trois faces dans le concours. La proportion était de 8-8 lors de ces huitièmes. L’équilibre a été rompu par la victoire du Miz sur Mizterio.
– Le Miz et John Morrison sont les seuls des huit concurrents à n’avoir jamais été champions du monde en individuel. Le Miz et Orton sont les seuls qualifiés à être âgés de moins de trente ans.
– S’il n’est pas surprenant de retrouver en quarts les deux larrons de la DX ou ceux de l’épique Rated-RKO, la présence conjointe de Miz et Morrison confirme que les deux gars ont tiré le meilleur de leur split au printemps dernier. En battant le Big Show, CM Punk a empêché qu’un quatrième duo, Jerishow, se retrouve également en quarts. Les deux derniers qualifiés sont donc Punk et Jericho, qui apparaissent comme les favoris pour s’affronter en finale puisque, dans les comms les concernant, on ne décèle pratiquement aucune critique à leur égard, tandis que les six autres ont tous des contempteurs féroces.

 

 


Salut Michaels. Tu vois ce que j’ai là? C’est mon billet pour les quarts.

 

 

Tableau des quarts de finale

 

1) Randy Orton – 8) The Miz
5) CM Punk – 13) Triple H

 

14) Shawn Michaels – Chris Jericho
7) John Morrison – 15) Edge

 

 


Yeah. REALLY.

24 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut