Catch

Concours de popularité, quarts de finale

Il faut voter avec son intelligence et non avec ses tripes.
Jacques Chirac

 

Nous en sommes maintenant au stade des quarts de finale d’un concours de popularité qui a déjà vu disparaître plusieurs stars de premier plan. Il en reste toutefois encore huit, qui mendient vos voix.

 

 


Cours, Shawn! Je peux pas truquer les résultats de ce concours!

 

 

Concours Aqwasc de popularité, quarts de finale

 


Spanishannouncetable revient aux grands classiques dans cette présentation des quarts : Kelly Kelly n’a d’yeux que pour les beaux Orton et Miz; son cœur balance entre le puissant Triple H et le pur CM Punk; Shawn Michaels et Chris Jericho la prennent aux tripes; quant à Edge et John Morrison, ils XXXXXXXXX (censuré).

 

 

Randy Orton – The Miz

 

 


Vous me faites signe, hein, quand les choses sérieuses commencent.

 

 

The Miz est le gros outsider de ce huitième. Il y a quelques mois, il était encore, pour beaucoup d’entre nous, le boulet qui empêchait John Morrison de briller comme il le méritait. En retrait dans les séquences délirantes du Dirt Sheet, ordinaire dans le ring, il avait l’air parti pour une carrière d’undermidcarder, au mieux. Mais le bonhomme avait de la ressource. Il a su muscler son catch, au point de ne pas déparer dans quelques combats de très bonne tenue organisés autour de la ceinture US, notamment contre Kingston et Swagger; surtout, il a su imposer au micro une personnalité originale, notamment en multipliant les critiques touchant juste sur ses adversaires, au premier rang desquelles un Cena qui en prit pour son grade dans les promos durant leur courte feud estivale. Résultat, le Miz a sorti trois solides adversaires (tour à tour Cody Rhodes, MVP et, surtout, Rey Mysterio) et se présente maintenant face à Orton fort d’un following consistant. Sera-ce suffisant pour créer une nouvelle fois la sensation et éliminer le prince noir de la WWE? Au vu de certaines critiques émises contre Orton lors des trois premiers tours, qu’il gagna assez tranquillement face à Goldust, Melina et William Regal, une énorme surprise n’est pas complètement exclue…

 

 


Alors Orton, tu l’as jamais eue celle-là hein? Qui c’est le patron?

 

 

Vote d’Axl
Je n’ai déjà pas voté pour le Miz contre Mysterio, ce n’est pas pour virer ma cuti maintenant qu’il fait face à ce Randy Orton qui me ferait faire un gay-turn en une seconde s’il lui en prenait l’envie. Le Miz a bien du mérite d’avoir su tirer son épingle du jeu alors qu’à la base, c’est tout sauf un catcheur, mais j’attends maintenant de lui des progrès supplémentaires dans le ring, où je le trouve encore parfois un peu raide, et surtout une reprise de sa liaison avec Maryse, avec laquelle ils formeraient le plus beau couple de têtes à claques que l’on puisse imaginer. Mais entre lui et le venimeux Orton, il n’y a pas photo pour moi.

 

Vote de McOcee
Bravo au Miz d’avoir atteint ce niveau de la compétition, son parcours est plus qu’honorable. Mais il s’arrête là. Face à Orton, je ne l’imagine pas résister au tsunami cédécéiste qui devrait emporter RKO vers de nouveaux rivages, plus hauts, plus beaux, plus chauds. A moins que Tsuru, notre lecteur qui déteste autant Orton que Sarko déteste Villepin, ne trouve le moyen de voter cent fois. Miz, je kiffe et je suis certaine qu’il sera dans le dernier carré lors de la cinquième édition du concours de popularité des Cahiers du Catch. Mais nous n’en sommes pas encore là et lui non plus. Il devra muscler son jeu sur le ring pour tutoyer de vrais sommets, le mic skill lui étant acquis. C’est toute la différence entre un Champion US et une superstar habituée aux titres majeurs comme l’est Randy Orton.

 

 

CM Punk – Triple H

 

 


Allez, sérieux, vote pour moi, l’autre c’est qu’une armoire à pharmacie ambulante! Et puis sa gonzesse, elle ressemble à une guenon!

 

 

CM Punk est over comme c’est pas permis parmi nos lecteurs, qui adorent sa facilité dans les promos, son travail dans le ring et ses à-côtés qui en font décidément un mec spécial (hommage à Misawa, « It’s clobberin time! » hurlé à son entrée, son entrée grimé en Jeff Hardy…). Triplache, en revanche, fait grincer bien des dents de lait, avec ses défauts si souvent soulignés: auto-push permanent, rabaissement régulier de ses adversaires, incapacité chronique à jobber, catch répétitif, humour usé et lourdingue… Mais mais mais. Mais Triple H, qui vient d’être désigné par Kevin Eck catcheur le plus important de la décennie, est aussi une légende du business, qui a joué tous les rôles possibles en quinze ans de présence à la WWE, a pris part à de nombreux matchs inoubliables et entre en scène sur Motorhead en crachant de l’eau vers le ciel. Il aura bien besoin de tous ses soutiens, le King of Kings, pour passer l’écueil tatoué qui lui fait face. Sa bataille au tour précédent contre John Cena a vu de nombreux couteaux s’aiguiser. Ils n’attendent sans doute que le signal pour se planter dans sa large poitrine.

 

 


Après s’être dégueulé sur la tête au réveillon du Nouvel An, Hunter envisage de plus en plus sérieusement de devenir lui aussi straightedge.

 

 

Vote d’Axl
J’ai voté contre Triple H à tous les tours, je ne vais pas m’arrêter maintenant, surtout quand il fait face à un CM Punk irréprochable depuis son splendide turn (sauf aux yeux de ce Brummell des rings qu’est l’Undertaker). Au Royal Rumble, il y a un an, Punk avait porté un GTS au Game. J’apporte mon modeste écot à la répétition de ce moment jouissif.

 

Vote de McOcee
J’ai voté pour Triple H à tous les tours et j’hésite pourtant à lui renouveler ma confiance. Le doute me ronge, j’adore The Game pour son charisme, je vénère CM Punk pour la qualité de ses promos et la nouvelle profondeur donnée à son gimmick et, du coup, j’ai la tentation du vote blanc ! Mais une bonne gouvernance impose de savoir choisir et je vais finalement faire le choix de la jeunesse et de l’immédiat en apportant mon soutien à CM Punk. C’est une sorte de crève cœur, tant le mari de Stephanie ne déparerait pas en finale de notre concours de popularité. Oui mais voilà, face à lui se dresse un mec qui me scotche littéralement à chacune de ses brillantes apparitions. Hunter est très bon au micro, mais Punk est un génie qui devrait à terme rejoindre Jericho en personne au Panthéon des catcheurs heels surdoués.

 

 

Shawn Michaels – Chris Jericho

 

 


A quoi reconnaît-on une vraie belle affiche? Au fait que c’est Sarah-Gatina qui en est l’auteur.

 

 

Ca c’est de l’affiche, coco. Les deux meilleurs vétérans du circuit face à face, eux dont la feud en 2008 a été épique, eux qui, forts de gabarits humains, ont multiplié les matchs immenses depuis le début de leur carrière, eux qui comptent parmi les meilleurs acteurs de la profession… Michaels est une légende établie; Jericho, plus jeune de quelques années et ayant fait un long break, est un peu moins starisé, mais il a prouvé cette année, en déployant toute sa maestria oratoire à longueur de promos dantesques, qu’il n’avait pas nécessairement besoin d’être dans la title picture pour mobiliser l’attention de tous. Ca nous donnera un beau vainqueur, et un beau perdant.

 

 


Quand Sarah n’a pas Photoshop sous la main, elle se débrouille avec un bon gros feutre.

 

 

Vote d’Axl
Je suis très très fan de Shawn, mais force est de constater qu’il est sur le déclin. Je le trouve assez fin dans son jeu d’acteur au sein de la DX, mais je n’aime pas beaucoup l’incarnation actuelle de cette team, qui me semble brider l’inventivité du Kid. Peut-être les semaines à venir le verront-elles monter en puissance, comme toujours à la veille de Wrestlemania et encore plus maintenant que Bret Hart rôde dans les parages. Mais en attendant, je donne ma voix à Chris Jericho, dont la conviction, le talent et la capacité à être présent tous les soirs forcent l’admiration. Je souligne aussi son acharnement à mettre ses adversaires over: par exemple, quand Jerishow était en feud avec les Cryme Tyme, Y2J, commentant un match des lascars de Brooklyn aux côtés des commentateurs, a mis en avant leurs qualités athlétiques et techniques. Durant cette feud, il a aussi jobbé clean à JTG. Au final, même vaincus, les Cryme Tyme étaient sortis renforcés de cette feud. Chris lui-même a d’ailleurs souvent insisté sur la nécessité de mettre des jeunes over, comme dans cette longue et passionnante interview accordée à Kevin Eck. De ce point de vue, Michaels est lui aussi remarquable (il ne l’a pas toujours été). Il a laissé Mr Kennedy et John Morrison lui porter des Sweet Chin Music, il a abandonné face à la Legacy, il a souffert le martyre des mains de la Hart Dynasty… Mais au final, et bien que voir Shawn Michaels aller plus loin dans le tournoi ne me choquerait nullement, je penche tout de même pour Y2J.

 

Vote de McOcee
C’est bien plus facile : je n’ai aucun atome crochu avec Shawn Michaels et lorsque j’ai voté pour lui lors de ce concours, c’était surtout par défaut, je ne m’en suis jamais cachée. Alors au moment de choisir entre HBK et mon catcheur préféré, le choix est vite fait et ne mérite même pas que je m’attarde à l’expliquer ou le justifier. Y2J maitrise tout à merveilles ou presque : les rôles de clown lorsqu’il doit jobber, les rôles de Champion lorsqu’il s’agit d’aller chercher une ceinture, les aventures en solo, les associations en Tag Team, les promos, les affrontements in ring. Le mec le plus talentueux et le plus complet de la WWE ne peut pas perdre, même contre une légende telle que Shawn. Jericho, les yeux fermés.

 

 

John Morrison – Edge

 

 


Non tocard je ne te chanterai pas Living on the Edge! Je suis John Morrison, pas Tyler Black!

 

 

Qui a dit que les absents avaient toujours tort? Sur le flanc depuis plusieurs mois, Edge a aisément passé des obstacles maousse comme Kane et l’Undertaker aux tours précédents. Peut-être que s’il était d’aplomb, il serait à l’heure actuelle devenu un face insupportablement gnangnan et aurait perdu une partie de sa popularité… Il s’avance en tout cas en favori face à un Morrison dont le face-turn n’est qu’à moitié satisfaisant, puisque ce qu’il lui offre en moveset (des moves tellement spectaculaires qu’il n’avait pas le droit de les tenter en tant que heel de crainte d’obtenir des pops monstrueuses), il le lui reprend en micskill (le bon Johnny ayant été plusieurs fois forcé à ahaner des discours creux comme des vœux de Nouvel An de John Cena).

 

 


Le saviez-vous? Quand Morrison se lance dans When the Music’s over, l’effet est le même que quand Jillian Hall interprète Oops, I did it again.

 

 

Vote d’Axl
Le vote est vraiment pas évident pour moi ici: j’adore Edge, que j’ai trouvé formidable jusqu’à sa blessure, aussi à l’aise dans sa storyline emberlificotée avec Vickie que dans ses feuds avec Cena puis avec Jeff Hardy. Et l’équipe qu’il avait commencé à former avec Jericho, je rêve de la revoir un jour. Mais Morrison, c’est quelque chose de spécial, un catch très varié, cohérent (je ne trouve pas qu’on assiste à un spotfest systématique quand il combat) et spectaculaire, et un personnage que je rêve de voir se lâcher pour devenir aussi déjanté que, par exemple, le Docteur dans The Authority. Mais pour l’heure, Edge est encore au-dessus dans ma hiérarchie personnelle.

 

Vote de McOcee
Une fois de plus, le choix est vite fait. Si je trouve Morrison impressionnant de technique sur un ring, son gimmick m’insupporte (promis, un jour je trancherai définitivement entre « un » et « une » gimmick et j’arrêterai de m’en remettre à mon humeur du moment) et son micskill me parait proche de celui de Rey Mysterio, ce qui n’est pas rien. Il est peut être là victime du syndrome « face » qui complique la vie à bien des catcheurs de la WWE, et la jurisprudence « CM Punk » est là pour nous le rappeler, lui qui est passé d’insipide à génial en un tour de turn, mais c’est comme ça, je n’accroche pas au personnage. Edge, lui, ferait mentir ce que je viens d’écrire car un catcheur de son talent serait à l’aise dans toutes les situations, heel, tweener ou face, au dessus du lot il est, au dessus du lot il restera. Edge, pour son talent d’acteur, sa carrière, la qualité de ses combats et son humour, sauf lorsqu’il s’agit de mettre un terme à ses relations avec des petites grosses.

 

Tableau des quarts de finale

 

1) Randy Orton – 8) The Miz
5) CM Punk – 13) Triple H

 

14) Shawn Michaels – Chris Jericho
7) John Morrison – 15) Edge

 

 

 


– Bébé, Cena est déjà éliminé, je m’occupe d’Orton et je suis en demi!
– Bin mon chum, t’revîns m’voir à c’moment-là, tabarnak!

 

 

Une semaine pour voter!

149 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut