Catch

Superstars: Un show sur son 31

Happy new year
Happy new year
May we all have a vision now and then
Of a world where every neighbour is a friend.

Abba, Happy new year

 

Le dernier Superstars de 2009 ne fait pas dans la dentelle. Quatre combats, de la championne, du tag team, du DQ, du Charlie Haas, et une belle progression pour tous les protagonistes.

 

 


Eh non les gars, porter la barbe ne suffit pas pour intégrer la stable de CM Punk! Mais c’est un bon début.

 

 

Review de Superstars du 31 décembre 2009

 

Le show rouge squatte la place. En plus du Main-Event, l’opener est un match de Divas de chez RAW.

 

Premier combat: RAW: Melina © vs Alicia Fox

 

La femme élastique face à la femme-léopard, voilà qui promet, non?

 

 


Hello, My name is Beth Phoenix!

 

 

Le combat démarre durement, chacune essayant d’emmener l’autre dans le coin, sous les yeux d’un arbitre qui en profite pour peloter le ventre des lutteuses au passage.
Alicia bouscule la championne, mais Elastic-Girl ne s’en laisse pas compter: une esquive en faisant un peu de gymnastique, un coup de pied et Melina s’en sort. Mais Alicia Fox a travaillé la souplesse de son corps et place une Northernlights Suplex exceptionnelle de maîtrise, retournée par Melina à la sortie.

 

 


– Alicia? Je suis coincée!
– Merde, toi aussi?
– Qu’est ce qu’on fait?
– On sourit niaisement et on attend que l’arbitre trouve une solution.

 

 

Finalement, notre ex-number 1 contender se casse à l’extérieur du ring pour aller draguer quelques spectateurs. Mais Melina, visiblement jalouse, la poursuit et la ramène in ring par les cheveux.
Alicia toise son adversaire, à l’image de ces quelques tapes sur la nuque, et tente une prise de soumission; mais la souple Melina ne sent absolument rien. Quoiqu’il en soit, Fox est douée, et réalise de beaux moves à l’image de ce brise-dos parfaitement exécuté. Melina revient du mieux qu’elle peut, à l’image de cette prise où Alicia se retrouve coincée dans le coin et où Melina lui plante ses genoux dans les abdos en hurlant comme une furie pour peu de chose.

 

 


PRENDS CAAAAAAAA!!!

 

Néanmoins, Alicia garde la mainmise sur ce match, mais se fait bêtement surprendre: coincée dans les cordes par la championne, elle subit son finish et perd ce match.
Ce fut malgré tout un excellent opener, qui a contribué à mettre un peu plus over Alicia Fox.

 

Et on poursuit avec les Divas, qui ont encore des choses à nous dire en 2009.

 

Segment Ask The Divas, le résumé

 

Car oui! Grâce au WWE Universe,on saura enfin quelles sont les résolutions prises par nos divas!
On découvre que la rabat-joie Katie Lea n’en prend pas, parce que de toute façon elle est parfaite. Mickie n’en prend pas non plus, de toute façon elle ne les tient pas (Michelle et Layla auraient des vannes à faire là-dessus). Maria, diva of the year, et la Glamazon ont le même objectif: la ceinture de championne; Rosa voudrait juste une année meilleure qu’en 2009 (sympa pour Zack, ça).
Nattie Neidhart la joue collectif, en souhaitant tirer la HD vers le haut.

 

 


T’as gâché un vœu bêtement, Nattie, tonton Bret s’en occupe déjà.

 

 

Toujours dans l’esprit du nouvel an, un contributeur du WWE Universe se demande si les divas ont des trucs particuliers de prévus pour le Nouvel An. Ah, ça c’est de la question! Alors alors, une coke-party avec des Chippendales, un tournoi d’Ultimate Surrender, un suicide collectif? Ben on saura pas trop, hélas.
Rosa Mendes fait la teuf « like a rock star » (on suppose que ça signifie une cuite au whisky avant de ravager sa chambre d’hôtel et de finir au poste), tout comme Mickie, qui carbure au champagne, en plus. Beth préfère aller gueuler « Bonne Année » dans les rues de NY (z’avez pas intérêt à lui répondre), tout comme Maria qui en profite pour voyager; Nattie, toujours famille-famille, veut un grand repas de famille, sans parler de catch à table, avec TOUTE la Hart Family.

 

 


En même temps, niveau conversations, c’est pas Owen qui va te gaver.

 

 

Et Katie Lea, rabat-joie of the year, elle, ne fête rien. Car elle fête la vie tous les jours. Tout un programme.

 

 


– Et toi, Michelle, tu fais quoi pour le réveillon?
– Soirée sacrifice au cimetière avec Taker et les Burchill. Enfin surtout Katie Lea, car le pauvre Paul va finir au bûcher.

 

 

La ECW squatte maintenant la place pour le second combat de la soirée.

 

Deuxième Combat: ECW: Shelton Benjamin vs Vance Archer

 

Tommy Dreamer officiellement parti, il est temps de laisser la place aux jeunes, tel Vance Archer. Et rien de mieux pour le mettre over qu’un face habitué à jobber malgré son talent.
Vance démarre avec dédain, se contentant de frapper son adversaire, qui subit… avant d’enfin se vexer et caler un spear des familles, puis de brawler au sol.

 

 


Non, j’peux pas le frapper, je suis face et je déteste la violence… Rhaa, tant pis, je fais le mort.

 

 

Shelton tente de revenir a coups de pieds et de droites mais se fait rapidement contrer par une Full Nelson portée par Archer qui tente également de soumettre son adversaire avec un headlock, adversaire qui réplique par la suite avec une Belly to Belly Suplex. Avec le combat précédent, c’est un festival des beaux moves.
Mais Vance a décidé de faire mal, et coince Shelty dans le coin, la tête en bas, pour l’étrangler. Telle une vipère, allongé face à son adversaire, il l’insulte, et reçoit en guise de remerciement une claque magistrale. Hautement vexé, Vance Archer décide de massacrer à coups de pied le pauvre Shelton toujours bloqué dans son coin. La réponse arbitrale ne se fait pas attendre: Disqualification; voilà qui conclut un beau match, dominé par Vance, et qui a surtout permis à mes yeux de le mettre méchamment over, d’autant qu’en bon heel, Vance ramène Shelton au centre du ring pour lui caler son finish après le match.

 

Et après ca, on peut enchaîner avec le match suivant…

 

 


Comme d’hab, comme d’hab, yeah, yeah.

 

 

Troisième combat: Smackdown: Cryme Tyme vs Mike Knox & Charlie Haas

 

Le truc bien c’est qu’il n’y a qu’a Superstars qu’on peut voir Charlie Haas. Mais surtout, voir exposé Mike Knox, qui gagne en consistance chaque semaine, quel que soit son partenaire de team.
D’ailleurs, Knox démarre, face à Shad, qui le bloque dans une headlock, et lui porte un slam difficilement porté vu le poids de la bête.
Shad porte ensuite un coup de bélier depuis la troisième corde et prend confiance, en tentant de nouveau ce mouvement, mais Charlie Haas, en bon partenaire, vient distraire notre ami de Brooklyn, qui de fait subit un tacle de la part du barbu.
Le tag est fait et l’ex-membre de la World Greatest Tag Team s’acharne alors sur la jambe du pauvre Shad. Coups de pied, prises, soumissions, tout y passe, sous les yeux d’un JTG en mode cheerleader, qui encourage son pote à tout va.

 

 


Ratée, l’imitation de Melina.

 

 

Porté par ces encouragements, Shad se libère de la prise en saisissant la corde. Mais le tag est fait, et Knox se rue sur la jambe abîmée de Gaspard. Je ne vous refais pas le storytelling: jambe blessée, on s’acharne, blablabla.

 

 


Le saviez-vous? Avec un angle d’approximativement 38 degrés, je peux arracher son tibia en étant en équilibre sur un pied.

 

 

Finalement, Shad réussit à faire le tag, et un JTG on fire fait le show, mais Knox le calme assez rapidement.
Mais Mike n’est pas l’homme légal et se retrouve éjecté par une corde à linge portée par Shad, lui-même expédié à l’extérieur par Charlie Haas, qui est surpris par JTG qui lui place son finish, pour le compte de trois. Ouf.
Beau combat, bien construit, mais sans aucun doute en deça des deux précédents. Avec Knox, et surtout l’ex-membre de la WGTT, j’espérais sincèrement voir un meilleur combat. Mais bon, le Main-Event va sans doute remonter le niveau, d’autant qu’il s’agit également d’un tag match.

 

Main-Event: RAW: MVP & Chris Masters (w/ Eve Torres) vs Carlito & Jack Swagger

 

L’heure est au déchirement dans les teams du show rouge. Big Show a rompu avec Y2J, et visiblement, MVP délaisse le sexy chocolate pour l’homme qui roulait des pecs (et non pas qui roulait des pelles, spécialité de Eve Torres). Face à eux, un lutteur méchamment over ces jours-ci, et le come-back d’un bon midcarder, voilà donc qui s’annonce intéressant.

 

 


Après avoir fait passer le Great Khali pour un catcheur auprès des indiens, la WWE s’attaque avec subtilité au marché égyptien.

 

 

Porter démarre face à Carlito, qui très vite, prend le dessus à coups de droites dans le coin.
Et même si c’est MVP qui fait le premier nearfall, c’est bien la team americano-portoricaine qui domine. Mais Porter finit par revenir dans le match avec son traditionnel combo Atemi/Facecrusher/Ballin, puis par la suite son slingshot plancha Attention, à ce rythme, àne pas finir comme Cena ou Triple H.

 

 


Attendez, j’ai pas encore placé mon combo écrasement depuis la seconde corde et gutwrench powerbomb…

 

 

Bref, après cet enchaînement, Swagger revient en forme et fait le tag avec Carlito.
Porter jobbe,et on ne voit pas trop comment il pourrait s’en sortir. Mais même si la foule porte MVP, cela ne suffit pas, du moins pendant un moment. Mais les « MVP » scandés par l’arena se font de plus en plus insistants et MVP se dégage, pour finalement faire le tag, qui a lieu également de l’autre côté. Masters enchaîne, met Carlito au sol, et fait mumuse avec ses pecs…avant de placer une Masterlock sur Carlito, prise qu’il doit interrompre pour contrer Swagger, avec une autre Masterlock, avant qu’MVP n’expédie Swagger hors du ring…

 

 


Free Hugs, Free Hugs, qui n’en veut??

 

 

Mais derrière, Carlito a suivi et place son Backstabber pour la victoire.
Voilà un combat qui a permis de mettre over un peu tout le monde. Certes, il était moins plaisant que les deux premiers, en terme de moves, mais, niveau avancée des feuds et évolution des lutteurs, ce combat a marqué des points.
Voilà qui donne envie de revenir en 2010, si le Dieu du catch le veut…

 

 


Yes, because I’m really Arthemiz, and I AM REALLY… GORDOOOOOOOONNNNNNNN!!!!

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut