Catch

CDC Awards, première partie

On oublie, dans le classement des grands événements ayant marqué le millénaire, d’inclure la vogue des classements.
Jean Dion (on sait pas qui c’est mais la citation est cool)

 

La WWE a distribué ses awards 2009, pas de raison qu’on n’en fasse pas de même. Voici la première des trois parties des CDC Awards 2009, une distinction appelée à devenir bien plus prestigieuse que les misérables statuettes dorées d’origine!

 

 


Mike Knox, Katie Lea Burchill et Zack Ryder cités dans les récompenses de l’année, vous l’avez rêvé, les CDC l’ont fait!

 

CDC Awards: meilleur rookie, Most Improved Wrestler, catcheur le plus sous-utilisé

 

Quelques mots, d’abord, sur le concept. Il s’agit ici de donner un classement, dans plusieurs catégories, de ce que la WWE a d’après nous fait de meilleur en 2009. Etant donné que nous ne suivons pas tous la TNA, sans même parler des autres fédérations, on s’en est tenu à la fédé de Stamford. On a pensé un moment à demander à nos lecteurs de voter, mais deux raisons nous en ont dissuadé. Primo, ç’aurait été un beau bordel à dépouiller, étant donné que, pour chaque catégorie, de très nombreuses possibilités de vote étaient ouvertes. Secundo, on demande déjà aux lecteurs de s’exprimer dans le concours de popularité, et nous profitons de l’occasion pour vous annoncer la tenue, à partir de la semaine prochaine, d’une grande consultation populaire destinée à attribuer, sur le modèle du Ballon de Plomb de nos amis des CDF, une Ceinture de Plomb dont nous vous parlerons plus en détails d’ici quelques jours.

 

 


Une Ceinture du Plomb? L’occasion pour moi de réaliser un doublé historique!

 

 

Nous avons donc convoqué nos sept rédacteurs les plus réguliers, à savoir Spanishannouncetable, Arthemiz Gordon, Tsurugimi, Silvernights, Reune Jacquot, McOcee et Axl, en demandant à chacun de fournir, dans chacune des catégories, un classement allant de 1 à 5, le premier obtenant 5 points, le deuxième 4 points, et ainsi de suite jusqu’au cinquième qui obtient un point (c’est notamment le système du Ballon d’Or de France Foot). Une fois les scores additionnés, on obtient un classement final.
Naturellement, nous n’avons aucunement la prétention de fournir une vision objective ou a fortiori unique de ce qu’a été la WWE en 2009. Le seul but, c’est de faire un récapitulatif de l’année et d’aboutir à des classements que relativise le fait qu’on se soit mis à plusieurs pour y arriver… et bien entendu de susciter la discussion dans les comms!

 

Nous avons décidé d’établir huit catégories: meilleur catcheur, meilleure diva, meilleur match, meilleure feud, meilleur rookie, catcheur ayant le plus progressé, catcheur le plus sous-employé et meilleur moment de l’année. Hormis les deux premières, toutes les catégories sont mixtes. A la réflexion, nous n’avons pas fait de rubrique visant à déterminer la meilleure équipe de l’année, tout simplement parce que ces équipes n’ont pas été assez nombreuses, en 2009, à avoir une existence stable (c’est-à-dire, disons, plus que cinq apparitions en tant qu’équipe). Sortis de Jerishow, DX, la Hart Dynasty, la Legacy et Cryme Tyme, il ne restait plus grand monde (principalement les Colon et Miz-Morrison, puisque des équipes comme MarkVP ou Haas-Shelton n’ont été vues qu’un nombre très limité de fois).

 

Voici donc les résultats de cette consultation interne, avec chaque fois quelques précisions sur le concept et les commentaires des votants. Rappelons qu’on a demandé à tout le monde de s’en tenir strictement à l’année 2009. Et comme certains ont donné des commentaires plus étayés que d’autres, le résultat est trop long pour être présenté en un seul article, et même en deux. Il y en aura donc trois. Voilà, c’est parti, avec pour débuter le catcheur ayant le plus progressé, le catcheur le plus sous-employé et le meilleur rookie!

 

 


Brisons immédiatement le suspense: Kizarny n’a pas gagné le CDC Award de rookie de l’année, malgré sa ressemblance physique frappante avec Tsurugimi.

 

 

MOST IMPROVED WRESTLER

 

Le concept, ici, est de mettre en valeur les catcheurs (catcheuses) ayant le plus progressé en 2009, selon des critères mêlant le niveau en ring, les promos, le booking et ainsi de suite.

 

 


C’est moi qu’ai le plus progressé! Moi! Au début de l’année, je devais me présenter à tout le monde, maintenant chacun sait que je m’appelle Mr Ziggles!

 

 

Arthemiz Gordon

 

1) The Miz 2) Kofi Kingston 3) Zack Ryder 4) Ted DiBiase 5) Kelly Kelly

 

1) Miz, qui a énormément progressé depuis ses débuts et qui est en train de devenir un bon heel doté d’un moveset correct. 2) Kofi Kingston (je ne parle pas ici de progression technique mais de … « mic skill », fin son personnage a gagné en consistance à mes yeux. 3) Zack Ryder (woo woo woo, I love it!). 4) Ted Di Biase (voir les Legacy plus exposés et détachés de Orton leur a permis à mes yeux une bonne progression, ce qui est plus flagrant pour Ted que pour Cody) 5) Kelly ² (et la je ne parle que de catch). Oui on se foutra peut-être de ma gueule, mais Kelly a progressé! Mais juste un peu.

 

 

Reune Jacquot

 

 

1) Kofi Kingston) 2) Dolph Ziggler 3) John Morrison 4) Zack Ryder 5) Rey Mysterio

 

Incroyable! Kofi Kingston serait-il en train de franchir le plafond de verre des lutteurs noirs pour enfin atteindre le Main- Event? On peut sincèrement le croire, tant le lutteur ghanéen (oui, le kayfabe Jamaïque a été cassé pour l’occasion… ce qui est un signe) impressionne depuis sa rivalité avec Orton.
Dolph, l’ancien membre du Spirit Squad, est un peu le Raymond Poulidor de la WWE: il tutoie souvent les sommets et les titres sans pour autant les remporter! Il n’en demeure pas moins que son année reste belle avec des combats solides: son langage corporel, son aisance au micro et son agilité feraient de Ziggler est un très bon face!
Depuis la fin du « Dirt Sheet » et son faceturn, Morrison peut enfin faire des spots de face (Starship Pain, Springboard Moonsault) et montrer l’étendue de ses qualités athlétiques.
Comment survivre quand on a été dans l’ombre d’Edge? Eh bien, en adoptant un nouveau style de lutte et une gimmick proche de « Ricky Martel » version 2.0! Bravo à Zack, qui s’est en plus fait une petite amie qui remplace avantageusement Curt Hawkins.
Enfin, après une année 2008 où le guerrier masqué était fantomatique, Rey Rey a bien remonté la pente en 2009 avec des feuds de qualité et un peu moins de blessures.

 

 

Tsurugimi

 

1) Cody Rhodes 2) Ted DiBiase 3) Dolph Ziggler 4) The Miz 5) Zack Ryder

 

Les Priceless étaient chétifs, Rhodes ne savait pas vendre un coup, ils font des grands matchs de PPV un an plus tard, chapeau.
Dolph, celui qui se faisait défoncer par Batista pour ses débuts sous sa nouvelle gimmick en 2008, avait ma confiance, et il s’est révélé face à Rey.
The Miz, il a survécu au midcard de RAW, mieux que son partenaire John Morrison.
Et Zack, le trublion de la ECW, s’en est très bien sorti avec sa gimmick de skieur alpin, il a fait des beaux matchs notamment contre Christian, et il a le mérite d’être original.

 

 

Spanishannouncetable

 

1) John Morrison 2) Kofi Kingston 3) Jack Swagger 4) Dolph Ziggler 5) Zack Ryder

 

 

Silvernights

 

1) CM Punk 2) John Morrison 3) The Miz 4) Dolph Ziggler 5) Kofi Kingston

 

Si la trajectoire de Punk et Morrison semble descendante, sur l’ensemble de l’année, c’est eux qui ont le plus brillé. Punk a gagné deux titres, campe un des meilleurs heels de SD! et permet des stories innovantes avec son turn, et enfin son skill in ring est mis en avant. Il peut remercier Jeff au passage pour tout.
Morrison campe un challenger pour le WHC dont le build et le turn ont été très bien pensés et faits petit à petit. On avait un heel fantasque et highflyer, on l’a turné sans choquer personne en face super résistant.
The Miz aussi a une trajectoire comparable, même si paradoxalement je le trouve moins over que JoMo. Sans doute son push plus récent et le fait qu’il n’ait pas défait d’adversaires aussi prestigieux joue, ainsi que son skill in ring perfectible et l’absence de réel match référence.
Dommage que Dolph n’ait pas touché de titre, pour moi c’est le meilleur jeune (au passage je l’aurais classé en rookie perso, vu qu’il a commencé en solo en décembre 2008), ses prestations in ring sont enthousiasmantes et sa gimmick intéressante. A mes yeux il est réellement challenger crédible pour n’importe quel titre, y compris les plus prestigieux.
Kofi mérite une mention pour cette année où il a survolé le titre US, et se pose bientôt en challenger pour le WWE. Enfin j’aurais pu nommer Swagger, dont la belle année 2009 avec son premier titre mérite mention.

 

 

Axl

 

1) CM Punk 2) The Miz 3) Dolph Ziggler 4) Zack Ryder 5) John Morrison

 

Punk est passé en quelques mois d’un ex-champion bidon (il avait été booké comme une dauble lors de son run en 2008), chiant et fade, à une star de tout premier plan, transfigurée et enthousiasmante. Ah, si on nous avait dit ça il y a un an!
Le Miz, personne ne le voyait réussir, et il a donné tort à tout le monde, si bien que quand il fut le boss de l’équipe heel victorieuse aux Survivor Series, personne n’en fut choqué!
Ziggler était un pitre en début d’année, suffit de se rappeler de son passage au Royal Rumble; mais il a été superbe en ring, et à quelques réajustements de gimmick près, l’avenir lui appartient.
Je croyais Ryder perdu pour la cause, et je pensais même qu’il avait été viré dans la même charrette que, par exemple, Manu, quand il s’est relancé brillamment à l’ECW, avec un personnage délirant mais qu’il parvient à faire vivre de manière convaincante, au point d’être l’aujourd’hui l’unique mec du roster à se balader avec une gonzesse, ce qui mérite d’être applaudi.
Et puis Morrison, quand même, doit être cité ici, car il a carrément cartonné dans le ring depuis qu’il vole de ses propres ailes, ses matchs contre Umaga, Edge, Dolph, Mysterio et Jeff Hardy ayant été souvent superbes. Je l’aurais classé plus haut, mais il était déjà excellent en 2008, quoique moins en lumière. Je suis très confiant pour son avenir, sauf si ses sales rumeurs de transfert à la TNA se confirment.

 

 

McOcee

 

1) CM Punk 2) The Miz 3) John Morrison 4) Kofi Kingston 5) Dolph Ziggler

 

CM Punk bien sûr. Cette évidence vient du fait que je le trouvais fade, sans saveur ni intérêt jusqu’à ce que débute sa formidable feud contre Jeff Hardy et son heel turn à l’occasion duquel il s’est véritablement révélé à mes yeux et certainement aux yeux de bien des suiveurs de la WWE. Certes, il a récemment perdu de sa superbe et semble avoir dégringolé sévèrement dans la carte, mais quel push, et avec quel brio!
Suivent Morrison et Miz, les M&M, les deux compères, les deux ex-associés qui faisaient régner la terreur sur une division par équipe dont tout le monde se foutait alors… Ma préférence va au Miz, bien plus doué au micro que son pote chevelu et qui m’attire beaucoup plus que la prétendue rock star. Certes, Morrison a touché du doigt le main event, le title shot pour une ceinture majeure, mais il a depuis perdu son titre au profit de McIntyre et me paraît avoir une lacune de poids: un mic skill plutôt déficient et un gimmick aussi plat que Jane Birkin.
Et puis, il y a Kofi Kingston que je ne regardais que d’un œil distrait avant son ghanéen turn et l’abandon de son accent de gentil black asservi. Il a gagné en épaisseur d’un jour à l’autre et a véritablement explosé à la faveur de sa feud contre Randy Orton. Ne manque plus qu’un titre pour en faire un habitué des main-events. Il a le mic skill et le talent in ring pour, j’espère que Vince et ses bookers seront de mon avis.
Enfin, Ziggler se hisse à la cinquième place. Certes, il a pris dérouillée sur dérouillée contre Morrison et aurait mérité d’accrocher un titre mais il a indéniablement réussi une belle percée dans le WWE Universe, et on devrait le revoir très vite très haut.

 

 

CLASSEMENT
1) The Miz, 18
2) Kofi Kingston, John Morrison, 16
4) CM Punk, Dolph Ziggler, 15
6) Zack Ryder, 9
7) Ted DiBiase, 6
8) Cody Rhodes, 5
9) Jack Swagger, 3
10) Kelly Kelly, Rey Mysterio, 1

 

 

Rien ne résume mieux la progression du Miz que les images.

 


Avant…

 

 


… après.

 

 

ROOKIE DE L’ANNEE

 

Ici, quelques précisions s’imposent. Nous voulions initialement sélectionner uniquement les catcheurs ayant démarré à la WWE en 2009. Mais il y en avait si peu que nous avons un peu élargi les critères. Ainsi, Drew McIntyre et DH Smith, très brièvement passés il y a quelques temps, ont-ils été considérés éligibles, de même que Rosa, Alicia et Eve qui étaient déjà apparues en 2008 mais presque exclusivement dans des rôles de valets, sans catcher. Voici la liste complète des rookies parmi lesquels il fallait choisir les cinq les plus méritants: Sheamus, Drew McIntyre, DH Smith, Tyson Kidd, Eric Escobar, Yoshi Tatsu, Tyler Reks, Vance Archer, Barretta & Croft, Eve Torres, Alicia Fox, Rosa Mendes et heu, Kizarny.

 

 


– T’es tellement inexistant que tu pourras postuler pour le meilleur rookie 2010, puisque personne se souviendra que ta sale gueule a déjà traîné ici en 2009!
– Peut-être, mais toi, t’es grosse! LOL!

 

 

Arthemiz Gordon

 

1) Drew McIntyre 2) Sheamus 3) Vance Archer 4) Tyler Reks 5) Yoshi Tatsu

 

Contrairement sans doute à beaucoup de mes collègues, je ne vais pas voter pour Sheamus mais pour Drew McIntyre. Si finalement j’étais assez réticent au début, il m’a convaincu, notamment lorsque j’ai revu le SD où Morrison arrive déguisé comme dans Braveheart. En réalité, je pense que c’est un vote anti-Sheamus, car les deux ont eu un push rapide mais Drew prend le temps d’apprendre patiemment, par la voie de l’IC.

 

Reune Jacquot

 

1) Sheamus 2) Drew Mc Intyre 3) DH Smith 4) Alicia Fox 5) Vance Archer

 

Je vais mettre mes opinions personnelles un peu de côté, mais force est de reconnaître qu’un rookie n’avait pas touché un titre si vite depuis Brock Lesnar… Très apprécié à la FCW et par Triple H, on peut dire que le blafard Irlandais en impose.
L’Ecossais fait également partie de ces jeunes aux dents longues qui n’hésitent pas bousculer l’ordre établi pour avoir un titre… Intense et bagarreur, un petit plus de technique et d’américain dans son catch européen serait appréciable.
C’est un DH Smith transfiguré qui est revenu après son très bref passage en 2008… Fini la bonne bouille de babyface, place au lutteur massif et technique marchant dans les pas de son père (enfin pas trop quand même!).
La native de Floride (qui a d’ailleurs ferraillé avec ODB à la OVW) a montré lentement mais sûrement l’étendue de son talent au cours de cette année 2009… qui l’a vue passer de la ECW avec DJ Gabriel à valet de Michelle McCool à Smackdown, avant de gagner son indépendance à Raw.
Quant à Archer, l’intensité de l’ancien lutteur de la TNA et sa gimmick de peintre de l’horreur est pour l’instant réussie… il lui reste à avoir des matches de référence!

 

Tsurugimi

 

1) Sheamus 2) Tyson Kidd 3) Drew McIntyre 4) Alicia Fox 5) ve Torres

 

Sheamus, rien à ajouter. Tyson Kidd, le meilleur des deux HD, mérite d’être haut placé. Chiant mais performant, McIntyre a du potentiel, prions pour que ce ne soit pas un Orton bis. Les deux divas: belles perf dans le ring, avec du style en dehors.

 

Spanishannouncetable

 

1) Tyson Kidd 2) DH Smith 3) Alicia Fox 4) Yoshi Tatsu 5) Drew McIntyre

 

Silvernights

 

1) Drew McIntyre 2) Sheamus 3) Alicia Fox 4) DH Smith 5) Yoshi Tatsu

 

Drew a réellement eu une construction impressionnante, son mic skill est sympa et sa présence in ring prometteuse. Son push est logique, franchement pour moi définitivement le rookie de 2009 sans discussion possible avec cette story si consistante.
Sheamus doit être mentionné si haut grâce à son titre WWE, mais j’ai trouvé le build trop rapide. Au passage il n’a pas vraiment de match référence, même si je crois en lui, et le fait qu’il ait perdu contre Golddust il y a à peine quelques mois me laisse perplexe.
Alicia Fox du haut de ses 22 ans a été à la hauteur de tous ses moments d’exposition, j’ai beaucoup aimé sa prestation!
DH Smith, j’ai appris à le découvrir ces derniers mois, et je le trouve très satisfaisant in ring (au contraire de son compère de la HD…). Dommage qu’il ait cet air un peu pataud de nounours, pour un heel ça n’est pas idéal. Mais je pense qu’il pourrait faire un bon face de midcard régulier, dans le genre d’un Matt Hardy.
Enfin Tatsu, c’est plus pour remplir qu’autre chose (j’aurais pu mettre Archer). J’aime bien sa musique d’intro et les story qui sont développées autour de lui, entre autre certains moments avec Golddust qui lui apprend l’anglais ou Christian qui l’encourage.

 

 

Axl

 

1) Sheamus 2) Drew McIntyre 3) DH Smith 4) Alicia Fox 5) Yoshi Tatsu

 

Sheamus, j’aime. Il ressemble à rien de connu, peut-être à un cauchemar dans Sandman. Oui bon, et à James Hettfield aussi, d’accord. En tout cas il est balaise, il a plusieurs finishers sympa (j’aimerais que, histoire de varier, il nous ressorte un de ces quatre cette powerbomb employée contre Jamie Noble) et j’espère que ce n’est pas qu’un feu de paille.
Drew est cool aussi, mais il m’impressionne moins en ring.
Je prends ensuite Smith qui me semble plus en confiance dernièrement, et qui a un beau potentiel de big man à exploiter, sa souplesse sur Triple H m’a bien fait délirer.
Alicia a déjà franchi quelques étapes dans l’étrange univers des divas WWE, et j’adore son finisher (et accessoirement son look).
Enfin, je n’ai pas beaucoup vu Yoshi Tatsu, mais ce que j’ai vu m’a plutôt plu, il est agile et donne des roundhouse kicks, que demande le peuple?

 

McOcee

 

1) Drew McIntyre 2) Sheamus 3) Alicia Fox 4) Eve Torres 5) Tyson Kidd

 

Deux rookies se détachent selon moi au sein de cette catégorie et mériteraient presque les faveurs d’une première place partagée. Je parle bien entendu de l’Irlandais Sheamus, tout nouveau champion du monde, et de l’Ecossais Drew McIntyre, brillant détenteur de la ceinture Intercontinentale. Les deux ont en commun un push des plus rapides, comme on n’en connaît que rarement à la WWE, Vince aimant prendre son temps avec ses superstars. Sheamus s’est offert le luxe de défaire Cena en personne, et par deux fois, la première, clean, pour lui arracher son titre des mains, la seconde, en perdant exprès par DQ, pour le conserver, tandis que le Chosen One, favori assumé de Vince McMahon lui-même, a mis fin au règne de John Morrison, ce qui était loin d’être garanti à l’avance. Même si j’apprécie beaucoup les deux, je vais donner ma préférence à l’Ecossais, le push de McIntyre me paraissant mieux construit que celui de Sheamus, mais j’avoue une fascination presque malsaine pour ces deux brutes sanguinaires.
Pour la troisième marche du podium, Alicia Fox me semble être le choix le plus cohérent. Entre son title shot, les progrès plutôt fulgurants qu’elle a réalisés cette année, plus précisément depuis son arrivée à Raw et une gestuelle in ring empreinte d’une arrogance qui mériterait d’être comparée à la mienne quand un de mes interlocuteurs affirme que Nirvana est un grand groupe de rock, elle mérite un petit push de la part des Cahiers du Catch.
La petite Eve s’octroie quant à elle une très honorable quatrième place. Mimi comme tout, athlétique, habile sur le ring et en backstage, on aimerait bien la voir un peu plus en 2010.
Enfin, Tyson Kidd ferme la marche de ce classement des rookies. J’avais envie de souligner les performances plutôt sympas de la Hart Tag Team, et après avoir hésité entre Tyson et DH, mon choix s’est porté sur le premier pour une simple raison, ô combien objective. Je le trouve bien plus mignon.

 

 

CLASSEMENT
1) Drew McIntyre, Sheamus, 27
3) Alicia Fox, 15
4) DH Smith, 12
5) Tyson Kidd, 10
6) Yoshi Tatsu, 5
7) Vance Archer, 4
8) Eve Torres, 3
9) Tyler Reks, 2

 

 


Niqués les gars! En démarrant si fort, y a aucune chance que vous soyez un jour Most Improved Wrestler! Eh ouais, fallait y réfléchir à deux fois avant d’accepter vos pushs!

 

 

CATCHEUR LE PLUS SOUS-UTILISE

 

Il s’agit d’une catégorie assez bâtarde, qui regroupe les catcheurs dont on estime qu’ils sont trop peu ou trop mal employés par la WWE. La largesse des critères explique qu’on retrouve dans nos votes aussi bien des stars établies que des undercaders qu’on aimerait voir exposés davantage.

 

 


Tiens-toi droite soeurette, c’est l’occasion ou jamais de gagner quelque chose cette année!

 

 

Arthemiz Gordon

 

1) Evan Bourne 2) Jack Swagger 3) Shelton Benjamin 4) John Morrison 5) Dolph Ziggler
Catcheur le plus sous-utilisé: Evan Bourne. Typique du mec qui a un excellent moveset mais qui n’est pas utilisé correctement par la WWE et qu’on trouve du coup boooring. Le même argument vaut pour Swagger. Shelton serait un habitué de cette rubrique si elle existait depuis plusieurs années. J’ajoute Jomo (à cause de ce statut de main-eventer qui n’arrive jamais) et Dolph (p*tain, combien il a eu de title shots sans même avoir la ceinture rien qu’une minute?)

 

 

Reune Jacquot

 

1) Paul Burchill 2) Shelton Benjamin 3) Chavo Guerrero 4) Jack Swagger 5) Carlito

 

Ce n’est pas uniquement parce que je veux voir plus souvent l’envoûtante Katie Lea que je vote pour Paul Burchill… mais le jobber de l’année est également le lutteur le plus mal utilisé de la fédération. Au moment où d’autres lutteurs anglo-saxons sont propulsés au sommet de la WWE (Sheamus, Drew Mc Intyre), Burchill végète au fond de la ECW et arrive quand même à faire quelque chose d’une feud avec Hurricane! Je ne parlerai pas de son style de catch unique, sorte de mix entre l’Europe/ les USA et le Japon… Burchill, j’adore!
Encore une année sans titre majeur pour Shelton, cela devient lassant tant le bonhomme est pétri de talent… mais il faut croire que VKM n’aime pas les véritables athlètes!
Il y avait bien quelque chose d’indécent à voir un membre de l’illustre famille Guerrero perdre son temps comme valet de Vickie ou faire-valoir de Hornswoggle! Heureusement de temps à autre, un match de Superstars nous rappelle que le neveu d’Eddie est avant tout un formidable technicien.
Si la première partie de l’année 2009 a été plutôt bénéfique pour le All-American American, il est regrettable depuis de voir ce lutteur que beaucoup voient comme un héritier putatif de Kurt Angle se perdre sans les méandres du midcard… à ce rythme, il va bientôt jobber contre Santino! Du temps et du talent gâchés. Swagger mériterait évidemment une chance au titre. Mais le mérite n’est pas une valeur dans le monde du divertissement de Vince!
Carlito et son frère Primo ont été les premiers champions réunifiés de la WWE (dans un dark match de Wrestlemania), mais depuis la perte de leurs titres… plus rien! On se pose légitimement des questions, quand on connaît la qualité de Carlito Colon. Sanction? Problèmes en backstage?

 

 

Tsurugimi

 

1) Jack Swagger 2) Dolph Ziggler 3) Chavo Guerrero 4) John Cena 5) Randy Orton

 

Je m’explique. Swagger est oublié au fond des cartons de RAW, j’espère que son match contre Cena le fera remonter. Dolph, 8 matchs de championnat IC pour… rien. Chavo: no comment. Cena et Orton: ils ne manquent pas d’exposition, mais ils devraient être mieux employés. On n’arrive pas à différencier qui est le face ou le heel…

 

 

Spanishannouncetable

 

1) Paul Burchill 2) Evan Bourne 3) Mike Knox 4) Katie Lea Burchill 5) Shelton Benjamin.

 

J’ai considéré cette rubrique comme celle du « most underrated wrestler ». Un mot seulement sur Shelton: j’estime qu’il a gagné un abonnement à vie.

 

 

Silvernights

 

1) Paul Burchill 2) Shelton Benjamin 3) Evan Bourne 4) Natalya Neidhart 5) Jack Swagger

 

Burchill a tout pour faire un heel démentiel: gros physique et moveset hyper varié et percutant, story intéressantes avec sa soeur qui offrent des possibilités à tous niveaux, finisher qui détruit tout, mic skill correct, bref c’est le heel midcard que j’aimerais le plus voir à SD et pushé.
Shelton a un peu d’exposition ces temps-ci, ainsi qu’en début d’année (un très bon match contre le Taker et la feud contre JoMo), mais franchement vu son talent, c’est insuffisant! Avec son draft à l’ECW je pensais qu’il porterait le titre, et au final même là-bas il a jobbé…
Evan Bourne aussi a la possibilité de faire quelque chose de grand si son booking le pousse vers le haut (genre ce que JoMo a eu à SD), il est unique dans le ring. Je préférerais voir Bourne plutôt que Kofi au niveau de la carte où se trouve le néo-Ghanéen.
Natalya, elle, m’a ravi à chacune de ses rares apparitions in ring, elle fait le sharpshooter à m’en tirer des larmes, bref je veux la voir championne (et si possible en feud avec Katie Lea ou Beth Phoenix).
Enfin, Swagger mériterait à mes yeux d’être à la place de Sheamus. Alors que tout allait dans ce sens, ça a dérapé à un moment, je n’ai pas compris pourquoi, mais croyez que je le regrette.
J’espère sincèrement que ces cinq superstars (oui, j’emploie la terminologie corporate) seront mieux utilisées en 2010, y compris si ça implique de faire redescendre certaines personnes dans la carte pour en arriver là. J’ai failli mentionner Ziggler et Punk dans cette catégorie aussi, même si ça aurait été un peu abusif (encore que…).

 

 

Axl

 

1) Kane 2) Shelton Benjamin 3) Carlito 4) Gail Kim 5) Mike Knox

 

Kane n’en a plus pour longtemps, il faudrait en tirer le max! Et il sait encore y faire, le balaise. Ca m’attriste vraiment de voir un mastard comme ça, avec son passé et sa qualité, réduit à enchaîner les feuds pourries.
Shelton est juste trop bon pour être noyé en midcard à l’ECW. Sans déconner, il a pas besoin de faire des promos de dix minutes pour prétendre à une place plus proche du sommet.
Carlito est un très bon catcheur, et sa promo face à Cena en décembre a rappelé qu’il était doué au micro, j’espère le revoir au top rapidement. Je crois encore en Gail Kim, mais je dois bien être le seul.
Et Mike Knox mérite mieux que de jobber à Cryme Tyme. Allez, je vais prier pour une belle team avec un autre gars qui aurait pu figurer dans ce classement, Charlie Haas. J’aurais aussi pu citer Chavo, mais je crois qu’il est heureux où il est. Enfin, j’ai une pensée émue pour The Brian Kendrick, un p’tit mec doué et malin, et qui s’est fait dégager pour un pauvre pétard, apparemment…

 

 

McOcee

 

1) Natalya 2) Jack Swagger 3) Mike Knox 4) Kane 5) Evan Bourne

 

Selon moi, le catcheur le plus sous-utilisé est une catcheuse et a pour nom Natalya. Comment ne pas regretter qu’un tel talent soit si mal employé? Et comment ne pas se taper la tête conte les murs lorsque l’on connaît la pauvreté du roster féminin? J’avoue que j’enrage de la voir végéter en ring side (ce qu’elle fait très bien), d’autant plus qu’elle a été parfaite lors de ses rares apparitions sur un ring. 2010 sera l’année de Natalya ou ne sera pas.
Un qui doit commencer à se ronger les ongles, c’est l’ami Jack Swagger. Alors qu’il semblait en début d’année promis à un brillant avenir, patatras, il a dû se contenter d’une longue dégringolade dans la carte. Le point de rupture semble avoir été Wrestlemania XXV qui devait consacrer son statut de brillant champion ECW et auquel il ne participa finalement qu’en tant que misérable lumberjack dans un match non télévisé. Depuis, c’est défaite sur défaite et une lente disparition du paysage, alors que ce garçon a tout pour s’imposer à la WWE. Les voies de Vince sont parfois difficilement pénétrables, peut-être est-ce là la conséquence du kiss my ass club?
Les deux big men que sont Mike Knox et Kane se partagent respectivement les troisième et quatrième places. Mis à part le Big Show, géant number one de la fédération, la WWE ne semble pas favorable à un push de ses monstres aux mensurations irréelles et on ne peut que le regretter tant il est parfois agréable de voir sur un ring de belles oppositions de style et de gabarit. Mike Knox est jeune et plutôt rapide sur un ring pour une telle morphologie mais rien n’y fait, il est cantonné dans un rôle d’homme des cavernes en sortant rarement. De sa caverne.
Kane est plus lent, plus vieux, l’heure de la retraite n’est sûrement plus très loin mais voilà quelqu’un que j’aimerais voir plus souvent sur un ring et surtout un peu plus haut dans la carte. Un titre ne serait pas complètement incongru et c’est sûrement avec plaisir que Kane en profiterait pour mettre over un de ses jeunes collègues de vestiaire. Peut être l’an prochain? En Tag Team avec son Taker de frangin?
Enfin, pour clore la liste des sous-utilisés et après une légère hésitation, j’ai fait le choix d’élire le petit et fluide Evan Bourne. Un peu pour la même raison qui m’a poussé à choisir les deux big men: le roster n’est pas riche en petits voltigeurs de type 619 et il est un peu dommage de cantonner l’homme au cou élastique à un rôle de pote d’Horny et de jobber pour catcheur plus balaise. Rey a prouvé qu’un petit homme pouvait trouver sa place parmi les géants et Evan serait loin d’être ridicule dans une storyline avec title shot à la clé.

 

 

CLASSEMENT
1) Jack Swagger, Shelton Benjamin, 16
3) Paul Burchill, 15
4) Evan Bourne, 13
5) Mike Knox, Natalya, Kane, 7
8) Chavo Guerrero, 6
9) Dolph Ziggler, 5
10) Carlito, 4
11) John Morrison, John Cena, Katie Lea Burchill, Gail Kim, 2
15) Randy Orton, 1

 

 


Même quand je gagne, je gagne pas vraiment. Chienne de vie.

 

 

Quelques commentaires rapides sur les votes: alors que le score maximal possible est de 35 points (si on est classé en première position par les sept votants), on constate que le duo celte Sheamus-Drew écrase littéralement ses adversaires pour le titre de rookie de l’année, ce qui s’explique autant par leurs pushs cosmiques que par la faiblesse de l’opposition. Les deux autres catégories sont beaucoup plus serrées, puisque les quatre premiers du classement du « catcheur le plus sous-utilisé » se tiennent en trois points. Un classement là aussi mené par un duo de jeunes gens très talentueux, que pas mal de suiveurs auraient bien vu truster les titres WWE et IC au lieu des cousins celtes… Enfin, le Miz devance de justesse ses concurrents pour l’award du rookie de l’année. Dans cette catégorie-là, Kingston, Morrison et Punk ont sans doute « souffert » du fait qu’ils partaient déjà d’assez haut en 2008 (Punk, par exemple, avait déjà été champion du monde l’année précédente), alors que le Miz n’était pas vraiment pris au sérieux avant son explosion cette année. A noter que, chacun dans sa catégorie, Paul Burchill et CM Punk scorent 15 points car trois votants les ont mis en première place tandis que les quatre autres ne les ont même pas mis dans leur top 5 (ce qui s’explique sans doute, dans le cas de Burchill, par le fait qu’il évolue dans la plus confidentielle des trois brands).

 

 


Trois belles têtes de vainqueur entourent le Less Improved Announcer of the Year.

 

 

A suivre demain: les catégories « meilleur match », « meilleure feud » et « meilleur moment de l’année ».

33 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut