Catch

Concours de popularité, bilan des quarts de finale

L’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu.
Pierre de Coubertin, le credo olympique.

 

Après une série de choix cornéliens et d’argumentations passionnées, la poussière retombe pour nous livrer le résultat de ces quarts de finale. Merci à dwk37 pour le dépouillement et à tous les votants qui ont su soutenir leurs favoris avec force et conviction. Comme cela était prévisible, il ne reste plus que des heels, ceux-ci n’ayant reculé devant rien pour éliminer les trois derniers faces de ce concours.

 

 


Quand c’est pas beau papa qui décide des résultats, on fait moins les malins, hein?!?

 

 

Concours Aqwasc de popularité, résultats des quarts de finale

 

 

Les 90 votants de cette session se sont fendus de tant de commentaires qu’il est impossible de citer tout le monde. Si aucune grosse surprise n’émerge de ses quarts de finale, on a observé une résistance solide et comparable de chaque challenger. On est donc loin des scores fleuves réalisés aux tours précédents, signe que la compétition se resserre à mesure qu’on s’approche du sommet.

 

RANDY ORTON – The Miz
62 suffrages pour Orton contre 24 pour The Miz, avec 4 votes blancs (dont 3 pour Rey Mysterio), soit 69% à 27%.
Dans ce duel de jeunes superstars (tous deux fêteront leurs 30 ans en 2010), Mr Awesome n’est donc pas arrivé à reproduire son exploit du tour précédent. Malgré tout il aura fait un excellent parcours dans ce concours, sortant coup sur coup Cody Rhodes, MVP et Rey Mysterio, et n’étant pas ridicule contre un des top heels de la WWE. Sa victoire au CDC Slammy de most improved wrestler de l’année 2009 dans nos pages va dans le sens de cette très belle année pour lui. La vipère ne fait toujours pas l’unanimité, mais elle a ses fans inconditionnels (il paraitrait même que certains hantent les couloirs de la rédac…) et continue son petit bonhomme de chemin.
Parmi les fans du Legend Killer, Sydal nous avoue « Randy Orton. L’homme qui me fait à chaque fois douter de ma sexualité. » ce qui confirme encore l’attraction sexuelle des psychopathes. Govic68 également n’est pas insensible au charme de Randy: « Des yeux de fou, un cerveau de dingue dans un corps de dieu grec, une propension à faire le mal comme un fourbe plus que plaisante (le punt kick j’adoore !). Juste à oublier les deux chiots qui le suivent de trop près et à stopper les abus d’huile pour le corps 🙂 ». Hughes va également dans ce sens d’une prose efficace, jugez du peu: « Et pour la seconde fois, je n’hésite pas une seule seconde en accordant mon vote au PsychOrton de nos contrées, Heel sublime et éphèbe tatoué. Orton donc, saluant ainsi son talent comme son année, les voix qui trottent dans sa tête comme son magistral RKO qu’il peut bien sortir dans toute situation, sa capacité à jobber un virevoltant Kofi comme à juguler les monstres Physiques CenaTistaHHH. Dans cette confrontation là, nulle hésitation, le Prince Noir du Catch surclasse son adversaire dans tous les domaines ». Fezzik a aussi sorti sa plus belle plume pour justifier son vote d’un commentaire certes long, mais qu’on n’a pas eu le cœur de vous couper: « Je ne suis pas forcément très fan des deux. A mes yeux, The Miz est surement la pire tête à claques du circuit avec ses airs de jeune coq prétentieux mal dégrossi couronné d’une crête dont le port devrait être prohibé à tout individu de plus de 17ans. Là où on me parle d’un orateur à l’incommensurable talent, qui aurait fait passer Cicéron pour la poissonnière du coin, je ne vois qu’un ersatz d’impertinent au discours éculé, une sorte de Christophe Allevêque du catch, tout juste bon à tirer de grosses ficelles heel (vous êtes des bouseux, votre équipe de foot/baseball/hockey c’est de la merde et moi je suis GENIALLLL). Et encore. Le Miz n’est que l’extension grande gueule et fantasmée de monsieur tout le monde, celui qui va dire à John Cena que ses films n’ont aucun intérêt, qui va se la jouer « aimant à gonzesse » et faire son numéro à Maryse. Mais avec quelle légitimité ? Peu de talent in ring, un physique quelconque et une progression souvent vantée ici mais que je trouve personnellement minime. Le seul moment marquant que je lui accorde cette année fut sa feud avec Cena dans un rôle de grande gueule qui se fait méchamment squasher, rôle auquel il devrait se cantonner en attendant ses hypothétiques progrès. Sors de ce concours de popularité Miz, ton quart d’heure warholien est largement passé. En face Randy Orton. Le heel parfait… en période de kidz era. Un jeu d’acteur caricatural mais pas déplaisant dans le genre schizophrène sociopathe. Un panel de prises (très/trop) limité mais valorisé par le RKO qui est spectaculaire visuellement et surtout qu’il arrive à placer dans à peu près n’importe quelle situation ce qui rend incertain la plupart de ses matchs. En gros, il fait le boulot Randy, mais perso j’arrive vite à saturation et il serait peut être temps de donner un peu plus de profondeur à son personnage (pourquoi pas avec un turn autour de l’angle avec la Legacy). Sur le plan pur des résultats, son année 2009 reste toutefois exceptionnelle et mon vote pour lui ce tour ci en résulte en grande partie. » Le Miz a malgré tout ses fans, à l’image de Moop2J: « Chacune des apparitions du Miz provoque en moi de la joie, il est une des rares raisons pour laquelle je regarde Raw en ce moment, j’aimais déjà son micskill durant sa mini-feud avec Cena, il a pris de l’ampleur depuis : + sûr de son catch, un talent au micro indéniable, et une ceinture avec laquelle il est plus que crédible. De l’autre côté, on a Randy Orton, les critiques formulées à l’encontre de Cena et HHH s’appliquent à Orton : talent in-ring limité, catch répétitif (50% de stomp, 49.9% de headlock, 0.1% de dropkick) la seule chose à peu près intéressante dans son move-set est son finish… piqué à DDP, push initial lié à son père, certes il est bon « psychologue » et a un certain talent au micro, mais il m’énerve au même titre que Cena et HHH. ». A noter que les anti-Orton ont également encore frappé, Reune Jacquot résumant bien leur pensée: « Je reste sur ma lancée anti-orton… je ne vois vraiment pas ce que vous lui trouvez à ce type qui ressemble à un leucémique en speedo: son catch est lent, son côté psychopathe doublé d’une extrême affectation est affligeant, il est techniquement faiblard et son mic-skill sonne aussi faux que le jeu de John Cena au cinéma. » Ces deux là n’iront pas passer leur vacances ensemble, comme disait l’autre… Enfin lebowski représente une position minoritaire, mais pas nulle de votes blanc s’étant majoritairement tournée vers Rey Mysterio: « Orton tourne en rond et le Miz est nul in ring. Donc moi aussi je vote Rey Mysterio ». Tenez le vous pour dit! La demi-finale à venir sera sans doute le vrai test de ce concours pour Orton.

 

CM PUNK – Triple H
65 votes en faveur de Punk pour 24 se dirigeant vers Hunter et 1 vote blanc, soit du 72% à 27%.
Si Triple H est une légende et le lutteur en activité le plus titré, Punk bénéficie d’une année exceptionnelle qui l’a vu effectuer un heel turn qualifié de turn de l’année. Le (sur?)booking du Game et sa gimmick de potache dans DX l’ont sans doute plus désservi qu’ils ne lui ont amené de voix, contre un champion straight edge qui a démontré que sa grande classe au micro accompagnait un talent in-ring indiscutable. La fraicheur amenée à SD! par l’ancien lutteur indy et cette année qui l’a vu toucher le MITB, la ceinture IC et deux titres de champion du monde ne sont sans doute pas sans conséquences concernant ce vote. Last but not least, le turn de l’enfant de Chicago a mis en valeur son mic skill exceptionnel, ce dernier étant souvent mis en avant par ses nombreux fans.
A commencer par Djobi Jobber qui s’exstasie: « CM Punk, parce qu’il peut citer les Fantastic Four et Minor Threat dans une même promo. » Comme quoi on a les références qu’on mérite. A propos de culture, TheAmazingWan nous flatte dans le sens du poil (stratégie idéale pour voir son commentaire remarqué): « Si on est sur le télérama du catch, CM Punk est sûrement notre Benjamin Biolay. HHH lui, ce serait un peu Bono, le mec qui a fait de bons trucs dans le passé mais qui nous saoule depuis un moment. Donc pour ne pas faire tache je votre pour CM Punk qui m’éclate bien depuis son heel turn et qui donne quand même moins envie de se suicider que Benjamin. » Le chanteur saura apprécier. Kovax entre dans le domaine de l’intime quand il nous livre ses convictions personnelles: « En tant que straightedge, je vote CM PUNK. De plus, je déteste au plus haut point HHH, qui représente pour moi tout ce qui m’énerve dans la WWE actuelle. Mais avant d’enfoncer mes banderilles, je fais faire l’éloge de mon poulain. Je suis un newbie dans l’univers du catch. Vers Unforgiven 2008, entre dans ma maison ma télé avec la TNT et avec elle les soirées Raw/Smackdown de NT1 avec l’épatant duo Chérau/Agius. Jusque là, à part l’Undertaker que je connaissais de nom seulement, je ne connaissais personne. Et lors de ces premières soirées catch, je tombe sur CM Punk. Et j’ai tout de suite été séduit par ce gars au physique normal par rapport aux autres géants habituels, souriant, sympa, et j’ai bien accroché au côté straightedge. J’étais donc un fan de Punk Face, alors imaginez comment mon fanboy-o-mètre a explosé au fur et à mesure de son incroyable turn lors de sa feud contre Jeff Hardy et qu’il est devenu ce Heel si doué au micro qui m’enchante à chaque apparition! » On imagine sans soucis! Khogan nous fait à son tour un aveu: « La aussi mon cœur balance, fan absolu de HHH, j’ai mis un nombre incroyable de pedigree à mes amis d’enfance…mais il est clairement sur la fin, alors que CM Punk a encore une longue carrière, et surtout très prometteuse . Alors votons CM Punk ! » Espérons qu’il ne va pas se mettre à péter le nez de ses potes à coups de GTS, maintenant qu’il retourne sa veste… Une partie des votes du straight edge viennent également de la défiance pour son adversaire, n’est-ce-pas Arthemiz? « Grosse progression de l’année, le Punk. En face, un type qui connaît 5 prises dans son moveset et qui en plus de pusher des types dans l’ombre, a reformé sa team vieillissante pour monopoliser les ceintures, vendre des tshirts, continuer à squatter la place. Boutons cette raclure d’égocentrique hors du concours de popu!!!! VOTEZ PUNK!!! (Et s’il gagne le concours de popu, potentiellement, il acceptera de se mettre une mine.) » J’en doute malgré tout, peut être une petite camomille pour féter ça. Le Game a quand même ses fans comme starship pain qui se rappelle de son passé glorieux de heel: « Une voix dans le désert pour le KING OF KINGS, même s’il est vrai que sa reconversion en VRP pour le site de vente de la WWE le rend agaçant. Il n’empêche, Punk n’atteint pas encore ses prestations de heel durant ses plus belles années, notamment celles de l’Evolution. » ou encore Oli: « J’aime bien Punk…Mais j’aime encore plus Hunter! Sa bonne bouille de Viking, son tit marteau de poche, ses cheveux gras, sa manière de cracher partout, son sourire diabolique et ses super pouvoirs! » Comme quoi il faut de tout pour faire un monde! Enfin le Cerebral Assassin emporte les quelques votes des détracteurs de Punk, comme vice-d: « Là j’avoue que c’est pas simple. 90% des gens ici vont se dire qu’ils aiment trop les deux pour choisir, ben moi je les déteste trop. CM Punk détruit l’essence même du heel avec son concept de straightedge complément tarte. Alors oui, c’est clair, y’a du micskill, mais la technologie c’est pas bien, c’est cancérigène et il veut rester pur ciaime… Bon allez merde, je l’aime pas mais je vote Hunter, juste pour l’époque aristo ! ».

 

CHRIS JERICHO – Shawn Michaels
61 voix pour Y2J, 24 pour le showstopper et 5 votes blanc (dont un curieux Mr Kennedy), soit du 68 % vs 27%.
Malgré une victoire nette, Jericho a le plus petit taux de réussite de ces quarts de finale. Quand on connait le tropisme des votants pour le Canadien, ça n’est pas peu dire sur la performance du Heart Break Kid lors de cette manche. Ce dernier sort par la grande porte, en ayant présenté la plus grosse menace pour le favori du tournoi jusque là, et représentant toujours une icône indiscutable. Shawn, c’est à la fois une place phénoménale dans l’histoire du business, ainsi qu’une étonnante capacité à travailler la plupart du temps pour les autres tout en sortant des matchs de PPV exceptionnels à intervalles réguliers.
C’est malgré tout l’ayatollah du rock’n roll qu’on retrouvera en demi finale, pour le plus grand plaisir de SaRaH-Gatina qui nous a comme toujours posté une belle déclaration d’amour mâtinée d’histoire: « OMG je ne me vois pas voter autre que Jericho c’est evident ! Mais j’avoue qu’HBK est un excellent adversaire ! Mais surtout Jericho est un grand fan du showstopper. Rappelez vous ce certain match d’un certain WM 19. Assurément le match le plus émouvant dans la carrière de Jericho. Jericho le dit lui-même encore plus que la conquête du championnat indisputé, c’est ce match qu’il préfère. Ce jour-là il était en face de son héros, beaucoup ont même dit que ce soir, le match se déroulait avec Hbk et un miroir. Un des plus beau compliments pour Jericho. Jericho est excellent tous domaines confondus, que ce soit sur un Ring sur une scène, dans un… Pardon. Micro en main ou en Bouche… dsl. Bref maintenant que vous connaissez ma folie jericholesque. Vous savez parfaitement que c’est mon dieu, mon modèle, mon icône… Le concours ne peut se continuer sans un homme de cette taille, sans un homme d’un telle élégance, d’un tel talent. Il a travaillé dur pour arriver au niveau où il est aujourd’hui, il a dû surmonter le pouvoir qu’il y avait dans les backstages de la wcw. Il a fait le bon choix en venant a la wwe. Vince le sait il est de confiance. Je le sais il est Parfait, Bon, talentueux, génial, ingénieux, habile, expérimenté, doué, malin, astucieux, fort, et pénétrant. (avec mauvais jeu de mot) ! Je l’aime ! je l’aime ! et Je l’aime ! Jericho pour ma postérité » Sarah, si Jericho nous maile, nous lui faisons suivre ton adresse. Lecharentais aussi pourrait avoir une lettre: « Comme pour HHH: HBK A ETE, mais n’est plus. C’est vrai que son match contre Hart restera dans la légende, c’est vrai que c’était un très grand catcheur, l’un des plus grands. Mais aujourd’hui, il arbore le visage du clown un peu débile de DX, louchant et grimaçant, l’allure d’un catcheur fatigué qui passe son temps à se faire sauver par HHH… Il m’a fait très plaisir pour le retour de Bret Hart, il arrive de temps en temps à encore être bon au mic, mais vraiment, permettez-lui de repartir à la maison de retraite, il est temps. D’autant plus qu’en face, Y2J est au sommet de sa forme: incontournable sans être envahissant, toujours génial et inventif tant au micro qu’en combat, une classe folle et une maitrise complète de son sujet, THE face of Smackdown peut et doit aller jusqu’en finale! ». Certains d’entre vous regrettent aussi un peu que Michaels ne brille plus autant, comme Fridobec: « L’ami Shawn me fait de plus en plus furieusement penser à un « Vieux beau » et le vil cloporte parasitaire et hypocrite que je suis ne peut que s’incliner devant la magnificence de Chris. Grâce à lui, je me suis régalé en 2009 et j’ai même redécouvert le catch ! Donc sans aucune hésitation je vote pour le meilleur dans ce qu’il fait, l’énormissime CHRIS JERICHO ! » ou Mutoïd: « J’aurais aimé que le choix soit plus dur. J’adore Shawn Michaels, son glorieux passé et même quelques fois son timide présent. Lui qui se tient volontairement ou pas dans l’ombre de Triple H, tire toujours son épingle du jeu. Seulement, Chris Jericho, c’est ce qui se fait de mieux à la WWE. Chris Jericho c’est la WWE! ». Le Kid quitte le concours drapé dans sa dignité et soutenu de nombreux fans. Aqwasc par exemple nous offre un bel hommage: « THE Match ! Et pourtant, mon choix est très très vite fait ! Shawn Michaels est LA légende vivante du catch en activité, à un tel point qu’il est encore aujourd’hui un des meilleurs au micro et sur le ring à la WWE, mais qu’il a accompli tellement de choses que si on se met à y réfléchir, on a pas fini avant plusieurs heures ! » nous dit-il des étoiles dans les yeux. Et quand Jeffroy le Hardy ne fait pas un des jeux de mots dont il a le secret, on sent bien que l’heure est grave: « Non mais vous voulez que je m’arrache tous les cheveux ou quoi là ? Ce combat de titans… Bon je ne vais même pas développer qui serait le plus méritant entre le Heartbreak Kid et The Ayatollah of Rock’n Rollah, et je vais conclure rapidement que maitrisant à la perfection la position de Shawn lorsqu’il arrive sur le ring, je ne peux le trahir. Vote donc pour Shaaaawn Michaeeeels! (et en + il fait la paix avec Bret lui au moins té !). » mrcoffeeinthebank conclut en pesant le pour et le contre: « HBK est un homme incroyable. il me fait penser à Mickey Rourke dans the Wrestler. Toujours donner plus à chaque match pour le public. Cette année, il a eu une très belle rivalité avec Undertaker, qui mena à un match qui évita de transformer WM 25 en Titanic catchesque. Il a ensuite empêché HHH de remporter la ceinture majeure en reformant la DX. C’est peut-être pas beaucoup, mais au vu de sa carrière magistrale, c’est juste énorme. –Y2J. Que pouvons-nous redire de lui? Un catch pas mauvais, des promos énormes, et ce, chaque année. En 2009, le sauveur a sauvé la WWE. On ne peut rien redire de plus. WINNER: Shawn Michaels, pour deux raisons. Un, je m’entraine à reproduire sa musique du doux menton, prise qui m’a fait aimer le catch. Deux, ça apprendra à Y2J d’avoir éliminé si honteusement Dolph Ziggler. » Note pour plus tard: toujours surveiller les pieds de CITB.

 

EDGE – John Morrison
Le Canadien l’emporte avec le plus large écart de ces quarts de finale: 69 plébiscites d’amateurs de caribou au sirop d’érable contre 21 pour JoMo, soit 77% vs 23% (le seul vote sans bulletins blancs de ce tour).
Même absent depuis une demie année, Edge fascine toujours autant. Il faut reconnaitre que ses six premiers mois étaient particulièrement réussis à tous les niveaux, avec des matchs, des feuds et des titres nous ayant positivement marqués. De plus la perspective de son retour suscite de nombreux espoirs et fantasmes. En face, le guru of greatness aurait pu espérer mieux, mais il devra se contenter de quitter le tournoi sur un bilan quand même favorable. Il fait partie avec les DX des trois faces tombés le plus tard dans ce tournoi et semble assez jeune pour avoir un avenir intéressant.
Peut-être à condition de s’inspirer de son adversaire du jour, et des points que KunGuaje met en avant: « Même si j’apprécie JoMo et doit avouer qu’il un talent in-ring exceptionnel, je penche pour la superstar classée X. Tout est bon chez lui : ses promos, ses mimiques, ses combats. Il est très complet, il nous fournit très souvent des matchs de qualité, quelle que soit la stipulation. Je dois avouer que le TLC à WM17 est tout simplement AWESOME ! Je suis impatient de son retour, et de son utilisation à venir. Est-ce qu’on se dirige vers une feud contre Chris Jericho, telle qu’annoncée? Ca serait tout simplement incroyable ! Deux lutteurs complets face à face, j’en bave… » Tsurugimi est sans pitié pour celui qui sera son sujet d’article dans quelques mois: « Un des catcheurs les plus overrated contre celui qui est le heel par excellence à la WWE, même les marks apprécient sont coté pute tellement il est joué avec ridicule. » VinZ est plus nuancé de son côté et en profite pour glisser quelques confessions pour ses penchants personnels: « mon fantasme (JoMo) face à mon catcheur préféré (Edge). Alors, oui, John, c’est où tu veux quand tu veux (et ça me dérange pas que tu ramènes Mélina). Mais Edge est une légende. 9 fois champion du monde (en moins de 4 ans), génial au micro (c’est pour cela que je ne me lasse jamais des feuds Edge-Cena) et sur le ring, terrible manque pour Smackdown depuis sa blessure. En plus, il passe pour être cool en dehors du ring, et se donne à fond pour le catch (trop, d’ailleurs, d’où de fréquentes blessures). Et quelle gimmick ! L’opportuniste ultime est assez loser pour être sympa (Edge est obligé d’utiliser tout son talent au micro pour rester heel – ah, les « WRONG ! »), et assez doué pour être crédible. Bref, il n’y a pas un seul mec qui me donne autant envie de voir du catch que Edge. » Et que penser de Thorbjorn qui n’a d’yeux que pour le Canadien: « Alors là, Momo peut montrer autant ses abdos qu’il veut, il pourrait me faire un Starship Pain du haut de la cage d’un Hell In A Cell et retomber sur un Edge allongé sur la table des commentateurs rien n’y fera ! Edge sera en Demi-Finale ! » Ca paraît bien parti effectivement. Major Tom enfin nous livre son avis documenté avec des vrais morceaux de bigorneaux: « Bon, ce sera vite fait pour moi, j’ai pas grand chose contre Morrison, mais je l’ai jamais apprécié plus que ça non plus, il lui manque une vraie gimmick, qu’il n’avait déjà pas à l’époque du dirt sheet (pendant des mois et des mois début 2008, j’ai cru que lui et the Miz étaient face, tellement ils étaient insipides dans leurs personnages de pseudo-beaux gosses vaguement psychédélique pour Morrison). A part ça, au niveau dans le ring, c’est bien, très bons matchs contre Hardy et Mysterio cette année à Smackdown, mais il lui manque un petit quelque chose en plus, quelque chose qui le ferait devenir vraiment incontournable, qui emballerait les jeunes filles en fleur dès son arrivée, qui ferait que ces mêmes jeunes filles lui enverraient leur culotte, et que la foule en délire lancerait des bigorneaux… Il est spectaculaire, c’est vrai, c’est déjà bien d’ailleurs, mais en dehors de ça, il m’en touche une sans faire bouger l’autre… Face à lui, Edge, qui globalement touche tout ce qu’il transforme en or (ça en dessous de la phrase précédente, ça fait bizarre), et dont j’espère un retour en face (oui, parce que j’aime bien les face, moi) qui le sortira un peu du personnage de l’ultimate opportunist (rôle dans lequel il excellait, malgré tout), et une feud épique contre Jericho pour le World Heavyweight Championship (qu’il aura récupéré en faisant son entrée dans l’elimination chamber de No Way Out (ah merde, ça s’appelle plus comme ça, maintenant) et qu’il défendra à Wrestlemania en main event contre Jericho qui lui aura gagné le Royal Rumble et Christian pour l’unification des deux titres dans un canadian triple threat match, vous suivez ?) en 2010. Bon acteur, bon catcheur, je pense qu’il n’y a pas grand chose à dire de plus, j’essaierai de trouver des choses gentilles pour le prochain tour, je peaufine donc mon argumentation pour les demi-finales, pour expliquer à quel point Jericho et Edge sont Awesome, et je retourne à ma biochimie qui m’attend à bras ouverts (pardon, après un long pavé comme celui-ci, moi aussi j’ai envie de raconter ma vie !) ». Ma question à moi: y a-t-il un lien entre les bigorneaux et la biochimie? Heureusement Morrison peut se consoler avec ses fans, comme ZeShark: « J’adore Edge. Mais en face, il y a mon catcheur préféré ex aequo avec un jobber black de la ECW qui ne sert qu’à faire des beaux spots pour les vidéos de promotion des PPV. Morrison. Et please, un peu d’objectivité avec le micskill de Morrison. Il lui est arrivé de se planter dernièrement, principalement pendant sa feud contre Ziggler. Mais il avait eu un excellent face à face micro avec Edge justement. Il a repris indéniablement du poil de la bête contre McIntyre. Et surtout, les Dirt Sheet, et encore mieux, les 15 minutes of fame de son run ECW champion. Faudrait surtout qu’il change de taunt, c’est le seul truc qui colle pas. » Le Shaman of Sexy a également le soutien d’eMs après un long dialogue intérieur: « Dur dur cet affrontement entre deux catcheurs que j’adore. J’adore la gimmick de Morrison, sa gueule et son style inring, il n’est pas aidé par son job de face qui le limite sévèrement au mic, il a un gros potentiel et si il est un peu aidé il pourrait vraiment devenir irrésistible. Mais bon quand on voit son niveau actuel, le push du Miz en sa défaveur, et la mise en orbite de McIntyre j’ai un peu peur. L’absence de Edge pourrait sans doute jouer en sa faveur, il ne peut pas agacer, mais il pourrait tout autant être oublié mais ne l’est pas, il manque et c’est la marque des grands. Je trouve que c’est un grand acteur, je suis un peu moins fan de sa technique (le spear, mouef…) mais il a su être au centre de feuds d’anthologie, et même contre Cena! C’est pour dire. Bon maintenant il faut voter, et puisqu’il ne doit en rester qu’un, je voterai pour celui qui mériterait bien un petit push en ce moment, et à regret contre l’absent, qui a donc tort comme le dit le dicton. »

 

 


Forcément, avec une telle garce en fond de tableau, seuls des heels pouvaient se qualifier.

 

 

Observations:
– Le carré final est composé de quatre heels et voit la disparition définitive des derniers faces, les deux DX et John Morrison tombant sur ce coup (pour mémoire, on avait 5 heels sur 8 en quarts et 8/16 huitièmes). Si il y avait un équilibre en début de tableau, les top heels sont bien plus populaires que les top faces en ces lieux.
– SD! est représenté par trois membres contre un seul pour RAW; malgré tout il faut nuancer ce propos par le fait que Edge est absent depuis six mois et que Chris Jericho est apparu à RAW pendant toute la durée de son règne de titre unifié par équipe, et même au-delà.
– Les quatre demi-finalistes sont tous triple crown champions (un titre de champion du monde, le titre intercontinental, un titre par équipe) et largement titrés. Seul Chris Jericho est Grand Slam champion dans cette liste. En 2009, ils ont gagné huit titres de champions du monde (Orton 3, Punk 2, Edge 3), deux titres IC (Punk et Jericho) et un titre par équipe (Jericho, le titre unifié et porté avec deux partenaires différents), leur exposition récente est donc énorme.
– Les scores des quatre matchs des quarts de finale sont très proches: le vainqueur a entre 68 et 77% et le perdant entre 23 et 27%, avec la curiosité que Triple H, Shawn Michaels et The Miz ont obtenu exactement le même nombre de voix.
– La moyenne d’âge des quarts de finale était de 36 ans, celle des demi-finales est de 34 ans (Orton 29, Punk 31, Edge 36 et Jericho 39). Le dynamisme des superstars semble faire la différence devant l’expérience et l’histoire à partir d’un certain niveau de palmarès. A noter que ce rajeunissement est aussi à mettre au crédit de la WWE qui sait exposer efficacement ses stars émergentes.
– En plus de la qualité de leurs adversaires, Triple H et Shawn Michaels ont dû leurs éliminations à leur âge et aux promotions de DX. Paradoxalement, les deux autres éliminés, anciens comparses, ont des profils totalement opposés (Morrison face apprécié in ring et mal aimé au micro vs Miz heel salué pour son mic skill et à qui on reproche ses prestations in ring). Il est amusant de noter que les quatre éliminés ont vu en 2009 et avant leurs noms associés (DX et Miz&Morrison), et que la plus jeune des équipes a ouvert l’année avec un titre quand la plus âgée l’a clos de la même manière.
– Deux des quatre qualifiés sont canadiens.

 

 


Tabernacle, en v’la une contrée qu’en a d’la classe, ostie de calice!

 

 

Tableau des demi-finales

 

1) Randy Orton – 5) CM Punk

 

11) Chris Jericho – 15) Edge

 

 


Des matchs que personne ne veut rater!

14 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut