Catch

Superstars: Valentine’s Day will not be sexy

I want Sexual healing
Sexual Healing, oh baby
Makes me feel so fine
Helps to relieve my mind

Marvin Gaye, Sexual Healing

 

Le Superstars du jour continue ses expérimentations en testant le concept du jobber vs midcarder, un concept pas toujours très sexy. Heureusement, l’orgasme catchesque nous vient encore une fois de la future défunte ECW. Et l’orgasme tout court d’un Ask the Divas spécial St-Valentin.

 

 


Et comme la rédac a oublié de vignetter ce Superstars, je dois me démerder tout seul pour les illustrations. Chienne de vie.

 

 

Review de Superstars du 11 février

 

On commence par une vengeance terrible de l’homme qui n’a pas pu participer au Royal Rumble.

 

RAW: Santino Marella vs Jack Swagger

 

En effet, juste avant le Rumble, notre clown jobber préféré s’était fait méchamment blesser par son adversaire de ce soir, ce qui l’avait empêché d’aller se faire massacrer dans le combat à trente. Du coup, Santino fâché.

 

 


Ma, ce soir je vais prendre ses testicules et en faire de la bouillie, comme ca!

 

 

Mais avant de déclencher les hostilités, Santino a un petit message micro a faire passer au All-American American, alias Swagger-Swagger. C’était un peu salaud de l’attaquer par derrière. Ca a énervé notre Cobra italien, qui va lui donner une si bonne leçon que Swagger finira par l’appeler « Il professore »! En dépit de ces promesses martiales, sitôt la cloche sonnée, c’est bien Jack Thwagger qui prend le dessus avec une headlock. Santino finit par s’en dégager, puis prend le temps de la réflexion quant à la meilleure tactique. Ce qui laisse à Jack tout le loisir de nous gratifier d’une petite série de pompes.
Le match reprend et Swagger continue de tenter de soumettre son adversaire. Mais s’aidant du rebond procuré par les cordes, Marella finit par se dégager et fait chuter le Ricano-Ricain d’un dropkick que même un backyarder aurait mieux porté. Tout heureux, Santino fait des pompes à la Swagger, mais ce dernier est vexé et l’allonge d’une droite.

 

 


Ah mais en fait, c’est tout le roster de RAW qui se fout de la gueule de Swagger.

 

 

Les « U suck » fusent pour le All-American American qui a presque les yeux injectés de sang après avoir infligé une Belly to Belly Suplex. Santino jobbe, mais tente de résister. Tente, car, complètement sonné, Swagger lui fait visiter les quatre coins du ring. Enfin, les trois, car le second souffle de Santino arrive! Droites, tour de hanche, descente du poing, et nearfall. Le cobra est armé, mais Swagger esquive et allonge l’étalon italien d’une clothesline from Hell… avant d’infliger son Gutwrench Powerbomb pour le compte de trois.
Bref, un opener sympathique. Rien de bien passionnant, mais divertissant.
Tout comme le Ask The Divas qui va suivre, qui promet bien du stupre car le thème du jour est la lubrique fête païenne de la Saint-Valentin, l’occasion pour nos philosophes en mini-jupe de se faire offrir des chocolats.

 

 


– Vite! Allons raisonner ces jeunes pucelles innocentes!
– CM, je veux bien que tu aies envie de les sauver, mais tu crois vraiment qu’elles soient innocentes?

 

 

Segment Ask The Divas, le résumé

 

Alors, chers lecteurs des CDC, quel serait selon vous le meilleur cadeau de St-Valentin à offrir à un homme? Ces cadeaux ne sont-ils réservés qu’aux femmes?
Telle est la grave question du jour.
Gail et Katie Lea s’en foutent. Comme moi, elles pensent que cette fête est stupide.
Beth et Natalya préfèrent simplement passer du temps avec leur élu, et peut-être faire des trucs interdits aux moins de 18. Maria voudrait des fringues (à bon entendeur…). Tout cela est passionnant. Mais moins que de savoir quelle star voudraient se taper nos divas! Cette question qu’on se pose tous, elles y répondent enfin!
Donc Gail aimerait beaucoup sortir avec Simon Baker, le Mentalist, a cause de ses lunettes et de son accent. Katie Lea s’enverrait bien l’acteur Christopher Walken, qui a des yeux magnifiques. Maria et les Bella Twins, cinéphiles averties, sont au taquet sur le Capitaine Jack Sparrow, enfin Johnny Depp. Faudrait peut-être leur dire qu’il est déjà marié à notre Vanessa Paradis nationale, non mais oh.
Beth reste dans le métier. Elle aimerait fricoter avec le Brahma Bull, aka The Rock. Elle ne précise pas qu’elle en profiterait pour l’écraser au bras de fer.
La réponse la plus stupéfiante vient d’Alicia Fox qui, elle, fait dans la gérontophilie, car elle souhaiterait one night with Bob Barker. Bientôt dans tous vos sex-shops.

 

 


Selon vous, combien faut-il de petites pilules bleues pour que Bob Barker puisse satisfaire Alicia Fox?

 

 

On enchaîne avec un enterrement de première classe.

 

ECW: Zack Ryder (w/Rosa Mendes) vs Christian

 

Quoi de mieux pour la dernière apparition de la mourante ECW à Superstars qu’un match entre le champion incontesté et un jeune loup qui aurait pu être champion lui aussi? Face vs Heel, deux athlètes de talent, et j’en marke déjà, tout comme la foule, qui marke carrément à mort. Même Zack esquisse un sourire, ce type de sourire empli de respect que l’on adresse aux grands champions. Il est dommage, vu la carte restante (JTG vs Dolph Ziggler), de ne pas voir ce match en main-event.
Bref, le premier contact est fait. Christian prend le dessus mais Ryder s’en sort avec un Sidewalk suplex. Il prend de la vitesse à l’aide des cordes, et Christian place deux superbes esquives avant d’enchaîner avec un Jawbreaker. Ryder se retrouve contre les cordes, Christian place une corde à linge qui fait passer son adversaire par-dessus les cordes, mais retomber sur le tablier du ring. Le Champion règle le problème d’un superbe dropkick qui envoie woowoowoo au sol.
Rosa Mendes court en petits talons près de son mec (c’est toujours fun une fille en talons qui court, demandez à Ocee, triple championne intercontinentale de sprint en talons), mais Christian n’a aucun sens de l’esthétique et ramène dans le ring le porteur du pantalon unijambiste. Les deux hommes se battent désormais sur le tablier du ring, et à ce petit jeu, Ryder prend le dessus en infligeant à son adversaire un DDT. De retour in ring, Ryder s’essaye au judo, allongeant son adversaire d’une balayette, puis en plaçant une monstrueuse descente de la cuisse.
Christian tente de reprendre le dessus avec un springboard sunset flip, sans succès. Les nearfalls s’enchaînent, Ryder monte sur les cordes pour un footstomp, mais vient s’empaler la tête sur le pied du Captain Charisma qui enchaine depuis le début du match les artifices de heel: attaque de Ryder dans le dos, utilisation des cordes… Le signe d’un turn? Je ne sais pas. Mais ce que je sais, c’est que Ryder souffre du missile dropkick porté par son adversaire, tout comme de ce surpassement porté à l’aide de… la nuque. Zack réussit tout de même a placer un tombé, qui aboutit à un nearfall. Rosa est furieuse, selon elle, l’arbitre ne compte pas assez vite.
Les contres et esquives s’enchaînent… Mais Christian réussit finalement à placer son Killswitch pour le compte de trois, clôturant ainsi un magnifique match.

 

 


Chanceux, le Zack. Il a perdu et il a quand même réussi à emballer deux gonzesses. Pendant ce temps-là, Christian fait la fermeture du distributeur de canettes avec ses potes Goldust et Yoshi.

 

 

Et maintenant, en route pour un Main-Event qu’on espère tout aussi savoureux.

 

Smackdown: Dolph Ziggler vs JTG

 

Encore une fois, une opposition qui, telle le Swagger/Marella, ne s’annonce pas très sexy en ce jour de St Valentin. Surtout que Ziggler, en bon heel trouillard, se planque d’entrée dans les cordes. Néanmoins, le premier contact est fait, et Dolph passe un enfourchement à la moitié des Cryme Tyme.

 

 


Yooyooyoyoyo! Yo! Mais moi c’est JTG, c’est pas Cryme, mon nom, t’as vu?

 

 

Mais le Brooklyn boy lui rend la pareille. Un partout, balle au centre. Dolph prend de la vitesse à l’aide des cordes et botche son coup de bélier. JTG en profite pour asséner un coup de coude. Bref, Ziggler jobbe, et on s’ennuie. Bien qu’il reprenne un peu le dessus avec une cobra clutch, et avec sa triple descente du coude, cela n’aboutit qu’à un compte de 1.
D’ailleurs, soit JTG est un surhomme, soit le combat est mal vendu. Car il se relève bien vite de ce Fame Asser imposé par Zig…
Mais en même temps, Zig vend très mal ses prises ce soir, à l’image de cette headlock absolument pas crédible. JTG revient dans le match, et en hurle de joie telle une vulgaire Melina. Et c’est au tour d’Armstrong (Scott, l’arbitre, pas Lance le cycliste) de se faire remarquer en comptant plus lentement qu’un escargot pour permettre à Dolph de se dégager au compte de deux de la prise qu’il vient de subir.
JTG ne s’en laisse pas compter, lâchant une leg drop depuis la deuxième corde. Et on a droit de nouveau au coup du nearfall apres 47 secondes… et du ZigZag qui aboutit à la victoire de Dolph Ziggler. Bref, un match bien décevant, qui ne sert personne, et surtout qui fut très ennuyeux, indépendamment de la grosse performance de la ECW auparavant.

 

 


Je botche mes prises moi? Allez vous faire foutre, je vous fais deux doigts d’honneur, tiens!

 

 

Comment Superstars va-t-il fonctionner avec l’apparition de NXT? Ziggler va-t-il continuer à jobber? Marella se fera-t-il uniquement appeler Il Professore en backstage? La réponse, la semaine prochaine, si le Dieu du Catch le veut, en tout cas moi je serai au rendez-vous de Superstars…

 

 


Cause I’m Arthemiz et j’ai un nouveau pote!

 

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut