Catch

Concours de popularité, bilan de la finale

Préférence. Sentiment, ou disposition de l’esprit, induit par la croyance erronée qu’une chose est meilleure qu’une autre.
Oscar Wilde

 

Le peuple a parlé. Soixante-quatre catcheurs et catcheuses étaient au départ de la course, un seul est à l’arrivée. A l’autre bout de la palette de notre sympathie par rapport à Hornswoggle, récemment sacré Ceinture de Plomb, se trouve un homme qui, désormais, pourra enfin légitimement prononcer sa catchphrase si justifiée.

 

 


I am the best in the world at what I do means I’m better than you!

 

 

Concours Aqwasc de popularité, résultat de la finale

 

Eventons immédiatement le peu de suspense entourant cette belle finale: avec 56 voix contre 35 à CM Punk (plus deux à Shawn Michaels, une à Edge et une à, heu, Jim Carrey), soit 58,9% des suffrages contre 36,8%, Chris Jericho est le catcheur favori du CDC Universe. Rien d’étonnant à cela, tant le lauréat possède d’arguments. Les amateurs de beaux discours admirent en sa personne l’un des tout meilleurs orateurs de l’histoire de la WWE; les fans de storytelling rivalisent d’éloges pour saluer ses mimiques et sa présence en ring; les spectateurs avides de beaux combats savent que quand Y2J est là, la qualité du match est assurée, quel que soit son adversaire; de plus, le Canadien a derrière lui une longue carrière pleine de moments marquants, il a incarné avec succès tous les personnages possibles, il a brillé non seulement du côté de Stamford mais aussi à la WCW et au Japon… sans oublier que dans le civil le bonhomme Chris Irvine semble être un gars lucide, plein d’humour et toujours prêt à mettre over ses adversaires. Bref, Jericho a absolument tout pour plaire, y compris un gabarit humain dans ce monde de batistas. C’est bien simple, aucun autre catcheur au monde ne réunit tous ces atouts. Et par-dessus le marché, il nous a offert, à l’âge de 39 ans, une année 2009 effrénée qui ferait passer Stakhanov pour un lémurien sous sédatifs. Résumons: son succès est mille fois mérité. Merci d’exister, Chris!

 

 


Il vous en prie.

 

 

Et pourtant, notre favori n’aura pas eu la tâche facile dans ce concours, éliminant sur son chemin une diva bonnasse (Eve Torres), deux des jeunes les plus talentueux du moment (Swagger et Ziggler) et surtout trois stars qui auraient fait des vainqueurs plus que présentables : Shawn Michaels en quarts, Edge en demies et CM Punk en finale. Admirable parcours donc, qui a vu notre héros triompher des adversaires les plus dangereux possibles.

 

 


Allez Chris, change de sexe, tu n’as plus rien à prouver chez les mecs.

 

 

Face à lui, CM Punk s’est superbement extrait d’une partie de tableau finalement moins relevée, en dépit de la présence de squatteurs patentés de main event comme Triple H, John Cena et Randy Orton. Dans le sillage du gourou straight edge, on trouve les corps démantibulés de Jimmy Wang Yang et de Mike Knox en guise d’aimables apéritifs et, surtout, du Big Show, de Triple H et de Randy Orton, excusez du peu. Bien plus jeune que Jericho, adossé à une carrière WWE significativement moins longue, il a pour sa part été porté, tout au long du concours, par le vent d’enthousiasme qu’a soulevé son heel turn estival suivi de la destruction de Jeff Hardy et du lancement de sa secte de tarés. Bon nombre des votants ont d’ailleurs expliqué que, sur l’année 2009, les deux finalistes étaient très proches, et ont donc voté qui en fonction du passé glorieux de Jericho, qui en vertu de l’avenir brillant promis à Punk.

 

 


Le XXIème siècle sera straight edge ou ne sera pas!

 

 

Soulignons enfin que nous autres de la rédac sommes enchantés de cette finale qui a opposé les deux hommes arrivés aux deux premières places de notre consultation interne sur le catcheur de l’année 2009. Les finalistes ont également trusté nos autres récompenses, puisque Jericho était impliqué dans le match que nous avons désigné comme étant le meilleur de 2009 (face à Mysterio à Extreme Rules); que CM Punk a été partie prenante de notre feud de l’année (contre Jeff Hardy) et Jericho de la deuxième meilleure feud de l’année (contre Mysterio); et que si l’attaque de Chris Jericho, déguisé en fan, sur Rey Mysterio a été désignée « moment de l’année », l’entrée de CM Punk grimé en Jeff Hardy après avoir expulsé la WWE du drogué arc-en-ciel arrive juste derrière. Bref, on est en phase avec la plupart de nos lecteurs, on espère qu’ils nous protègeront du lynchage orchestré par les mécontents!

 

 


Bande de sales smarks, vous n’avez pas honte de vous prosterner devant les heels pour faire les rebelles? Ah, je veux pas voir ça!

 

 

Venons-en à un rapide tour d’horizon des derniers arguments présentés par les votants lors de cette finale. Naturellement, pour le sixième match des deux hommes dans le tournoi, il était difficile de trouver de nouveaux éléments à faire valoir en leur faveur. On va donc faire assez vite, non sans souligner que, dans presque tous les cas, les votants ont indiqué respecter, voire adorer, celui des deux finalistes auquel leur voix n’allait pas. Punk et Jericho sont ultra over par ici, et on espère tous qu’ils resteront à Smackdown tout au long de 2010 pour rendre possible une feud (ou une alliance, vu que tous deux sont actuellement heels) qui serait forcément historique.

 

 


– On s’allie Chris? Mais faudrait que tu te rases la tête…
– D’accord, à condition que tu te laves sous les bras!

 

 

Julius Ostermark résume l’enthousiasme général pour les deux cadors: « J’adore ces deux-là et c’est largement pour eux que je regarde la WWE. Je vote CM Punk, mais en me réjouissant avant tout de voir ces deux superstars si haut placées dans le cœur des cdcistes. » Le même constat vaut-il pour Hornswoggle et le Great Khali qui finissent tout en haut de la ceinture de plomb, Julius? Mahou s’est comme pas mal de monde décidé à l’issue de la perf punkienne au Royal Rumble, qui l’incite à passer outre une crainte fort légitime: « Je vote Punk pour le personnage et encore plus depuis sa prestation au Royal Rumble et le véritable show qu’il a fait (le coup de micro sur Ryder étant le must). J’aime son style In Ring, ses promos sont géniales, pour résumer j’adorerai C.M Punk tant qu’il ne viendra pas me retirer mes clopes et mes bouteilles de chez moi. » Et s’il te laisse ta seringue?

 

La présence du prédicateur fou en finale incite aux confessions les plus intimes. Ainsi de notre cher Spanishannouncetable, qui brise le kayfabe: non, ce n’est pas une table tachée de sangria. « Bon, je vais passer aux aveux:
– J’ai la même coiffure que Luke Gallows depuis des années.
– Je ne bois pas une goutte d’alcool.
– J’ai une aussi belle barbe que Punk. » Bon, Spanish est donc le sosie d’A-Train. On y pensera à deux fois la prochaine fois qu’on sera tenté de faire part d’un désaccord avec l’une de ses remarquables chroniques. Au passage, encore merci à Spanish pour ses superbes tableaux qui ont constellé tout le tournoi!

 

 


Pas de souci les gars, ça m’a fait plaisir.

 

 

Cadeau pour Spanish et sa barbe, un conseil made in Franscouzz: « Juste parce que grâce à ma grande ressemblance physique avec CM j’ai eu beaucoup de conquêtes chez les amatrices de lutte, je vote CM PUNK. Merci CM, j’mets un coup pour toi a chaque fois! » Notez que ça ne marche pas avec tous les catcheurs: Axl est le sosie d’Eugene, et ça ne l’a pas aidé des masses à emballer. Dans le même temps Mutoïd justifie son vote ainsi: « Je tiens également à me faire pardonner parce que je suis quelqu’un de faible… j’ai particulièrement fauté ce week-end et je suis allé à l’encontre des préceptes qu’il tient à répéter chaque semaine. » Question de Franscouzz: Mutoïd, tu serais pas une amatrice de lutte, des fois?

 

Kovax, après avoir listé plusieurs arguments objectifs en faveur de son vote pour Punk, n’hésite pas, en bon heel, à recourir à la pitié des masses: « Je vote aussi pour Punk et j’encourage les indécis à le faire parce que Jericho est tellement ultra-favori (et c’est mérité, j’ai d’ailleurs toujours voté pour lui jusqu’à présent) que j’ai peur que Ciaime se prenne un gros écart comme un vulgaire Swagger, chose que le Straightedge Savior ne mérite pas tant les deux hommes sont aussi talentueux l’un que l’autre. » Un appel repris par plusieurs autres posteurs, et qui explique peut-être la faiblesse relative de l’écart final. Bien joué les gars.

 

 


Votez pour Ciaime, sinon il sera tout triste et il va encore se vider un litre d’Evian cul sec!

 

 

Mais les arguments punkiens vont parfois se nicher à des endroits inattendus, par exemple au niveau du poitrail, ainsi de Henri Death: « Punk est vachement plus velu, donc plus viril. » Argument à double-tranchant, ça, comme le prouve la réponse rapide de dwk37: « Je vote Chris Jericho, parce que j’aime pas les barbus. » Y a de la feud pilaire dans l’air, messieurs dames.

 

Ozon avance un argument sans doute très percutant, mais quelque peu opaque: « Punk, parce qu’il soujue un peu moins que Y2J ». Soujuer, ç’a pas l’air glop comme truc. Limite ç’a l’air anti-hygiénique. Stevosteen semble soupçonner Y2J de sniffer ce qui n’a pas lieu de l’être, le qualifiant de « quasi légende, au palmarès prestigieux, qui a su fourrer son nez dans toutes les ceintures ». Antohn, au sortir d’un beau « plaidoyer pour un honnête homme », a la métaphore élégante: « CM Punk me fait penser à ces gens qui ont un Renoir dans leur grenier et qui ne le découvrent qu’au bout de vingt ans, là c’est pareil: la WWE avait un heel monstrueux dans son roster mais ne s’en est aperçue qu’au bout de quelques années, condamnant le pauvre CM à traîner comme un boulet un passé douloureux, une période sombre de son histoire où on en était venu à oublier qu’il avait fait les délices de la Ring Of Honor. » Si tu connais beaucoup de gens qui ont un Renoir dans leur grenier, Antohn, balance les adresses, on les cambriolera.

 

Fabulous63 se permet un optimisme qui pousserait presque à vérifier qu’il a bien respecté tous les commandements straight edge: « Qu’entends-je au loin?? Ne serait-ce pas le début de la musique d’intro de MVP ?? Non…. non… ça ne peut être lui!! Alors à qui est ce Tic Tac incessant qui vient agresser mes tympans pourtant protégés par une quantité non négligeable de cérumen!! Ca y est j’y suis ce Tic Tac c’est la montre de CM Punk qui remarche car aujourd’hui c’est son heure de gloire!! » Il est surtout l’heure de foutre, comme le dit The Thing en vf et comme le clame Djobi Djobber, qui vote pour Punk « Parce qu’il a inspiré le nom de ma rubrique. »

 

 


Dis Fabulous63, t’as un peu de fièvre non?

 

 

Mais les Jericoliques n’ont pas été en reste, avec par exemple ce joli passage de Jyskal: « Capable de mettre over le pire des imbéciles ou d’écraser les plus grands, Y2J en promo reste un modèle de maîtrise, de verve et d’humour décapant. Et quand on voit son niveau in ring, on se dit qu’il n’a pas grand chose à envier aux légendes. Son moveset bien garni, sa palette de contres et ses mimiques sont autant d’éléments qui le rendent incontournable à chaque fois qu’il se produit aussi bien contre Escobar ou Slam Master J que contre Shawn Michaels ou Mysterio. » Petite correction, Jyskal: Jericho n’a jamais catché contre Slam Master J. T’as dû confondre avec le Great Khali.

 

Pour Reune Jacquot, « Jericho mérite la palme du concours de popularité car 1/ Il a une attitude définitivement rock’n’roll, il fracasse les fans féminins tel un Tommy Lee et se bat avec les copains comme un frère Gallagher! 2/ C’est un monstre d’éloquence, on devrait montrer ses performances pour le concours de la Magistrature. 3/ Ses botches sont légendaires. » Imaginez l’état de Reune quand Jericho botche une insulte en se battant avec une fan féminine! Fridobec veut probablement revitaliser le roster masculin de Desperate Housewives, puisqu’il affirme à propos de Jericho: « Ses mimiques faciales innombrables devraient lui valoir une Wild Card éternelle sur tous les castings de séries TV! »

 

Thorbjorn insiste sur l’omniprésence du best in the world: « Cette année: Raw is Jericho; Smackdown is Jericho; ECW is Jericho parfois même; PPV is Jericho… orgasme is Je…heu Je m’emballe! » Argh, il a freiné à temps, on ne saura jamais quel était ce mot qu’il n’a pas tapé jusqu’au bout! Servietsky, au détour d’un post frappé au sceau du bon sens, trouve tout de même une faille dans la cuirasse de Y2J: « Oui il est presque parfait et alors? Et après? Mais honnêtement a t-il empêché l’extinction du vison de mer? Hein? NIET! » Mais si, il l’a empêchée, cette extinction, même qu’il va cornaquer un vison de mer à nXt.

 

ZeShark a des critères qui lui appartiennent: « Après avoir opposé le in-ring, le psychologique, le micro, les histoires, les combats, les rivalités de l’un et de l’autre, je vote Jericho. Pour la tête qu’il a tirée quand Michael Cole lui a vomi sur les godasses.
A quoi ça tient, un boulot d’un an, finalement ? A une galette près le Punk aurait pu avoir ma voix. Je vais aller renarder sur les pompes de mon patron, tiens. » Depuis, plus de nouvelles.

 

Arthemiz Gordon sait parler aux hommes, affirmant qu’il vote Jericho « parce que Sarah-Gatina nous a promis une photo de ses fesses avec marqué Save Us Y2J dessus si Jericho gagne ». Deux lignes plus bas il ajoute « (Au fait, vous enflammez pas, le truc de Sarah, c’était juste pour ramener des voix à Y2J) » mais c’est trop tard, des dizaines de votes Jericho ont été enregistrés entre-temps. Quant à la grande prêtresse du culte Jerichien, elle se garde bien de nous montrer ses fesses mais se fend d’un dernier chant de gloire qui nous fera ravaler la déception: « Tout au long de sa carrière, il a fait vibrer les fans! Enrager les fans! Emerveiller les fans! Et rendu fan les fans de Jericho! Les Jericholics se comptent par centaines de milliers. Nous sommes derrière notre Dieu, nous suivons notre légende immortelle, Nous sommes apôtres, et en sommes comblés! Oh grand Dieu Jericho que ton nom soit sanctifié, tes paroles résonnent à nos oreilles, tu es la voix de la grandeur!
A genoux devant toi tu es notre majesté! Jericho tout-puissant que tes règnes se succèdent, que tes volontés soit faites. » Bon, il est temps d’organiser un catfight à mort entre Sarah et Serena Debb.

 

 


Merci Sarah, ça fait du bien à entendre, parce que des fois j’ai quand même des doutes.

 

 

Observations globales sur le concours
– Un seul perfect sur 79 matchs, celui de John Morrison contre Eric Escobar au premier tour.
– Match le plus serré: la victoire au premier tour d’Evan Bourne sur Michelle McCool (35-32)
– Domination des heels, avec quatre heels en demi-finales et, en tout, sur les 31 confrontations face-heel du tournoi, 18 victoires pour les méchants et 13 pour les gentils.
– Avec trois présents dans le dernier carré et les deux finalistes, Smackdown est clairement notre show favori.
– Les résultats les plus surprenants et les plus discutés sur ces pages auront été, dans l’ordre: la victoire du Miz sur Rey Mysterio; la victoire de William Regal sur Batista; celle d’Evan Bourne sur Michelle McCool; et la qualification difficile de Cena contre Chavo Guerrero.
– Match phare de chaque tour: 32èmes: Batista-Regal; 16èmes: Edge-Kane; 8èmes: Triple H – John Cena; Quarts: Shawn Michaels – Chris Jericho; Demies: Chris Jericho – Edge.

 

 


Et moi alors? J’étais pas loin d’éliminer Santino au premier tour!

 

 

Voilà, c’en est fini de ce concours de popularité que vous avez tous contribué à rendre vivant et enjoué! Merci beaucoup à Aqwasc pour l’idée originale, merci à tous les votants, merci à Spanish pour ses tableaux et un énorme merci à tous les dépouilleurs pour leur aide précieuse! Vous pouvez retrouver tous les posts concernant le concours dans l’onglet Hall of Fame. Voici enfin, pour rappel, tous les résultats:

 

32èmes de finale

 

1) Randy Orton – Goldust: 73-15

Melina – Primo: 79-9

Carlito – Ted DiBiase: 24-65

16) Batista – William Regal: 41-47

 

9) Rey Mysterio – Paul Burchill: 69-8

Santino Marella – Matt Hardy: 43-33

Kelly Kelly – MVP: 30-47

8) The Miz – Cody Rhodes: 60-17

 

5) CM Punk – Jimmy Wang Yang: 62-7

Gail Kim – Mike Knox: 45-24

Sheamus – Shad: 54-15

12) Big Show – Finlay: 55-14

 

13) Triple H – Mark Henry: 58-9

Beth Phoenix – Ezekiel Jackson: 64-2

Slam Master J – Chavo Guerrero: 3-63

4) John Cena – Chris Masters: 54-13

 

3) Christian – Shelton Benjamin: 46-23

Mickie James – Kung Fu Naki: 62-7

Festus – Charlie Haas: 30-36

14) Shawn Michaels – Zack Ryder: 66-3

 

11) Chris Jericho – Jack Swagger: 69-2

Eve Torres – The Great Khali: 54-17

Dolph Ziggler – Drew McIntyre: 49-21

6) Tommy Dreamer – JTG: 48-23

 

7) John Morrison – Eric Escobar: 68-0

Alicia Fox – David Hart Smith: 48-19

Tyson Kidd – Hurricane Helms: 16-52

10) Kofi Kingston – R-Truth: 62-6

 

15) Edge – Hornswoggle: 67-1

Yoshi Tatsu – Kane: 7-61

Michelle Mc Cool – Evan Bourne: 32-35

2) Undertaker – Vladimir Kozlov: 61-6

 

 

16èmes de finale

 

1) Randy Orton – Melina: 67-12

Ted DiBiase – William Regal: 21-58

 

9) Rey Mysterio – Santino Marella: 54-26

8) The Miz – MVP: 75-4

 

5) CM Punk – Mike Knox: 82-2

12) Big Show – Sheamus: 71-13

 

13) Triple H – Beth Phoenix: 54-29

4) John Cena – Chavo Guerrero: 51-34

 

3) Christian – Mickie James: 66-10

14) Shawn Michaels – Charlie Haas: 74-3

 

11) Chris Jericho – Eve Torres: 72-5

6) Tommy Dreamer – Dolph Ziggler: 20-54

 

7) John Morrison – Alicia Fox: 65-11

10) Kofi Kingston – Hurricane Helms: 70-8

 

15) Edge – Kane: 68-8

2) Undertaker – Evan Bourne: 55-22

 

 

Huitièmes de finale

 

1) Randy Orton – William Regal: 60-20

9) Rey Mysterio – 8) The Miz : 36-48

 

5) CM Punk – 12) Big Show : 58-23

13) Triple H – 4) John Cena : 52-27

 

3) Christian – 14) Shawn Michaels : 28-45

11) Chris Jericho – Dolph Ziggler: 70-5

 

7) John Morrison – 10) Kofi Kingston: 49-23

15) Edge – 2) The Undertaker : 54-18

 

 

Quarts de finale

 

1) Randy Orton – 8) The Miz: 62-24
5) CM Punk – 13) Triple H: 65-24

 

14) Shawn Michaels – 11) Chris Jericho: 24-61
7) John Morrison – 15) Edge: 21-69

 

 

Demi-finales

 

1) Randy Orton – 5) CM Punk: 34-65

11) Chris Jericho – 15) Edge: 58-39

 

 

Finale

 

5) CM Punk – 11) Chris Jericho: 35-56

 

 


Quand le nectar est tiré, il faut boire le calice jusqu’à la dernière goutte, mes chers parasites!

 

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut