Clobber Report

Clobber Report, #16

Djobi, Jobber
Cada dia te quiero ma’
Djobi Djobi, Djobi Jobber
Cada dia yo te quiero ma’
Djobi Djobi, Djobi Jobber
Cada dia yo te quiero ma’

Vous aussi, marchez dans la lumière des Gipsy Kings, visionnaires troubadours qui chantaient les louanges de votre serviteur bien avant que le public anglais prouve qu’il peut être aussi idiot que son cousin d’Amérique en sifflant Justin Gabriel sur sa provenance géographique (à moins que Justin ne soit un proche d’Eugène Terreblanche?). Comment? En lisant la seizième édition du Clobber Report, consacrée aux shows hebdomadaires de la semaine du 12 avril.

Il est temps de foutre le feu!

Clobber Report, semaine du 12 avril

Il est temps de foutre!

Disqualif à la place du calife (Smackdown) : Un jour ou l’autre, il va bien falloir à la WWE que quelqu’un prenne l’initiative de rédiger un corpus de règles un peu cohérent! Depuis quand le fait de ramener un adversaire dans le ring par la peau du babygros suffit à engendrer une disqualification? (voir le match avec Kane et Drew McIntyre) C’est quand même idiot, d’autant que le fait de claquer la tête d’un adversaire sur une announce table, élément pourtant extérieur à la zone de combat (au contraire des poteaux et des escaliers), n’est jamais sanctionné en tant que tel.

Pourquoi il me fait des grimaces cet Anglais là-bas? Il doit pas savoir que Barrett risque d’être disqualifié à cause de lui.

Jeff flambe, quelle affaire (iMPACT!) : Depuis le début d’année, suivre l’activité de la TNA c’est comme regarder une victime de Baywatch se noyer. Ça se débat inutilement (les Knockouts participant en main event à une variation du Jeu de l’ABC du Club Dorothée, un striptease remplaçant la traditionnelle douche), ça hurle de plus en plus en fort (coup de chaise à nu la semaine passée, crachat de flammes en plein visage cette fois) et, David Hasselhoff bossant pour la concurrence, ça ne fait que repousser l’inévitable. Tragique certes, mais aussi pathétique.

Hold on TNA, j’arrive! Hip!

It’s clobbering time !

We all wrestle in a yellow ring (NXT) : Je viens seulement de remarquer que les cordes du ring étaient jaunes lors du show NXT. Peut-être bien que c’est nouveau, peut-être bien que je n’y avais jamais prêté attention, mais dans un cas comme dans l’autre je trouve ça très joli. Surtout en comparaison de la couleur des cheveux de Kevin Nash, qui paraît encore plus vieux en blond filasse que lorsqu’il avait une toison grise.

– Yeah ! Kevin, avec nous !

– Chut Lacey ! Il va t’entendre !

– Oh oh, il a entendu.

Sans ma barbe, quelle barbe (iMPACT!) : Vous vous souvenez peut-être de ce spectateur du premier rang de l’iMPACT! Zone évoqué au cours de l’un de mes premiers Reports: un barbu à lunettes de soleil au fanatisme relativement chiant bien qu’amusant, qui faisait de grands gestes avec les pouces vers le bas pour marquer son désaccord. Et bien il me manque. Il me manque maintenant qu’il a été remplacé par des types de 50 kg tout mouillés grimés en Hulk Hogan, des losers en t-shirt Bubba Army et, cette semaine, un mark au look atroce (bandana, veste sans manches en jean), qui sourit comme un mongolo en se tapotant le crane de l’index lorsqu’un face contre ingénieusement un heel.

Bah ouais, mais ça devenait trop chaud cette double vie.

Ainsi s’achève ce seizième numéro, merci à vous de l’avoir lu jusqu’au bout. Le Clobber Report ne serait toutefois pas complet sans une intervention de l’un de nos plus fidèles lecteurs, le terrifiant Dracula.

Listen to them. Children of the night. What music they make.

I’ll be flying high on the backs of my creatures of the niaaaaaarrrrrrgh!

Good Lord!

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut