Catch

Tsuruport, épisode 2

Les secondes pensées sont les plus sages.
Euripide.


Bienvenue au Tsuruport, 2ème du nom. Vous retrouverez bien sur une petite sélection des matchs que tonton Tsuru a aimé ces deux derniers mois, et une rubrique surprise qui fait son apparition à la fin de l’article!

 

 


Même Arthemiz est totalement bluffé par la surprise de Tsuru!

 


Tsuruport, mars et avril 2010

 

 


TNA Destination X – Ultimate X, MCMG vs Generation Me.


Commençons par un match «opener», le bon spotfest de Destination X entre les MCMG et les Generation Me. Pas de storyline derrière, pas de psychologie, rien à comprendre, il faut juste regarder de manière béate 15 minutes de voltige, une grosse performance athlétique de la part de ces 4 catcheurs.

 

 


 

 


Rien de tel qu’une petite séance de kiné pour se remettre d’un Ultimate X

 

 


TNA Lockdown – Escape the cage match, Kurt Angle vs Mr Anderson.


Un match que tout le monde se doit de voir et d’adorer, même les antis TNA! Un match très «WWE» entre deux anciennes superstar. Mr Anderson est le plus gros asshole que la terre ai porté, et il a gagné la clef du cadenas qui permet d’ouvrir la porte. Sang, violence, fighting spirit, et un énorme spot de taré pour illuminer ce match. Le meilleur match en cage depuis bien longtemps, TNA-WWE confondues.

 

 

 

 

 

NOAH – 10 Avril 2010, Jun Akiyama vs Kensuke Sasaki.


Attention, Légendes inside. Jun Akiyama, figure des 90’s, membre du «All Japan Famous Five», rencontre Kensuke Sasaki, un des deux hommes à avoir remporté le titre majeur dans les 3 plus grandes fédérations de Puroresu (AJPW, NJPW, NOAH). Ils s’affrontent dans le cadre du tournois «Global league» que la NOAH nous offre en cette saison Printanière. Les coups sont rudes (notamment les elbow et atémis de Sasaki), mais le public penche pour Akiyama! 20 minutes de combat entre deux légendes.

 

 

 

 


-Bouge pas, ya une mouche.
-Merci vieux.

 

 

 

NJPW – 05 Mars 2010, Naomichi Marufuji © vs Koji Kanemoto, IWGP Jr Heavyweight Championship.


Le périple de Marufuji continue. Le catcheur de la NOAH détient toujours un titre de la NJPW, et toute la fed lui envoie ses meilleurs éléments pour lui reprendre cette précieuse ceinture! Parallèlement le public se joint à la Reconquista de la NJPW, Marufuji se prend des huées pendant tout le match!


Ce coup-ci, c’est Kanemoto qui s’y colle, vétéran de la NJPW, 3ème incarnation de Tiger Mask, il est la pour ramener le titre à la maison, mais le combat sera rude. Moins de voltige que Marufuji vs Devitt (cf Tsuruport #1), mais une construction bien meilleure, avec un final de folie!

 

 

 

 


NOAH – 10 Avril 2010, Go Shiozaki vs Naomichi Marufuji


Le petit bonus pour les fans de Marufuji, avec une bonne perf de ce dernier face au revenant Shiozaki. Vingt kilos de différence entre les deux hommes, mais beaucoup de vitesse et de prises assez innovantes, à voir après le match Marufuji-Kanemoto pour éviter le spoil!

 

 

 

 


Et enfin, Ladies and Gentlemen, la nouvelle rubrique du Tsuruport : la rubrique «Intemporelle».


Le principe est simple: il s'agit d'un évènement en rapport avec le catch que je veux vous montrer,  mais qui n’a pas eu lieu il y a moins de deux mois (les plus doués d'entre vous auront compris la raison du «intemporel»).

 

Pour inaugurer la rubrique, partons en 1998, pendant le (regretté) PPV des Survivor Series.

 

Une édition unique cette année là: pas d’élimination match, mais un grand tournoi pour désigner le nouveau WWF Champion. Le titre était en effet vacant, après des mois d’efforts de Vince McMahon pour le retirer des mains d’Austin, notamment une sorte d’handicap match Kane and Undertaker vs Austin à WWF Breakdown. La courte alliance entre les deux frères s’est effondrée ce soir la, mais ils ont réussit à battre Austin en faisant le tombé en même temps. McMahon rend le titre vacant, au grand dam des deux frères et évidemment d’Austin. Au PPV suivant, Judgement Day, le titre est mis en jeu entre Kane et l’Undertaker, McMahon award Austin special referee du match, et il a l’obligation de désigner un nouveau champion à la fin du match, sous peine d’être viré. Stone Cold n’obéit pas, évidemment, et McMahon le vire. Le lendemain, nous avons le droit à la prise d’otage de McMahon par Austin, avec le fameux pistolet «BANG 3 :16» qui vaut à Vince de pisser dans son froc en live. Et c’est au tour du fils prodigue d’entrer dans l’arène: Shane se rebelle et réembauche Austin au nez et à la barbe de son paternel.

 

 


3,16 AKA les ratings que la WCW a perdu cette semaine la.

 

 

Vince trouve un garde du corps: Big Boss Man, et il push son poulain: Mankind. Le dérangé se fait manipuler par McMahon qui lui offre le titre hardcore, et le traite comme un second fils, tout en essayant de couler le nouveau face en vogue à ce moment: The Rock.


Une soirée de 3h qui sent bon l’attitude era, avec rebondissements et retournements de situation au rendez vous !

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut