Catch

TNA: Welcome to Total Non-Sense Action, Brother.

Qui chasse deux lièvres n'en prend pas un.
Sagesse populaire.


Le booking de la TNA, c’est un peu comme une boussole à coté d’un aimant, un bateau dans les Bermudes ou Djibril Cissé qui tente une reprise de volée: on ne sait jamais à l'avance de quel côté ça va partir. Ce qui est sur, c’est que ce n’est pas souvent dans le bon sens.

 

 

Dans le bon sens je sais pas, mais ça part souvent trop vite…

 


Revue de l'iMPACT du (dernier) lundi 3 mai

 


La TNA retourne le jeudi, ENFIN UNE BONNE IDEE! Mais bonté divine, pourquoi présenter ce changement salvateur (combien de mois, non, de semaines, aurait tenu iMPACT le lundi?) comme une avancée dans l’écoute des fans qui préfèrent la TNA le jeudi? Bon, le plus important est que ce changement soit fait. Le début du show fût assez cool, car Hulk Hogan n’a pas ouvert le show. Ni Ric Flair. Enfin presque, car c’est Jay Lethal qui a déboulé dans l’impact zone imitant de manière plutôt réussie le sénile Flair. Lethal est en possession de la bague de Hall of Famer du seize fois champions, qui finit par arriver, réclamant son bien de manière agressive. Lethal s’excuse en lui disant que c’était son rêve d’être Ric Flair pour un soir et que sa maman devant la TV doit être fière de lui (snif), mais le Nature Boy lui claque une fois, deux fois, trois fois le visage.

 

 


Ô non, Flair va se trouver un autre paillasson!

 


Lethal finit par se rebeller et attaque Flair, plaçant même un figure four leglock. La Beer Money, Wolfe et AJ arrivent à la rescousse, puis Abyss et toute la stable face, les 3D, un caméraman, Hulk Hogan (qui était dans une voiture avec Bischoff il y a trente secondes), un balayeur, qui débarquent chacun leur tour et on se farcit une énorme brawl de quelques minutes. C’est sympa, mais ça ne sert à rien, on a ça tous les mois. RVD arrive et sauve la team face, Hulk Hogan exulte et booke deux matchs ce soir: RVD vs Wolfe pour le titre car les fans ont choisi Wolfe (youpi, un mec va être élu chaque semaines par le peuple pour se faire squasher en weekly) et un monsterball entre Abyss et AJ. Génial, un match à stip en weekly, qui, rappelons le, est censé voir s’affronter deux catcheurs gardés sans nourriture dans une salle dans le noir pendant 24 heures… Et ou étaient Abyss et AJ? Sur le ring, en train de se foutre sur la gueule…

 

 


Ne m’appelle plus jamais «papa» en public, pigé?

 


Le premier match de la soirée a lieu au bout de… 30 minutes de show, entre Ink Inc. et la paire heel Williams/Kendrick.


Qu’est ce que Ink Inc.? C’est cette réunion maudite entre Jesse Neal et Shanon Moore, référence à leurs tatouages… Williams est toujours en possession de la ceinture (il vient de rentrer d’Angleterre), et affirme qu’il est le vrai champion, et que la ceinture sera mise en jeu à Sacrifice entre Kaz et lui. Kendrick est… mauvais, et c’est assez effroyable, pas foutu de mettre un bon coup. Morgan étant aux commentaires, on apprend par la même qu’il affrontera Ink Inc. à Sacrifice pour les ceintures tag team. Les faces gagnent, Williams met une claque au visage de son clown de partenaire après le match, et Joe se ramène pour défoncer les deux heel sur le ring, sans ajouter un mot. Je dois bien avouer que ça avance à la TNA, Joe se retrouve dans la X Division…

 

 


Le tourisme en Islande, c'est comme ça!

 


Suit une séquence où Mr Anderson attaque le Pope, son adversaire de Sacrifice, le laisse pour mort en backstage, et se dirige vers le ring pour un segment des plus épiques. En soutane de curé, avec les lunettes du Pope, Anderson parodie son rival en parlant religieusement à sa congrégation. Il annonce que le match du PPV n’aura pas lieu, mais Hardy arrive et challenge Anderson pour Sacrifice! Le heel répond qu’il a «d’autres trucs à faire ce soir là» avant de se tourner vers la sortie. Le public le hue, et Anderson change d’avis en tenant de frapper Hardy avec son micro. La Charismatic Enigma esquive et place un twist of fate qui cloue son adversaire au sol. Hardy empoigne et remue la bouche d’Anderson et imite sa voix pour accepter le challenge à sa place, et apparemment cela suffit pour que le match soit officiel.

 

 


Bon, Russo trouve que je ne fais pas assez heel, et je suis sensé montrer mon cul. Avant ça, ma conscience vous demande d’éloigner les enfants.

 


Le match Knockout de la semaine est un trois contre trois, entre Tara/Sarita/Wilde et les Beautiful People, «winners take all match». Premier indice: j’ai Lacey Von Erich dans une équipe. Second indice, j’ai une heel dans l'équipe face. Dernier indice, on sait ce qu’il va se passer; je suis, je suis?… Un match de merde, bingo. Tara montre immédiatement de l’hostilité envers ses partenaires, et le match se termine bien sur par une victoire des trois blondes. Le coté technique du match aurait pu rattraper ça, mais non, LVE a encore fait des siennes…  L’annonce d’après-match nous fait peur: Tara contre Rayne est annoncé à Sacrifice, avec la challengeuse qui met en jeu sa carrière, et pas de pot, les smarts que nous sommes savons que son contrat se termine dans quelque semaines et qu’elle ne re-signera pas.

 

 


On m'a forcé à dire toutes les conneries que j'ai balancées sur la WWE, je te promets Vince, ils m'ont forcé, reprends moi, je t'en supplie…

 


Le combat entre 3D, Beer Money et MCMG nous offre trois minutes de bon catch. Oui, trois! Car la Band se ramène (sans X-Pac, peut-être définitivement écarté de la TNA) et interfère dans le match en attaquant les Dudley. Eric Young arrive avec un Kendo Stick et frappe dans la tête… la team 3D. Oui, c'est bien un heel turn de Young. Les MCMG dégagent la Band du ring, mais c’est quoi ce booking? Nash s’est allié à Young contre la Band. Nash a rejoint la Band en se retournant contre Young. Nash a proposé à Young de rejoindre la Band, mais il a refusé et s’est fait tabasser, et là, Young rejoint la Band.

 

 


… Merci Jim.

 


Le segment suivant est le talk show d'Orlando Jordan, O-Zone.




What The Fuck? Rien à ajouter, le seul truc qui me fait flipper est qu’on se tape un match entre les deux à Sacrifice.


Notre Monsterball a ensuite lieu. On assiste à une débauche de violence comparable à WWE Extreme Rules, mais bon, c’est assez dynamique, et la fin vient assez rapidement par une belle springboard crossbody d’AJ sur Abyss qui tombe sur des punaises. A noter la très belle ruse de Flair qui a fait semblant de trainer Chelsea contre son gré jusqu’au ring pour qu’elle fasse distraction en la menaçant pour qu'elle se dessape (il s’avéra qu’elle avait des vêtements sous son Imperméable et qu’elle était complice). Mais l’horreur vint quelques heures après le show où le monde apprit la nouvelle: la TNA nous a booké un Wolfe vs Abyss «ring vs Chelsea» pour Sacrifice…

 

 


Wolfe indique subtilement au sniper qu'il a embauché l'endroit où placer la balle.

 


Car Wolfe a évidemment perdu son match de championnat face à Rob Van Dam. RVD gagne rapidement en contrant une tentative assez dangereuse de Tower Of London du bord du ring, les deux hommes reviennent entre les cordes et Wolfe se prend le traditionnel five stars frog splash. AJ Styles ne perd pas une minute et attaque RVD en l’informant qu’il demande son rematch à Sacrifice (avec un gros suspens pour le résultat).


Dans le dernier segment, Hulk Hogan découvre le corps sans conscience de Jeff Jarrett en backstage, qui vient de subir une agression de Sting. Heureuse coïncidence, le main event d’iMPACT est prévu depuis longtemps: la confrontation entre Sting et le Hulkster. Quatre mois de feud et de mystères enfin résolus, le secret apparait au grand jour: si Sting a fait ça, c’est parcequ’il… déteste Hulk Hogan. 4 mois d’attente, une révélation en main Event, et on apprend (au terme d’une promo assez face de Sting, manquant totalement de logique) que si il a mit un coup de batte de baseball à Hogan, c’est parce qu’il ne l’aime pas et qu'ici à la TNA, contrairement à la WCW ou à la WWF, il n'est pas protégé. Heureusement Jarrett arrive pour foutre une branlée au scorpion, mais le Hulkster l’arrête, et le show finit là-dessus.

 

 


– T’as une tache.
– C’est le maquillage que je porte depuis 15 ans, pov’ con.

 


Bon bah voila. La seule bonne chose qui soit arrivée à la TNA ces quatre derniers mois est le retour au jeudi, après la contre attaque de l'an pire et les guerres et toiles du lundi. A part ça, la fédération de Dixie Carter ressemble à un homme coincé dans des sables mouvants et qui au lieu d’attraper une branche pour sortir, se débat en remuant maladroitement ses membres. Et ce jusqu’à toucher le fond, peut-être inévitablement.

16 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut