Catch

Retour de KurTNAgle

Les hommes rêvent du retour plus que du départ.
Paulo Coelho.


Pour cet épisode d'iMPACT, on a droit au retour flamboyant de la plus grosse star de la TNA: Kurt Angle; ainsi qu'à un nouveau concept prometteur: le Top 10. Enième rebond de la TNA, dont on espère qu'elle va se fixer sur quelque chose et l'exploiter sur la durée.

 

 


Parce que c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe, même si les vieux pots ont parfois l'air un peu stone.

 


Review de l'iMPACT du 20 mai

 


Le show s’ouvre avec Bischoff qui arrive avec sa pu…. euh, escort gi…  assistante, et présente le Top 10 Contender, calculé sur la base de précédentes victoires, palmarès, et vote du public.


Numéro 10: Samoa Joe
Numéro 9: Rob Terry
Numéro 8: Desmond Wolfe
Numéro 7: D'Angelo Dinero
Numéro 6: Abyss
Numéro 5: MrAnderson
Numéro 4: Jeff Hardy
Numéro 3: AJ Styles
Numéro 2: Kurt Angle (qui ne vient pas, contrairement aux autres)
Numéro 1: Sting

 

 


-Dixie a dit qu’il fallait faire des économies, tu comptes faire quoi Eric ?
-Virer des gens inutiles, payés à rien faire, des potiches qui prennent du temps d’antenne pour rien, tu vois de qui je parle ?
-Oui Eric, bonne idée, virons Wilde et Sarita !

 


Ok. Sting est n°1 contender, alors qu'il a 51 ans, n'a pas dû gagner plus de trois matchs en 2010 et a une épaule blessée. Je n'ose même pas demander si les votes sont pris en compte, comment, et en fait je m'en fous, ça ne change pas grand chose. Il est challenger pour Slammiversary, pas pour iMPACT, contrairement à Desmond Wolfe il y a quelque semaines.


Bischoff annonce que Sting affrontera Jeff Hardy ce soir, pour prouver sa valeur en tant que challenger, mais le Stinger s'énerve et détruit les décorations du "top ten contender" avant d'attaquer Bischoff avec sa batte. Abyss vient aider Easy E, mais Sting le chasse du ring. Hardy se glisse dans le dos de l'Icon et lui dérobe sa batte. Face à face entre les deux hommes, Hardy met une claque à Sting, qui répond par un kick là ou ça fait mal. RVD arrive, la distraction permet à Hardy de placer un twist of fate.


Dans le même temps, Matt Morgan obtient un rematch pour les titres tag team, à condition de se trouver un partenaire. C’est lent, la storyline a du mal à avancer, comme toutes les storyline de la TNA d'ailleurs.


De son côté Rob Terry nous annonce qu'il est blessé au genou, mais il affrontera tout de même Orlando Jordan (oooooh…). OJ descend du ciel, pour ne pas changer, et Terry boite, ça sent le bon match. Jordan s'attaque à la jambe du Freak, mais celui ci le fait voler dans les quatre coins du ring. OJ finit par mettre Terry au sol et place un leg bar. Terry lutte une bonne minute contre la douleur, mais l'arbitre finit par arrêter le match, donnant la victoire à OJ, qui continue sa prise avant d'être stoppé par plusieurs arbitres. Belle feud en soit pour le Global title, et je suis sur qu’OJ pourrait renommer le titre en cas de victoire, ce qui serait marrant.

 

 


Mais dis donc? Tu viens plus aux soirées là? On a fait une soirée Global Championship je te raconte pas… Rob pouvait plus marcher après.

 


Côté Knockouts, Roxxi est de retour sur les ring après plusieurs mois d'absence, à cause d'une cheville cassée face à Hamada. Son adversaire du soir est de taille en la personne de Madison Rayne, la championne. Roxxi domine le début du combat avec plusieurs arm drag et tentatives de tomber, mais un kick esquivé donne l'avantage à la championne. Rayne a vu son niveau in ring augmenter de manière sensible depuis quelques mois. La heel domine son adversaire avec de nombreux stomps, mais Roxxi parvient à reprendre le dessus et gagne avec son voodoo drop! Surprise et surtout beau retour, avec certainement une feud à prévoir entre les deux Knockout.


Dans la divbision par équipe, Ink Inc entre dans le vestiaire de la Team 3D pour avoir des explications. Neal accuse Bubbah Ray d'être jaloux, ce à quoi il répond qu'en tant que 23 fois world tag team champion, il ne peut être jaloux. Neal conseille à Ray de garder ses distances, et le Dudley réplique physiquement. Les deux sont séparés par leurs partenaires respectifs, ça ne sent pas la feud de l'année vu comment ça part…


La Band fait une bonne promo sur le thème «we are better than you», classique mais efficace.


Young est opposé à Shannon Moore dans un combat plutôt sympa. Nash et Hall essayent de tricher un peu (Band style quoi), ce qui est assez marrant, d'autant plus que le match est agréable à suivre. Moore domine le combat, mais Ray s'approche du ring. Neal traverse les cordes et intercepte le dudley. Hall profite du chaos pour frapper Moore avec sa ceinture, et Young n'a plus qu'à enchainer avec un piledriver pour gagner le match.  D-Von essaye d'arrêter son frère, mais la rage de Ray est plus forte que tout: il frappe Neal une nouvelle fois après le match. Les commentaires sont assez ridicules pour le coup, Tenay demande à Taz si c'est la première fois qu'il voit les 3D comme ça (ils étaient comme ça il y a quatre mois…), et on a l'inverse lorsque Tenay parle de Sting et de sa nouvelle facette.

 

 


-Mike, vous qui connaissez bien Scott Hall, c’est la première fois qu’il se bat dans un bar ?
-Oui, j’ai été à ses cotés durant 15 ans, et c’est la première fois que je vois Scott ivre.

 


On a également eu droit à une Battle Royale X Division dont le début n’est pas diffusé, on sent que le match est casé à l’arrache dans le programme. Kaz essaye d'impressionner Flair, venu l'observer depuis le haut de la rampe, et gagne la Battle Royal en éliminant son dernier adversaire: Kendrick. Flair semble ravi de la performance de Kaz, qui grâce à cette victoire se retrouve integré au Top 10 contender (ah c'était donc ça l'intérêt). Un heel turn de Kaz signifierait que la X Division soit doté consécutivement de deux storylines (Williams champion contre tout/tous, puis Kaz qui rejoint Flair), ce qui n’est pas arrivé depuis bien longtemps.


Ric Flair en profite pour insulter Jay Lethal et l'informe qu'il devra affronter avec un partenaire de son choix la Beer Money. RVD se propose, deal. Le match commence par un face à face entre Roode et Lethal, le premier est dépassé par l'énergie et les pirouettes du second. Lethal vend les coups d'une manière assez impressionnante, les Beer Money doivent s'y mettre à deux pour le maitriser. Une handspring elbow permet à Lethal de faire le changement, RVD fait le ménage dans le ring, et les deux faces dominent le combat jusqu'à la fin: lethal consequences, rolling thunder splash, plancha de RVD, figure four de Lethal, et abandon de Robert Roode. Gros push pour Lethal, qui pour fêter ça se fait attaquer sur la rampe par Ric Flair. J'espère que cette mise en avant n'est pas un moyen détourné pour maintenir Ric Flair sous les spotlights.


RVD est en pleine célébration, mais Sting l'attaque avec une chaise. l'Icon s'était planqué dans le public, camouflé grace à… un masque de Sting, pas mal.


Jeff Hardy dit qu'il aimait Sting étant gosse, et que maintenant il est la pour lui botter le cul. Le match a lieu en main event, Sting porte toujours son t-shirt (pour cacher des bandages à son épaule?), Hardy domine, mais une plancha esquivée par Sting renverse la situation. L'Icon s'attaque à la jambe de Jeff, et finit par placer son scorpion death lock après quelques minutes de domination. L'arbitre est mit KO, Sting se prépare pour le death drop, mais Anderson surgit de sous le ring et place le death drop sur Sting. Hardy n'a plus qu'à faire le tomber et gagne le match. Anderson monte sur le ring et félicite Hardy, bien sur le face ne se laisse pas lever le bras par le heel, et c'est finalement Sting qui met les deux d'accord en leur adressant des coups de batte par derrière. Mr Anderson va faire chier Jeff Hardy assez longtemps, c’est un régal.

 

 


Et ouais Hardy, je vais te faire chier longtemps, très longtemps. Tu ne me crois pas? Regarde Orton, ça ne te semble pas bizarre qu’il se blesse à l’épaule un an après m’avoir viré? Oui, tu commences à comprendre, je ne lâcherai pas l’affaire…

 


On apprend que Chelsea appartient à Abyss pour 30 jours, mais Wolfe lui dit qu'elle n'appartient qu'à lui, c'est beau l'amour. La sécurité vient enlever Chelsea en cours de show pour l'apporter à Abyss. Le Monstre dit à Wolfe qu'à Sacrifice, il a fait de lui sa "bitch", et que ce soir, il lui prend sa femme. Wolfe lui dit qu'il ne la prendra qu'au dessus de son cadavre, et il attaque Abyss dans les bijoux de famille. Desmond casse une bouteille et menace Abyss avec le tesson, le touchant même au bras. Wolfe se prépare à poignarder Abyss, mais Chelsez essaye de le retenir. Le monstre profite de cette seconde d'inattention de Wolfe pour lui placer un black hole slam, avant de repartir avec Chelsea sur son épaule.


Au rayon des bonnes nouvelles, Kurt Angle est de retour! Le plus grand catcheur Américain de la dernière décennie a prit trente jours de repos, je trouve ça assez maigre vu l'état de son corps. Grosse pop pour le médaillé qui arbore un magnifique bouc (détail qui tue). Il annonce qu'il n'est plus "l'élite" de la compagnie, et qu'il catchera gratuitement à partir de ce jour, car le catch, c'est ce qu'il aime par dessus tout. Angle décide de repartir à Zéro, il abandonne son rang de second au Top 10 contender et veut combattre les neuf autres membres du top ten, un par un, promettant des combats épiques. Grosse réaction et alchimie avec le public: Angle is God!


Malgré la faiblesse et l’irréalisme du concept, le Top 10 contender a le mérite de s’encrer dans le bon rebond qu’offre cet épisode d’Impact. Des storylines et feuds apparaissent, Angle vs «Top 10» durera au moins 2 mois à raison d’un combat par Impact/PPV, des duels Lethal/Kaz pour le X Division Title sont assez engageants, et Roxxi revient comme un boulet de canon dans la Knockout division. Quant à Joe, reste à espérer qu’il sera bien utilisé…

 

 


Et maintenant, que vais-je faire ?

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut