Clobber Report

Clobber report, #24

Djobi, Jobber
Cada dia te quiero ma’
Djobi Djobi, Djobi Jobber
Cada dia yo te quiero ma’
Djobi Djobi, Djobi Jobber
Cada dia yo te quiero ma’

Vous aussi, marchez dans la lumière des Gipsy Kings, visionnaires troubadours qui chantaient les louanges de votre serviteur bien avant que Bret Hart ne clame son soutien au World Wide Fund for Nature (c’est bien ça le WWF non?) Comment? En lisant la vingt-quatrième édition du Clobber Report, consacrée aux shows hebdomadaires de la semaine du 17 mai.

Il est temps de foutre son nez là où ça pue!

Clobber Report, semaine du 17 mai

Il est temps de foutre!

Vieux pot = bonne confiture ? (Smackdown): Une grande brute taciturne et un petit mickey adepte de la descente du coude, le second sautant pour taper dans la main du premier en cas de victoire, ça ne vous rappelle rien? Diesel et HBK? Bingo, c’est à eux que j’ai pensé en voyant Archer et Hawkins malmener d’innocents jobbers. Je sais bien que le recyclage est dans l’air du temps, m’enfin quand même…

Il dit qu’il voit pas le problème.

It’s a robbery! (iMPACT!): Suis-je le seul pris d’une envie de démolir mon écran à coups de mallette de poker (je n’ai que ça à portée de main) quand RVD montre sa tronche enfarinée? Quand il prononce ses initiales comme une putain de cheerleader, y compris lorsqu’il s’adresse à quelqu’un dans le vestiaire? Quand il prend part à un match sans même daigner quitter son t-shirt (bonjour le respect de l’adversaire)? Quand il passe des plombes à saluer ses fans alors qu’il vient d’assurer le minimum syndical? Et qu’au final il s’en tire avec le coup de chaise le plus minable de l’année, courtoisie de Sting?

Ah non, y a pas que moi.

It’s clobbering time!

Kayfabe? Cékoça? (NXT / Smackdown): Les héros de la semaine s’appellent CM Punk et William Regal, pour leur hilarité digne d’un druide se remettant d’un coup de menhir au moment où le Miz tente en vain un ego trip à la hauteur de celui de Daniel Bryan. Et Chavo aussi, qui malgré ses déconvenues avec nains et mamelons, sait toujours faire un frog splash, y compris en costard.

Bwaaaa hahahahaha! Encore! Encore!

I will survive (iMPACT!): En attendant des licenciements qui me fileront immanquablement le cafard, permettez-moi de saluer la combativité de la TNA (et de ses fans, tel cet olibrius brandissant une pancarte réclamant un iMPACT! à Toronto pendant le match de Cena et Sheamus): bien que les segments en caméra cachée soient trop systématiques, leur présence et celle de confessions à la dérobée façon télé-réalité renouvellent un peu l’intérêt du show. Un peu.

Du calme Desmond, j’ai dit un peu.

Ainsi s’achève ce vingt-quatrième numéro, merci à vous de l’avoir lu jusqu’au bout. Le Clobber Report ne serait toutefois pas complet sans une intervention de l’un de nos plus fidèles lecteurs, le trop lol Bobby Heenan.

You know why there were only 220 Mexicans at the Alamo? They only had one car.

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut