Catch

Superstars: Ennuyeux, pénible, soporifique, go to sleep

Get bored, I get bored, I get bored!

Deftones, Bored

 

Le Superstars du jour pique les yeux. Peu d'intérêt, peu de prises, quasi aucun bon match. Circulez, y'a rien à voir.

 

 

Moi, au moins, on me paie pour être là. Mais dire que y a des gens qui raquent pour regarder ça…

 

 

Review de Superstars du 3 juin

 

 

On démarre avec le retour at home (le show se déroulant au Texas) de l'homme le plus fort du monde, qui a une tenue tellement moulante qu'on a l'impression que ses attributs forment un smiley au niveau du bas-ventre. En général, on met quelque chose d'aussi moulant lorsqu'on s'appelle Kelly Kelly ou Natalya… Quoiqu'il en soit, c'est le jobber portoricain qui risque de se faire squasher.

 

 

Oui bonjour je suis Primo. Primo Colon. Par hasard, vous n'auriez pas reçu une lettre de licenciement pour moi? Non? Bon, merci madame. A la semaine prochaine alors.

 

 

Mark Henry vs Primo

 

Pour une raison qui m'échappe, l'ami Primo est confiant. Il commence par jouer avec les nerfs du mastodonte en exécutant diverses figures de gymnastique. La roue, la pirouette, on dirait vraiment Kelly Kelly en brun et en plus musclé. Mais voilà, il ne faut pas énerver le World's Strongest Man, qui aplatit son adversaire avec des coups de bélier, contraignant ce dernier à se réfugier dans les cordes. Le frère du viré revient avec force tacles et coups dans le genou, qui font grimacer de douleur ce gros bébé de Henry.

 

 

Oui, tu vois, sur ces bottes, j'ai la fermeture de côté. C'est plus seyant, tu ne trouves pas?

 

 

Mais vu qu'il pèse deux fois le poids de Primo, 'ex-partenaire d'MVP est trop en confiance, et se fait surprendre par la rapidité de son opposant. Du coup, il se viande méchamment sur une descente de la fesse. Primo travaille encore et toujours le genou du béhémot, mais subit de temps à autre une prise puissante. La foule porte son champion et ce dernier revient dans le match avec quelques droites. Projection dans les cordes, Primo esquive et tente un slingshot crossbody. Mais espérait-il vraiment gagner avec une telle prise? La différence de gabarit est bien trop importante, et il s'évertue pourtant à la tenter. Cette incohérence, déjà relevée par la table d'annonce espagnole, permet à Mark Henry de l'attraper au vol. World's Strongest Slam, tombé, victoire, pour un opener que je qualifierai bien volontiers, en employant un terme technique cher à a rédac de smarks des CDC, de "chiantissime".

 

 

Hey réveille-toi, on est en plein match là!

 

 

Les deux combats de divas à suivre vont-ils relever le niveau? Il est permis d'en douter.

 

 

Gail Kim vs Jillian

 

Nos amies les reines des botchs s'affrontent en ce jour de Superstars.Après le "match" de Primo et Henry, j'ai très très peur avant de commencer à regarder. Mais chroniquer Superstars est un sacerdoce que j'ai accepté de mon plein gré, et je dois porter ma croix! Alors, qu'est-ce qui se passe entre les cordes?

 

Gail se retrouve très vite coincée dans le coin, mais réussit à se dégager d'un roll-up. Un second roll-up est porté quelques instants plus tard, et j'ai peur du niveau de son moveset ce soir, surtout qu'elle hurle à chaque prise. Mélina,reviens!

 

Planchette japonaise, Dropkick, Gail domine… pourtant, le match n'est pas extraordinaire. Jillian réussit à revenir en esquivant une prise, et envoie la Canado-Coréenne s'écraser la mâchoire contre le tablier du ring. En bonne heel, Jillian nous sort la panoplie des écrasements de la face et autres tirages de cheveux,ce qui lui offre un temps fort assez long. Prête pour sa prise favorite (vous savez, le splash dans le coin), elle se fait accueillir par les cuisses de Gail qui l'envoient valser d'un Hurracanrana.

 

L'ex-championne de la TNA place alors son crossbody dans le coin, mais manque de botcher son index levé pour saluer le public. Si, si, pour de vrai elle a failli se prendre les pieds dans le tablier du ring et se vautrer.

 

 

Hé ho, faut pas m'en vouloir, normalement je le fais de l'autre main!

 

 

Les deux femmes sont désormais sur les cordes, et j'ai très peur d'un botch mortel. Finalement, la Superplex est correctement portée par Jillian qui imite très bien la carpe lorsque, surprise par le nearfall de Gail, elle ouvre grand la bouche. Il n'en fallait pas plus à son adversaire pour placer son finish, réussir le tombé et clore un match beaucoup trop long et ô combien soporifique.

 

 

Heu, y a copyright sur le Grand Slam. Tu vas voir ta gueule quand Beth va revenir.

 

 

Allez zou, les divas de Smackdown sont cette fois-ci dans la place, et ca va faire plaisir à Ocee.

 

 

WWE Women's Champion Michelle McCool (w/Layla) vs Tiffany

 

Nos deux chipies préférées vont faire face à celle que je n'ai connue que comme manager général de l'ECW.

 

 

Tiffany, c'est la garantie de prendre son pied!

 

 

Le début d'opposition est nerveux, chacune cherchant à ramener l'adversaire au sol, et c'est Tiffany qui y parvient la première, mais la championne reprend vite le dessus.Nous assistons en tout cas à un vrai combat de lutte, les deux adversaires tentant l'une après l'autre de maintenir l'ennemie au sol et de la bloquer dans une prise de soumission.

 

Un peu de brawl à l'extérieur, et Tiffany est envoyée contre la table d'annonce. Visiblement, McCool en a marre de la tournure du match et se met en mode heel, n'ayant cure des injonctions de l'arbitre et plaçant des coups de genou à l'aide des cordes. Tiffany réussit tout de même à avoir son temps fort, alternant coups de coude, planchette japonaise et autres joyeusetés. Mais, voilà, out of nowhere, Michelle place un contre, et colle un Faithbreaker des familles. Un, deux, trois, et c'est pour une fois déjà fini. La fin est clairement mauvaise, avec ce finish qui sort d'on ne sait où, et pourtant vu le bon niveau du combat, j'aurais bien pris cinq minutes de rab.

 

 

Oui, j'aurais aimé avoir cinq minutes de plus. Pour étudier la technique de combat et la psychologie in-ring des deux adversaires, bien entendu.

 

 

Quoiqu'il en soit, le main-event annonce une dizaine de minutes de plaisir intense entre deux très bons techniciens.

 

 

Christian vs Chavo Guerrero

 

On démarre par un petit segment backstage entre Chavo et Vickie, où Chavo apprend quel est son adversaire: Captain Charisma, le nouvel ennemi juré de la Guerrero. Il se sent confiant et annonce que ce soir, c'est SON soir. En même temps, vu le niveau des combats précédents, il serait difficile de ne pas briller.

 

Mais bon, Chavo n'a pas le temps d'en dire plus, puisque Dolph se pointe dans le bureau de la conseillère spéciale, car il a été convoqué pour "détailler ses progrès dans les combats de Superstars", enfin plutôt se faire reluquer le popotin lorsque Vickie fait tomber ses feuillets et que le brave garçon se penche pour les ramasser. Bref, c'est un segment tripotage qui permet de… piquer du temps d'antenne au Main-Event, pour un segment qui aurait largement sa place à Smackdown…. voilà quoi.

 

Enfin, le combat démarre, et c'est technique, vif et rapide! Enfin un peu d'animation ce soir. Christian prend rapidement le dessus, via un surpassement et un missile dropkick, mais Chavo se relève très vite. Envoyé à l'extérieur, Chavo n'a pas de répit pour autant puisqu'il reçoit en pleine face le Canadien, qui avait sauté par-dessus les cordes.

 

 

Hé reste là, toi aussi je vais t'apprendre le canadien!

 

 

Soudain… EXCUSE ME! Vickie débarque, pour transformer ce match en match handicap 2 contre 1, Dolph s'associant à Chavo! Les affaires de Christian se compliquent d'un coup.

 

Chavo reste l'homme légal et se fait dominer par Captain Charisma. Dolph joue tout de même bien son rôle, distrayant Christian, ce qui permet à Chavo de reprendre pied dans le match.

 

 

Et dans les burnes de Christian!

 

 

Le tag est fait, et Dolph effectue une entrée brutale, forçant l'arbitre à s'interposer physiquement. La suite de sa performance est plus technique, puisqu'il cherche à soumettre Christian. Mais celui-ci est porté par ses peeps et réussit à se dégager, avant de se faire empaler par Dolph via la prise du boomerang. Christian jobbe, et c'est désormais Chavo qui en profite, pour peu de temps, passant rapidement le relais à Dolph. Mais celui-ci se fait contrer bêtement, et Christian revient avec son coup de pied pendulaire, une série de droites et un Flapjack.

 

Mais Dolph a du vice et de la ressource, et esquive le Crossbody de Christian. Tag, et Chavo lance les Three Amigos, la dernière étant contrée en brise-nuque. Dolph envoyé à l'extérieur par un tacle Roolesque, la voie est ouverte pour Christian, qui en plus esquive le Frog Splash. Killswitch, et… Dolph intervient, plaçant son zig-zag pour la victoire.

 

 

Mais ouais Dolph, t'es un winner! La semaine dernière t'as cassé la gueule à Hornswoggle et maintenant tu gagnes un match aux côtés de Chavo! Gare au vertige!

 

 

Un épisode clairement médiocre, même si le Main-Event relève un tout petit peu le niveau.

Espérons donc voir mieux jeudi prochain, si le Dieu du catch le veut, en tout cas moi je serai au rendez-vous de Superstars, cause I'm Arthemiz and…

 

 

Nuff said.

 

 

(et merci à Zeshark pour certaines vignettes)

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut