Catch

Superstars: Good (Kingston) Karma

Karma police, arrest this man
He talks in maths
He buzzes like a fridge
He's like a detuned radio

Radiohead, Karma Police

 

Le Superstars du jour renvoie Kofi aux affaires. Heureusement, il garde son honneur. Pendant ce temps, les Uso perdent leur virginité à Superstars. Voilà un programme alléchant.

 

 

A eux aussi, ca leur a plu.

 

Review de Superstars du 17 juin

 

 

On démarre par un opener qui me laissait perplexe sur le papier. Deux semaines de suite que Kofi oeuvre en solo à Superstars… Ok, les feuds sont bouchées à SD avec l'enquête corse, mais c'est peut-être pas une raison pour faire lutter un champion plusieurs semaines dans notre B-Show que j'ai toujours plaisir à vous narrer. Pourtant, les faits sont là. Et la présence de Kofi, certes face à des midcarders de second plan, est toujours agréable à l'oeil. Allez Kofi, maintenant que je t'ai mis over, rends-moi la pareille.

 

 

Tu vois, lui, c'est Arthemiz. Il est tellement Gordon que les journalistes s'arrachent ses reviews!

 

 

Bref, Kofi Kingston fait face à Trent Barretta

 

Enfin, on est pas sûrs que ce soit lui, l'ami Trent arborant un magnifique "Trent?" (avec donc un point d'interrogation) sur son pantalon.

 

Le combat a du mal à trouver son rythme, les deux hommes se jaugent.Par une esquive maligne, Kofi réussit à donner un peu de vitesse à ce match, enchaînant double tour de hanche et clef de bras. Barretta souffre au sol et tente de revenir mais se fait surprendre par un Kofi rapide. Trent prend à son tour un  peu de vitesse à l'aide des cordes et allonge son adversaire d'un coup de coude.

Kofi est complètement sonné et subit la hargne de son adversaire, qui s'acharne sur le visage du champion.

 

Porté par la foule, Kingston revient dans le match, avec notamment une magnifique planchette japonaise, et envoie bouler son adversaire par-dessus la troisième corde!

 

C'est ce moment que choisit Caylen Croft (qui, j'en suis sûr, porte un slip clamant "Caylen!") pour distraire Kofi, lequel  du coup se fait surprendre par le retour de Baretta, qui place une descente de la cuisse entre les cordes.

 

De retour in ring, Trent t(r)ente (ouah, la blague!) une fois encore de soumettre son adversaire, sans succès. Alors, il se met a massacrer, à l'aide de coups de genou dans le coin, la face de Kingston, beaucoup moins souriant, mais qui n'abandonne toujours pas. Une superbe esquive fait d'ailleurs s'empaler Barretta contre les cordes. L'occasion est énorme pour Kofi qui place un temps fort. Il contre un tornado DDT et boom drop! Le Trouble in Paradise conclut le tout et offre une énième victoire à Kofi.

 

Et maintenant, le retour de la revanche du come-back des jobbers en feud mais pas vraiment.

 

 

Eh merde, j'ai sauté du mauvais côté, je vais chuter dans la carte!

 

 



Primo vs Yoshi Tatsu

 

Le début de combat est intense, Yoshi place un coup de coude, avant de sautiller deux fois. J'ai souvent critiqué Yoshi, en tant que babyface bien trop gentil, mais la plupart des faces ne se comportent pas comme un mec qui saute partout parce qu'il est heureux d'être là. Vu le potentiel de ce lutteur, qui reste tout de même bon, c'est un sacré gâchis. Mais ne résumons pas ce combat à ces sauts de kangourou. Avec deux tours de hanche, Yoshi prend l'ascendant. Mais Primo est fourbe et place une reprise de volée dans le bide de Tatsu, qui était en l'air; en bon heel, le frangin Colon se sert des cordes, pour planter une souplesse sur son adversaire, avant de tenter le pin avec les cordes. Manque de pot, l'arbitre l'a vu et interrompt le compte.

 

 

Technique pour grimper dans la carte: la fusion des midcarders.

 



Pas grave, Primo reste le lutteur en vue dans ce combat, et tente alors de soumettre son adversaire durant de longues secondes. Yoshi réussit à se dégager, et allonge Primo d'un dropkick. Les deux hommes sont au sol, mais Tatsu se relève le premier et place une série de kicks. Coup d'arpin sur Primo et tentative de coup de genou dans la tête, mais Primo esquive et place un petit paquet!

1,2,3, il s'impose, clean en plus. Bon, ca n'est pas immérité vu son match, mais Yoshi, invaincu en solo depuis WM, perd beaucoup en crédibilité sur le coup.

 

Primo, lui, nargue son adversaire à l'extérieur, et ne voit pas le Great Khali arriver. Primo remonte fissa in ring mais est accueilli par un high-kick du perdant du jour, suivi d'un chokeslam de Khali.

Mouais.

 

 

Laché d'une hauteur de deux mètres, le Yoshimi Tatsuis bondit des heures durant, grâce à ses chaussures à ressort.

 



Et maintenant, pour le main-event, il est temps de faire progresser les p'tits nouveaux. En général, pour une nouvelle équipe, on leur fait affronter une équipe rôdée. Mais là, ils affrontent une équipe inédite, quoique rôdée pour moitié à former des jeunots.

 

 

– Dis, Mark?
– Mmmh?
– Tu me montres pourquoi on t'appelle l'anaconda?

 



Mark Henry & Goldust vs Jimmy & Jey Uso (w/Tamina)

 

Les Uso disposent déjà d'une grosse grosse heat, et même à Superstars ca se prend.

 Goldust ouvre en tout cas le bal et calme très vite l'homme légal des Uso, qui ne voit rien venir. Certes, il se dégage, mais Mark Henry a fait un blind tag.Une corde à linge plus tard, l'un des Uso a donc perdu ses dents, et jobbe comme pas permis.

 

Cool, pendant ce temps je peux dormir!

 

 

Pendant ce temps, la team d'expérience multiplie les tags. Par on ne sait trop quel miracle, l'équipe d'en face en fait autant, et cela change la donne. Plus frais, le nouvel homme légal des Uso (que je n'ai pas identifié comme étant Jey ou Jimmy, je vous prie de m'en excuser, faut dire qu'ils n'écrivent pas leur nom sur leur pantalon non plus, alors comment je fais moi?) impose son rythme.

 

A leur tour, les Uso multiplient les tags; peu de moves dans ce match, mais beaucoup de rythme et de travail d'équipe. Mais Goldust est expérimenté, et une esquive maligne lui permet de faire le changement, et l'entrée d'Henry déménage. D'ailleurs, l'homme légal des Uso est envoyé à l'extérieur comme un vulgaire carton. Goldust est de retour in ring, et ça déménage aussi. Il tente de soumettre son Uso, sans succès. Du coup, le relais est fait avec Mark Henry… qui se vautre complètement sur son splash.

 

De concert, les Uso tentent d'affaiblir le World Strongest Man avec divers coups et prises rapides.

Mais, c'est insuffisant. Tag de chaque côté, et Goldust revient en force avec un atomic drop et un bulldog.

 

Il faut une intervention de Tamina pour distraire Goldust, avant que la team Uso, par l'intermédiaire de son homme légal, place un Superkick. Splash depuis les cordes, tombé, et une victoire pleine d'opportunisme.

 

Ce fut donc une fois encore un très bon épisode de Superstars, porté entre autres par le talent de Kofi. Sera-t-il présent la semaine prochaine? C'est une question suffisamment importante pour donner envie d'être la, si le Dieu du catch le veut, jeudi prochain. En tout cas moi je serai au rendez-vous de Superstars…

 

Cause I'm Arthemiz, and I'm Gordon, awesome, beautiful, wonderful, not like u.

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut