Catch

TNA: la remontée de la pente

Il va très bien. Nettement mieux que si il allait plus mal, nettement moins bien que si il allait mieux…
Raymond Domenech.


Tout d’abord un grand merci à Maitre Raymond qui, à défaut d’être un bon sélectionneur, nous aura donné une semaine digne des plus grandes de l’histoire du catch. Conflits intérieurs, faux turn, moi je dis: engagez Raymond ! La TNA quant à elle se résout à recommencer son petit bonhomme de chemin après la gueule de bois du début d’année. On espère que contrairement à William Gallas, elle retrouvera de la splendeur.

 

 


Vintage Raymond!

 


Revue de l'iMPACT du 17 juin

 


Le show s'ouvre sur Eric Bischoff, annonçant le licenciement de Hall de la TNA pour "mauvais comportement hors du ring" (Hall a été arrêté la semaine qui précédait pour avoir légèrement trop bu dans un bar…). Il annonce que la Band se voit retirer le titre tag team, et que les ceintures seront remises en jeu entre les MCMG et les vainqueurs d'un tournois. Les MCMG ont peut être enfin leur chance, ils profitent du title shot qu'ils avaient gagné… Il y a fort longtemps. Ca va surement être leur 43ème match pour le titre en 2 ans, espérons que celui la soit le bon. Les participants au tournoi sont Ink Inc, Nash/Young, Team 3D, Beer Money. Le combat entre les gagnants et les Guns aura lieu à Victory Road.


Eric Young et Nash sont la première équipe à entrer dans le tournois, ils sont rejoins par Ink Inc pour cet opener. La Band attaque directement les punk tatoués lors de leur entrée sur le ring, les deux heel contrôlent la situation pendant de longues minutes. Jesse Neal est dépassé par les assauts de ses adversaires, mais il parvient à se dégager de la diving elbow de Young. Neal saisit son opportunité et fait le changement avec Shannon Moore. L'autre punk prend l'avantage sur Showtime Eric Young et parvient à placer un frankeinsteiner un peu botché. Kevin Nash entre sur le ring pour faire un peu de ménage, mais il se prend un spear de Neal. L'élève des Dudley prend Young en fireman's carry, son partenaire monte sur le coin du ring et place son neckbreaker, victoire de Ink Inc!


Le second combat du tournoi a lieu plus tard dans le show, la team 3D fait face à la Beer Money. Les Dudley ne sont pas sur le même page: D-Von communie avec le public tandis que Ray est soucieux de sa rivalité contre Neal. La Beer Money, elle, arrive soudée, on sent que les heel risquent de passer sans grosses difficultés cette demi-finale. Roode et D-Von commencent le combat sur le ring, et assez bizarrement, Ray encourage son frère et coopère avec lui lors d'un tag. Le public gueule "you're a douchebag" en direction de Ray, ça le déconcentre quelques secondes et permet à la Beer Money de prendre l'avantage. Pendant ce temps là, Ink Inc arrive près de l'announce table, les deux punk annoncent qu'ils veulent avoir la Team 3D, et en particulier la peau de Ray en finale du tournoi. Malgré les troubles entre Ray et le public, la team 3D fonctionne bien et est à deux doigts de porter son finish, mais Bubbah Ray aperçoit la Ink Inc aux commentaires et se détourne du combat en les attaquant. La Beer Money n'a plus qu'à se jeter sur le pauvre D-Von laissé seul sur le ring: victoire de nos alcooliques pas très anonymes, ça sera Ink Inc vs Beer Money en finale!

 

 


Eric Young commence à se rendre compte que son push est fini.

 


Section vintage de la semaine: parlons de la NWA!


Ric Flair arrive sur le ring avec ses boys, il nous annonce qu'il a quelque chose à dire, et que ça changera l'histoire de la TNA. Le Nature Boy annonce la reformation des 4 Horsemen, pardon, les "4 Fortunes". Il commence d'abord par comparer les "vrais" Horsemen aux "Fortunes": AJ Styles devrait s'inspirer d'Arn Anderson et tabasser du fan, Kaz se ferait éjecter du ring par Barry Windham, les Beer Money se feraient "bouffer" au déjeuner par Blanchard et Ole Anderson. Enfin, Desmond Wolfe est le Lex Luger du groupe (ouille, ça c'est de l'insulte). Bon, je dois bien avouer que je ne savais pas que ça me serait aussi utile de mater le DVD sur les 4 Horsemen il y a quelques mois. Flair s'acharne quelques secondes sur AJ en lui demandant comment a-t-il pu perdre contre Lethal. Le loup arrive et interrompt Flair, en l'imitant, bien sur. Le Nature Boy s'énerve et défie Lethal de l'imiter à la perfection, Jay répond en portant un elbow drop à sa propre veste. Flair devient fou, place une elbow dans le vide, envoie une chaussure vers son clone. Lethal et le Nature Boy échange des "Wooo" pendant une éternité, mais Desmond Wolfe interrompt les festivités et challenge Lethal à un match ce soir. Le face se moque de la perte de Chelsea, affirme que les vieux n'ont plus ce qu'il faut pour satisfaire les femmes, alors que lui est un "sixty minutes man". Flair dépasse définitivement les limites de la folie, avant d'annoncer que si Wolfe gagne ce soir, il sera le premier des "4 Fortunes", si il perd, il fera partie de l'histoire ancienne. Un segment que j'ai aimé, basé sur les délires des 4 Horsemen mais avec l'humour de la parodie de Flair par Lethal en plus, je me suis marré pendant tout le truc.


Quelques minutes avant l’affrontement promis entre Lethal et Wolfe, on retrouve sans ancienne dulcinée et celui qui l'a volée: Abyss et Chelsea sont en backstage. Le monstre lui demande de ne pas rester avec lui et de retourner avec Desmond Wolfe… L'heure du combat est arrivé, et Chelsea se présente finalement aux cotés de l'Anglais qui lui a offert une "seconde chance". Elle prend le manteau de Wolfe avec une certaine désobligeance avant de s'installer en ring side. Lethal fait son entrée, il est accueillit par une "poussette" de son adversaire alors qu'il saluait le public du haut du turnbuckle. Le combat commence à peine qu'il y a déjà une surprise: Tommy Dreamer est là! Il regarde le combat depuis le public. Pendant ce temps la, Chelsea se barre du ring. Wolfe tente de la retenir mais Lethal l'en empêche. Les deux hommes sont de retour sur le ring, Lethal place un violent kick au visage de son adversaire puis un bel handspring elbow. Un elevated cutter suivi d'une tentative de pinfall, et ça suffit pour battre Desmond Wolfe! Célébration du vainqueur dans le public, sous le regard satisfait de Dreamer. Wolfe vient gacher la fête en attaquant Lethal, et Ric Flair arrive, il place une volée d'atémis puis un low blow au pauvre Jay lethal. La musique d'Hogan retentit, et le father de tous les brother se ramène sur le ring, Flair et Wolfe s'échappent rapidement vers les Backstages. Hogan et son nouveau poulain célèbrent dans le ring, et le Hulkster prend un micro. Il parle de son parcours, un gosse qui aimait Flair et qui aujourd'hui lui botte les fesses, bla bla bla, ouais, vous devez aussi vous le dire, ça ressemble à Hogan/Abyss… Le Hulkster a un truc important à nous dire, et il a besoin de la présence de Flair sur le ring pour ça! Le Nature Boy revient et se positionne sous le titantron. Et le truc qu'Hogan veut nous dire, c'est qu'à Victory Road, Jay lethal affrontera Ric Flair! On se foule pas trop, mais bon, la TNA a le mérite d'annoncer le match très tôt.

 

 


Et à Bound For Glory 2013, j’affronterai Sting et Hogan dans un triple wheel-chair career ending match, wooooo!!!

 


Le retour de la semaine (ouais, si on regarde bien, on a au moins une arrivée ou un départ par show à Orlando) concerne Angelina Love de nouveau à la TNA après sa blessure. Le pot de peinture ambulant pose immédiatement ses intentions: détruire les Beautiful People. Elle commence ce soir par Lacey Von Erich (Velvet la semaine prochaine, Rayne à Victory Road pour le titre KO). Von Erich arrive, la plus faible du groupe heel se fait balayer par la Canadienne. LVE parvient bien à trouver un second souffle en esquivant joliment une charge avec un backflip dans le coin, mais l'enchainement avec un drop toe hold fut moins glorieux, tenter un pinfall avec le catcheur plus fort qui se relève après deux sur une prise aussi faible, ça ne le fait pas… Love prend une chaise près du ring, la pose au sol, et place son DDT sur Lacey qui s'écrase sur la chaise. Victoire par DQ d'une LVE étendue au milieu du ring, dans un match pas forcément super bon. Elle passe un peu pour une catcheuse ayant besoin d'objets pour "dominer" son adversaire… La suite, c’est SuperMex (tiens, lui il vient de revenir il y a deux semaines, vous voyez que je ne mentais pas) qui fait son entrée: il affronte Samoa Joe. Deux top face très over, et dès le début du combat, une défaite de l'un des deux semble impossible. On s'attend à une intervention de Morgan quoi qu'il arrive: Tenay annonce qu'il y aura un steel cage entre le blueprint et SuperMex à Victory Road. Le Samoan prend l'avantage sur Hernandez en le coinçant dans un coin avec des séries de coups de poings. Des chants "Joe's gonna kill ya" descendent du public, mais Hernandez revient dans le combat avec son slingshot shoulder block. SuperMex place son espèce de "pounce" et fait voler Joe hors du ring. Morgan débarque (prévisible!!!) et administre un low blow à son futur adversaire à Victory Road. Samoa Joe n'a pas vu l'acte de Morgan et achève Hernandez avec une Exploder Suplex: victoire de l'ancien ROH et TNA World Champ'! Joe s'apperçoit que Morgan l'a "aidé" grâce au titantron, et il revient sur le ring pour s'occuper de lui. Hernandez se relève au même moment, et les deux face s'élancent sur le heel, qui parvient à s'échapper en dessous des cordes. Un match rapide, prévisible mais agréable, qui a le mérite d'hyper un combat de PPV qui se déroulera dans trois semaines, la TNA devrait y réfléchir…

 

Le champion le plus crédible de la TNA est dans la place: Doug Williams parle de sa victoire à Slammiversary grâce à une "incroyable manœuvre aérienne" (son tornado DDT) , placée au nez et à la barbe de tous les high flyer de la X Division. Il affirme qu'il va donner une leçon de catch à son adversaire, Max Buck, qui se présente sur le ring. Ca ressemble foutrement au gauntlet Young Bucks vs Williams, mais passons… Max parvient à placer quelques coups rapides, mais Sir Douglas Williams le sèche avec un Samoan Drop. Une suplex, une guwtrench, une exploder par dessus, Williams monte sur la troisième corde pour achever son adversaire mais le Buck esquive et place un DDT. Williams se relève et parvient à porter son tornado DDT: victoire du champion. Doug Williams étrangle ensuite sa victime avec une cravate (pas celle de Justin Roberts hein, on parle de la prise de catch), mais Brian Kendrick arrive de nulle part (certainement du low card) et sauve le Buck en plaçant une cobra clutch à Williams. Kendrick se venge donc avec une prise de soumission, la feud ne fait que commencer, et "BK" semble être destiné à gagner le titre.

 

 


La TNA s’inspire de la WWE en créant une storyline où Kendrick détruirait le roster en vue de retrouver celui qui a plongé dans un état végétatif son fournisseur préféré.

 


Du coté du booking, voici la touche «nawak» de la semaine: elle concerne le «brand new revolutionnary concept» du Top Ten. Le nouveau classement est annoncé : Kurt Angle est numéro 10, Wolfe 9, Pope 8, Lethal 7, Joe 6, Sting 5, AJ Styles 4, les trois premiers étant Abyss, Hardy et Anderson (ah, on a enfin la raison pour laquelle les trois s'affrontent pour un title shot en main event d’iMPACT). Comme promis, Jeff Jarrett "call out" Sting. L'Icon arrive, JJ lui demande de retirer ses lunettes. Sting s'exécute. Jarrett ne lui demande pas d'explications, mais veut juste lui rappeler que c'est lui qui l'a fait revenir sur le devant de la scène en lui offrant une opportunité de catcher à la TNA. JJ lui rappelle le bon vieux temps (Tommy Dreamer est toujours dans le public au fait), c'est émouvant, le regard de chien battu de Jarrett est excellent. JJ dit que Sting a fait une erreur à Sacrifice: non pas le fait de l'avoir tabassé, mais le fait de l'avoir laissé en vie. Sting rigole, Jarrett lui promet que la semaine prochaine, il se battra pour Bischoff et Hogan, et avant tout pour les fans de la TNA. Grosse pop pour le fondateur, la feud va peut être enfin décoller la semaine prochaine…


L’heure du main event est venu, la principale attraction consiste à savoir si Anderson trahira Hardy (la TNA nous rappelle que c'est possible au moins une demi-douzaines de fois pendant le show). Anderson affirme qu'ils se battront, mais qu'ils seront toujours amis après (avec une petite allusion à Matt Hardy, comme c'est de plus en plus souvent le cas à la TNA). Anderson fait son entrée, un fan gueule "Kennedy" entre les deux "Anderson", bref comme d'habitude, cette intro est géniale. Abyss arrive dans sa légèreté habituelle et Hardy fait crier les pré-pubères de l'iMPACT zone, rien d'anormal. Hardy et Anderson font équipe face à l'imposant troisième larron de ce match à trois. Anderson sauve Jeff d'une prise potentiellement douloureuse de la part d'Abyss, Hardy vient aider Mr Asshole à porter une suplex, tout va bien chez les face! Sauf que… la Charismatic Enigma tente le pinfall sur Abyss, Anderson le stoppe et tente à son tour le pin. Le monstre Abyss en profite pour placer une double clothesline. Hardy contre l'offensive du big man avec son whisper in the wind, il l'éjecte du ring avec son dropkick entre les cordes. Anderson se relève dans le dos de Jeff, l'air agressif, Taz annonce un retour du "vrai" Anderson, mais que nenni, Mr Asshole place un dropkick sur Abyss. Les trois catcheurs se battent à l'extérieur, et, la cloche sonne… Count-out: les trois sont disqualifiés. Il faudra se renseigner pour voir si ce genre de décision est possible dans un match à trois. Abyss semble être "perturbé" par cette fin de match, et il met une violente droite à Anderson. Hardy lui demande ce qu'il fait, le monstre répond par une autre droite. Abyss ramène ses deux adversaires sur le ring, éjecte Jeff Hardy, puis place un shock treatment à Anderson. Le public commence à le huer, mas cela ne le freine pas, bien au contraire! Il sort un sac du ring et un kendo stick avec lequel il s'empresse de frapper un Jeff Hardy déjà au sol. Le sac noir contient des bris de verre, miam. Abyss projette Anderson dans les cordes, re-miam, puis le monstre place le black hole slam sur les bris de verre, double miam. L'image d'Anderson criant de douleur est assez saisissante, mais son agresseur n'en reste pas là! Il attaque Jeff Hardy sur la rampe et le chokeslam du haut de la rampe sur une structure prévue pour l'atterrissage de carcasses en tous genres. Hogan arrive et demande des explications à Abyss, mais celui ci répond en pointant du doigt Hogan et en gueulant "YOU"! Fin du show.

 

 


Nous assistons ici à l’incroyable reproduction des «Degenerus Wrestlus» à pelage rouge et jaune qui consiste à introduire son doigt dans la bouche de son partenaire sans toucher sa moustache. Partenaire, qui lui, doit prêter serment sur la Bible en même temps.

 


Probable heel turn du gros gamin masqué, ce qui est une bonne chose. Desmond Wolfe qui perd son match mais qui n’est pas «officiellement» répudié par Flair, ça me laisse perplexe…Tommy Dreamer qui mate les shows, encore plus. Ce qui est sur, c’est qu’il y a à faire, et on aimerait bien que la pente ascendante sur laquelle la TNA semble engagée depuis Lockdown se poursuive, et qu’on concrétise le tout avec de bonnes storyline.

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut