Catch

High risks, high rewards (or not…)

Le problème, c'est que si l'on ne prend pas de risque, on risque encore davantage.
Erica Jong


Un RAW un peu étrange, en cette semaine pré-PPV, avec certaines interactions surprenantes, mais une storyline du Nexus qui avance malgré tout, ainsi qu'un build pour le match MITB réussi. Revue de la soirée, avec une tentative d'explication.

 

 


– Cortex, les gars des CdC veulent décrypter notre plan…
– Aucun risque Minus, ces moules décérébrées ont autant de chance de comprendre le fantastique engrenage que nous mettons en place que de faire une bombe atomique en trafiquant leur poste télé.

 


Nalyse de RAW du 12 juillet

 

 

Commençons comme chaque semaine maintenant par évacuer les choses déplaisantes (mon psychologue m'a suggéré d'appliquer ce genre de stratégies pour guérir mon esprit, il m'a même promis de desserrer les sangles si j'y arrivais bien). A tout seigneur de l'inutilité, tout honneur: la guest host. Deux segments l'ont concerné, et franchement je préfère ne pas comprendre qui c'est (une espèce de super nanny?). Toujours est-il qu'elle a interagi avec un Santino qui ne rêvait que de l'embrasser et un Regal plutôt amusant, mais dont la situation "Chavoguerreresque" qui consiste à subir chaque semaine une humiliation est désespérante. Qu'on ne se méprenne pas, je n'aime pas spécialement Régal. Mais franchement, ça reste un technicien très correct avec des capacité au micro et un jeu d'acteur très intéressants, et on aimerait le voir dans d'autres angles qu'entourés des losers comiques. On se retrouvait donc avec un quatre contre quatre que les faces (Santino, Vlad, Golddust et Khali) remportèrent logiquement contre des heels désabusés (Regal, Primo, Zach Ryder [au temps pour son push…] et… Doink le clown?!?). Je passerais sur le scénario, mais sachez qu'il inclut des rires pré-enregistrés, un pistolet à eau et un baiser final.

 

 


La scène où on s'est tous mis à espérer que le géant soit allergique à l'eau (ou aux clowns…) et se dissolve.

 


Le feud entre John Morrison et Ted Dibiase ensuite, incluant Maryse. Il est vrai que je n'adore pas le riche fils de, mais j'aime assez JoMo et Maryse, alors pourquoi pas. Toujours est-il que je trouve que la mayonnaise ne prend pas. Les textes écrits pour John sont affligeants, même si il cible les enfants de moins de douze ans qu'il soudoie également à coup de lunettes, je ne pense pas que ce soit une bonne chose pour le highflyer de paraitre si niais. Et en parlant de niaiserie, le comportement de Ted aussi est au top. Alors qu'il nous sert un couplet sur le couple le plus puissant de la WWE, on apprend qu'il parle de lui… et de la mallette du MITB. Le but est de le faire passer pour un gros égocentrique? Admettons, mais c'est franchement pitoyable. Surtout pour un type qui a du mal à aligner deux victoires contre des midcarters.

 

 


– John, tu es un gros loser midcarter sans avenir, empêtré dans des promos ridicules et incapable de percer malgré un investissement de temps colossal de la WWE.
– Heu…
– Heu aussi…

 


Dernier coup de griffe, mais quasiment récurrent, les divas. D'accord, Alicia Fox est correcte en championne, Eve fait de son mieux en challengeuse, mais franchement, je n'arrive pas à accrocher. Les matchs supers courts n'aident pas il faut dire (encore 90 secondes de squash cette semaine avec Gail Kim pour victime de la championne), et les promotions sont on ne peut plus basiques. L'AGM (dans une intervention de Cole qui dura quand même aussi longtemps qu'un demi match de divas) annonçait un rematch pour le titre entre Eve et Alicia à MITB. Comme il fallait un match diva, celui-ci fera largement l'affaire.

 

 


Réaction basique de toute Diva qui aperçoit le prompteur avec son texte avant que la séquence ne tourne…

 


Heureusement pour ce qui concerne les dames, on a nos sauveuses dans une autre feud qui si elle tourne un peu en rond, nous propose un contenu in ring accrocheur: la rivalité pour le titre unifié par équipe. Tamina et Natalya ne répondent pas vraiment aux critères habituels des bimbos WWE, et pire encore elles savent catcher! C'est donc systématiquement un plaisir de les voir dans le ring, y compris quand elles ne combattent presque pas comme cette semaine. Même si le match dura moins de trois minutes, on a eu une intensité plaisante et une histoire qui tient la route. Le match a encore failli virer à la brawl, mais les Uso l'ont emporté clean, et le match pour les titres à MITB est bien hypé. Je pense que les Canadiens vont conserver leur titre et la feud continuer un peu, et ça sera pour mon plus grand plaisir car ces six catcheurs offrent une bonne alchimie et leurs matchs sont très agréables à regarder. Les Hart ont gagné en consistance comme équipe solide et les Uso ont très vite acquis une crédibilité incontestable, bref ce chapitre est plutôt une réussite.

 

 


Tamina n'entre pas dans les critères esthétiques WWE, et rajoutez à ça qu'elle ne respecte pas le PG! Mais jusqu'où ira-t-elle pour nous séduire…

 


Autre satisfaction, le Miz. D'ailleurs il ne vous aura pas échappé que le générique WWE a changé (sans la voix de Jim Ross, snif…), et qu'il a été rajeuni. Certes tout cela peut très vite se modifier et n'est qu'indicatif (après tout, JoMo y apparait), mais on y voit toutes les stars confirmées de la WWE et certains jeunots comme Sheamus, Bourne… ou Miz. Cette semaine, Mister Awesome était donc opposé au remplaçant de R-Truth dans le MITB, Mark "si-je-monte-l'échelle-je-l'explose" Henry (je rêvais de voir Danielson, mais les doux rêves ne sont jamais réels…). Le match fut anecdotique, et à mes yeux raté. En effet Miz semblait plutôt chanceux que Mark s'explose contre le podium qui porte l'ordinateur de l'AGM (détruisant au passage l'ordinateur en question, ce dernier faisant un vol plané de plusieurs mètres). Mike arrosa ensuite d'ordures son adversaire du soir. Si voir le big man étalé et recouvert de papiers gras n'est pas vraiment terrifiant, l'attitude du Miz l'est beaucoup plus. Le build de ce personnage dangereux et vicieux est assez intéressant pour lui, et pourrait augurer d'un push. S'il ne portait pas la ceinture US, j'en ferais d'ailleurs certainement un des favoris pour le MITB.

 

 


Mark Henry apprécie vraiment le récent draft du Big Show, du coup il ne se fait recouvrir que des emballages de son propre quatre heure, et pas d'autres déchets.

 


Mais au delà du cas du Miz, le match éponyme de la brand rouge à MITB a encore bénéficié d'un hype remarquable. Ainsi malgré un match Orton-Edge un peu lent à partir, on a assisté à un emballement final enthousiasmant! Alors que le match s'accélérait avec les signature moves des deux catcheurs, Chris Jericho arrivait ring side et distrayait Orton sur le point de placer un RKO, Edge en profitait et obtenait le compte de trois avec un Edge-o-matic qui lui permet pour la première fois depuis bien longtemps de conclure un match. Jericho se vengeait de la semaine dernière en plaçant un codebreaker sur le vainqueur du soir, et Orton furieux se relevait pour RKO Y2J. Le plus fort était à venir quand Bourne arrivait également pour logiquement se venger de la semaine dernière, il étendait Randy au sol avant de s'envoler pour une shooting star press… que la vipère réceptionnait d'un RKO. Alors que la réalisation à préféré ne pas filmer le mouvement (surement en cas de raté qui était probable vu l'ambition de la combinaison), le timing a été tellement parfait qu'on a eu droit à quatre ralentis sous trois angles différents. Et sincèrement, quel mouvement! Ce finisher de match sera indiscutablement parmi les plus spectaculaires possibles, et je doute qu'ils puissent le refaire aisément. Un grand bravo à Orton et Bourne pour la maitrise parfaite du timing et du placement.

 

 


Sauf que dimanche je RKO Chris qui sera en plein codebreaker sur la shooting star press de Bourne.

 


Edge ajoutait à tout ce hype une interview backstage très réussie, même si il empruntait un peu la gimmick d'Orton: le Canadien aussi entend une voix dans sa tête, à laquelle il répond même, et qui lui souffle ce qu'il doit faire et le pousse à être un monstre. Si la forme était parfaite, le fond qui est une copie carbone de la gimmick d'Orton me laisse perplexe, mais je vais rester sur la bonne impression et le micskill remarquable de la rated-R superstar.


Concernant le build du MITB, à part Henry et un peu Morrison et Ted, on a un build remarquable pour les cinq autres participants et bien malin qui pronostiquera sans se tromper le MITB. Je pense que JoMo et Ted font veuder, et que Henry ne gagnera de toute façon pas. Mon cœur pencherait largement pour une victoire du Miz ou de Jericho, les deux pouvant se faire avec le soutien du Nexus. Bourne vainqueur aussi me ferait plaisir, Orton et Edge n'en ayant pas forcément besoin.

 

 


Vous voulez dire que ma gimmick de psychopathe schyzophrène n'a pas besoin de mallette?

 


Et comme chaque semaine, on finit le gâteau avec la cerise du Nexus. On savait que le main event opposerait le Nexus à Cena, et comme prévu, le beatdown infligé par Cena à Darren Young l'a éloigné des ring cette semaine. Certains voyaient super Cena l'emporter (les mêmes qui disaient que Mysterio ne vendrait pas sa blessure à la cheville la semaine dernière…), je pensais plus que Cena exploserait backstage quelques mecs du Nexus pour augmenter ses chances. Au temps pour moi, le Cena tweener ne fut pas au RDV. A la place c'est quasiment le contraire qui arriva: le Nexus allait voir certains catcheurs ayant aidé Cena la semaine dernière et leur transmettait un message de mécontentement. Ainsi après un intermède rapide entre Barrett et Y2J toujours excellemment joué par le Canadien, on vit Yoshi Tatsu se faire massacrer, et manqua même de se faire dévorer par Pitbull Tarver (qui heureusement garda sa muselière, mais il aurait été amusant qu'un chien mange du Japonais pour une fois, et pas le contraire). John Morrison aussi se faisait atomiser après un début de résistance, et j'ai trouvé le personnage de John pas si mal pendant ce beatdown. Enfin Bourne encore blessé de son match se faisait d'abord menacer par Sheamus, avant que le Nexus n'arrive. Et ce triangle pourrait très bien avoir un rôle clé dans les semaines à venir. Ainsi l'Irlandais reculait une première fois devant le Nexus, laissant clairement Bourne dans une situation catastrophique (le highflyer se faisait d'ailleurs réduire en charpie par les six porteurs de N). Après le massacre du face, le pale roux revenait à la charge chambrer Bourne. Le Nexus revenait également et après un échange de regard, on voyait Sheamus fuir à toutes jambes à la recherche de Cena dans une séquence comique, mais source de perplexité.

 

 


Je vous en prie, prenez ce sacrifice humain humain comme un gage de ma gratitude pour votre aide.

 


Venait enfin la confrontation entre le Nexus et Cena. Cette dernière avait été hypée avec grand talent lors du segment introductif par un Cena ultra populaire et très en forme ce soir. J'ai trouvé John un peu plus dur que d'habitude dans ce type de segment, dans lequel il a fustigé les actions de Sheamus avant de menacer le Nexus de destruction. Le Nexus apparaissait et l'échange entre Barrett et l'ex-champ était assez solide pour donner envie de voir ce main event de RAW. La conclusion du segment avec un Cena qui disait clairement qu'il s'attendait à souffrir, mais qu'il emporterait quelques gars du Nexus avec lui, était parfaite. La fin de show arrivait (faisant au passage les meilleures audiences de la soirée, preuve de la réussite de tout ce hype), et la confrontation pouvait se dérouler. Cena s'est fait atomiser dans le match, le Nexus gérant ses changements à la perfection et montrant une maitrise de son sujet en tant qu'équipe. Le Marine n'a jamais paru pouvoir s'en sortir, et après trois finisher, donc le 450 splash de Gabriel qui semble faire office de super finisher du groupe, le Nexus l'emportait sur un compte de trois justement obtenu par le Sud-Africain. Alors que le post-match allait virer à la punition, Cena arrivait à récupérer une chaise. Etant en surnombre, le Nexus voulait quand même tenter sa chance devant un Cena en sang (au temps pour le PG, Cena s'était probablement ouvert tout seul en entrant sur le ring), mais Sheamus arrivait avec une chaise sur le ring, et alors que tout le monde attendait un coup de chaise du champion sur son challenger, les deux coopéraient contre le Nexus.

 

 


– Alors l'Irlandais, on vient me menacer avec une chaise?
– Non John, j'amenais juste de quoi m'asseoir, ne bouge pas je vais chercher l'apéro et je reviens.

 


A première vue, on n'y comprend rien. Après une intense réflexion, en mettant les choses dans l'ordre et en visualisant ce qui va se passer dans l'avenir, et bien on comprend encore moins. Dans six jours, on a un match de PPV entre deux types qui ont fini comme des frères d'armes, le face ayant fustigé le heel tout le long de l'épisode et ce dernier étant venu l'aider "gratuitement". C'est presque le monde à l'envers. Or on va voir dans six jour si ce comportement "teinté de gris" est remarquablement inclus dans une histoire globale hyper complexe mais qui tient la route, ou si c'est seulement du n'importe quoi pour créer un suspense artificiel. Sheamus est-il avec le Nexus et préparent-ils un mauvais coup? Son personnage est-il réellement terrifié et cherche t'il à utiliser Cena contre le Nexus? Le build de la menace du Nexus est-il plus important que tout le reste au point de provoquer une négations des principes de base du catch? En tous cas il me semble que les bookers prennent des risques, et je ne sais sincèrement pas où la WWE veut en venir avec tout ça, mais j'ai très envie de savoir de quoi MITB va accoucher, et rien que pour ça, je juge que tout ce build est une réussite, qui reste à confirmer. Le Nexus est assez terrifiant avec son côté racaille des banlieues, et le build de ce groupe est définitivement une réussite majeure. Je continue de penser que Cena et Orton seront assez vite ensemble face au Nexus, en dehors de toute feud pour les ceintures. Je pense que Sheamus et Bourne seront mis face à face pour le titre WWE, soit avec Bourne vainqueur du MITB, soit comme contender "logique". Un ou plusieurs heels vont peut-être se joindre au Nexus, car pour moi la mallette du MITB doit absolument revenir au groupe de Barrett. Soit un membre du Nexus (Barrett?) emporte la mallette, soit ils soutiennent un heel (Edge? Jericho? Miz?) et font basculer le match pour celui qui se révèlera leur leader de longue date. Dernière possibilité (je ne lâcherai rien là dessus avant les 90 jours), retour de Danielson et victoire au MITB. Mais je pense plutôt que l'American Dragon (licence déposée par la WWE au passage, et qui prive Danielson lui même de l'utiliser hors WWE…) interviendra plus tard (Summerslam?) pour "sauver le monde" du Nexus, si il doit revenir… En attendant, le rôle échoit toujours à Superman, dont je ne désespère pas de voir un tweener turn rafraichissant, et peut être même qu'il explosera Michael Cole.

 

 


John Connor?

 


Comment a-t-il su?

31 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut