Catch

TNA-CDC Video Vault Episode 1: Ultimate X

Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d'avoir une vieille idée.
Edwin Herbert Land

 

Une nouvelle rubrique fait son apparition sur les Cahiers du Catch: le TNA-CDC Vidéo Vault. Chaque mois (à intervalle régulier avec les PPV), Aqwasc nous présentera des grands matches du passé de la TNA, afin de faire connaitre un peu plus le riche passé de cette fédération. Avis donc à tous ceux en recherche de nouvelles connaissances ou qui veulent simplement voir ou revoir des matches historiques, dont certains sont parmi les plus exceptionnels de l'histoire du catch. Chaque "épisode" sera axé sur un thème majeur, cet épisode se concentrant sur une stipulation purement TNA: l'Ultimate X.

 

 


Allégorie: décrocher la lune.

 


TNA-CDC Video Vault Episode 1: Ultimate X

 


Quoi de mieux pour commencer que la division "identitaire" de la TNA et sa stipulation exclusive, l'Ultimate X?


Et quoi de mieux pour expliquer ce match que d'en présenter ses tous débuts. A l'époque, la TNA n'est pas encore à Orlando, mais toujours à Nashville dans le "TNA Asylum" et ne produit que des PPV diffusés hebdomadairement en direct le mercredi soir, sauf cas spécial. Par exemple pendant la période de Noël ou lorsque les lutteurs participaient à des shows avec des fédérations liées, comme la WWA en Australie, la BCW de Scott D'Amore ou tout simplement les shows NWA. Car à l'époque, on ne parle pas de TNA, mais bien de NWA-TNA jusque 2004, et les titres sont ceux de la NWA jusque 2007.

 

 


Et Dixie est encore mineure à l'époque.

 

 

Après plusieurs semaines de règne, Chris Sabin entre en rivalité avec Frankie Kazarian. Puis Michael Shane fait ses débuts à la TNA, immédiatement proche du titre.


Chris Sabin n'était alors âgé que de 21 ans, pro depuis deux ans et était sur le point de devenir un des lutteurs phares de la X-Division. En étant déjà détenteur à ce moment du plus long règne de champion de la X-Division, avant de l'être également dans le catch par équipes depuis trois ans avec Alex Shelley dans les Motor City Machine Guns.


Frankie Kazarian, alors 25 ans et déjà surnommé "The Future", est le membre de la X-Division le plus proche du main event au cours de sa carrière après AJ Styles et Christopher Daniels. Il a également passé un mois à la WWE, mais limité à Velocity (B-Show de SmackDown), il demandera son départ qui fut accepté.


Michael Shane, aka. Matt Bentley, est cousin et élève de Shawn Michaels. Il était également dans les premiers jours de la ROH. Il a ensuite fait deux courts passages à la WWE, le premier lui a valu la mise en trademark du nom "Michael Shane", le forçant à utiliser son vrai nom par la suite. Il a quitté le monde du catch en 2008, mais y reviendra dans des fédérations indys mineures à l'automne prochain.


Sabin en difficulté, et seul face contre deux heels pas encore réunis en équipe (ça n'arrivera qu'un an plus tard), doit recourir à des méthodes illégales, comme utiliser sa ceinture pour frapper ses adversaires ou pour placer un DDT.


Après plusieurs revirements de situations et des invalidations de résultats de matches, un Ladder Match est décidé entre Kazarian et Shane, le vainqueur affronte Sabin la semaine suivante pour le titre. Dans un match de qualité, arrive Sabin qui empêche Kazarian de décrocher le contrat, avant de récidiver sur Shane, pour ensuite décrocher lui-même le contrat. Don Callis (aka. Cyrus à la ECW), alors représentant du "NWA Championship Commitee" à l'écran, intervient pendant que la situation dégénère et repart avec la ceinture de champion et le contrat pour le title shot.


Il annonce ensuite en backstage avoir trouvé une "idée ultime": en accrochant deux câbles à 15 pieds de haut et en y mettant la ceinture au centre, les lutteurs devant grimper par ces câbles et décrocher la ceinture pour devenir champion. Les participants étant Chris Sabin, Frankie Kazarian et Michael Shane. Ce qui donne en fin août 2003, le tout premier Ultimate X Match :

 


[video:http://www.youtube.com/watch?v=d6Voka9a5KI]

 

 

 

On avance ensuite dans le temps de plus d'un an. La TNA s'est installée progressivement à Orlando en mai, puis définitivement en octobre, et dès novembre, des PPV mensuels de trois heures font leur apparition. Autre changement majeur, l'arrivée du 6-Sided-Ring, qui permet plus de vitesse et a permis des matches exceptionnels à la X-Division et aux autres.


Et grand évènement spécial, depuis le tout premier Impact, AJ Styles est revenu dans la X-Division et en a même récupéré le titre avant de le reperdre. AJ Styles avait auparavant été double champion du monde et double champion par équipes, faisant de lui l'unique Triple Crown Champion de la TNA (depuis, Samoa Joe et Kurt Angle le sont devenu également, mais à une seule reprise alors qu'AJ l'est quatre fois, il est également le seul Grand Slam Champion, il l'est même deux fois).


Au premier PPV, Victory Road, il a un title shot face à un Petey Williams de seulement 23 ans, mais s'incline après un Canadian Destroyer et l'intervention de "Coach" Scott D'Amore, manager du Team Canada. Petey Williams est en réalité un des jeunes issus de la "Border City Wrestling", dirigée par Scott D'Amore, qui a un partenariat avec la TNA. En sont également sortis Johnny Devine, Tyson Dux, ou surtout Alex Shelley et Chris Sabin (le lien passé entre Chris Sabin, Petey Williams et Scott D'Amore est même utilisé en storyline).


Le mois suivant à Turning Point, AJ est dans un trois contre trois. Le nouveau challenger de Petey Williams est Chris Sabin, grâce à une opportunité obtenue dans un autre Ultimate X. Sabin au cours des dernières semaines a réussi à trouver un contre au Canadian Destroyer, et l'a montré à de nombreuses reprises. Il faut une intervention de D'Amore et un poing américain pour permettre à Williams de garder le titre, mais malgré cela, on a un des tous meilleurs matches de la X-Division en stipulation classique (simple un contre un).


En compensation aux interventions de D'Amore, est annoncé pour Final Resolution (premier PPV de 2005) un 3-Way Ultimate X entre les deux derniers challengers (AJ Styles et Chris Sabin), et le champion (alors possesseur du plus long règne de l'histoire de la X-Division), Petey Williams, dans ce qui est considéré comme le meilleur Ultimate X de l'histoire:

 

 

[video:http://www.youtube.com/watch?v=hYhojbmK6fw]

 

 

 

On avance encore d'une bonne année, Samoa Joe est arrivé et s'en est pris de manière ultra-violente à AJ Styles et Christopher Daniels, vaincus, mais désormais unis par le "code non-inscrit" de respect entre les adversaires de la X-Division.


Christopher Daniels et AJ Styles sont les deux piliers de la X-Division et étaient rivaux de longue date. Samoa Joe, arrivé à Slammiversary en juin 2005 est resté invaincu pendant un an et demi ensuite. A cette période AJ Styles avait d'ailleurs terminé le règne de Christopher Daniels dans la X-Division, le plus long de tous, encore maintenant. Ainsi après leur coopération, les anciens rivaux deviennent même équipiers réguliers et enchainent avec une rivalité contre America's Most Wanted, dont ils prennent le titre à Slammiversary 2006.


Dans le même temps, LAX se formait et montait rapidement et brutalement, avec Konnan, connu par les fans US pour son passage à la WCW en membre de la nWo Wolfpac, ou aux débuts de la TNA dans le 3 Live Kru avec BG James (anciennement Road Dogg) et Ron Killings (futurement R-Truth).


Une fois le trio séparé, Konnan s'est entouré d'autres latinos, puis rapidement uniquement des commentateurs Espagnols et de deux lutteurs. Hernandez, qui n'avait jamais réussi à se fixer dans une fédération jusqu'alors, et désormais solide membre des rosters TNA et AAA, et Homicide, membre majeur de la JAPW, fed indy se produisant au New Jersey, et surtout membre important du roster de la ROH où il sera champion du monde.


Le nouveau groupe prend la forme d'un gang, la table des commentateurs espagnols est vite taguée, des barrières et des barbelés sont mis en place pour une entrée spéciale, formant une zone de non-droit. L'objectif ultime de LAX étant de prendre le pouvoir sur les blancs pour se venger de la discrimination dont ils ont été victimes.


 La rivalité entre les deux équipes débute fin juillet, mais monte très vite en intensité, avec un contrat de match pour le titre à Hard Justice, écrit avec le sang de Christopher Daniels. Dans la difficulté, AJ et Daniels restent champions, mais la lutte continue et dans un match sans disqualifications à Impact, LAX s'empare du titre. Dans le but d'avoir une situation équitable, est mis en place un Ultimate X. Il s'agit du tout premier Ultimate X par équipes, et du seul à avoir eu en jeu un titre mondial, le NWA World Tag Team Championship :

 


[video:http://www.youtube.com/watch?v=Z4_dSzYPQAs]

 


Ces matchs sont trois facettes différentes de l'Ultimate X, mais aucune n'est la toute dernière qui consiste à n'être qu'un gigantesque spotfest.


En espérant que cette sélection de matches vous a plu. Si vous avez des remarques sur la présentation des matches, si vous désirez plus de détails, ou moins, ou d'autres choses, n'hésitez pas à le préciser dans vos commentaires, je les prendrai en considération pour la suite. On se retrouve dans un mois, pour une autre sélection de matchs.

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut