Catch

Deux heures chrono

Damn It!
Jack Bauer, à 118 reprises sur 8 saisons de 24 heures chrono.


John Cena et Jack Bauer ont en commun, outre un patriotisme exacerbé et une famille régulièrement prise pour cible par leurs ennemis, un goût certain pour les situations désespérées. Surtout quand il s’agit de faire triompher le bien sur l’empire du mal. Dans cet épisode de Raw qui aura pour but d’apporter les dernières pierres au build-up de Summerslam, la mission de l’homme à la casquette sera le retour d’Edge et de Chris Jericho au sein de sa Justice League. Ou, à défaut, le remplacement des deux hommes par deux autres catcheurs si possible pas trop bras cassés (oui, parce que bon, il a déjà Bret Hart et le Great Khali dans son équipe…). Sans oublier de prendre gare en route à un gang mal avisé dont les intentions sont plutôt claires: détruire le Marine avant le combat de dimanche. Et c’est à cette tache quasi-impossible que vont assister les spectateurs en temps réel. Son nom est John Cena, et aujourd’hui seront les deux heures les plus longues de sa vie.

 

 


Deux heures… putain ça va être long

 


Raw du lundi 9 aout, la nalyse minute par minute.

 


00:00:00 : Votre serviteur, qui remplace pour un one night stand la rédac, partie se cuiter/flamber au casino/voir les prostituées (ne rayez par la mention inutile) s’installe confortablement sur son siège (oui, Major Tom parle de lui à la troisième personne, son coté Alain Delon sans doute), une bière un verre de lait à la main. Les lumières ne s’éteignent pas, la phrase «yes sir we promised you a great main-event here tonight» (premiers mots d’un générique dans lequel n’apparait curieusement plus la voix de Jim Ross depuis quelques semaines, et ce malgré le retour de celui-ci sur wwe.com) retentit, le show va commencer.


00:01:55 : Après les feux d’artifices et le rappel du main-event de ce soir, qui opposera la paire Bret Hart/Cena à Jericho/Edge (avec le Nexus comme challenger, ce qui enlève quand même vachement au suspense du match), c’est le plus Canadien des gentils qui fait son apparition, vêtu d’un tee-shirt batman sous sa veste en cuir. Celui-ci semble avoir une annonce de la plus haute importance à faire (forcément, sinon il n’aurait pas sorti son tee-shirt batman…), et agrippe son micro après avoir comme il se doit communié avec le public de Sacramento une bonne minute.

 

 


Mouais, raté le comeback de Gilbert Montagné…

 


00:04:40 : Le public scande «Y2J! YJ2!» après la petite promo du Hitman disant qu’il s’était entrainé (à Calgary! La précision semble importante) pour rien, qu’il avait conseillé à Cena de prendre Jericho et Edge en pensant qu’il comprendrait ce qui est bien ou mal, et que maintenant il était hyper fâché et déçu, et que maintenant, ça commençait à bien faire, que ce serait cool de la part de ses compatriotes de venir lui expliquer pourquoi ils agissent comme ça. Petit moment de flottement, il va se passer quelque chose.


00:04:45 : Bizarrement, quand le public de Sacramento demande quelque chose, son vœu est exaucé, ou peut être que Edge devait avoir un mot du docteur pour pas venir, puisque c’est bien Chris Jericho qui descend la rampe d’accès au ring, en costume. Il revient, et il n’a pas l’air content.


00:10:19 : L’échange entre les deux Canadiens est classique, mais somme toute efficace, entre Bret Hart demandant à Jericho de faire le bon choix, et ce dernier refusant, disant qu’il sait très bien que l’équipe WWE va perdre si il n’est pas là, mais que bon, lui c’est pas vraiment son problème, et qu’il préfère mettre une branlée à Hart et Cena ce soir. Bon, le fameux proverbe «jamais deux canadiens pour mettre de l’eau sur le gaz jusqu’à ce que la cruche se casse sans trois» ment rarement, et comme on pouvait s’y attendre, la superstar-classée-X-mais-pas-tout-à-fait-quand-même-parce-que-bon-faut-rester-PG fait son apparition (et comme tout bon Canadien, il porte une chemise de bucheron).


00:11:51 : Revirement à 180° d’Edge depuis la semaine dernière, finalement il est d’accord, si c’est le Hitman qui demande c’est quand même vachement mieux que si c’est un mec qui a un tee-shirt de la DDE en permanence, et ses souvenirs d’enfance, toussa toussa, bref, Edge a réfléchi.


00:12:25 : Revirement à 180° d’Edge depuis il y a 30 secondes, alors que Jericho quitte le ring dégouté, il tente de mettre un coup de pied à Hart, qui évidemment n’avait pas mis son tee-shirt de Batman pour rien, il savait que le coup fourré approchait, et hop, bloqué, sharpshooter. Mais Jericho revient, et sauve son poto. La mission n’a jamais semblé aussi compliquée pour l’agent Cena.


00:12:45 : Tout s’accélère. Natalya vient en courant voir tonton Bret (qui n’aura finalement pris qu’un coup…) en pleurant, et le Nexus en profite pour un bon passage à tabac en règle de ses deux copains. L’intervention semble malgré tout étrange : le Nexus espérait vraiment empêcher Hart (on parle quand même d’un mec de plus de 50 piges, hein) de combattre à Summerslam en attaquant son clan? Et surtout, était-t-il important que Natalya soit absente pour qu’ils puissent tranquillement tabasser les champions par équipe qui font décidément de plus en plus office de jobbers, après leur participation à l’équipe de Raw bis? Quoi qu’il en soit, le grand manitou et sa filleule accourent directement dans les coulisses pour aller ramasser les morceaux de leurs copains.

 

 


– Laisse-moi entrer dans l'équipe tonton, tu n'es plus en état, c'est de la folie!
– Non, il faut que j'y aille!
– Mais moi, je peux détruire Otunga et Tarver en moins d'une minute!
– … C'est pas faux.

 


00:13:35 : Première pub.


00:16:23 : En coulisse, Bret Hart est très fâché, et choppe une chaise, bien décidé à faire subir aux sept mecs de Nexus ce qu’il a fait à Vince McMahon à Wrestlemania (oui oui, c’est fou ce qu’on se sent pousser des ailes, avec un tee-shirt Batman!). Heureusement pour lui, John Cena est là pour lui dire que bon, faut quand même un peu réfléchir dans la vie. Que maintenant, il va aller parler au Great Khali (nan nan, je mens pas, il a vraiment dit ça! Il va parler au Great Khali!), et que ce serait mieux si il pouvait s’occuper de sa famille (Bret donc, pas Cena, qui est donc parti parler au Great Khali). C’est décidément le soir de tous les défis pour l’homme au tee-shirt orange.


00:21:59 : Après l’entrée du Miz, Michael Cole nous rappelle que manger des Twix, c’est bien.


00:22:45 : Evan Bourne est, comme toujours, très heureux d’aller se faire démonter (car, soyons sérieux, l’issue du match ne sera guère une surprise).


00:29:12 : Evan Bourne s’est fait démonter. Un match de upper-midcarders qui n’aura finalement servi qu’à augmenter un peu la crédibilité du Miz (dont on n’aura, encore ce soir, pas vu grand-chose, en dehors des traditionnels Miz Slide et Concerto Finale), tout en réduisant clairement celle de son adversaire volant (qui a fait le travail, mais à mon sens, survend toujours les coups). On notera les «This is Awesome» dont j’ai au début cherché l’origine, tant ce qui se passait sur le ring ne le méritait pas franchement, avant de me rendre compte qu’il s’agissait d’encouragements en l’honneur du heel du combat, qui obtient ainsi une pop bien malgré lui. Le vainqueur du match fait un petit discours sur son cashage de money in the bank qu’il prépare soigneusement (et qui, donc, ne sera pas pour ce soir), avant de conclure sur sa catch phrase qui, une fois n’est pas coutume, ne sera pas interrompue, ou modifiée, ou détournée. Non, du bon vieux Awesome hurlé à plein poumons.


00:31:02 : John Cena discute avec le Great Khali, qui évidemment n’est pas accompagné de son traducteur. On n’entend pas la conversation, mais les plus perspicaces d’entre vous auront sans doute deviné qu’elle aura tourné principalement autour de Bwaaaaa.


00:35:26 : Récapitulatifs de la feud à Smackdown (avec promo en passant pour le match de championnat poids lourd de dimanche) puis du retour de Melina la semaine dernière; suivi de l’entrée de cette même Melina, portant une combinaison rappelant fortement et étrangement un Power Ranger (bleu, le Power Ranger).


00:36:48 : Entrée à son tour d’Alicia Fox, il semblerait donc que l’ont ait droit à un match entre les deux femmes. Un match non annoncé précédemment, qui visiblement ne comptera pas pour le championnat détenu par la tigresse chère à Axl.


00:42:15 : Le match aura été finalement plutôt long, avec une victoire de la future challenger au titre, et les deux divas auront limité les botchs. On serait en droit de ne pas demander plus vu le niveau global de la divisions féminine, mais on aura vu un peu plus, et mêmes quelques prises, dont un très beau backbreaker de la championne. Les puristes noteront que Melina a toujours la voix aussi aigüe.

 

 


– Dis donc Melina, t’as grossi pendant ton absence non ?
– J'y peux rien, c'est John qui faisait la cuisine tous les soirs.

 


00:45:16 : Après plus de trois ans à la WWE, le Great Khali parle presque anglais, ce qui est quand même une victoire pour n’importe quel prof de la langue de Shakespeare. Interview très substantielle dans laquelle le géant réaffirme qu’il est bien avec la team WWE et challenge Wade Barrett à un match right here right now. (Ah oui, et Josh Matthews était là aussi.)

 

00:48:58 : repassage de l’annonce faite pendant la pub: la carte de Summerslam s’étoffe d’un nouveau match, pour le titre féminin. Il ne sera pas utile de préciser la diva qui défiera Alicia Fox, mais  le build up reste étrange, avec deux matchs exactement identiques à moins d’une semaine d’intervalle. Melina a pinné clean Alicia Fox ce lundi, mais après tout, peut être que le terrain était lourd et que les sangliers avaient mangé des cochonneries. A voir dimanche si la championne prendra sa revanche, mais il aurait été malgré tout plus judicieux d’organiser un match pour être n°1 contender, par exemple entre Melina et Maryse. Enfin bref, estimons nous heureux que le championnat papillon dispose tout de même d’un match en Pay Per View, ce sera l’occasion d’aller pisser pour les deux femmes d’obtenir un peu d’exposition.


00:51:21 : Ce soir, les Bella Twins (qui sont de repos cette semaine, en l’absence de Guest Host) affronteront Jillian et Maryse et Eve et Gail Kim (ce qui en fait, explique le match entre la championne et sa future challenger, vu que tout le reste du roster était pris) dans un Summertime Spectacular. J’ai peur de découvrir ce que c’est. Plus important : Barrett affrontera bien Khali ce soir (match décidé par l’AGM, qui a un pouvoir fou) et surtout Sheamus a très envie de tailler une bavette avec Randy Orton. Trois bonnes raisons de continuer à regarder le show.

 

 


Ok, surtout deux.

 


00:54:21 : Edge et Jericho discutent tranquillement, ce dernier ayant quand même un peu les pétoches du Nexus, avant d’être vite convaincu que bon, ils sont quand même tellement forts, tellement bons, qu’ils pourraient même survivre à une nuit avec Maé Young. La conclusion de la discussion sera qu’il faut démolir la face de Cena et de Hart ce soir. Merci les gars.


00:56:57 : Dans les coulisses, JoMo et R-Truth discutent. J’allais donc boycotter ce segment, mais finalement, il s’y passe quand même quelque chose d’intéressant : Mark Henry (qui, ouf! a laissé tomber sa combi rouge) se propose pour remplacer les deux lâcheurs de l’équipe WWE (oui oui, les remplacer à lui tout seul). Un peu étrange qu’il se propose auprès des deux hommes les plus bas sur la carte de l’équipe, et pas auprès de Cena ou de Hart, mais admettons. Henry ajoute que son match à venir tout de suite sera une façon de montrer qu’il le vaut bien. Le Nexus regarde tout ça peinards à la télé, et il suffira d’un geste de tête de Barrett pour que ses 6 comparses se dirigent comme un seul homme vers ce qu’on supposera être le ring.


00:58:03 : Entrée de Ted Dibiase, accompagné de Maryse et de son slip violet (à Ted, pas à Maryse).


00:59:43 : L’entrée de Mark Henry aura comme prévu tourné court. Second Beatdown de la soirée qui finit par une projection contre les escaliers en alu acier.

 

 


Mais… et moi, je catche quand?

 


01:01:23 : Arrivée de Sheamus après un petit récapitulatif des évènements de lundi dernier.


01:06:12 : Comme toujours une grosse pop accompagnant l’entrée de la vipère. La promo de Sheamus fut, à l’instar de celle d’ouverture du show, classique. Ni plus ni moins que ce qu’il faut pour hyper la rencontre de dimanche, avec clip des exploits de l’Irlandais, et discours sur le fait que personne ne peut battre le champion en titre. En précisant que la semaine dernière, si il est pas venu, c’est parce qu’il avait moyen envie, et qu’il avait peur de ce qu’il aurait pu faire au challenger n°1. Discours interrompu, donc, par l’entrée de RKO.


01:12:52 : Encore une fois une promo correcte des deux hommes, chacun mettant l’accent sur le fait que l’autre ne l’a jamais battu, et que ce ne sera jamais le cas. L’AGM annonce par la suite que toute personne intervenant dans le match de Summerslam sera suspendue (au temps pour le Miz), puis que ce match sera la dernière (bien qu’également première) chance de Orton au titre de Sheamus, et que si ce dernier n’a pas peur, ce serait bien qu’il le montre un peu. La dernière affirmation est évidemment quelque peu fantaisiste, et Sheamus fait mine de s’en aller, avant de feinter de donner un coup à Orton, puis de se préparer à quitter le ring sous une grosse heat. Ce qui devait arriver arriva : le challenger rattrape le champion et les deux hommes jouent un peu à la bagarre, avec, encore une fois, RKO qui prend le dessus, plaçant son backbreaker, puis préparant un punt kick. Orton change toutefois de stratégie et sent que le moment n’est pas venu (sans compter que ça simplifierait quand même vachement la tache du Miz), décidant donc d’attendre encore 6 jours et de retourner travailler ses tirs à l’entrainement.

 

 


– Sheamus, t’entends?
– Quoi?
– Un con qui dit "quoi"!
– …
– Hahahaha j't'ai eu con d'irlandais.

 


01:16:23 : Sheamus est toujours là (ce qui est d’ailleurs fort étrange) pour assister au match non annoncé précédemment des rookies de NXT (qui n’auront d’ailleurs même pas leur entrée diffusée): Kaval, Watson et Cannon contre McGillicutty, Riley et Harris. Même si l’utilité du match parait discutable, ça n’est finalement que le troisième de la soirée, après Miz/Bourne et Fox/Melina, et ça fait donc du bien de voir un peu de catch. Le match sera tout juste correct, très court, chaque homme ayant peu d’exposition, et fini par un pin de Harris sur Kaval (dont on notera la bonne performance).


01:19:04 : Sheamus a envie de manger du rookie, et démolit McGillicutty, Cannon et Kaval, avant de dire que c’était un message pour l’AGM, et que la semaine prochaine, il aura toujours la ceinture. Bon moyen de redonner de la crédibilité au champion qui a trop souvent été pris en défaut par Orton les semaines précédentes. La confrontation pour le titre WWE risque d’être ouverte, et il n’est pas dit que c’est un des deux hommes qui repartira avec la ceinture bling bling autour de la taille.


01:25:13 : Le match Morrison/Truth contre Ryder/Regal (depuis combien de temps d’avait-on pas vu l’anglais à Raw ?) est rapidement conclu d’un starship pain sur l’homme qui a fini par perdre sa deuxième jambe de pantalon. Encore un match tout à fait oubliable, finalement utile pour bâtir la crédibilité de l’équipe WWE (à qui il manque toujours deux membres à cet instant du show). Reste à savoir si l’équipe vainqueur en avait vraiment besoin, toujours est-il qu’un heel turn d’un des deux membres de la team Morritruth reste aujourd’hui assez impensable, tant l’équipe apparait une nouvelle fois soudée.

 

 


Allez, soyez sympas, un petit push… Promis, j'aurai du charisme et de bons textes cette fois!

 


01:26:31 : Promo pour le nouveau film de John Cena, à sortir en septembre. Ca s’appellera Legendary. Pas de commentaire.


01:33:22 : On sait enfin ce qu’est un Summertime Spectacular. C’est un tag team triple threat classique, avec les divas en maillot de bain, des accessoires de plage dans les coins et Santino arbitrant, portant une tenue… non, désolé, je vois pas à quoi peut bien ressembler la tenue de Santino, ça a rien à voir avec le genre de vêtements qu’on met à la plage, on est pas loin du pyjama mais pas tout à fait, je crois que c’est simplement indéfinissable.

 

 


Ca ressemble à ça, quoi.

 


Bref, ce fut une purge, une horreur, pire encore: ce ne fut même pas divertissant. Victoire des Bella suivie de Tamina qui vient faire du rentre dedans à Santino. Passons vite à la suite.


01:36:45 : Le Great Khali s’avance avec confiance pour son match, mais est tabassé vite fait par le Nexus, s’acharnant sur son genou déjà bien amoché. De là à dire que le géant ne pourra pas tenir sa place dimanche, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirais pas, tellement il est rare que la carte soit changée une semaine avant un Pay Per View.


01:40:12 : Promo de Nexus, évoquant le fait que toute personne souhaitant rejoindre l’équipe WWE serait mal avisée de le faire, suivie sans transition par le Miz qui, ne respectant pas du tout les conseils des jeunes loups, propose à demi mots sa participation à John Cena et Bret Hart en coulisse. Il est vrai que Mr Money in the Bank n’a pas de défense de titre prévue dimanche, et le Miz laisse planer le doute sur sa participation à ce qui sera certainement le main-event de Summerslam. Pour remplacer le Great Khali? Ou pour mieux brouiller les pistes quant à son arrivée dans le match pour le titre? Quoi qu’il en soit, la WWE montre une nouvelle fois qu’elle est maitresse dans l’art de faire spéculer ses fans, et nul doute qu’on reparlera toute la semaine de la composition de l’équipe Raw.


01:49:51 : Début du match tag-team, entre team Canada et l’alliance unique de Batman et de Superman.


01:52:12 : Première projection de Cena à l’extérieur, et premier tabassage en règle pour le Marine.


01:53:41 : Deuxième projection de Cena à l’extérieur, et deuxième tabassage en règle pour le Marine.


01:54:01 : Troisième… vous avez compris

 

 


-Allez plongeeeeeee!
-Mais je sais pas nageeeeeeeeeer!!!

 


01:55:12 : Jericho à l’extérieur, le Nexus se regarde, permettant au Canadien de revenir tranquillement sur le ring, allant d’ailleurs ainsi contre leur crédo «vous êtes avec nous ou contre nous». On notera à cet instant le jeu de mimique du LionHeart, passant de l’effroi à la stupéfaction, puis à la joie d’être laissé libre par les caïds.


01:56:33 : Jericho frappe accidentellement Barrett avant d’être projeté par-dessus la troisième corde. Le nexus est cette fois fâché, et frappe tout ce qui bouge, que ce soit Chris ou Edge venu l’aider, avant de se concerter, ayant éliminé la menace canadienne. Justin Gabriel, qui s’était perdu, se fait frapper une ou deux fois par Bret Hart, avant d’être récupéré par son gang. Ce sera la seule participation du Hitman au match.


01:59:30 : Le Nexus fait face à Cena et Hart, bientôt rejoints par Morrison et R-Truth. Après hésitation, Edge et Jericho rejoignent le quatuor, et le show fini sur une courte bagarre générale, puis une fuite du Nexus et une célébration de l’équipe WWE.


02:00:00 : le logo WWE apparait à l’écran, l’heure pour moi de livrer un bilan global : Primo, John Cena a réussi sa mission de réunir l’équipe WWE, à une exception près: le Great Khali. Quid de celui-ci? Sera-t-il remplacé par le Miz? Mark Henry semble également hors course, mais sait-on jamais? Ou alors pourra-t-il tenir sa place? Quoi qu’il en soit, la fédération a su nous donner, pour un show sensé assurer le minimum, et construire tranquillement le Pay Per View de dimanche, un nouvel élément d’interrogation, et donc une nouvelle raison de regarder Summerslam. Secundo, la feud Orton/Sheamus elle progresse gentiment, et chacun des deux combattants a eu son moment de force, même si c’est une nouvelle fois le challenger qui semble partir favori de ce match (indiquant donc que Sheamus garderait son titre…). Malgré tout, j’ai senti l’ennui poindre à plusieurs reprises, et certains moments furent au mieux patauds (le 3 vs 3 et le 2 vs 2), au pire pathétiques (le Summertime Spectacular, dont j’essaierais longtemps de débarrasser ma mémoire). Le show vaut finalement surtout pour son main-event, qui bien que très court (moins de dix minutes), aura fait progresser l’intrigue principale, et montré l’équipe WWE plus forte et soudée que jamais, en plus des retournements de situations liés à Jericho et Edge. Une intrigue qui tient finalement selon moi toutes ses promesses, avec quelque chose de nouveau chaque semaine, et qui sera probablement bien placée dans le top des feuds de 2010. Vivement dimanche, vivement la suite !

 

 


– Allez hop les enfants, une belle figurine articulée géante de John Cena! Qu'est-ce qu'on dit?
– Merci oncle Chris!
– De rien, mais essayez de ne pas la casser, OK?
– Ouais, ouais…

 


Reconnaissance éternelle à Kovax et Darren qui signent la quasi-totalité des vignettes de cette nalyse (merci aussi à Chtimi).

 

 


Ouais… merci les gars!

30 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut