Catch

Revue DEUX détails.

S'il ne restait que deux hommes au monde, le plus fort n'hésiterait pas une minute, à défaut de suif pour frotter ses bottes, à tuer son unique compagnon afin d'en prendre la graisse.

Arthur Schopenhauer

 

Bonjour à toutes et tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées, où on cite du Schopenhauer pour frimer et où cette semaine, on fait une revue de détails.

 

 


Premier détail : la cruche brune qui remplaçait Savannah s'est enfin faite virer.

 

 

Ben oui, parce que le diable est dans les détails et que cette semaine, il y a eu pas de mal de n'importe quoi dans cet épisode qui était en live (et ça m'étonnerait pas qu'il y ait un rapport).

 

Nalyse de NXT du 17 août

 

 


Allez, on commence avec le segment introductif où la WWE a, de nouveau, demandé aux rookies de se livrer à un petit concours d'éloquence sur un thème libre. C'est un peu répétitif, ce n'est pas la première fois que ça arrive cette saison mais tant que ça nous permet d'échapper à des concours de baisers avec une grosse dame prétendument atteinte d'herpès, moi j'adore.

 

Oui, sauf que tous n'ont pas vraiment été bons … Percy Watson, a fait un speech sur la 3D (Desire, Determination, Dedication, les trois qualités nécessaires à un bon catcheur selon lui) qui était digne d'un séminaire de motivation en entreprise pour commerciaux de l'Oklahoma mais pas d'une promo d'un catcheur, même rookie. Puis est arrivée la promo de Husky Harris qui a parlé des bottes de cowboy, exhibé les siennes qui étaient, selon lui, celles de Barry Windham et terminé en disant avec un sourire énigmatique que le diable lui-même portait des bottes de cowboy.

 

La promo d'Harris était une excellente promo mais, en 1973, quand Dusty Rhodes bossait en heel pour l'AWA, avant de devenir l'American Dream. Et une bonne promo d'il y a 37 ans peut facilement être une promo de merde maintenant. Qui, sérieusement, à l'heure des I-Pads, a envie d'allumer sa télé pour entendre un jeune bedonnant radoter des trucs sur le diable et ses bottes de cowboy ? Ceux qui sont intéressés n'ont qu'à appeler leur grand-père, ça leur permettra de bien se positionner pour un héritage éventuel.

 

 


C'est un rookie pour faire une promo qui était bonne il y a presque 40 ans …
Moi, je fais un show avec que des mecs qui étaient over il y a 20 ans.

 


Mais le pire était à venir avec un Kaval qui a très bien commencé sa promo en parlant de ses compétiteurs, glissé discrètement sur le terrain du worked shoot en appelant MMGC Joe et non Mike. Mais il a terminé son speech en sortie de route : « Je suis le seul qui dans ce ring apporte la Total Non Stop Action ».

 

 

Dis, Josh, il a fait exprès, là, Kaval ? Ou il est juste con ?

 


Sérieusement ? Si Kaval n'a pas fait exprès de citer le nom de la fédération concurrente dans sa promo : c'est un con. Et s'il l'a fait exprès, ce n'est pas forcément mieux : soit il a voulu vérifier si Vince suivait le show en direct et je crains que, même si ce n'était pas le cas, ça se termine mal pour lui ; soit il l'a fait parce qu'on le lui a demandé pour que la WWE tente de nous refaire le coup du catcheur viré parce que pas corporate mais repris plus tard. Hélas ce genre de trucs, ça ne marche pas deux fois de suite à moins de trois mois d'intervalle.

 

Pour donner en détails mon opinion sur ce genre d'allusions : ça ne sert à rien … La WWE est tellement loin de la TNA en termes de qualité du produit – Je parle du produit télévisuel dans son ensemble, pas nécessairement de l'action in-ring … – qu'elle offre à ses spectateurs que faire de la pub gratuite pour sa concurrence ne sert à rien et ne peut que la desservir. Alors, oui, l'allusion fera peut-être sourire quelques fans de catch mais vis à vis du public moins expert, ça ne peut que faire perdre des spectateurs à la WWE et donc forcer la WWE à continuer à diffuser des pubs pendant les PPVs comme à Summerslam, ce qui est quand même très lourd. Et si demain, on apprend que Kaval est releasé à cause de cette allusion, je serais le premier à dire que c'est bien fait pour lui.

 

 


En fait, ce n'était ni Layla, ni Michelle, la marraine de Kaval. C'était elle …

 


Bon, il y a eu des matchs aussi : MMGC contre Zack Ryder … Plutôt bon et assez équilibré, Ryder même s'il a gagné clean grâce à son leg-lariat, a laissé à Hennig Junior le temps de développer son catch dans le ring et n'a pris l'avantage que grâce à une manoeuvre typiquement heel, à savoir un bon vieux coup de la guillotine réalisé de l'extérieur du ring.

 

Alex Riley contre Kofi Kingston, le main-event, ne méritait qu'à peine le coup d'oeil … Kofi est très haut dans la carte à Smackdown et ne pouvait pas donner l'impression d'être dominé alors qu'il vient de lâcher le titre à Dolph. On a donc eu un droit à un long squash de Minimiz terminé par un Trouble In Paradise. Sans grand intérêt …

 

 

MiniMiz, qu'on a dit … Pas MiniMe. Retourne à Fort Boyard !

 

 

Le match Kaval/Harris était bien plus excitant même si cela fait trois fois que la WWE nous le sert en à peine un mois. Kaval était particulièrement étincelant dans le ring, offrant en plus de l'habituel Warrior's Way en guise de finisher un magnifique rolling Lyger Kick et un joli springboard roundhouse kick. Mais la palme reviendra à Layla qui, en ringside, a magnifiquement fait le boulot, notamment par un « Get off him ! » intimé d'un péremptoire doigt pointé vers le rookie au moteur de Ferrari.

 

Sinon, concernant les éliminations, Percy Watson fut le premier à partir, dès que le segment introductif a été terminé. Puis en fin de show, ce fut au tour d'Harris, ce qui provoqua la colère de Cody puis une rixe autour du ring. Si Dashing Cody avait tout à fait raison d'adhérer à son gimmick et de critiquer le renvoi de son protégé, je pense que dans sa promo, il est allé trop loin, en souhaitant à Zack Ryder « the best of luck for his future endeavours » selon la formule consacrée par la WWE pour renvoyer les catcheurs.

 

 


– Zack, t'es qu'un loser et tu vas te faire virer, Woo Woo Woo You Know It !

 

 

Pour commencer, et sans même laisser parler le fan de Zack Ryder en moi, je pense que ce n'est jamais classe de la part d'un catcheur un peu plus haut dans la carte de se moquer du statut de jobber d'un autre (puisqu'inutile de se le cacher, c'est l'emploi actuel de Ryder à RAW), tout simplement parce que les jobbers sont très importants pour le business, très utiles et leur boulot est peut-être même plus difficile que celui des midcarders, qui bénéficient largement de leurs jobs.

 

 


D'ailleurs, tu devrais demander à ton frangin si c'est facile de jobber …

 


Ensuite, en laissant parler le fan de Ryder en moi, quand on compare sa trajectoire et celle de Cody en regard des investissements effectués par la WWE, je ne suis pas sûr que Rhodes Jr. sorte gagnant d'un bilan comptable : Ryder a été impliqué dans une seule storyline majeure (La Familia) et a su en tirer le maximum : un Wrestlemania moment en main-event avec l'Undertaker, un truc que même John Cena n'a pas à son palmarès … En comparaison, entre ses débuts (feud avec Papa contre Orton), la storyline majeure de la Legacy et les feuds dérivées de celle-ci avec DX puis Randy, Cody a eu bien plus d'opportunités pour un résultat pas si dashing que ça …

 

 


Et puis, franchement, ce gimmick de Fantomas, c'est pas mieux qu'un pantaslip …

 


Voilà donc quelques petits détails qui, dans leur grande majorité m'ont froissé, alors qu'on a eu un show plus que correct dans l'ensemble et une jolie série d'éliminations, somme toute assez logiques. Des trois rookies restants, chacun a sa carte à jouer en cas de victoire : Kaval, même s'il dit n'importe quoi et que ce n'est pas la première fois, est quand même un putain de bon worker in-ring. Alex Riley, le plus faible des trois dans le ring et en termes de profondeur de personnage, pourrait avoir une utilité dans son rôle de Minimiz. Et j'avoue qu'Hennig Junior, même si le charisme lui fait un peu défaut, pourrait habilement tirer parti de l'héritage famillial pour plonger dans le grand bain avec la course au titre Intercontinental ravi à son mentor. Le fils de Mr Perfect contre the Reflection of Perfection, ça aurait une sacrée gueule, non ?

15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut