Catch

Un justicier dans la ville

Quelqu'un sait où je peux trouver Kane et Rey Mysterio?
Alberto Del Rio, Del Rio's Justice.


Cette semaine, à marquer d'une pierre blanche dans le calendrier des CdC (celui qui contient les photos d'Axl s'exhibant seulement vêtu de son masque et de McOcee topless dans des poses suggestives) vit enfin la nouvelle idole du site arriver à la télé. Après deux longs mois de vignettes plutôt réussies, on allait finalement savoir ce que la WWE comptait faire du couillu. On attendait également l'aftermath de Summerslam pour les trois rivalités concernées par le PPV, mais aussi improbable que cela paraisse, tout passa au second plan derrière l'entrée sur scène de notre nouvelle coqueluche.

 

 


Bande de paysans constipés, Alberto Del Rio vous apporte la lumière et les laxatifs!

 


Nalyse Del Riesque de Smackdown du 20 août

 


Depuis sa formidable intervention dans le chat de Smackdown! habilement piratée par un Axl toujours au top du hacking, Alberto Del Rio a pris une influence grandissante sur notre site. A tel point que VinZ nous a concocté un header personnalisé qui donne l'impression d'avoir les couilles du luchador en permanence au dessus de tous nos articles, ou encore que le Mexicain s'est retrouvé la star d'une des production cinq étoiles du Panda Volant. Bref sous nos latitudes lointaines pour la WWE, Del Rio est déjà une star. On pouvait néanmoins se demander si le génie d'anticipation dont nous faisons régulièrement étalage aux CdC (il suffit de regarder nos pronostics pour s'en persuader!) allait une nouvelle fois se confirmer. La réponse dans cette review…

 

 


A ce moment de la review, le suspense est haletant, et Alberto Del Rio, dans un instant de doute, brise l'espace-temps pour inspirer rétroactivement le Penseur à Rodin.

 


Outre Del Rio, le show bleu nous proposa cette semaine plusieurs segments inégaux. A commencer par deux segments qui peuvent inspirer des aprioris négatifs, mais que dans ma grande mansuétude inspirée par un vent de fraicheur Mexicaine (attention, ceci est un indice!), je me garderai de juger trop lourdement. Déjà cet échange entre MVP-la-midcard et Swaggy-la-rechute qui suivait une défaite du All American American, et qui débouchera la semaine prochaine sur un combat à pseudo-enjeu entre les deux. Ils semble qu'une nouvelle feud nous soit servie entre ces deux catcheurs, et si on peut déplorer que Swagger retombe en midcard, on se consolera avec le contenu in ring et les segments micro qui devraient être accrocheur.

 

 


Hé, mais c'est pas toi que j'ai vu dans l'upcard il y a quelques mois? Mais qu'est ce que tu fais ici?

 


Autre angle, celui concernant les Divas: Laycool a un plan diabolique contre Melina, mais un nouvel acteur entre dans la partie en la personne de… Hornswoggle! J'entends jusque là les expirations bruyantes liés à la déception de ce retour, mais franchement, je reste plutôt positif. Ce retour est inévitable, et à partir de ce moment là, je préfère mille fois voir le nain dans une feud féminine qu'à humilier Chavo. Ensuite c'est Laycool qui devrait payer l'addition, ce qui ne sera pas un mal, tant leurs segments moqueurs commençaient à peser lourd. Enfin le retour va probablement se faire avec un Hornswoggle plutôt en gimmick Little Bastard, ce qui a plus de potentiel pour nous arracher des sourires qu'un tadpole splash sur Chavito. Bref je peux presque dire que ce retour me plait, et de toute façon, je suis toujours prêt à mettre mon sens critique en mode dormant pour me contenter de regarder Layla pendant les segments féminins si ils sont vraiment trop mauvais.

 

 


Huuuummmm… cette storyline mérite une analyse en profondeur, et, oulah… cet espace entre les ceintures, rhalala… beaucoup d'analyse en perspective…

 


Restons dans la midcard: Drew était opposé à Christian pour un match revanche d'il y a deux semaines, où le Canadien avait été dominé par l'Ecossais travaillant sur son bras pendant tout le match avant de se faire surprendre par un roll-up de Captain Charisma. La semaine dernière, Cody Rhodes (ce soir en ringside) avait gagné clean contre christian, et Drew avait massacré à coup de steel steps la cheville de son souffre douleur attitré, Matt Hardy. Le match fut agréable, bien que trop semblable à celui d'il y a deux semaines, et plus surprenant, il eut la même issue (victoire opportuniste de christian). Après le match, Cody, puis Matt intervinrent, pour un final "brawlesque" se concluant avec les deux heels triomphants au milieu du ring. On peut penser soit qu'on continue d'occuper les deux jeunes heels avec le duo de workers confirmés, soit que quelque chose se prépare dans l'optique de Night of Champions pour défier les Harts pour leurs nouvelles ceintures. Un triple threat match aussi pourrait avoir lieu avec Christian et Matt en plus.

 

 


Les Harts devront prier pour que le match ne soit pas un Grooming Tips Contest, auquel cas ils n'auraient aucune chance.

 


Le premier match du soir opposait une énième fois Dolph Ziggler à Kofi Kingston pour le titre Intercontinental. Pas grand chose d'innovant à dire: le match fut agréable (normal), nous laissa quand même sur notre faim (normal) et se conclut à cause de Vickie (normal) avec une fin qui permettait à la feud de se poursuivre (normal). En effet Dolph donna un impressionnant beating post match au Ghanéen, avec spécialement ce coup de pied longuement préparé dont le ralenti fut réellement terrifiant. Tout ceci nous présage un match entre les deux à Night of Champions, dont j'espère qu'il sera assez clean et qu'il durera enfin les douze à quinze minutes que j'attends depuis le début de leurs confrontations.

 

 


Ok promis, je n'interviendrai pas dans ce match, c'est juré…

 


Punk, en bon catcheur corporate, avait regardé RAW ce lundi, et beaucoup apprécié l'idée du Nexus: mettre à l'épreuve les membres de sa stable. L'hémorragie étant tellement importante pour la SES face au Big Show, ce serait ce soir quitte ou double. Soit Serena et Luke l'emportaient sur Kelly Kelly et le Big Show, soit ils étaient virés (avec pourquoi pas un petit beatdown pour se défouler un peu). Devant un suspense aussi intense, l'intérêt principal de ce match était le début dans le ring de Serena (qui allait fatalement marquer le compte de trois sur Kelly Kelly). Après un match de trois pauvres minutes, le scénario écrit se réalisa, et il était temps de débriefer. Lors de ses matchs à la FCW, Serena m'a toujours fait une étrange impression: elle est crédible dans le ring par ses coups, mais je trouve ses matchs assez vides à part leur conclusion (ok le simple fait d'être un peu stiff, ça en fait déjà une meilleure catcheuse que son adversaire du soir…). Mention spéciale au passage pour son finish: qui d'entre nous n'a pas imaginé Serena plaçant un GTS après son fireman carry? Ok ce fut "seulement" un gutbuster, mais ce dernier rend vraiment bien. Ce fut un plaisir de voir Serena dans le ring en tous cas, et on espère la revoir souvent. Et puis c'est sans doute le seul moyen pour la SES de vaincre le Big Show de manière clean…

 

 


Ce dernier n'a par contre pas tout perdu ce soir, il a glané un nouveau surnom: le Big Pécho.

 


Et pour finir avant de passer à Albert de la Rivière, le champion! Après son très bon Summerslam, le champion a une énième fois servi un pur segment. Mais revenons déjà sur ses dernières semaines, avec son activité sur les deux plus récents PPV: victoire sur sept adversaires au MITB, victoire sur Rey pour prendre la ceinture, victoire clean sur Rey pour le rematch, et beatdown infligé au Taker… pardonnez du peu. Le classement Powerslam de la semaine suffit à raconter l'histoire: le Géant Rouge possède plus de cent points d'avance sur le Big Show, et se classe numéro un sur l'ensemble de la WWE. Mais une mission autrement plus dur que le simple fait de le crédibiliser dans le ring l'attendait ce vendredi: justifier son comportement et la storyline dans laquelle il est maintenant impliqué depuis deux mois. Les réserves étaient nombreuses avant son intervention, tant les suiveurs n'ont pas envie de revoir une énième resucée de la feud fratricide. Mais voilà, Kane a encore une fois sorti le grand jeu et une promo digne des plus grand, et beaucoup semblent commencer à changer d'avis sur cette feud.

 

 


C'est sur qu'à menacer un par un se détracteurs de les envoyer en enfer si ils ne sont pas contents, les choses bougent.

 


Kane a en effet une nouvelle fois eu dix longues minutes (deux de plus que le Miz lors du dernier PPV!) pour se justifier. La fond du discours fut basique (la vengeance est un plat qui se mange froid, et au passage le mot vengeance  jusque là dans la bouche du démon prend une nouvelle saveur), quoique efficace, mais la forme fut remarquable. Le "petit frère" abordait les thèmes de la vengeance, de la fierté, et nous servait un speech excessivement convainquant sur les forces et les faiblesses du Taker. Il mit sa propre carrière en perspective et expliquait son plan de long terme, et les différents échecs qui l'ont constellé jusque là.


Franchement l'ensemble des promos de Kane (certes, servi par le montage du show bleu en différé qui permet l'inclusion d'images plus facilement) depuis deux mois tient du génie, et je me pose la question de pourquoi il n'a pas été plus exploité dans sa carrière? Est-ce que la WWE est simplement passée à côté à cause de sa gimmick qui ne favorise pas trop la discussion? Est-ce qu'il s'est simplement révélé au micro sur le tard? Je ne sais pas, mais je n'avais pas notion il y a encore un trimestre qu'il avait un tel talent oratoire, que je situerais actuellement parmi les cinq meilleurs à la WWE. Toujours est-il que le résultat donne franchement envie de voir cette feud, qu'on espère que le Taker sera à la hauteur (un comble!)

 

 


Genèse 4.8: Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.

 


A noter que Teddy, à la limite de souiller son beau pantalon de costume, annonçait à Kane que le Taker serait présent la semaine prochaine.

 

Mais tout ceci n'est qu'anecdote, car on ne retiendra pas que cet épisode fut celui du retour d'Hornswoggle, ni celui des débuts de Serena, encore moins celui de la naissance d'une tag team entre Drew et Cody, et même pas celui dans lequel Kane nous servit cette promo mémorable. Non, cet épisode restera majeur, car il aura marqué l'arrivée dans le roster d'Alberto Del Rio!

 

 


Alberto Del Rio est fort. Il porte ses couilles avec un harnais. Il en a deux et elles sont grosses. Deux grosses couilles. Sans les mains. Alberto Del Rio.

 


Pour l'accueillir, nul autre que son compatriote, Rey Mysterio, et lors de l'opening s'il vous plait! Ce dernier commença par une promo de transition dont on a déjà oublié le contenu, avant de se faire interrompre par le nouveau luchador. L'échange entre les deux fut classique, mais bien efficace: Rey fut d'abord amusé, puis vexé, et Del Rio débita son discours heel de supériorité plein égocentrisme. Ce très bon segment dans lequel Rey fut solide (on le sous estime trop pour son micskill à cause de sa voix peu virile je trouve) permit de voir que le mic skill de Del Rio, sans être fantastique, est correct. Il a du charisme et on peut lui prévoir un bon succès lors des segments hors ring. Restait à confirmer dans la surface de vérité, et Rey lança la première banderille d'un 619 qui lui apporta le "premier sang" dans cette confrontation, et hypa efficacement leur main event (oui oui, opening ET main event pour La Rivière!).

 

 


Bonjour petit fan, voilà un cadeau inestimable de la part d'Alberto Del Rio pour toi: le Clin d'Oeil d'Alberto Del Rio. En échange pourrais-tu me dire où je peux trouver mon adversaire du soir?

 


Del Rio fit son entrée de main event en Roll's royce d'une manière qui rappelle furieusement un autre top heel de ces dernières années: JBL. Summum de la classe, il avait son propre annonceur qui a même un nom (Ricardo Rodriguez, curieusement il ne s'appelle pas Jean Duchateau, Günter Spkrstksktr ou Emiliano Puccini) et dont le rôle principal semble de rouler les R comme il faut. A côté, la gimmick de fortunate son de Ted DiBiase semble un peu miteuse soit dit en passant… Donc Alberto entra dans le ring en grandes pompes, suivi d'un Rey Mysterio plus motivé que jamais de prouver qu'il avait la supériorité territoriale.

 

 


Après Bruce "Del rio" Wayne, voilà Ricardo "Alfred" Rodriguez.

 


Le match fut un peu trop court pour être réellement convainquant (six minutes vingt) mais correct. A mes yeux si Del Rio propose un catcheur crédible, il manque un peu de contenu dans le match de sa part (du genre suplex, slams et autres moves de ce genre). Mais ça peut se corriger facilement, encore plus quand on voit son finisher assez spectaculaire, qui allie un projection et une prise de finition. Car oui, coups de tonnerre, pour son premier match, premier main event de weekly également, il l'a emporté contre Rey Mysterio. Et cerise sur le gâteau, la victoire se fit sur une soumission! Au temps pour ceux qui reprochaient il y a encore quelques semaines au petit mexicain d'être booké pire que Cena, ça n'a pas duré. Voir un heel gagner clean, contre un top face, sur une soumission et après un match assez court, c'est franchement une énorme surprise!

 

 


Après une telle entrée, Alberto Del Rio pouvait se masturber, exhibant ainsi une virilité à la hauteur de ses testicules.

 


Au final un épisode auquel la nouveauté a conféré un côté très plaisant. Si le contenu in-ring fut plus faible que d'habitude en qualité autant qu'en quantité, l'épisode est passé plaisamment avec des nouveautés (Serena, Del rio) ou des rebonds (Kane, Hornswoggle, lesDashing Ones) qui rythmèrent l'épisode. L'arrivée fracassante de Del Rio sera quand même le fait crucial de cet épisode, avec un investissement qui parait colossal de la WWE (deux mois de vignettes, un opening, un main event et une victoire clean par soumission contre un des deux top faces de la brand). On peut s'attendre à voir cette feud durer jusqu'à Hell in a Cell, et probablement amener un match de PPV. Dans tous les cas, ce rafraichissement de SD! est une bonne chose, et tout cela permettra aussi de forts belles vignettes pourt notre site.

 

 


Alberto Del Rio vous remercie. Mais Alberto Del Rio ne compte pas s'arrêter là. Alberto Del Rio va défaire les BoD dans un handicap match à Wrestlemania pour le titre WHC. Alberto Del Rio.

24 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut