Catch

Powerslam et éclipse lunaire

La gloire, astre tardif, lune sereine et sombre

Qui se lève sur les tombeaux …


Victor Hugo, Toute la lyre

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées et où cette semaine, les paris sont ouverts pour savoir si la WWE fera un petit quelque chose à l'antenne en mémoire de Luna Vachon ou pas.

 

 

Canadienne, issue d'une grande famille de catch, très solide in-ring, Natalya est ce qui se rapproche de la Luna Vachon de la grande époque (avec un plus beau décolleté).

 

 

Classement Powerslam, Semaine Trois

 

 

 

Les losers de la semaine :

 

Ils sont plus nombreux que la semaine précédente, 18, et la liste est saturée de divas à qui la WWE avait donné l'occasion de briller dans le ring la semaine dernière. Voici tous ceux et celles qu'on a pas vu à l'antenne cette semaine sans que la WWE ne nous donne la moindre raison :

 

Pour les divas : Alicia Fox, Brie & Nikki Bella, Eve Torres, Gail Kim, Natalya, Tiffany

Pour les tag-teams : David Hart Smith & Tyson Kidd.

A RAW : Darren Young, Evan Bourne, Primo Colon, Yoshi Tatsu.

A Smackdwon : Chavo Guerrero, Christian, Ezekiel Jackson, Matt Hardy, Shad Gaspard

 

 

Une semaine sans la voir est une semaine perdue, non ?

 


A ces losers, on ajoutera les quelques privilégiés dont l'absence est justifiée par un angle ou un commentaire de la WWE :

 

Beth Phoenix, Triple H & Mark Henry, blessés in kayfabe.
Eli Cottonwood, Lucky Cannon, Husky Harris, Percy Watson & Titus O'Neil éliminés de NXT avant cette semaine.

 

 

Les jobbers de la semaine :

 

Curt Hawkins & Vance Archer (-30 & -29) : C'est la plus grosse tag-team de Smackdown qui a obtenu le titre de jobber de la semaine, ce qui est quand même assez surprenant. Ce n'était vraiment pas la semaine des équipes à vrai dire.

 

The Usos (-23 & -23) : Je crois qu'on peut dire que le push initial des frangins Usos est terminé, puisqu'ils ont quand même du faire le boulot pour la tag-team de Santino & Vladimir Kozlov qui a su montrer lundi à RAW un vrai potentiel au delà de son plus pur aspect de comédie.

 

Goldust (-34) : C'était en ouverture de Superstars que Goldust a perdu la bataille des jobbers contre William Regal dans un match qui valait le coup d'oeil.

 

 

Bien décidé à quitter la rubrique Losers, Goldust a décidé de suivre les conseils de son frangin : il va s'épiler les jambes pour son prochain match

 

 

Les petits joueurs de la semaine :

 

Sheamus, The Big Show (+4, +7) : A force de ne donner que des jobbeurs à squasher au champion (bonjour la confiance), la creative team de RAW a décidé d'incorporer cet état de fait au gimmick de Sheamus et cette semaine, c'est Zack Ryder qui s'y collait …

 

 

Moi, je suis champion de la WWE et je lis le classement Powerslam pour choisir mes adversaires.

 

 

En attendant de prendre les paris sur le prochain adversaire du Top Heel de RAW, on remarquera que le Big Show avec son booking de géant invicible destructeur des gros bras de la Straight Edge Society ne fait guère mieux.

 

 

Les winners de la semaine :

 

Trent Baretta (+30) : Celui qui a toujours été booké comme étant le maillon des Dudebusters a enfin obtenu une victoire par tombé. C'est d'autant plus juste que Baretta est celui des deux qui se débrouille le mieux dans le ring et qu'il joue assez bien son rôle de mentor pour qu'un jour peut-être Caylen Croft, plus jeune que lui, embrasse une carrière solo.

 

 

Profitez-en bien les gars. Je crois pas que ce sera souvent dans l'année que vous serez dans la rubrique Winner.

 

 

Alberto Del Rio (+41) : Le push initial d'Alberto Del Rio continue. S'il a officiellement vite réglé son compte à un local jobber à Smackdown, on retiendra surtout sa jolie clé de bras sur un Rey Mysterio déjà bien affaibli par Kane.

 

 

Non seulement, Alberto a deux grosses … (enfin vous savez, maintenant, depuis le temps qu'on vous le rabâche) mais en plus il s'en sert pour broyer le bras de son adversaire.

 

 

Chris Jericho (+62) : Chris Jericho avait besoin d'un coup de booster en vue de sa future apparition en main-event à Night Of Champions. C'est chose faite avec une belle victoire par soumission sur le Great Khali et un codebreaker placé en traître sur Edge lors de la bagarre finale de RAW. Même si son gain de points impressionnant est surtout dû au fait qu'il était très bas dans le classement, le Best In The World At What He Does est désormais dans le peloton de tête.

 

 

Soixante deux points de plus dans le classement … Seulement ? C'est peu pour quelqu'un qui comme moi maitrise plus de 1004 prises (dont le Armbar).

 

 

Allez, il est temps de passer aux classements :

 

 

 

 

Rien à dire sur ce classement NXT puisqu'aucun match n'a eu lieu.

 

 

 

 

C'est aussi le calme plat du côté des rosters féminins même si la faiblesse du roster de Smackdown semble acquise, entre Kelly Kelly qui semble sortie de toute feud pour devenir valet du Big et Show et les départs certains ou probables de Serena et Tiffany. Les suiveurs les plus attentifs remarqueront que Rosa est de plus en plus présentée à l'antenne comme une babyface.

 

 

 

 

Au Raw, pas beaucoup mieux, le match pour le titre, à l'issue plus que logique, entre Melina et Jillian, n'a pas servi à grand chose. Mais, bon, il fallait bien trouver uen fille fiable dans le roster qui soit capable de prendre le finisher de Melina de manière impeccable et sûre.

 

 

 

 

S'il est un classement, où il y a eu du mouvement, c'est celui par équipe …

 

 

 

 

A part les champions en titre, toutes les tag-teams ont lutté cette semaine. Un moyen pour la WWE d'extraire de ce classement les futurs adversaires de la HD à Night Of Champions ?

 

 

 

 

L'upcard de Smackdown semble se modifier au gré des feuds … On notera particulièrement le double bénéfice que la dispute pour le Titre IC donne à ses deux protagonistes qui gagnent des points semaine après semaine.

 

 

 

 

La Midcard de Smackdown, elle, évolue essentiellement au gré du push d'Alberto del Rio.

 

 

 

 

Par contre rien de changé en bas de classement. MVP, malgré deux défaites cette semaine, conserve sa place et son rôle de jobber pour la midcard. Il y a fort à parier qu'il devrait encore être sollicité dans ce rôle dans les semaines à venir.

 

 

 

 

Par contre, du côté de RAW, la WWE s'est efforcée de réaliser le build-up de Night Of Champions puisque les sept premiers du classemnts seront sur la carte.

 

 

 

 

La midcard de RAW, elle, semble trouver un équilibre entre Heels & Faces. S'il ya un éventuel mini-draft en octobre, attendez vous plutôt à avoir des transferts d'Upper Carders.

 

 

 

 

C'est quasiment le status-quo du côté du Job Squad de RAW même si la remontée de Daniel Bryan semble programmée.

 

Edit : C'est toujours formidable d'avoir des lecteurs attentifs qui corrigent les erreurs et autres omissions. Daniel Bryan, après le recalcul qui tient compte du beatdown qu'il a réalisé sur le Miz a gagné 28 points, ce qui place son score à 1944 et non 1917.

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut