Catch

Bigger, better, faster, stronger

Si on payait mieux les bénévoles, ça donnerait peut-être envie à plus de gens de travailler gratuitement.

Philippe Geluck, Le chat à Malibu

 

Travailler plus nombreux pour travailler moins: tel est le principe qui régit ce site de gauchistes paresseux. D’où notre joie quand de gentils lecteurs se muent en compilateurs de Légendes Killers. D'où notre bonheur quand d'autres gentils lecteurs se muent en rédacteurs réguliers. D’où notre extase quand un rédacteur régulier accepte de se muer en membre à part entière de cette entité mystérieuse qui se désigne sous le nom de "Rédac"!

 

 

Veuillez accueillir comme il se doit…

 

 

Du nouveau dans la secte

 

 

Sachez, chers lecteurs et amis, que même si le statut de "membre de la Rédac" nous gonfle d'orgueil chaque jour que Chris Jericho fait, l'appartenance à ce cénacle ne va pas sans obligations. A grands pouvoirs, grandes responsabilités, comme le disait Ben Parker en fouettant son neveu avec sa ceinture.

 

Etre de la rédac, ce n'est pas seulement rédiger régulièrement des reviews des shows de la WWE, c'est aussi s'occuper des concours de pronos, mettre en ligne les papiers des collaborateurs occasionnels, faire les captures lors du visionnage des émissions et sur le merveilleux site officiel de la WWE (près de 29 000 images quand même sur le compte flickr), compiler les épisodes des Legend Killers (quand ce ne sont pas de gentils escl… lecteurs qui s'en chargent) et gérer divers autres éléments (sondages, édito, correspondance avec les lecteurs qui proposent des papiers et avec nos milliers de fans nubiles, etc.). Tout cela est certes gratifiant, mais aussi chronophage. Ce constat nous avait amenés, il y a maintenant presque huit mois, à nous prosterner devant Silvernights pour qu'il accepte de partager notre lourd fardeau.

 

 

Notre proposition l'avait plongé dans un abyme de réflexion, mais il a fini par accepter.

 

 

L'incorporation plus que parfaite de Silver, devenu à bien des égards l'âme des CDC, nous a confortés dans l'idée que l'ouverture ne devait pas se limiter au gouvernement de François Fillon. Nouvelle prosternation, donc, ces dernières semaines, et nouvelle réponse positive (car nous sommes super bons dans la prosternation, comme les avocats de la WWE le constateront le jour où ils viendront nous traîner devant les tribunaux pour atteinte à l'honneur de leur produit).

 

Le quatrième rédacteur à temps plein est un homme cultivé, avisé et doté d'une impressionnante hauteur de vue. Exactement ce qu'il fallait pour rééquilibrer un trio plus porté sur Johnnie Walker que sur le tableau de Mendeleïev. Spanishannouncetable, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est à nos côtés depuis un sacré bail puisqu'il avait commencé à chroniquer la défunte ECW dès le 16 juin 2009. A la disparition du show aussi extrême que la glace du même nom, il s'est penché sur le cas de NXT, dont il a analysé avec sa pertinence coutumière les deux premières saisons. Par-dessus le marché, il nous a offert la primeur de plusieurs reviews des weeklies de la WWE et des PPV, ainsi que divers papiers d'analyse, dont le fort acclamé "Le cas torze" sur la malédiction frappant les entrants au Rumble en 14ème position. Enfin, tout récemment, il a révolutionné le monde du catch en inventant et développant le classement Powerslam, outil fort précieux pour qui souhaite saisir les tendances en cours à Stamford et, accessoirement, briller en ppv. Notons cependant que, actuellement 77ème au classement général, Spanish pousse l'élégance à ne même pas profiter lui-même du classement Powerslam.

 

 

Mais évidemment! Tout ce que je fais est mu exclusivement par l'altruïsme!

 

 

Quand on énumère tout le boulot que le bon SAT accomplissait déjà pour les CDC, on voit que son intronisation au saint des saints tient davantage de la requalification du contrat de travail que de la promotion! C'est donc avec émotion et satisfaction que nous lui ouvrons grand nos jamb… nos cœurs, nos caves à vin et nos comptes d'admin. Oui, et il aura sa part du gigantesque pactole généré par vos clics frénétiques sur les bandeaux de pub, lecteurs!

 

 

Clique, amigo, c'est juste là, au bout de mon doigt!

 

 

Nouvelles obligations rédactionnelles et classement Poweslam à gérer obligent, Spanish passe la main pour ce qui concerne NXT, dont la troisième saison, exclusivement féminine, va s'ouvrir incessamment sous peu. Deux mains se sont tendues pour reprendre le flambeau, et ça tombe bien, leurs possesseurs are no strangers to one another, comme dirait Jim Ross: il s'agit du prolixe lecharentais (déjà auteur, entre autres reviews de ppv et de weeklies, de la présentation en trois parties du roster de la WWE et d'une sensationnelle révélation sur l'origine de l'homo catchix) et de l'impétueux TDS, dont le papier sur le micskill de plusieurs main eventers a suscité une controverse comme on n'en avait plus connu depuis Valladolid. Et comme le hasard fait bien les choses (sauf quand il fait se rencontrer les futurs parents d'Hornswoggle dans la cave d'un pub de Dublin après la fermeture), ces deux-là avaient déjà travaillé ensemble sur un projet commun, à savoir l'établissement d'un parallèle indiscutable entre la WWE et le monde merveilleux d'Olive et Tom. Ils se partageront donc le boulot en bonne intelligence, chacun se chargeant d'un épisode, à tour de rôle.

 

 

Et naturellement, à la fin, ils auront le droit de sortir avec le duo le plus canon de la saison!

 

 

Du nouveau également sur le dossier TNA. Après près d'un an de reviews énergiques et engagées, le virevoltant Tsurugimi avait passé la main. Après quelques semaines de battement, Aqwasc avait pris la suite pour plusieurs reviews qui ont ravi les fans de la fed d'Orlando. Hélas, Aqwasc est porté disparu depuis un bon moment… Mais la nature a horreur du vide, comme l'atteste le slip d'Orlando Jordan, et voilà que Showtime – un être énigmatique résidant dans un pays enchanté – a relevé le gant (taché de sang) de chroniqueur de la TNA. Le premier épisode de ses chroniques est en ligne, et on espère que son enthousiasme ne faiblira pas! Quant à Aqwasc, s'il sort un jour de la camionnette blanche où il est enfermé, on sera ravis de lui rouvrir nos colonnes, combat à mort contre Showtime à l'appui!

 

 

Allez viens mec! J'ai peur de rien mec! Je vais te kicker les couilles jusqu'au Luxembourg, mec!

 

 

L'excellent Arthemiz Gordon reste fidèle au poste de vigie qui est le sien, d'où il aperçoit à la fois les terres inexplorées de l'ICWA et les sables mouvants de Superstars. Une bonne nouvelle pour une certaine journaliste de la Voix du Nord qui aime tant peindre la vie avec les mots des autres!

 

 

Quand on est awesome, on est de toute façon condamné à être plagié par des médiocres.

 

 

Evidemment, à l'instar de l'excellent récent papier de Vinz sur Wrestlecious, nous entendons bien continuer de publier des articles spontanés de nos lecteurs que le clavier démange. Si des Reune Jacquot, des Flying Panda, des Ultor et d'autres Latrell, Major Tom, Dauntless ou Mr Coffeinthebank sont désormais des habitués, on espère, d'une part, qu'ils vont remettre ça et d'autre part que leur exemple en inspirera d'autres.

 

 

Salut, c'est toi Spanishannouncetable? Voilà, on est des nouveaux, on a écrit des papiers, on voulait savoir si ça te plairait.

 

 

Enfin, nous n'avions toujours annoncé la triste nouvelle que nous avons apprise avant l'été, préférant nous plonger dans le déni: après 29 épisodes aussi concis qu'incisifs, le Clobber Report, enfant de l'esprit torturé et maniaque de Djobi Jobber, n'est plus. Saluons-le une nouvelle fois, et big up à son auteur!

 

 

Il est temps de vivre!

 

 

Voilà, vous pouvez maintenant allumer votre télévision et reprendre une activité normale. Merci à tous – rédacteurs, lecteurs, commentateurs, piliers de la tribune, forumistes, pronostiqueurs – de nous suivre et de nous soutenir, on vous kiffe, bande de parasites coprophages!

 

 

Et à la bonne vôtre!

15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut