Catch

TNA: One more time

Hit me baby one more time.

Britney Spears, Baby, One More Time

 

Bonjour à tous et bienvenue pour une nouvelle review de TNA Impact! Après une semaine sans Impact nous voilà reparti sur un rythme hebdomadaire et cette semaine commence par un rapide rappel des évènement de No Surrender, ou plus précisément du match entre Kurt Angle et Jeff Hardy. Comme l’épisode du jour s’appelle "one more time" on se doute déjà un peu du Main Event.

 

 

Kurt arrête tout, j'ai un sentiment de déjà vu!

 

 

Nalyse d'Impact du 16 septembre

 

 

Avant de lancer le générique, Mike Tenay nous montre ce qu’il s’est passé avant le début de Impact entre Jeff Hardy, Kurt Angle et Eric Bishoff. Easy E rejoint donc les deux prétendants. J’allais déjà commencer à ma plaindre du fait qu’on oublie que Anderson à été le seul capable de gagner son match à No Surrender et que Angle et Hardy piquent son spotlight mais Bishoff rappelle rapidement que c’est bien Anderson qui est le premier finaliste. Il parle alors du match à No Surrender et indique que même si ce fut l'un des meilleurs matchs qu’il ait vus, il faut pourtant une solution et que la solution il l’a, quelle surprise ! Le match à Bound For Glory sera un Triple Threat entre Hardy, Angle et Mr Anderson. Segment fini et Miss Tessmacher toujours aussi inutile. Mais Dixie interrompt le thème de Bishoff et nous rappelle qu’elle sait parler et elle le fait pas mal, en léchant les bottes de Hardy et Angle et en jetant des fleurs à leur match à NS. Elle dit même que c’est l'un de ses matchs préférés. Tout doucement, je commence à en avoir assez de ce match. Oui il était bon mais loin d’être parfait et ne vaut pas la peine que la présidente et un booker haut placé le rappellent… enfin bref. Dixie souligne qu’elle a le pouvoir et que Hardy et Angle règleront ça ce soir à Impact !  Sans Time Limit (tiens, elle pense!). On entend le très rare theme song de Dixie, fin du segment.

 

On voit rapidement le Pope en mode vénère serrer la main de Nash et Sting en bakcstage. Deux heels qui saluent un Face? Ou plutôt un face déchu qui se rend du côté obscur de la force? Ca peut être intéressant!

 

On voit Nash entrer, accompagné de Sting, et son adversaire du soir est… Samoa Joe! Oui, malheur, notre Samoan préféré est donc toujours coincé dans cette feud de vieux qui même si elle peut être intéressante hors ring est très triste entre les cordes. Le match est largement dominé par Joe sous les chants "Joe is gonna kill you" d’un public bien motivé comme il en a l’habitude. Après quelques minutes le match continue hors du ring et Joe finit par s’en prendre également à Sting, Sting ayant donné le premier coup Joe aurait dû gagner ce match par DQ mais bon c’est le genre de petite imperfection ou choses illogiques qui peuvent arriver (cf. le Greath Khali contre Edge). Le brawl continue et finit par se transformer en un Jeff Jarrett vs Nash et Joe vs Sting. Si bien que le match finit en double count out (alors que Slick Johnson aurait dû annoncer une double DQ, mais bon). Un match pas mémorable, très court et pas beau, et qui finit en gros brawl jusqu’à ce que la sécurité intervienne. Enfin la sécurité de la TNA a du mal à les contrôler et on arrive aux pubs.

 

 

Samoa Joe ne peut réprimer un fou rire en voyant le selling de Kevin Nash.

 

 

On voit alors Lacey Von Erich pas très habillée dans les vestiaires avec Tara et Madison. Cette dernière annonce qu’elles ont un tag team title match mais Lacey n’a toujours pas eu le temps de décider si elle était une vilaine fille ou une gentille fille et Madison fait son petit caca nerveux hebdomadaire nous gratifiant d’une pique à Lacey: Habille-toi et arrête de penser, tu risque de te blesser.

 

On apprend alors que Jay Lethal reçoit un X Division Title Shot tout de suite grâce à sa victoire contre Doug Williams à Xplosion. On voit donc Lethal arriver avant Doug Wiliams et c’est parti pour le match. Jay passe à l’attaque et le match commence avec des échanges de coups. On nous rappelle que Douglas est un membre de Fourtune, que Lethal est un grand ennemi du Nature Boy Ric Flair et qu’une victoire de Douglas Williams tient donc au cœur du Naitch! Le début du match est dominé par un Doug Williams motivé même si Jay Lethal revient parfois dans le match grâce à son agilité. Doug place plusieurs suplex et un joli modified Bows and Arrows avant de travailler le dos de Lethal pendant un bon moment. Mais Lethal place un  Dropkick sur un saut de Williams afin de revenir dans le match. Le reste du match ne sera pas très intéressant (hormis le Back Elbow contré en Chaos Theory contré en Lethal Combination) jusqu’au spot final, Tornado DDT contré et Lethal Injection 2 (la 1 est bien plus belle mais trop dangereuse). 1 2 3 New Champ après un match de quelques minutes alors que Doug est invaincu depuis des mois (sauf Xplosion), c’est triste, espérons un bel avenir pour Douglas, pour Jay Lethal et surtout pour le titre X Division…. Seul petit espoir: la longue pop et les confettis qui ont accompagné cette victoire de Jay et cette rumeur parlant d’un Steel Asylum à Bound For Glory.

 

 

Si j'appuie là, il se dégonfle!

 

 

Juste avant la pub on voit Abyss en backstage traîner un corps inanimé derrière lui sans qu'on sache qui c’est. Après une rapide interview de Kurt Angle (réalisée pendant le tournage de Xplosion si vous êtes attentifs) on peut passer au match pour le titre tag team Knockouts, titres dont on a plus vraiment entendu parler depuis la victoire de Hamada et Taylor Wilde (et pourtant ce tag team est awesome).

 

Taz se fout de la poire de Lacey von Erich (obligée de courir à côté de la moto de Tara et Madison) en proposant d’ajouter un sidecar ce qui déclenche un petit fou rire entre les commentateurs. Ensuite Tara fesse Madison et l’embrasse de nouveau (Dieu que les entrées de BP, que se soit les originales ou les Next Gen, sont intéressantes !) et tente d’embrasser Lacey qui apparemment préfère toujours les nains aux femmes. Ensuite viennent les sauveuses de la Division féminine, Taylor Wilde et Hamada (qui portent toujours très bizarrement les ceintures). Mike Tenay rappelle que Hamada et Wilde ont déjà gagné les titres par équipes avec d’autres partenaires (en omettant de citer Awesome Kong malheureusement). Dès les premières secondes du match la différence de technique et de talent entre Lacey Botch Erich et Taylor Wilde est incroyable. Tandis que l’une enchaîne les belles prises, l’autre réussi à botcher une dégagement (Taylor a été obligée de lever elle-même le bras de Lacey). Peu après, les deux teams font le tag et Hamada n’a pas le temps de s’en prendre à Madison que Lacey revient, place sont Flip Flap Elbow et Taz se fout de sa gueule en disant que cette manœuvre reste toujours aussi incompréhensible pour lui. Lacey fait de nouveau preuve de tout son talent après un Top Rope Moonsault de Hamada ou Lacey oublie carrément de laisser une épaule à terre et donc empêche un nearfall pour Hamada. Passons directement au finisher, un magnifique Samoan Drop/ Neckbreaker des championnes en titre qui leur permet de garder le titre après un assez bon match et surtout nous montre qu’il y a encore d’excellentes Knockouts à la TNA, qui devrait envisager de renvoyer Lacey à Wrestlicious et l'y laisser!

 

 

Si le catch féminin est si bon à la TNA c'est parce que, comme on le constate ici, les cascades sont assistées par ordinateur.

 

 

Après le match, la pauvre pauvre Lacey s’en prend à Madison car elle l’engueule sans arrêt mais Tara lui donne un gros coup de casque (sous les applaudissements du public). Les BP Originals arrivent bien vite pour sauver la pauvre Lacey. Fin du segment.

 

Après la pub, Tommy Dreamer seule demande à Fourtune de venir sur le ring. Le groupe arrive donc en costume mais on notera l’absence du vaincu de la soirée, Douglas Williams. Dreamer explique qu’il en a assez de voir ses amis se faire démonter par Fourtune et dit que la guerre est terminée. Il rappelle qu’il a vu sa compagnie couler et que la TNA appartient à Fourtune. Il dit que la TNA est une maison que Fourtune a construite et que Dreamer recherche juste un endroit qu’il peu appeler chez lui. Il fait alors l’éloge de chaque membre de Fourtune en commençant pas James Storm et son succès avec Americas Most Wanted (Grosse pop pour AMW) et ensuite Beer Money Inc. Il compare Storm a Stan Lane avant de dire que James Storm avait plus de talent dans son petit doigt qu’un autre gars qui se baladait toujours avec une bière à la main, le Sandman , et que ce dernier faisait ça parce que c’était sa gimmick mais que Storm a plus de talent que ce type n’en a jamais eu même si c’est un des meilleurs amis de Dreamer ( James Storm ne devait pas être loin de pleurer sous ses lunettes de soleil).

 

Tommy passe alors à Kaz et parle du fait que c’est lui, Tommy, qui lui a obtenu son premier job à la WWE (nom qui reçoit une heat assez moyenne) mais que Kaz est parti parce que ça ne lui plaisait pas et donc ce qui n’a pas bien marché pour la WWE a très bien réussi à la TNA ! Dreamer rajoute alors que sans leurs compagnies respectives Kaz et Dreamer n’auraient jamais rencontré leurs compagnes. On sent une émotion réelle chez Fourtune et dans le public. Surtout que si un jour Kaz a des enfants ce sera grâce à ces trois lettres.

 

Tommy passe alors au suivant, Matt Morgan (qui enlève ses lunettes pour l'occasion), et rappelle la carrière du géant (d’abord videur dans un bar puis catcheur à la WWE), WWE où on disait de lui qu’il pourrait être le prochain Kane ou Undertaker. Mais Morgan a préféré aller à la TNA et dans quelques années si un grand gars baraqué se rend à la WWE on dira que ce gamin sera le prochain Matt Morgan !

 

Dreamer en arrive à Robert Roode (en ignorant royalement Ric Flair) et dit que les tryouts de Bobby Roode à la WWE était contre Dreamer mais que Robert Roode a préféré rester à la TNA parce qu’il croyait en la TNA et qu’il pouvait aider à bâtir cette compagnie. Il rappelle que les deux modèles de Robert Roode quand il était jeune étaient Ricky Rude et Mr Perfect, Curt Hennig, et que ces deux hommes seraient très fiers de Robert Roode et reconnaîtraient son talent.

 

Il revient alors sur ses pas et parle à Ric Flair. Si, tout petit, on lui avait dit qu’il pourrait parler à Ric Flair il aurait juste dit merci. Il parle du match de Flair contre Ricky Steamboat de plus d’une heure qu’il a regardé sur les genoux de son père à la télé. Il parle du catch hardcore en disant que ce qui est vraiment hardcore c’est le fait de sacrifier sa vie pour son métier, de devoir multiplier les sacrifices pour être là 365 jours par an et que si il y a un catcheur hardcore c’est bien le Naitch ! (Les woo retentissent dans le public). Dreamer rajoute que Flair n’est pas le dirtiest player in the business mais qu’il est le business et que le jour où il décidera de ne plus descendre cette rampe d’entrée sera le jour le plus triste pour tout le business.

 

 

Ben oui, comme tous les grands comédiens, tu dois absolument mourir sur scène!

 

 

Il passe alors à AJ Styles qui reçoit une superbe pop. Il rappelle que AJ a fait quelque chose que personne d’autre n’a réussi à faire, il a fait dire I Quit à Tommy et qu’il ne l’a pas fait en trichant mais en étant meilleur que lui ! il dit alors que AJ est le meilleur in ring performer dans le business de nos jours (méchant pour Joe et Bryan ça) et qu’il aurait fait la même chose que lui s'il en avait eu l’occasion.

 

La chose qu’il veut faire et pour laquelle il a demande à Fourtune de venir, c’est serrer la main de AJ car il est meilleur que Tommy Dreamer.  AJ refuse d’abord et demande le micro. Il dit apprécier ce que Tommy a dit sur chaque membre de Fortune et qu’il faille être un grand homme pour oser sortir et dire tout cela sur Fortune. Il dit qu'une chose est vraie à propos de Tommy, c’est qu’il a un énorme cœur. Qu’il a pris une petite compagnie et en a fait une révolution et qu’il n’a jamais demandé de respect et en a pourtant toujours eu et qu’il a le respect de AJ et que AJ accepte de lui serrer la main.

 

 

Mais je te préviens, je te serre juste la main, je t'enfonce pas de fourchette dans l'œil, pas la peine de demander.

 

 

AJ et Tommy se serrent alors la main et s’enlacent. AJ veut dire une dernière chose. AJ dit que c’est lui le seul à avoir fait dire I Quit à Tommy ;  il dit qu’il n’a pas besoin des encouragements de Dreamer et qu’il n’a pas besoin de lui… avant de le passer à tabac avec le micro, bientôt accompagné de tout Fourtune. C’est presque dommage que AJ interrompe cette magnifique cérémonie et surtout ce superbe discours de Dreamer qui était vraiment intense et qui cassait le kayfabe de façon succulente notamment en parlant des gimmicks et de la WWE. Ce discours très bien amené reste un de mes moments forts à la TNA !

 

Brian Kendrick arrive alors pour aider Dreamer mais Fortune a la force du nombre et s’occupe facilement de Kendrick qui revient toutefois sur le ring pour se mettre sur Dreamer mais les deux hommes se font mettre complètement KO ! On commence à voir qui devrait turner face le plus rapidement à Fourtune: Beer Money et Morgan me semblent les plus prêts au vu de leurs regrets, je veux dire par là qu’ils ont mis moins de cœur dans le beatdown que d’habitude.

 

L’ex TBK reprend ses esprits et le micro, et défie Fortune  en parlant comme d’habitude de façon assez illogique et incompréhensible et cherche un gars assez courageux pour l’affronter côté Fourtine. Après la pub c’est un Matt Morgan en chemise violette horrible qui a accepté le challenge de Kendrick, Matt Morgan domine pendant deux minutes mais un Missile Single Leg Dropkick met offre la victoire à TBK. Theme song de Kendrick (très beau thème au passage) emballez c’est pesé. Morgan attrape un micro et explique sa défaite qui est due à son costume Armani, je vous dis pas le prix c’est indécent (7500$) avant de rappeler l’insolent, mais Brian ne sort plus de sa cachette.

 

 

Pas mal ton fut, Matt, bouge pas, je vais juste m'essuyer les mains dessus..

 

 

On passe ensuite au Pope qui discute avec Miss Tessmacher car il veut parler à son boss. Après s’être un peu frité avec elle il commence à la draguer et lui donne rendez-vous dans son vestiaire

 

On apprend alors que ROB VAN DAM va enfin parler après l’attaque violente de Abyss. Mais d’abord le Monster s’en prend à sa victime du jour en backstage. Et on voit que Abyss a en fait deux victimes enchaînées en backstage. Il nous présente ensuite le mari de Janice, Bob, une barre en fer chauffée à vif pour marquer ses victimes d’un 10.10.10 dans une scène assez dérangeante et bien gore.

 

Mike Tenay parle alors avec RVD au téléphone et l’ex-champion qui n’a JAMAIS été Mr TNA nous parle trop longtemps de sa façon de revenir au top et de sa haine à l'égard d'Abyss etc. La seule chose intéressante est que RVD (malgré le refus des médecins) sera là la semaine prochaine.

 

Apparaissent alors Max et Jeremy Buck avec un style de heel arrogant très inhabituel car même dans les fédérations indies où ils sont heels ils n'ont pas cette attitude qui m’a d’abord fait penser à Batista (enfin surtout les lunettes de Max). Première surprise: ils parlent ! Eh oui ils parlent !  Ils disent que si un titre n’est pas défendu pendant 30 jours il devient vacant et disent que ça arrivera aux Guns grâce à la blessure de Shelley et que eux, es Gen Me, n’auront pas besoin de cinq ans pour devenir champions. Et logiquement, ils demandent à Sabin de leur donner directement les titres par équipes. Sabin arrive alors en mode vénère pour s’en prendre aux Gen Me mais les nouveaux heels sont deux fois plus nombreux que lui et lui règlent son compte. Les Bucks infligent alors un Double DDT à Sabin, soit le même move qui a mis hors d’état de nuire Shelley à No Surrender. Jeremy pose alors avec la ceinture de Sabin.

 

 

On est des gros méchants maintenant, la preuve, on a mis des fringues super moches pour que vous ne nous huiez!

 

 

Après la pub, c’est l’heure du Main Event entre Jeff Hardy et Kurt Angle. Que dire de ce match ? Eh bien pas grand-chose, si ce n’est qu’il est très long et ressemble pas mal à celui de No Surrender jusqu’à ce que, au milieu du match, l’arbitre Brian Hebner soit mis KO et remplacé par son papa Earl ( pour la 4ème fois depuis l’arrivée du fiston à la TNA , espérons que ça ne finisse pas en match). Le match est évidemment émaillé de tonnes de signatures moves et gros spots des deux catcheurs et d'un demi milliard de nearfalls. On va donc tout de suite passer au dernier spot. Brian Hebner remonte doucement sur le ring alors que Earl arbitre toujours, Hardy est pris dans un long Angle Lock et n’est pas loin de taper. Pourtant pendant qu’Angle se couche au milieu du ring, Hardy parvient à se retourner et à porter lui-même un Ankle Lock à Kurt. Chacun porte donc une soumission à l’autre et se laisse tomber sur le dos, Double Pin des Hebners 1 2 3. Huées dans la salle, toujours pas de vainqueur et Mr Anderson qui est aux commentaires commence à s’énerver.  Earl et Brian se disputent et Easy E joue son rôle. Après vérification sur Replay il vient nous annoncer que nous aurons… un Triple Treath à Bound For Glory ! Dixie faut t’y faire quand Easy E veut quelque chose il l’a !  

 

 

Faut pas m'en vouloir, mon père était bourré d'héroïne quand il m'a conçu.

 

 

Sur ce se termine cet Impact ! qui m’a personnellement plu. On retiendra notre nouveau champion X Division Jay Lethal, le superbe discours de Tommy Dreamer et Bob le nouveau joujou de Abyss. On se donne rendez-vous jeudi prochain pour un all new Impact ! Stay safe and kick some haters asses !

 

 

Ca apprendra à Jeff à se maquiller devant son miroir.

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut