Catch

NXT: au son du gong

 

Certaines femmes devraient être battues régulièrement, comme des gongs.

Noël Coward

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la spanish announce table…  eh non, depuis la semaine dernière, vous n’entendez plus cette phrase pour le rendez-vous du mardi qu’est NXT. Dorénavant, c’est mon confrère Lecharentais et moi-même qui reviewerons NXT et tenterons de satisfaire votre soif d’analyses catchesques grâce à nos points de vue souvent en contradiction.

 

 

Salut, moi c'est Michael et je m'emmerde tellement à NXT que je vais plutôt vous interpréter la musique d'entrée de l'Undertaker.

 

 

Nalyse de NXT du 14 septembre

 

 

Je pense que cette saison de NXT s’annonce sous de très bons augures, pas pour le show en lui-même qui risque d’avoir autant d’intérêt que les précédents — à savoir des concours débiles et souvent pas divertissants, peu de catch et des rivalités pas abouties ou improvisées; mais pour l’avenir des divas à la WWE. En effet, la WWE évolue : elle a mis dans le main event de Raw sept gars sortis de nulle part, a modifié les gimmicks de main eventers importants et en amène de nouveaux  sur le devant de la scène. Et si parmi ces main eventers se trouvait une main eventeuse?

 

 La WWE  prend le risque de faire durer cette saison trois mois, trois longs mois durant lesquels les divas vont montrer autre chose que ce qu’on nous montre tous les lundi à Raw, c’est-à-dire des potiches  juste bonnes à apparaître à coté des guest hosts et qui ne s’expriment que très rarement. Les filles vont enfin avoir le droit de parler au micro et de se faire huer ou applaudir pour la consistance de leur personnage. Cette saison nous offre donc deux possibilités: persister dans la médiocrité ou révolutionner le paysage féminin.

 

Avant de commencer ma nalyse (héhé trop classe, je suis analyste pour les cdc maintenant), je vais vous donner mes premières impressions sur les rookettes, leur capacités, leurs pros, le duo qu’elles forment avec et enfin, ma grande passion, leur mic skill, au vu de leur premier speech.

 

 

AJ et Primo 

 

– …et si tu veux vraiment que le public te supporte, tu dois absolument... Hé, tu m'écoutes?

– Non.

Bien! Ca veut dire que t'as retenu la première leçon: ne jamais écouter les conseils des jobbers!

 

 

La WWE compte faire d’AJ la babyface de service. Elle lui a refilé un gimmick de fille simple mais déterminée, qui admet elle-même être une geekette en plus d’être une rookette. Ajouté à son physique de fille normale, pas siliconée mais tout de même très jolie, et tous les votes des geeks seront pour elle. La WWE a même fait une chose qui peut paraître totalement illogique mais qui est en fait plutôt intelligente : lui coller Primo en pro. Son pro n’ayant aucune exposition, si elle a un bon booking, elle attirera tous les spotlights sur elle, ce qui ne serait pas le cas avec un pro comme Maryse ou même Kelly Kelly. On a d’ailleurs pu voir à la fin du show qu’elle attirait toute l’attention aux dépens de Primo.

Concernant son speech, il n’avait rien de transcendant, elle nous a ressorti le même discours que Kaval nous a sorti sur toute la saison deux. Elle a cependant assez bien organisé son discours : elle a d’abord balancé une pique à Maxine, a récité son discours babyface un peu endormant mais qui était un passage obligé, puis a recapté l’attention du public en jouant la fille déterminée. Son speech était donc assez encourageant même si elle parle trop vite et que pour moi, il manquait clairement le fameux it factor; son discours ne m’a pas donné envie de l’entendre encore parler, au contraire de Maxine par exemple.

 

Elle a de plus une très bonne attitude hors micro. En effet, elle est très active lorsque ce n’est pas son tour de parler, elle suscite l’attention par un grand nombre de mimiques.

 

 

Aksana et Goldust

 

Goldust est ravi: grâce à l'arrivée d'Aksana, il n'est plus le seul trans-genre à la WWE.

 

 

Aksana a un gimmick d’étrangère, lituanienne en l’occurrence. Certains la surnomment la Maryse du pauvre, mais je ne suis pas d’accord du tout à cause de son speech qui était totalement bordélique et qui l’a mise dans une position telle qu’on ne sait pas si elle est heel ou face; le coté face disait qu’elle suivait son cœur, qu’elle faisait ça pour le public, et le coté heel montrait qu’elle était la fille énervante qui aime son chien et qui parle une autre langue pendant une promo, chose qu’exècrent les Américains.

 

Le point positif d’Aksana est son pro, Goldust, probablement le meilleur pro que NXT ait connu après Miz et Jericho qui ont parfaitement mis leur rookies over. Les segments entre Aksana et lui risquent d’être hilarants et l’homme doré ne lui volera pas les projecteurs de la gloire.

 

Le point négatif d’Aksana est son niveau in ring. Elle est catastrophique. Son match était à mon humble avis une daube, elle s’est illustrée par son inexpérience et s’est laissée porter par AJ pendant toutes les parties regardables de cet ersatz de combat.

 

 

Jamie et les Bella Twins

 

Brie est la pro du bras droit de Jamie et Nicki celle du bras gauche. Ou le contraire.

 

 

Pour faire simple, je pense que Jamie est le maillon faible de cette saison de NXT pour la simple raison qu’elle ne prend aucun risque. J’avais déjà remarqué ça lorsqu’elle était annonceuse de NXT lors de l’émission où le Nexus était venu. Ils annonçaient les noms des membres à tour de rôle avec Matt Striker; au moment où elle aurait dû conclure avec un: "And the leader of Nexus, Wade Barrett", elle a simplement conclu avec: "Wade Barrett". Ca donnait un très mauvais effet, on aurait dit que les présentations du Nexus étaient pas terminées; de peur de dire une bêtise, elle n’a pas pris de risque et a foiré la présentation. Eh bien là, c’est la même chose, elle n’a pris aucun risque et a récité son texte par cœur (texte digne d’un entretien d’embauche plus que d’une promo de catch); Michael Cole l’a d’ailleurs bien fait remarquer avec cette phrase: "Is she reading a telepromptor?". Elle n’a pas fait attention aux réactions du public non plus, que celui-ci soit silencieux ou ait des regains d’énergie. De plus, sa gestuelle laisse à désirer, elle avait toujours les bras devant elle, j’avais l’impression de voir un mélange entre un robot et une mante religieuse.

 

Au niveau de ses capacités in ring, je ne pourrais pas m’exprimer parce que je ne l’ai jamais vue catcher, mais il faudrait qu’elle soir sacrément douée pour pallier ses faiblesses au micro.

 

 

Kaitlyn et Vickie Guerrero

 

Kaitlyn, ce n'est pas en faisant craquer tes jointures comme si t'étais Chuck Norris que tu vas susciter la sympathie du public. Pauvre cruche.

 

 

Positionner Vickie Guerrero comme pro est un gros risque. En effet, elle est très charismatique et dominante, et pourrait donc totalement éclipser sa rookette. Ce n’est cependant pas ce qu’il s’est produit car la rookette en question attire presque autant les regards que sa pro. Elle a en effet la plus impressionnante plastique de cette saison de NXT et s'est en plus fendue d'un bon premier speech, très bien huilé. Sa gestuelle était vraiment adéquate et son élocution était la meilleure de toutes les apprenties divas après Maxine. Cependant, le gros problème que je trouve à Kaitlyn est qu’une fois qu’elle n’a plus le micro en main, elle ne sait plus quoi faire, elle est là et attend, sans participer au discours de ses consœurs par des attitudes, une gestuelle…  J’ai eu la même impression lors de son entrée avec Vickie à la fin du show, jusqu’au moment où elle a attaqué AJ.

 

Bref, pour le moment, son avenir durant la saison 3 de NXT est prometteur mais il va falloir être un peu plus active hors segments micro et faire attention à ne pas trop mettre en avant Vickie Guerrero.

 

 

Naomi et Kelly Kelly

 

– Bonjour bonjour, c'est moi, Kelly Kelly!

– Et moi c'est Naomi Naomi!

 

La première impression que j’ai eue lorsque je l’ai vue était la suivante: OMG. Quel cul! Passé ce choc, j’ai pu me concentrer sur son intervention au micro, et je dois avouer que son discours était plutôt pas mal. C’était un discours plutôt habituel, mais pour un mec. Il n’est pas dans les habitudes de la WWE de donner aux filles des phrases du type: "I'm a fighter", d’où l’intérêt d’une saison féminine où le booking est pratiquement invisible et où les divas peuvent bâtir un personnage en prévision d’un futur à Smackdown ou Raw.

 

Elle a aussi dit dans son discours: "Talk is cheap and actions speak louder than words" et l’a prouvé en remportant deux challenges, un sportif et un qui nous a permis d’admirer ses talents de danseuse.

Son duo avec Kelly Kelly peut être une bonne chose: celle-ci est la babyface de Smackdown, et va sûrement lui attirer des pops, mais elle risque aussi de lui voler l’attention du public. Donc j’attends de voir avant de me prononcer.

 

Naomi a de plus montré de très belles choses in ring, et si elle continue sur cette voie et qu’effectivement la WWE compte revaloriser ses divas, elle pourrait y faire son trou.

 

 

Maxine et Alicia Fox

 

Oublie jamais, petite: le plus important, pour une Diva de la WWE, ce n'est pas de savoir catcher, c'est de savoir bien se servir de sa bouche.

– Oui, bien sûr, pour les promos, les interviews, tout ça…

– Heu… Oui, aussi.

 

 

Tout d’abord, son association avec Alicia Fox sera, je pense, prometteuse dans le ring. Alicia étant relativement bonne, elle pourrait remonter le niveau de sa rookette et l’aider dans le dos de l’arbitre.

 

Ensuite, Maxine est d’après moi la plus complète au micro parmi les rookettes. Elle a un super acting, elle change d’expressions faciales en permanence durant son petit speech, a une bonne gestuelle et une bonne élocution. Elle a de plus parfaitement su se démarquer comme une heel et a même commencé à se créer un personnage. Au même titre que Naomi, elle nous a sorti un discours qu’on entendrait plutôt dans la bouche d’un mec que d’une diva: en effet, elle a parlé d’argent. Alors, qu’une diva parle d’argent n’est pas nouveau, mais en général, quand elle le fait, elle passe plus pour une fille superficielle et vénale; là j’ai vu une femme d’affaires qui disait qu’elle allait commencer son ascension vers le haut de la compagnie. Elle est donc ma favorite pour cette saison de NXT.

 

Voilà, je vous ai donné mes premières impression sur chaque rookette, je peux maintenant commencer ma nalyse proprement dite du dernier épisode en date.

 

 

Analyser ce show débile? Quelle idée saugrenue! Tu veux pas analyser mon gong plutôt?

 

 

Eh bien il s’est produit ce que je redoutais, à savoir une Vickie Guerrero omniprésente aux dépens de toutes les rookettes et du show en général. Elle vampirisait l’attention du public et prenait énormément de temps d’antenne. De plus, ses apparitions étaient toutes loin d’être utiles, mais nous en reparlerons plus tard.

 

Le show débutait donc avec Vickie Guerrero. Elle nous disait qu’elle allait être représentée par son copain, le champion intercontinental, pour le match tag team de sa rookette contre AJ. Aucune surprise là-dedans étant donné que le pro d’AJ est un homme et que Vickie n’allait pas monter sur le ring.

 

 

Goldust! T'as oublié ta perruque! Tu vas te faire repérer!

 

 

Nous assistons donc au premier match de la soirée, AJ et Primo vs Kaitlyn et Dolph Ziggler, match de trois minutes qui nous a montré pas mal de choses. Tout d’abord AJ confirme ce qu’on savait déjà d’elle: elle est bonne in ring. Le seul problème est la durée du match. En une minute, elle ne pouvait quasiment rien montrer. Je suis vraiment resté sur ma faim, j’espère qu’elle aura droit a un vrai match d’une bonne durée face à une vraie pro. Ensuite, j’ai pu constater que Kaitlyn est moins mauvaise que ce à quoi on pouvait s’attendre; en effet, elle n’a que sept semaines d’expérience derrière elle et a été loin d’être larguée le peu de temps où elle a catché. Elle a bien vendu les coups et prises d’AJ et a donné une très bonne clothesline; c’est peu pour la juger, donc wait and see.

 

Enfin, il y a eu une vraie incohérence dans le booking de ce match. Primo, un low carder qui perd régulièrement à Superstars a dominé Dolph Ziggler, un up carder de Smackdown qui a une ceinture autour des hanches. A moins d’un push de Primo, chose qui semble peu probable, la WWE n’avait aucun intérêt a perturber les rapports de force de ses catcheurs, surtout sur un match aussi court où Dolph aurait dû squasher Primo.

 

 

Profite Primo, ça dure que trois minutes.

 

 

L’après-match, quant à lui, était plus intéressant, avec une embrassade entre Ziggler et Kaitlyn. Ce n’est clairement pas une surprise, c’est même une storyline plutôt banale, mais je ne m’attendais pas à ce que ça se produise aussi rapidement: je pensais que ça allait enfler au fur et à mesure des semaines avant de voir le couple Ziggler-Guerrero éclater.

 

On a ensuite eu droit à la présentation de Maxine qui confirme ce qu’elle disait la semaine dernière: elle sera la rookette dominante de cette saison de NXT.

 

Puis vient le moment que j’attendais, le moment où les rookettes prennent le micro, cette fois-ci pour un "joke off contest". On commence avec AJ qui a très mal joué son coup: elle a tout de suite fait sa blague sans chercher à accrocher préalablement le public. Le résultat a été une très belle heat digne de Vickie Guerrero. J’ai envie de dire qu’elle l’a bien méritée. Sa blague était vraiment pourrie, elle parlait trop vite et sa gestuelle était plus qu’exagérée.

 

 

AlorsTotoilvaauxtoilettesilfaitcacaetcommeyapasdepapierilsetorcheavecsesmains, voilà, c'est fini!

 

AJ a cependant fait un cadeau a Aksana. En effet, le public était déjà enclin à la huer, ce qui est toujours bien pour confirmer un statut de heel. Aksana a à peine commencé à parler que le public la conspuait, et en rajoutait une couche quand Aksana s’est mise à parler lituanien. Elle a magnifiquement conclu sa blague avec un éclat de rire strident et un "no?" indifférent de l’avis du public.

 

 

– Moi, ta blague en lituanien m'a ému aux larmes, Aksana.

Merci, tu en étais le seul destinataire, de toute façon.

 

 

Vient ensuite le tour de Jamie, qui a pris un gros risque avec une blague "toc toc", surtout vu l’ambiance du public à ce moment là. Elle l’a pourtant mis dans sa poche en quelques secondes, l’a fait participer à la blague, et l’a en plus fait rire. Du coup, elle m’a fait changer d’opinion sur elle depuis la semaine dernière, même si elle devrait détendre le bras qui ne tient pas le micro pour qu’elle ait moins l’aspect d’une mante religieuse et essayer d’être plus naturelle et moins robotique dans ses déplacements.

 

Naomi a fait la même chose qu’AJ: raconter sa blague sans chercher à y ajouter un petit quelque chose qui captiverait la foule comme l'ont fait Aksana et Jamie, ce fut donc assez banal.

 

La prestation de la soirée fut clairement la suivante, celle de Maxine. Son speech était très bon et ses attitudes géniales. Niveau mic skill, elle survole ses consœurs d’NXT et a largement le niveau pour s’imposer comme manager heel d’un main eventer comme CM Punk par exemple. Dans son speech, elle s’attaque à AJ, confirmant grâce à l’attaque de cette dernière son statut de heel dominante.

 

Enfin, nous avons pu voir le contraste entre Maxine et Kaitlyn, qui possèdent respectivement le meilleur mic skill et le plus mauvais. La dernière à passer nous a servi une prestation digne d’un Matt Hardy. Déjà, sa gestuelle, que ce soit avant le début de son match où elle faisait le robot (allez savoir pourquoi) ou avant son passage au micro où elle faisait des gestes étranges était mauvaise; ensuite, elle est censée être heel, mais elle a demandé l’aide du public, or une heel ne demande pas l’aide du public, elle se le met à dos. Elle nous a en plus servi du réchauffé, à commencer par la blague en elle-même — une blague "toc toc" que Jamie venait d'utiliser avec succès — puis en répétant ce que Maxine avait fait quelques instants plus tôt, à savoir s’attaquer à AJ. De plus, elle n’avait aucune conviction dans ce qu’elle disait, et n’a pas pu finir sa blague parce qu’elle a giflé son opposante et que logiquement, celle-ci a répliqué.

 

Une des choses que j’ai pu noter est qu’à force de répliquer aux attaques de manière aussi énergique, AJ a passé la barrière entre fille déterminée et grosse fouine qui démarre au quart de tour. Pour marquer les gens comme la face de NXT, elle devrait se calmer un peu et se montrer un peu plus subtile.

 

Après ce Joke off contest qui était plutôt divertissant dans l’ensemble, Michael Cole a fait son show en tapant sur un gong et en disant que tout le monde devait se barrer de cette émission moisie, hormis Josh Matthews et lui-même. Il recommencera à la fin de la soirée avant de quitter NXT et laisser Josh Matthews seul. Cela annonce probablement la fin de NXT sur SyFi.

 

Le comportement de Michael Cole ne m’a pas choqué, tant les commentateurs se sont lâchés sur les trois saisons d’NXT. Ils disent tout ce qu’ils pensent et se foutent ouvertement des rookies/rookettes, et cela vaut autant pour Michael Cole que pour Josh Matthews. S’il s’avère que Cole est effectivement le GM anonyme, j’espère que Matthews aura une place à ses cotés à RAW car leur duo est vraiment excellent a NXT, Cole se permettant plus de choses qu’avec Jerry "the King" Lawler.

 

 

T’aimes ça hein cochonne?

 

 

Enchaînons tout de suite avec le match entre rookettes, un affrontement entre Jamie et Aksana. Le match était court, et tant mieux, puisque Aksana sécurise très mal ses prises, notamment le scoop slam que Jamie a dû sentir passer, et Jamie a un selling à retardement. Une victoire de Jamie sur un petit paquet clôt un match plutôt mauvais dans l’ensemble.

 

Vient ensuite la présentation de Naomi et là, on doit dire que les présentations sont soignées. Celle-ci était en effet dans la continuité du gimmick que Naomi est en train de se forger, au même titre que la présentation de Maxine.

 

Après une présentation de la rivalité entre Kane et l’Undertaker, la WWE nous a servi un segment qui montre l’omniprésence de Vickie Guerrero à NXT. Mais malgré le fait que ce segment soit assez drôle, il n’avait rien à faire à NXT; il avait plus sa place à Smackdown, surtout qu’il concernait le split du couple important de cette brand. S’ensuit le challenge sportif de la soirée où là encore, Vickie intervient, et là, je ne comprends absolument pas l’intérêt de son intervention, ça a juste pris beaucoup de temps d’antenne pour que le challenge continue comme si rien ne s’était passé. A croire que la WWE ne savait pas quoi faire pour faire passer le temps et a mis une valeur sûre qui aurait au moins la qualité de prendre du heat.

 

 

C'est pas un putain de malabar fraise-vanille qui va m'arrêter!

 

 

Le challenge reprend donc. C'est un parcours d’obstacle similaire à celui des hommes, à ceci près que le premier obstacle à franchir était tellement petit que Hornswoggle aurait pu l’enjamber et que le chariot à pousser jusqu’à la ligne d’arrivée était lui aussi ridiculement léger, y compris pour des femmes.

 

Rien de bien notable dans ce parcours du combattant hormis la défaite de la favorite, Naomi qui s’est royalement plantée sur presque toutes les épreuves alors qu’elle est la plus athlétiques de toutes et la plus combative durant les épreuves sportives d’après ce qu’on a vu jusqu’à maintenant.

 

 

Quelle… combativité!

 

 

Le show se conclut sur une très bonne prestation de Michael Cole au micro qui continue à taper sur son gong et nous dit que le show est vraiment ridicule, mauvais et que lui qui est un journaliste sérieux n’a rien à faire ici.

 

Une question se pose cependant: pourquoi manifester son irritation seulement maintenant? NXT a toujours été une vaste blague, et il la commente depuis deux saisons sans jamais rien dire de négatif au sujet du show en lui-même. Je trouve l’idée du coup d’éclat assez bonne, mais il aurait dû être construit sur plusieurs émissions, ça aurait été beaucoup plus crédible.

 

Ce départ de Michael Cole nous donne deux possibilités: d’une part l’institution de Cole en GM, chose très probable vu les très bonnes promo qu’il donne et la heat qu’il récolte déjà. D’autre part, l’arrêt définitif de NXT en cours de saison: ce serait déplorable pour les divas à la WWE, mais on sait déjà que Smackdown va remplacer NXT sur Syfi et qu’aucun network n’a encore été choisi pour accueillir NXT. Si Cole est effectivement nommé GM, on peut imaginer une promo où il dira que grâce aux pouvoirs que lui confèrent son poste et avec l'appui de Mr Mcmahon, il arrête totalement la diffusion de cette brand qu’il exècre.

 

Voilà la fin de ma première review, j’espère qu’elle vous a plu malgré le fait qu'elle ait été écrite en une journée à cause de quelques problèmes techniques. N’hésitez pas à donner vos impressions ainsi que vos différences d’opinions, je vous laisse en tous cas entre les mains de mon camarade lecharentais pour le NXT de la semaine prochaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heu, toi, tu peux descendre de là, c'est fini.

 

 

Allez, il me faut juste encore dix secondes!

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut