Catch

NXT: jeux de nains, jeux de vilains

Pour réussir, une actrice doit avoir le visage de Vénus, le cerveau de Minerve, la grâce de Terpsichore, la prestance de Junon et la carapace d'un rhinocéros.

Ethel Barrymore

 

La saison 3 de NXT aura fini par accoucher d'une feud de premier ordre, qui l'eut cru? Naturellement, cette rivalité de haut vol ne met pas aux prises les rookettes, dont les passionnantes aventures ne seront dorénavant plus visibles à la télévision mais uniquement sur wwe.com, mais bien sûr nos deux rédacteurs chargés du show: le lugubre charentais, qui avait dit la semaine dernière tout le mal qu'il pensait de ce pensum, et le joyeux TDS, qui se fend la poire depuis le départ et reprend la main pour cet épisode!

 

 

– Non mais regardez-moi ça, c'est ridicule, elle s'est cassé la gueule avec sa brouette à la con, non mais qu'est-ce que c'est que ce show de daube?!

– Relax charentais, avoue que t'es dégoûté parce que c'est pas toi qui as fait un tour en brouette!

 

 

Nalyse de NXT du 28 septembre

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous. Dans le NXT de cette semaine, il s’est produit plusieurs choses importantes, mais avant de vous en parler, j'aimerais revenir brièvement sur l’épisode de la semaine dernière, car figurez-vous que je ne suis pas du tout en accord avec la nalyse de mon confrère lecharentais. Même si je respecte totalement son travail et trouve ses reviews plutôt bonnes, je n’ai pas la même façon d’appréhender ce show. Si lecharentais a appréhendé NXT comme une émission de catch normale, j'estime pour ma part qu'il s'agit avant tout d'une bonne poilade qu’il ne faut pas prendre au sérieux et dont il faut sortir les points positifs.

 

 

Exemple de point positif: y a plein de nanas!

 

 

La semaine dernière, on a constaté d'entrée de jeu que la WWE ne sait pas quoi faire pour combler les vides du show. En effet, le départ de Michael Cole (la semaine précédente) n’était pas là pour annoncer la fin du show ou un quelconque début de storyline, elle n'avait pour unique objectif que d'occuper du temps d’antenne. Si on devait résumer cet ersatz de storyline, on pourrait le faire de cette façon: Michael Cole part, Michael Cole revient. C’est bien dommage d’ailleurs, car quitte à bouffer du temps d’antenne pour bouffer du temps d’antenne, la WWE aurait pu monter toute une storyline entre Michael Cole qui dénigrerait NXT et les rookettes mêlées aux pros qui l’enverraient paître toutes les semaines.

 

La semaine dernière, donc, les rookettes n’étant pas considérées comme étant capables, à elles seules, de divertir le public pour une heure entière, la WWE a amené les seules divas dont le talent au micro est avéré: Laycool. Et il faut bien l’avouer, elles font très bien leur travail de heel: personne ne les supporte et tout le monde veut les voir partir. Durant leur intervention, on a même pu voir une chose qui ne s'était jamais produite auparavant: Kelly Kelly a saisi un micro et a fait une promo plutôt bonne, à une seule exception, exception qui fait la différence entre une bonne diva au micro et une diva insupportable au micro; je vous en parlerai plus tard dans la review.

 

Dernier point négatif de ce show, le concours le plus débile de toute l’histoire de NXT, les chaises musicales. J’ai trouvé ce concours pire que celui de la première saison où les rookies devaient boire un grand verre de coca pendant un parcours du combattant, et pourtant, il était pas bien haut dans mon estime.

 

 

Prochaine semaine toi aimer, concours boire coca pendant chaises musicales.

 

 

Heureusement ce show a aussi eu des cotés positifs à commencer par le remplacement de Michael Cole. Nous avons eu aux commentaire le génial CM Punk qui a agrémenté le show de petites piques et autres remarques hilarantes envers les rookettes. Il a fait de cet épisode mon préféré de cette saison et a vraiment boosté la qualité du show en en faisant une heure de rire, que ce soit en criant "spear spear spear" suivi d’une imitation de Jim Ross, en confondant les noms des rookettes, en déchirant la photo de Josh Matthews… Il était annoncé pour la semaine suivante, ce qui a mis de bonne humeur le nalyste que je suis.

 

Autre aspect positif du show, un talk the talk challenge très instructif sur les divers talents des rookettes au micro, or le mic-skill des catcheurs, c'est un peu mon violon d'Ingres, comme vous le savez.

 

Jamie n’a aucun talent d’improvisation, elle avait déjà préparé ce qu’elle allait dire: "Nobody wants to hear me talk about [insérer sujet] they want to hear…" Elle s’est quand même bien améliorée au micro, elle est beaucoup plus à l’aise et moins robotique dans ses déplacements malgré des speechs totalement préparés. Elle a cependant deux défauts, un minime et un majeur, le premier est qu’elle ressemble toujours à une mante religieuse en gardant son bras inactif devant elle, le deuxième est le même que Kelly Kelly qui fait que ses promos ne seront jamais extraordinaires (un peu de patience, vous saurez pourquoi un peu plus tard).

 

Naomi quant à elle ne savait pas quoi dire du tout sur les perruques, donc plutôt que de faire comme Justin Gabriel avec les fleurs, elle a dit a tout le monde qu’elle n’avait pas d’idées et qu’elle était uniquement là pour catcher et a demandé un match. J’aime bien Naomi au micro, elle est très énergique et assez charismatique, je pense qu’avec des textes bien écrits, elle pourrait faire de très bonne promos.

 

Pour la promo suivante, on a vu la WWE faire montre d’un favoritisme exacerbé concernant AJ, elle était clairement rencardée sur ce qu’elle devait dire. Vous auriez réussi à improviser un speech d’une minute complète en terminant par "I’m some natural dynamite baby"?  Ajoutez à ça que les commentateurs sont de son coté en permanence, comme par exemple quand Michael Cole dit que son discours est bon mais est exaspéré pendant celui de Maxine alors qu’entre ces deux rookettes, il y a un monde niveau mic skill. Autre exemple, après sa blague , Josh Matthews dit qu’il a aimé; je rappelle que sa blague était nulle à chier et que tout le public s’est mis à la huer.

 

 

Alors c'est Jamie et Aksana qui décident de faire une partie d'échecs, et Jamie demande "t'as les règles en tête?" et Aksana dit "Pourquoi, je saigne du nez?" Haha! Les sales blondes! Ce qu'elles sont connes! Haha!

 

 

Ceci me fait penser que Wade Barrett devait lui aussi être prévenu de ce qu’il allait dire durant le talk the talk de la première saison; en effet, le mot sur lequel il devait improviser était wind, et il a réussi à improviser "winds of change are blowing"; quand on sait ce qu’est devenu le Nexus, pas de quoi crier au favoritisme (contrairement a AJ qui est sur-aidée par la WWE).

 

Nous avons ensuite eu la plus mauvaise performance de la soirée en la personne d’Aksana qui a utilisé la technique du je ne sais pas quoi dire donc je gagne du temps. C’était clairement mauvais, et ajouté à son niveau in ring désastreux, elle va probablement dégager la première.

 

Comme la semaine précédente, la plus mauvaise prestation était suivie de la meilleure. Maxine est géniale au micro, elle a réussi à me captiver et a su adapter ce qu’elle voulait dire au mot qu’on lui proposait; elle a une bonne voix, un très bon acting, des expressions faciales adaptées, une gestuelle naturelle, elle est la meilleure de loin au micro et j’espère qu’elle restera à la WWE. Michael Cole a osé être exaspéré pendant son discours alors qu’elle était excellente, et c’est franchement pas sympa, heureusement que CM Punk était heureusement là pour rendre hommage à la perf de la rookie d'Alicia Fox.

 

Enfin, nous avons pu voir que Kaitlyn était médiocre au micro: elle nous a fait une scène ni drôle, ni intéressante, ni captivante, bref, elle a été mauvaise.

 

Dernier point positif de ce show, la storyline entre Kaitlyn et Vickie a avancé. En effet, à la fin du match, Kaitlyn a reçu un mini beat down de la part de Laycool, auquel Vickie s’est jointe.

 

Dernière petite chose avant d'entrer enfin dans la review de cette semaine: rassuez-vous, fans, NXT continue! Le show sera dorénavant diffusé sur WWE.com à cause de l’arrivée de Smackdown sur Syfy, et n’a pas été annulé comme on pouvait le penser.

 

 

NXT en route vers WWE.com, allégorie.

 

 

Je peux enfin commencer la nalyse du show du 28. Si je devais la résumer en quelques mots, ce serait ceux-ci: vingt minutes de rebound, dix minutes à faire la brouette et dix minutes de talk the talk.

 

 

Exactement comme la vie sexuelle de Dolph et Vickie, en fait.

 

 

A ma grande déception, CM Punk n’était pas là; et le moins qu’on puisse dire est que l'épisode de cette semaine aurait vraiment eu besoin de lui…

 

Le show démarre avec un concours typique de NXT: faire le tour du ring avec une brouette le plus vite possible. Pour ajouter du piquant à l’épreuve, la WWE a décidé de caler dans la brouette Hornswoggle (sous les yeux ébahis de la géniale Maxine), invité de marque qui remonte grandement le niveau d’NXT.

 

Nan je déconne, ça ajoutait seulement un coté grand n’importe quoi supplémentaire à cette saison. Hornswoggle a bien fait son travail, il a rendu le concours plus amusant que ce à quoi on pouvait s’attendre; il a par exemple mordu les fesses de Maxine et a porté en triomphe Kaitlyn après sa victoire, ce qui était visuellement assez drôle.

 

 

Et aussi, avouons-le, sexuellement assez excitant.

 

 

Par ailleurs, le favoritisme de la WWE à l'égard d'AJ s'est confirmé, puisqu'elle a enfin eu droit à son "video package", la semaine précédent la première élimination. Sa présentation confirme ce que je disais dans ma première review: on lui a collé des valeurs que les Américains adorent, plus un coté nerd (qui sera confirmé plus tard dans la soirée avec son t-shirt) pour attirer les votes du public.

 

La WWE est claire: elle veut mettre sa future Mickie James dans les meilleures conditions possibles pour une arrivée à Raw ou Smackdown, ce qui est assez logique, mais qui m’énerve un peu vu le potentiel gâché de certaines rookettes comme Naomi et Maxine. Pour information, durant la preview du premier Smackdown sur Syfy, la présentation d’AJ a été la seule diffusée, preuve supplémentaire que la WWE lui voit un grand avenir.

 

On enchaîne la soirée avec deux rebounds qui auront accaparé près de vingt minutes d’antenne si on les combine à la vidéo sur le Madison Square Garden. Ils ont même été la cause d’une chose jamais arrivée à NXT: il n’y a pas eu une seule minute de catch. Je comprends que la WWE ne veuille pas nous servir d’autres matchs médiocres entre Aksana et Jamie, mais je suis persuadé qu’un Naomi vs AJ satisferait tout le monde. Inutile de rediffuser la moitié de Smackdown pour combler le vide catchesque surtout que la feud Kane-Taker est déjà assez bien buildée.

 

Entre le rebound de Raw et celui de Smackdown, la WWE nous présentait Kaitlyn, et j’ai enfin compris son gimmick. Mea Culpa, je voyais en elle une heel foireuse, alors qu’en fait, c’est juste une face qui est bizarre, raison pour laquelle elle fait le robot en permanence et qu’elle a tout le temps l’air absent. Avec cette gimmick, l’avoir refilée à Vickie Guerrero pouvait être très casse-gueule mais la storyline a été plutôt bien faite tant les deux femmes sont différentes (quand je dis bien faite, c’est en comparaison du reste d’NXT, j’espère pas qu’on me serve ça à Smackdown ou Raw).

 

 

– Vickie, je peux t'appuyer sur le nez, dans un délire?

Oh putain, va y avoir du boulot.

 

 

La soirée continue sur ma partie favorite, un "diss the divas", une sorte de talk the talk challenge où les rookettes devaient se manquer mutuellement de respect. C’est Aksana qui débutait ce challenge avec une mauvaise promo ou elle a à peine critiqué ses consœurs; comme à son habitude elle à confirmé son statut de rookie la plus faible du lot.

 

La rookette suivante est AJ à qui j’attribue la palme du speech le plus intéressant à égalité avec Maxine. Leurs discours avaient le même fond: les divas doivent changer. Quand l’une parlait d’avoir le droit d’être nerd et de ne pas respecter les canons de beauté actuels des divas, l’autre parlait d’agressivité et de pouvoir. Que Maxine, rookette pas franchement pushée par la WWE, dise ça n‘aura probablement pas d'incidence, elle essaie juste de faire un impact. Mais que AJ, babyface over et surpushée parle de changement peut engendrer des répercussions à la longue. La WWE a possiblement donné une ligne directrice à son discours, si c’est le cas, alors la Fédération va peut-être modifier ses critères de recrutement des divas, ce qui serait vraiment intéressant in ring.

 

Je viens de dire que les speechs d’AJ et Maxine sont aussi intéressants l’un que l’autre, eh bien c’est uniquement sur le fond, parce que sur la forme, Maxine a encore une fois été au-dessus de ses camarades d’NXT, que ce soit dans ses intonations, sa voix, ses attitudes, son élocution… AJ, elle, parlait comme à son habitude beaucoup trop vite mais avait quand même une bonne gestuelle et de bonnes attitudes.

 

 

– et là Michael Cole reboote son PC et il voit un pingouin en train de manger une pomme et il lui dit suck it! LOL!

 

 

Une des choses que je n’ai pas du tout appréciées durant le speech de Maxine est le comportement des rookettes derrière elle. Si c’est un comportement spontané de Kaitlyn et AJ, alors pas de problème, c’est une compétition et il faut mettre des bâtons dans les roues des autres participantes. En revanche, si les bookers ont délibérément demandé à AJ et Kaitlyn de jouer durant le speech de Maxine et à Maxine de ne pas se retourner afin de la décrédibiliser parce qu’elle devenait imposante et que d’après leurs plans, elle n’est pas supposée avoir plus d’exposition, alors NXT perd sa raison d’être. NXT est effectivement là pour laisser des rookettes en liberté totale afin d’en sortir des potentiels talents pour Smackdown ou RAW.

 

Entre les prestations de ces deux rookettes, Kaitlyn a fait une très drôle imitation de Naomi mais a été rapidement maîtrisée avant de passer le micro.

 

Au début de la review, je vous parlais d’un critère qui fait qu’une diva ne peut pas être excellente au micro malgré un bon acting, une bonne gestuelle et tout ce qui va avec un bon mic skill. Ce critère, c’est la voix. En effet, le point commun entre une Mccool et une Trish Stratus est leur voix grave; la semaine dernière, ma première impression concernant Kelly Kelly était qu’elle était mauvaise, or en l’analysant, j’ai vu qu’elle était en réalité plutôt bonne. La seule chose qui la différenciait de Michelle Mccool était que sa voix était beaucoup trop aiguë.

 

Il se trouve que Jamie, la rookette suivante, à le même problème, malgré une bonne promo où elle s’est beaucoup inspirée de Chris Jericho face, je la trouve toujours en dessous de certaines qui ont un acting et des déplacements moins bons avec un micro en main. C’est dommage car elle est celle qui s’est le plus améliorée au micro, elle a pris conscience de ses défauts et les a travaillés, elle a par exemple l’air plus naturelle qu’au début où on pouvait pratiquement voir un robot.

 

 

Pour augmenter ses chances, Super Jamie s'est laissé pousser deux bras supplémentaires.

 

 

Vint ensuite le tour de Naomi qui a bien suivi le gimmick qu’elle a actuellement, à savoir une vraie compétitrice qu’il ne faut pas énerver. Sspeech était dynamique et elle s’est montrée plutôt charismatique lorsqu’elle a menacé Kaitlyn. J’ai cependant l’impression qu’elle est mise de côté; en effet, elle n’a pas aucune storyline en cours, et on ne lui donne pas de match pour briller, je me demande si la cause est sa couleur de peau. En effet, quand la WWE recrute des Noirs, ils ont soit des gimmick liés à leur couleur de peau, comme rappeurs par exemple, soit ce sont, selon l'expression consacrée des "bounty", noirs à l’extérieur, blancs à l’intérieur. Alicia Fox par exemple, est Noire mais s’exprime comme une blanche et (pour caricaturer) ne vient pas de la rue. En ce qui concerne Naomi, son gimmick n’est pas une racaille ou une Noire de service, c’est une guerrière, mais sa façon de s’exprimer est vraiment très typée, la question se pose donc légitimement, l’avenir nous le dira.

 

Ce challenge se conclut par une excellente Maxine sur laquelle je ne reviendrai pas mais gagné sans réelle surprise par une AJ qui passe en tête du classement et est donc immunisée contre une éventuelle élimination.

 

 

Matt, c'est pas une raison pour la soulever brutalement par les cheveux.

 

 

En conclusion de cet épisode, l’unique storyline de NXT a bien avancé. En effet, nous avons assisté à la rébellion officielle de Kaitlyn, qui a défié sa pro dans un match avant que celle-ci ne lui saute dessus. Je me demande comment le match va être mis en scène, Vickie n'étant pas catcheuse et Kaitlyn n’ayant que huit semaines d’expérience derrière elle. Deux solutions: soit un faux match de quelques minutes, soit Vickie va utiliser Lay ou Cool pour la représenter. Il sera intéressant de voir si Dolph Ziggler aura un rôle à jouer.

 

 

Ce soir, Dolph a prudemment décidé de rester à la maison faire quelques milliers d'abdos.

 

 

Ce fut donc dans l’ensemble un show plutôt moyen coupé par de trop nombreux rebounds où l’on n’a pas pu voir le talent in ring des catcheuses

 

Voilà, ma nalyse est terminée, j’espère qu’elle vous a plu, n’hésitez pas à laisser vos impressions et autre insultes. Pour ma part je vous dis au revoir et à la semaine prochaine pour cause d’absence de mon camarade lecharentais.

 

 

– J'ai fait ce que j'ai pu pour dire du bien de votre show, les filles.

– T'es génial, TDS, viens par ici qu'on te remercie.

34 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut