Catch

Powerslamiricoré

Il vient toujours au bon moment avec son pain et ses croissants.

Auteur inconnu, fin du XXème siècle

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées et où cette semaine le classement Powerslam revient après sa traditionnelle pause pour cause de Pay Per View …

 

 

Elle va être détruite Sarah-Gatina quand elle va apprendre que Chris Jericho est le valet de Jack Swagger.

 

 

Tiens, d'ailleurs, histoire de se mettre d'accord et de toujours jouer sur l'interactivité, on va un peu changer les règles du jeu désormais puisqu'aul ieu d'attendre vos propositions d'étude, je vais vous laisser le choix entre deux possibilités pour le billet d'analyse thématique du classement :

 

Classement Powerslam numéro 7

 

 

  • Est-ce que vous préférez une étude thématique du Nexus, avec notamment l'apport des différents membres de cette stable ? Ou alors une comparaison d'ordre général entre les rosters de Smackdown et de RAW en préliminaire à Bragging Rights ?

  •  

 

C'est confirmé : Astérix a bien niqué la Schtroumphette en 1993 ..

 

Mais revenons à nos moutons et à nos chiffres après la virgule avec le classement bilan de la semaine qui suit Hell in a Cell, une semaine qui vous allez pouvoir le constater est assez étrange.

 

Les losers :

 

Il y a eu seize absents de l'antenne la semaine dernière :

– toujours en eaux troubles avec la fédération pour des raisons abracadabrantesques : Matt Hardy & Tiffany

– retirés de l'antenne sans que la WWE ne donne une explication : Shad Gaspard, Ezekiel Jackson et Joseph Mercury

– Délaissées comme le roster féminin de la WWE qui n'a plus de salut qu'à NXT (c'est dire) : Gail Kim, Jillian Hall, Melina et Rosa Mendès

– Hors antenne : Yoshi Tatsu, The Great Khali n'ont pas pointé le bout de leur nez à RAW qui offrait pourtant une bataille royale à 20 participants tandis qu'à Smackdown on n'a pas vu : JTG, Chavo Guerrero, Luke Gallows, The Undertaker & CM Punk (en transit vers RAW).

 

 

Les jobbers de la semaine :

 

 

Après six mois de push intensif et de title reign sans aucun effet sur le public, Lay Cool découvre avec horreur qu'un depush se profile à l'horizon.

 

 

Layla (- 35) :Lay-Cool enchaîne les défaites, notamment contre les frangines Bella à RAW … Normal donc que Layla obtienne la lanterne rouge vu qu'elle a aussi succombé aux assauts de Kelly Kelly ..

 

Michelle Mc Cool (- 28) : Lay-Cool enchaîne les défaites, on vient de vous le dire, vous suivez ou quoi ?

 

Darren Young (-29) : Mauvaise semaine pour Darren : un passage éclair dans la battle royale mais surtout une défaite contre William Regal (qui est classé aussi bas au Powerslam qu'il est haut dans mon estime).

 

Les petits joueurs de la semaine :

 

 

En découvrant qu'il fait une nouvelle fois partie des petits joueurs, le Big Show a décidé de squasher une bonne soeur la semaine prochaine

 

Ted DiBiase (+ 5) : La majorité des points gagnés par DiBiase provient du simple fait d'avoir fait du mal au Guest-Host. De la bonne exposition à l'antenne certes mais c'est à peu près tout.

The Big Show (+ 5) : Un double choke-slam sur la tag-team la plus mauvaise de Smackdown, ça ne paye pas beaucoup.

 

Les winners de la semaine :

 

 

S'accoupler avec un objet au milieu du ring ne rapporte pas de points et pourtant …

 

Mark Henry (+ 35) : Techniquement, Mark Henry a gagné un match contre John Cena (même si c'était en tag-team match et que le nouvel enforcer du Nexus n'a pas participé, ça fait ses affaires à Mark

 

Goldust (+ 32), William Regal (+ 30) : c'est la base du fonctionnement du classement Powerslam : plus un catcheur a un score bas dans la carte, plus vite il gagne des points. Les deux jobbeurs officiels de RAW ayant abandonné leur rôle cette semaine engrangent donc très vite les bénéfices.

 

Allez, on passe aux classements. Côté tag-team, les Usos semblent trouver un second souffle.

 

 

Quand à la division féminine de NXT, elle ne change pas beaucoupt.

 

 

Par contre, à RAW la belle performance de Natalya à Hell in a Cell a payé.

 

 

Et sans véritable surprise, à Smackdown, le classement de Lay Cool diminue, sans doute pour offrir un affrontement plus équilibré lors du prochain match entre les tenantes du titres et la challenger numéro 1.

 

 

Pour le classement à Smackdown, il convient de remarquer qu'avec l'arrivée très haut dans le classement de Edge et le retour de Rey Rey, tout le monde ou presque a rétrogradé de quelques places.

Et que le retour futur de Archer / Hawkins à la compétition individuelle devrait étoffer le roster qui reste cependant très faible (si Hardy et Mercury doivent disparaître temporairement ou définitivement).

 

 

D'une manière inverse, à RAW, beaucoup de gens ont gagné des places grâce à la défection de Edge et celle de Chris Jericho.

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut