Catch

Powerslamanifestation c’est le peuple qui s’exprime

La plus cruelle manifestation de désapprobation du public, c'est son absence. Qu'il siffle, mais qu'il vienne.


Marcel Achard

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées et où cette semaine on entérine une disparition, un transfert et un retour …

 

 

Par solidarité avec mes camarades français en lutte, je suis en grève du shampoing depuis dix-huit mois.

 

 

Disons tous, comme les spectateurs de Smackdow, adieu à Matt Hardy (en attendant de lui dire bonjour à la TNA), à CM Punk (en lui souhaitant la bienvenue à RAW) et bonjour au terrifiant Tyler Reks (qui fait partie de la très courte liste des gars qui ont jobbé pour Paul Burchill mais chut …).

 

Classement Powerslam Edition numéro 8

 

 

Les losers :

 

Il y a eu dix-sept absents de l'antenne la semaine dernière :
– toujours en eaux troubles avec la fédération pour des raisons de violence conjugale : Tiffany
– retirés de l'antenne sans que la WWE ne donne une explication : Shad Gaspard, Ezekiel Jackson et Joseph Mercury
– Il y a eu cette semaine sept privés de RAW sans qu'on nous donne une raison : Yoshi Tatsu (que si ça se trouve, il est viré et personne ne nous a pas prévenu), William Regal, The Great Khali, Les Usos, Jillian Hall & DH Smith (dont on a cependant dit qu'il aurait dû être là).

 

 

Ou alors Yoshi a mangé trop de champignons, si ça se trouve.

 


– Dans un souci d'équilibre, ils furent cinq à se dispenser de Smackdown : Caylen Croft, Chavo Guerrero, JTG, Luke Gallows & Vance Archer.

 

Les jobbers de la semaine :

 

John Cena (- 26) : une défaite en main-event de RAW pour le champion qui semble définitivement décrocher du peloton de tête depuis qu'il a intégré le Nexus.

 

 

John Cena découvre le quotidien d'un jobber et visiblement, il le prend très mal.

 

 

Dolph Ziggler (- 24) : Le champion IC a perdu face à Edge dans un excellent match où les deux lutteurs avaient de sniveaux équivalents.

 

Drew Mc Intyre (-21) : Le champion par équipe a perdu et sur le plan arithmétique, ça fait une grosse perte de points. Et si l'on considère la manière, une défaite rapide contre Kofi Kingston, il semble que sa côte ait effectivement baissé auprès des bookers.

 

Les petits joueurs de la semaine :

 

Randy Orton (+ 3) : C'est sans surprise qu'on retrouve le champion de la WWE ici après sa victoire contre Justin Gabriel. Le nombre de points Powerslam de la vipère (et son invincibilité récente) ne laissaient que peu de doutes sur sa victoire (malgré une excellente place dans le classement, le sud-africain est largement inférieur à lui au niveau du score).

 

 

Il fait ça à chaque fois qu'il voit une des frangines Bella. Allez savoir pourquoi …

 

 

Alberto Del Rio (+ 6) : Battre le jobber officiel de Smackdown ne rapporte presque rien. Pourtant la performance de Chris Masters en adversaire du mexicain fut loin d'être constipée mentalement.

 

Les winners de la semaine :

 

CM Punk (+ 37) : Une victoire, un beatdown post match : on appelle ça un retour réussi, non ?

 

 

A chaque pénurie de jus de cranberry à la cantine de la WWE, c'est la même chose.

 

 

The Miz (+ 32) : C'est le symétrique absolu du mauvais score de John Cena cette semaine. On appelle ça le principe des vases communicants et grâce à celà l'acrt entre l'ex-marine et le Miz diminue très vite.

 

 

Le classement par équipe va bientôt voir disparaître les équipes dont les tensions semblent de plus en plus fortes (HD & Hawkins et Archer). Je guette les signes les définitifs de rupture. Chacun rejoindra alors sa brand.

 

 

Si personne ne pleure vraiment le départ de Jamie de NXT, on remarquera qu'elle était loin d'être la moins bien classée, ce qui rpouve encor eune fois qu'une storyline bien menée peut faire plus que de bons résulats dans le ring.

 

 

La fin du règne de LayCool semble s'annoncer et le classement  semble donner un bel indice de qui risque d'en faire les frais.

 

 

Le roster féminin de RAW quant à lui semble assez stable et Alicia Fox, malgré un nombre de éfaite assez important, arrive à conserver sa place grâce à des victoires à NXT.

 

 

L'entrée de CM Punk à RAW se fait dans ce qu'il convient d'appeler l'upper midcard.

 

Prière de lire une flèche rouge vers le bas à côté du nom de Zack Ryder.

 

 

Avec les retours de Mysterio et Edge, l'upper-card de SD est dorénavant remplie de babyfaces, un indice pour le futur.

 

4 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut