Catch

Superstars: Tendances et (mauvaises) mises à l’honneur

L'honneur d'une fille est à elle: elle y regarde à deux fois. L'honneur d'une femme est à son mari, elle y regarde moins.

Louis-Sébastien Mercier, Le tableau de Paris.

 

L'épisode du jour voit se confirmer certaines tendances. Darren Young s'installe à Superstars, les filles sombrent parfois dans l'ennui, et Hawkins et Barretta s'affrontent en solo, à défaut de pouvoir bosser en équipe.

 

 

Suite à cette vignette, je vous laisse deviner quel est le meilleur talent d'une diva de la WWE.

Suite à cette image, je vous laisse deviner quelle est la meilleure compétence des divas de la WWE.

 

 

 

Review de Superstars du 14 octobre

 

 

Les filles sont à l'honneur ce soir, avec deux combats de divas.

 

En premier lieu, nos co-championnes unifiées sont représentées par Layla, qui comme à son habitude, entre sur la musique d'entrée de l'idole de McOcee.

 

Face à elle, Kelly Kelly (étrangement accompagnée de Natalya en ringside!), dont la longueur de la tenue n'a d'égale que la taille d'Hornswoggle. Comprenez par là qu'un rien l'habille. Littéralement.

 

Le combat démarre d'une drôle, très drôle de manière, puisque Layla, inspirée par l'esprit de Véronique et Davina, se trémousse et fait des mouvements de gymnastique. Sans doute par volonté de singer Double K, ex-gymnaste. Force est de constater que l'effet est loupé, et à ce titre, je voudrais rendre hommage au Charentais et à TDS, dont je viens de comprendre l'enfer vécu chaque semaine.

 

Heureusement, le catfight commence, sous les hurlements d'une truie qu'on égorge (Kelly Kelly et Layla hurlant de concert, je peux vous dire que Melina, à côté, c'est une enfant de choeur).

 

Le combat est basique, poussif, bref on s'ennuie ferme. D'autant que Kelly Kelly hurlant à la mort pour une prise de soumission qui ne l'enserre même pas, ca ne mérite même pas un Slammy Award du pire acteur.

 

Le seul moment fun du match étant au fond cette tentative de Sharpshooter par Layla, dans le but de moquer Nattie.

 

Le reste du match est tellement foireux que je vous l'épargnerai, sachez juste que la blonde a vaincu la brune, sur un petit paquet.

 

 

La prochaine fois, Dashing Cody Rhodes prendra place dans le roster féminin, telle la première Santina venue. Et quelque chose nous dit que ca ne lui déplairait pas.

La prochaine fois, Dashing Cody Rhodes prendra place dans le roster féminin, telle la première Santina venue. Et quelque chose nous dit que ca ne lui déplairait pas.

 

 

 

Il est temps de voir un vrai combat de mâles musclés, puisque Curt Hawkins affronte Trent Barretta.

 

 

– J'te propose un plan fabuleux, mec! On s'associe toi et moi! On crée les Gatebusters!

– Quel nom pourri! Moi je propose les Dudecrashers!

– Si c'est comme ça, battons-nous jusqu'à la mort!

 

 

Et affronter, c'est bien le mot. Les deux hommes s'invectivent, se foutent dessus, et ne font pas semblant, c'est un combat qui sent bon la sueur! Voilà qui plaira à Silvernights, adepte des combats de free-fight dans des bars mal famés.

 

Quoiqu'il en soit, c'est Trent Barretta qui semble avoir le dessus. "Semble" , car Hawkins n'est pas en reste, plaçant ça et là quelques temps forts au moyen de prises puissantes. Mais c'est bien l'entité solo des Dudebusters qui fait le show, au moyen de ce Tope Suicida qui provoque l'admiration du public et des commentateurs du match.

 

Le problème, c'est qu'en catch, c'est rarement celui qui domine outrageusement qui finit par remporter le match. Ainsi, un peu venu de nulle part, c'est Hawkins qui s'impose, après avoir contré et placé sa descente du coude depuis la 3e corde.

 

Voyons désormais le troisième de nos quatre combats. Il oppose Darren Young à Primo.

 

J'avais évoqué la semaine dernière la possibilité de voir Young oeuvrer à Superstars quelques temps avant de le « réintégrer » en Weeklie. Je vais spoiler un peu, mais puisque lors du show du 21 (review à suivre plus tard), on a encore vu Darren Young, ainsi que le Nexus en fin de match, avec une promo de Barrett en vue de son match pour le titre, il n'est donc pas exclu que le brave Darren fasse une apparition à Bragging Rights, et pourquoi pas pour venir embêter Wade Barrett dans son match pour le titre… (un conseil prono: votez Orton, clean ou par DQ).

 

 

Ah ah, Barrett, je vois bien que tu regrettes de m'avoir viré du Nexus, c'est pour ça que tu essaies de rattraper le coup en intégrant cet ersatz de Darren Young qu'est Cena!

 

 

Toujours est-il qu'après quelques premières secondes de match où il s'est fait surprendre, Young montre une fois encore qu'il en a en réserve. Certes, Primo se défend, mais il se fait souvent surprendre par la rapidité et la puissance de son adversaire du soir, qui s'illustre notamment avec un Cenaesque coup de bélier. Un finis plus tard, Young s'impose dans un combat ou il a su se mettre en valeur… Mais qui paradoxalement laisse sur sa faim. Il domine largement, mais l'arsenal de prises est assez peu varié, ce qui ne lui confère pas un statut de type puissant capable de se sortir d'une situation complexe.

 

Il faudra voir s'il est capable de s'en sortir dans une situation ou il doit jobber.

 

And now, it's time for the main event! Alicia Fox contre Melina.

 

Nouvelle coupe de cheveux et tenue de plus en plus sexy, la Foxy a tout compris pour percer à la WWE. Le title-shot devrait revenir bientôt. De son côté, Elastic-Girl est toujours aussi impressionnante dans sa manière d'esquiver et de contrer de manière acrobatique.

 

Le combat est en tout cas plus intense et agréable à regarder que l'opposition entre la chipie et la blonde. Et surtout, Melina ne crie (quasiment) pas. Néanmoins, Alicia Fox a le dessus, bien aidée il est vrai par sa rookette, qui prend un malin plaisir à venir distraire Melina.

 

 

Sacrée Nakoma, jamais la dernière pour embêter sa pote Pocahontas.

Sacrée Nakoma, jamais la dernière pour venir embêter sa copine Pocahontas.

 

La renarde réussit même à retourner le finish de Melina, ce qui n'est pas chose aisée. Celle-ci n'est pas en reste, esquivant le coup de pied en ciseau de son adversaire, avant de la coincer dans un crucifix pin, pour le compte de trois! Conclusion de combat assez étrange, un peu comme si le booking de fin a été bâclé…

 

On ne peut pas dire que les divas sortent grandies de cet épisode… qui fut plaisant pourtant au niveau des combats masculins. Voilà qui donne envie de revenir dès jeudi prochain, si le Dieu du Catch le veut, en tout cas moi je serai au rendez-vous de Superstars…

 

 

Because shtshsthsthstht Arthemiz...shshthsthths Gordon. Voilà.

Because…shtshthtshhst…Arthemiz…shtshthshst….Gordon. Voilà.

2 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut