Catch

Powerslamming rights

68, c'était hier pour moi aussi

Et puis il y a eu la rue Lepic

On bouffait du riz cantonnais

et puis soudain ils ont chargé, les flics

 

Jean Meyrand, La rue Lepic

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées pour un classement Powerslam spécial Braggin Rights …

 

 

C'est le drame : il n'y a plus de déodorant au Palace Of Wisdom.

 

 

En terme de méthodologie et histoire d'être précis, on va observer aujourd'hui la dernière semaine avant Bragging Rights et le PPV.

 

Classement Powerslam numéro 9

 

 

Par conséquent et compte-tenu que les résultats des Pay-Per-Views rapportent beaucoup plus de points que ceux des événements traditionnels d'une semaine ordinaire, on va quelque peu changer de présentation et observer ceux et celles qui ont gagné ou perdu le plus de points sur la période qui suit directement Hell in A Cell et se termine après Bragging Rights.

 

Les grands perdants :

 

Tyson Kidd (- 56) : Le maillon fort de la Hart Dynasty souffre plus des défaites à répétition de son équipe que son partenaire et obtient la lanterne rouge en terme de progression …

 

Michelle McCool & Layla (- 53 & – 49) : Toujours co-championnes des divas, les deux chipies de Smackdown ont régulièrement jobbé face à Natalya en solo ou par équipe tandis que leur adversaire engrangeait des points pour équilibrer la feud.

 

 

Joey Ramone en duo avec Lady Gaga, mortel.

 

 

Dolph Ziggler (- 48) : Le champion intercontinental aura été le jobbeur de luxe de cette période, enchaînant les bons matchs contre des catcheurs à très haut profil (Edge, Bryan) mais n'obtenant que la défaite malgré tout.

 

Darren Young (- 48) : La phase d'apprentissage du métier de Darren Young passe par une série de matchs contre le vétéran Regal qui est toujours en queue de peloton … Chaque défaite lui coûte donc très cher mais c'est le prix de l'expérience.

 

Les winners :

 

Edge (+ 135) : Draft gagnant à Smackdown pour la Rated R Superstar qui a fait partie de l'équipe victorieuse à Bragging Rights et semble sur les rails pour un match de championnat.

 

Rey Mysterio (+ 103) : Le retour de blessure du luchador a nécessité un push et, lui aussi, est responsable de la victoire de Smackdown en Pay Per View. Pas de surprise à le voir talonner Edge, donc.

 

 

Plus de 100 points entre deux PPVs : pour la peine, on leur a donné une belle coupe

 

 

Goldust (+ 93) : En entrant en conflit avec Ted DiBiase, Goldust est passé du niveau de lowcarder abonné à Superstars à celui de midcarder en vue à RAW et même en PPV. Les scores entre les deux adversaires doivent s'équilibrer et ça bénéficie à l'emperruqué exubérant.

 

 

Tous les ans, pour Halloween, Goldust se démaquille.

 

 

John Morrison (+ 89) : C'est la surprise de ce classement : Morrison n'a pas de push, n'a pas plus l'occasion que ça de briller en PPV mais il a visiblement été constant à chacune de ses apparitions et s'en sort avec une progression qui le place aux portes du podium du mois.

 

Daniel Bryan (+ 87) : Les performances in-ring de Bryan continuent de marquer les esprits et son score Powerslam de s'améliorer suite notamment à sa victoire contre le champion intercontinental.
 

Passons donc aux classements où, histoire d'être concis, les chiffres de progression indiqués dans la dernière colonne, ne retrace que ce qui s'est passé la dernière semaine et n'ont donc rien à voir avec ce que l'on vient d'examiner.

 

 

 

 

 

 

2 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut