Catch

Excuse her! L’irrésistible ascension de Vickie Guerrero

La grande supercherie de l'histoire, c'est d'avoir fait croire aux hommes que les femmes n'avaient pas encore le pouvoir.

Laurent Hundegla

 

Ceux qui lisent les commentaires de nos articles ou certaines pages du forum des Cahiers du Catch le savent: Dauntless est un grand malade capable de rédiger des pavés aussi facilement que Cristiano Ronaldo empile les buts au Real Madrid. Nous n'avons donc pas été surpris quand ce graphomane compulsif nous a fait parvenir une biographie de Vickie Guerrero de… 71.000 signes! Conscients que nous sommes de vos limites de temps de cerveau disponible, nous avons décidé de publier cette longue hagiographie aggrémentée de nombreuses vidéos en quatre parties et d'en faire le feuilleton de cette semaine automnale.

 

 

– Heu, non Vickie, ta bio ne sera pas classée PG : trop d'histoires de sexe, trop de mariages, trop d'amants, trop de combats dans la boue, trop d'Hornswoggle, trop de Chavo…

– Excuse me???

 

 

Excuse her! Biographie de Vickie Guerrero (1/4)

L’irrésistible ascension de Vickie

 

 

Dans l'univers très artificiel du catch, brouillant perpétuellement et opportunément les pistes entre gimmick et  kayfabe d'un côté, réalité et vie privée de l'autre, Vickie Guerrero est une véritable énigme, un hybride, un mutant, un être à part. En découvrant peu à peu la discipline et ses coulisses grâce aux articles des Cahiers du Catch, les spécificités et mystères de cette femme m’ont sauté aux yeux et ont commencé à hanter mon esprit et mes nuits, en faisant travailler la partie du cerveau qui se pose des questions plus ou moins idiotes et naïves. Qui est cette femme? Pourquoi est-elle patronne d’une émission de catch? Est-elle une ancienne catcheuse reconvertie? A-t-elle déjà été gentille dans sa carrière? Comment fait-elle pour supporter tant de haine de la part de la foule et de la fédération, au point de revenir à l’écran après l’humiliation de son divorce? Qui était cet homme qui s’appelait Eddie Guerrero?  Comment et pourquoi une veuve victime des dérives du catch a-t-elle pu s’accrocher ainsi à cette discipline? Quel a été son parcours pour en arriver à son personnage actuel, devenu incontournable à la WWE? Et puis, pour me faire plaisir, quelle est la liste de ses forfaits commis lors de son association avec ce truand d’Edge? Bref, Vickie Guerrero a été en quelque sorte ma De Lorean, le fil conducteur d’une plongée dans le passé récent de la fédération, en vue d’apprendre par le jeu ce que faisaient les Edge, Undertaker, Big Show, Cena, Batista, Chavo et autres superstars qui me sont désormais familières, il y a de cela trois ou quatre ans, alors que j’attendais comme un con que les émetteurs TNT soient installés dans mon bled.

 

 

Repat and fade.

 

 

Je n’ai pas trouvé réponse à tout, mais peut être que la Rédac’ apportera sa touche à mon enquête, ou que les commentaires de mes confrères Cdcistes, pour certains très calés (heureusement qu’il y a beaucoup de buses aussi dans le lot pour que je me sente pas trop con, dixit Swagger) complèteront les blancs, mais en attendant, je vous confie le résultat de mes recherches, espérant faire partager mes découvertes à mes camarades néo-suiveurs, ou à défaut des souvenirs émus aux moustachus de la WWE.

 

 

Souvenirs, souvenirs, je vous retrouve dans mon cœur, et vous faites refleurir tous mes rêves de bonheur!

 

 

La femme dévouée d'une star du catch

 

Vickie, née Vickie Lara le 16 avril 1968, est une véritable Guerrero (par contre elle ne s’est pas vraiment mariée avec Edge, si vous voyez la nuance entre kayfabe et réel…), cette grande dynastie de la discipline, puisqu'elle a épousé Eduardo Gori Guerrero Llanes le 24 avril 1990. Ensemble, ils ont eut deux filles nées en 1991 et 1995. Elle est donc bien plus qu'une biographie fictive destinée à ancrer un faux personnage dans le paysage de la WWE.

 

L'odyssée de Vickie dans le monde impitoyable de la WWE commence discrètement, en 2005. Jusqu'à cette date, Eddie et Rey Mysterio ont fait équipe avec succès, remportant le championnat Tag Team. Mais la compétition interne et une guerre d'egos ont raison de leurs ceintures  et de leur équipe. Et à Wrestlemania XXI, Mysterio l'emporte sur Eddie dans le match amical destiné à déterminer lequel des deux est le meilleur catcheur. Les deux poursuivent leur feud durant les semaines suivantes, et le 30 juin, à Smackdown, Eddie brandit soudainement la menace de révéler un terrible secret à propos du (véritable) fils de Mystério, le jeune Dominic (celui que nous avons vu, déjà plus grand que son père, quand CM Punk a gâché l'anniversaire en famille du Mexicain volant cet été.)

 

 

– Maman, c'est vrai que mon vrai papa, c'est Eddie Guerrero?

– Ecoute mon chéri, je te l'ai déjà dit, j'ai aucun moyen de le savoir. Il portait un masque.

 

 

Lors du Smackdown du 14 juillet, alors qu'Eddie s’apprête à balancer grave, Vickie, venue avec leurs deux filles, l'interrompt pour éviter le drame, car elle était autrement plus gentille à l'époque que maintenant. Eddie propose alors un deal simple: les deux amis s'affronteront au Great American Bash, le 24 juillet, et si jamais Eddie perd, il enterrera son secret à jamais au fond de sa mémoire. Eddie s’inclina, mais Eddie trahit, annonçant… qu'il était en fait le père biologique de Dominik !

 

Le résumé en images

 

 

Vickie réapparait le 21 août à Summerslam, pour demander à Eddie d'arrêter sa croisade contre Mysterio et de déclarer forfait pour le ladder match du soir ayant pour enjeu une mallette contenant les papiers octroyant les droits de garde du petit Dominik. Le fier Eddie refusant, elle est obligée de le trahir et de lui coûter la victoire en le poussant de son échelle, alors qu'il était sur le point de mettre la main sur la mallette, et en le retenant suffisamment longtemps pour que ReyRey se saisisse de la dite valise et des précieux documents qu’elle contient.

 

Le résumé en images

 

 

 

– Vickie, le public a adoré!

– C’est gentil, dans ce cas je crois que je reviendrai bosser dans ton entreprise un de ces quatre!

 

 

Vickie n'a joué qu'un rôle secondaire dans cette rivalité, avec cette discrète contribution de femme sage et responsable aimant son mari mais n'approuvant pas systématiquement ses manières de heel misogyne se retournant abruptement contre son meilleur ami. Tout le contraire du personnage qui la rendra célèbre deux ans plus tard et une première mission loin d’annoncer l’importance que prendra madame dans la fédération.

 

Moins de trois mois plus tard, Eddie est retrouvé mort par son neveu Chavo, dans sa chambre d'hôtel de Minneapolis, foudroyé par une crise cardiaque. Ce drame frappant directement Vickie aurait dû porter un coup d'arrêt à sa timide incursion dans les arènes de la WWE, et pourtant…

 

 

Et pourtant, elle saura porter haut la fière devise de la famille!

 

 

Les histoires d'héritage finissent mal, en général

 

Six mois après le décès brutal de son mari, Vickie réapparait de plus en plus impliquée dans une storyline controversée car construite sur la récente disparition d'Eddie. Ainsi, elle s'interpose dans une feud où Chavo accuse Rey Mysterio de n'être "rien d'autre qu'une sangsue se nourrissant du sang du nom des Guerrero" (Smackdown du 4 août 2006). Il faut noter que dans les mois suivant le décès d'Eddie, la WWE a offert un push sensible à Rey Mysterio : il gagne le Royal Rumble en 2006 avec la manière, après 62 minutes de combat, et il remporte son premier titre de champion du monde à Wrestlemania XXII, rendant crédible les accusations kayfabe de Chavo, par ailleurs responsable de la perte de ce titre.

 

Vickie intervient d'abord en tant que médiatrice et pacificatrice, cherchant à réconcilier les deux anciens amis. A Summerslam, elle traine autour du ring en commençant par essayer de raisonner Chavo avant d'en faire de même auprès de Rey, mais elle coûte finalement la victoire à ce dernier, à l'insu de son plein gré, en ratant sa montée sur le ring alors que Rey se tenait debout sur les cordes. Elle quitte l'arène dépitée par la victoire de son neveu.

 

Le résumé en images (1/2)

 

Le résumé en images (2/2)

 

 

Le heel turn de la tendre veuve est officialisé le 25 août, quand elle se range derrière Chavo, l'accusateur et le plus roublard des deux acteurs. Arrivant sur la musique d'entrée de son défunt mari pour la partager une dernière fois avec le public, elle commence par s'excuser auprès des deux adversaires pour sa double intervention à Summerslam, excuses acceptées par Rey par une embrassade, puis par Chavo sous la même forme, mais sans que les deux ne se parlent ou ne se serrent la main. Chavo agrippe alors une chaise, frappe Rey, puis, alors qu'il allait poursuivre son attaque, est arrêté par Vickie qui parvient à lui retirer son arme des mains. Mais c'était pour mieux tabasser Rey Mysterio elle-même avec ladite chaise, avant de l'abandonner à la fureur de son neveu Chavo. Rey inanimé sur le ring, Vickie félicite Chavo et le prend dans ses bras pour célébrer la réussite de leur plan marqué du sceau de l'infamie et de la trahison.

 

 

We lie, we cheat, we steel chairshot!

 

Le 1er septembre, Vickie se déclare manager de Chavo, tout en traitant Mysterio de "chapitre insignifiant de son passé" en le giflant sèchement. Durant cette rivalité, Chavo concéde une défaite dans un Falls Count Anywhere Match à No Mercy, avant de se rattraper en remportant un I Quit Match, à la grande joie de Vickie.

 

 

Le résumé en images

 

 

Le duo latino laisse alors derrière lui un Rey Mysterio hors service, genoux démolis, pour se fader un Chris Benoit en quête de réponses et venu demander des comptes à propos des dérives de madame Guerrero. Heureusement pour lui, l'imprudent impudent a un titre des Etats-Unis à mettre en jeu, et une feud démarre alors. Elle sera le théâtre des premières déconvenues de Vickie quand, aux Survivor Series, celle-ci connait son premier bump, se faisant éjecter du ring involontairement par Benoit et gagnant par la même occasion le droit de porter sa première minerve !

 

 

Le résumé en images

 

 

 

Grrrrrr! Il minerve, ce Benoit!

 

 

Lors du Smackdown du 22 Décembre, elle intervient une nouvelle fois, lors du match retour, en frappant Benoit avec sa propre ceinture de champion. Mais Vickie n’est alors pas encore passée experte dans l’art de la triche et l'intervention est relevée par l'arbitre qui disqualifie un Chavo très remonté contre sa tante, au point de la disputer et de la rejeter ("si tu veux me voir gagner le titre, arrête de me faire disqualifier"). Chris Benoit sauve Vickie de la colère de Chavo, profitant surtout de ce prétexte pour passer à tabac son adversaire.

 

 

Si ma tante en avait, on l'appellerait "le vieux tonton relou plein de bonnes intentions mais qui gâche toujours tout".

 

 

La rivalité Chavo/Rey Mysterio se nourrit du vide laissé par la mort d'Eddie Guerrero, à peine 6 mois plus tôt. Ses détracteurs diront que la fédération a fait du business et écrit une histoire personnelle et originale sur le dos du disparu. Au contraire, ses défenseurs la prendront comme un hommage à Eddie et à son héritage mettant en lumière ses amis, ses partenaires et ses proches. Il est quand même dingue qu'un artiste comme Rey Mysterio, incroyable dans le ring et figure majeure de la WWE, n'ait pendant longtemps décroché qu'un seul titre majeur. Et il est encore plus surprenant que cette consécration soit biaisée par l'ambiance particulière qui régnait alors autour de l'entourage de Guerrero en cette année 2006. Le plus étonnant et moralement contestable est peut-être le fait d'avoir rappelé Vickie Guerrero, jusqu'ici non professionnelle, pour lui faire jouer le rôle heel de la vilaine veuve qui trahit l'innocent et populaire Rey Mysterio et favorisant son neveu sur la seule base du droit du sang. Cela dit, si la WWE avait des scrupules à mettre en scène les aspects les plus sombres de la vie privée de ses superstars, ça se saurait….

 

 

Ils comprennent rien, le boulot de Vickie à la WWE, c'était dans l'assurance décès que j'avais signée avec Vince.

 

 

Mais la véritable montée en puissance de Vickie a lieu en 2007, au mois de mai, alors que le General Manager de Smackdown, Teddy Long, cherche un assistant afin de déléguer une partie de son travail et passer plus de bon temps avec sa fiancée de l'époque, Kristal. Cette dernière lui souffle l'idée de faire passer un entretien d'embauche à Vickie, qui met en avant son dévouement pour le WWE Universe et qui est embauchée illico.

 

Vickie fait ses premières armes de General Manager par intérim le 29 Juin, Teddy Long lui confiant les commandes du show pour mieux préparer son mariage. Elle en profite pour faire forte impression en parvenant à faire venir les stars de Raw pour plusieurs affrontements contre les meilleurs catcheurs de Smackdown. Elle impose ainsi à Edge un combat contre le colossal Batista, ce qui lui vaudra les louanges de Michael Cole et de JBL ("Bon sang, Teddy devrait se marier plus souvent, pour que Vickie continue de diriger le show !"). C'est ainsi que Vickie, plus dévouée que jamais et redevenue face, commence à menacer le leadership de Long en s'imposant comme un élément indispensable. L'entente cordiale entre les deux se poursuit pourtant durant l'été, puisque Teddy choisit Vickie pour être demoiselle d'honneur de son mariage, prévu pour le 21 septembre.

 

Le résumé en images

 

 

Mais le pauvre Teddy, submergé par tant d'émotions, subit une attaque cardiaque le jour de son mariage, sans avoir eu le temps de dire oui à sa promise. Son cher supérieur sorti du circuit, Vickie se voit alors offrir une promotion par Dieu lui même, accédant au rang de General Manager du show bleu à plein temps. Les choses sérieuses allaient enfin pouvoir commencer…

 

 

– Vickie? Teddy est tombé raide, que se passe-t-il?

– Je… je ne comprends pas! Avec tout le cyanure que j'avais mis dans sa coupe de champagne, il aurait dû claquer y a une bonne demie heure!

 

 

Le résumé en images

 

 

Demain, Excuse her (2/4) : La Familia, Vickie trouve la formule magique du succès.

21 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut