Catch

Excuse her! Seule à la tête d’un empire décadent

La perte d'une certaine pudeur, comme la perte de la pureté sont les causes profondes de la décadence du monde.

Mère Teresa

 

Pour son avant-dernier épisode de la bio de Vickie, Dauntless nous narre une période moins heureuse de la vie kayfabe de notre Cougar. Alors qu'elle peut se targuer d'une irrésistible ascension en début de carrière ou d'avoir pris de force Smackdown avant d’y régner en Familia, la formule magique du succès, cette troisième partie est dédiée à la chute de la maison Vickie Guerrero. Avant sa renaissance.

 

 

– Regarde ce qui est écrit là, Vickie! Encore une chute!

– Encore? Bon ben je remets ma minerve.

 

 

Excuse her! Biographie de Vickie Guerrero (3/4)

Seule à la tête d'un empire décadent

 

 

Edge, Vickie et tous leurs amis semblent de nouveau partis pour de nombreux mois de bonheur à base d'amour, d'eau fraiche et de matchs truqués (c'est un scandale, ces gens là dénaturent la beauté du catch !), débarrassés de leur plus coriace adversaire, quand ils sont surpris par les premiers soubresauts de la crise financière : En effet, survenant de nul part, CM Punk le petit porteur avisé, encaisse son Money In The Bank un soir de Raw où Edge avait passé un sale quart d'heure entre les mains du challenger N°1 Batista (erreur ! Grave erreur de s'aventurer au delà des frontières de Vickiland !). Cihaime lui colle un Go to Sleep dans la face et repart aussi sec avec la ceinture !

 

Le résumé en images

 

 

Le 4 juillet (vive l'Amérique), à Smackdown, Edge, encore choqué et bouleversé par l'ignominie de CM Punk, vomit son dégout de Raw, des vengeances de face, des cashs roublards de MITB, des pertes de titres injustes, du manque de sollicitude d'un public frondeur, du peu de soutien des membres de sa famille, et surtout de cette cruche de Vickie, incapable d'assurer sa sécurité personnelle dans le show rouge. Celle-ci l'interrompt alors, recevant une heel heat encore plus puissante que celle, déjà formidable, ayant accompagné la promo de la Rated R Superstar, et la vérité éclate à la face du WWE Universe : les deux amoureux traversent là leur première grosse dispute conjugale. Edge, sortant d'une semaine de merde et un poil irrité, envoie chier sa chère et tendre, annulant leur proche cérémonie de mariage par la même occasion. Ce qui ne manque pas de provoquer une crise de colère et de larmes phénoménales de la part d'une Vickie vivant un vrai cauchemar, sous le regard curieux d’un public goguenard.

 

 

Le résumé en images

 

 

Le texto que j'ai reçu ce matin pendant que j'étais sous ma douche? Ecoute Vickie, je t'ai déjà dit cent fois que je ne connais pas cette Lita qui voudrait heu "aspirer tout jusqu'à la dernière goutte". Jamais entendu parler.

 

 

Une semaine s'écoula et, redevenu calme, Edge se rendit compte que sans Vickie, il n'était rien. En tout cas, qu'il n'était pas le champion du monde. Pour lui faire regretter ses hésitations nuptiales, sa patronne lui colla un match sans disqualification contre le Big Show et le Canadien prit cher, car à l’instar de Nexus, on est avec Vickie, ou contre Vickie. Alors que le géant allait l'achever à coups de chaise, El Cougar, présente pour assister à la punition, se rappela de l'intensité et de la pureté de leur amour pendant ces longs mois de bonheur et interrompit le bourreau au format XXL pour accorder son pardon à son prince charmant, sous forme d'un tendre baiser. Edge redemanda Vickie en mariage et celle-ci, pas farouche, accepta. L'incident était clos.

 

Le 18 juillet, le show bleu s'ouvrait sur un rappel de la love story la plus craquante du showbiz et, en exclusivité mondiale, nous apprenait que le couple de rêve s'était marié peu avant l'émission, pour le meilleur et pour le pire. L'épisode fut donc transformé en grande fête, Vickie et Edge offrant au public la possibilité de les admirer dans leurs habits de mariés, entourés de tous leurs amis Chavo, Curt, Zack, Bam et, et, et pis c’est tout ! Ben c'est déjà pas si mal ! Chavo chanta les louanges de sa tante et… de son « oncle » par alliance, sous les "You Suck" rageurs de l'auditoire.

 

 

Le résumé en images

 

 

 

Au lieu de mettre une olive dans son cocktail, Edge se l'est écrasé sur la gueule.

 

 

Sans ce public ingrat, la fête eut été parfaite et le bonheur du jeune couple total. Enfin, il aurait aussi fallu que HHH, porteur de la ceinture convoitée par le canadien, ne vienne pas non plus semer le désordre comme une sale fouine. Car pendant que les souvenirs de semaines de bonheur défilaient sur le titantron, le beau barbu bourru intervint pour offrir un regard différent et très instructif sur les préparatifs du mariage du siècle, Edge apparaissant à l’écran faisant du gringue à l'organisatrice de la cérémonie, une certaine Alicia Fox, ce qui eut pour effet de réveiller le public, soudain hilare et enthousiaste. Une seconde fois en 15 jours, Vickie, particulièrement irritée par ces révélations, nous claquait un nouveau caca nerveux dont elle a le secret et qui ont fait sa réputation.

 

Le résumé en images

 

 

Le résumé en images

 

 

 

 

Souvenir du plus beau jour de sa vie.

 

 

Lors de leur confrontation au Great American Bash, le petit quiproquo du mariage hante encore les esprits, sur et autour du ring. Le combat est indécis avec les deux hommes comptés à terre par l'arbitre, jusqu’à ce qu’Alicia Fox, troublée par le charme du canadien intervienne en allant chercher la ceinture du champion pour la remettre au challenger afin qu'il s'en serve comme d'une arme. Mais Vickie, habituellement si indulgente à l'encontre des gruges d'Edge ne l’entend pas de cette oreille et décide que son mari coureur doit recevoir une nouvelle leçon : elle empêche l'intervention de Foxy Lady en lui collant une bonne corde à linge des familles et en retirant la ceinture des mains de la Rated R Superstar. Alors qu'elle monte sur le ring, probablement pour montrer à Edge à quel point cette ceinture de la WWE est belle, Alicia la rejoint pour un catfight semant la confusion. Edge, mal en point et bloqué dans une impasse tactique contre HHH, décide de gagner du temps en spearant l'arbitre, mais à cause d'une esquive involontaire de ce dernier sortant Alicia du ring, le Spear (qui plus est plutôt réussi et puissant ce jour là) se perd en route pour atteindre de plein fouet Vickie. La pauvre poursuit ainsi sa carrière de bumpeuse amateur mais rembourrée de la WWE. Quelques secondes plus tard, après que Triple H eut placé son Pedigree sur un Edge hébété, les deux mariés gisent inanimés sur le ring, profitant d'une lune de miel made in WWE.

 

Le résumé en images

 

 

 

Le mariage a bien été consommé, mais pas exactement comme Edge l'imaginait.

 

 

Suite à ces déconvenues répétées, il y a de l'eau dans le gaz dans le couple. Les excuses publiques d'Edge à Vickie, lors du Smackdown du 25 juillet, n'y changent rien. Celle-ci, de nouveau clouée sur son fauteuil roulant préféré (c'est rudement physique le boulot de General Manager), soutenue par Chavo, fidèle parmi les fidèles, écoute impassiblement les explications de son boyfriend, avant de feindre le pardon et de se refermer à nouveau comme une palourde (jeu de mot !). Par vengeance personnelle, Vickie lui annonce sa décision folle de réintégrer l'Undertaker, et d'offrir en sacrifice satanique au croque mort le corps saillant d'Edge lors d'un match Hell In A Cell. Vickie, pauvre victime de l'infidélité et de la maladresse d'Edge depuis plusieurs semaines, se transforme en stratège impitoyable se régalant  du malaise naissant dans les yeux de son "bien aimé" à l'annonce de son futur match, prévu pour Summerlsam, et éclate d'un rire démoniaque en lui annonçant qu'il s'agira d'un Hell In A Cell !

 

 

Le résumé en images

 

 

Reste que Vickie a pris la décision de combattre le mal par le mal, et qu'elle doit maintenant gérer le retour d'un Undertaker rancunier. Le 23 août, elle tente de justifier sa décision de le bannir en mettant en avant ses grandes responsabilités et, prenant la précaution de mobiliser toutes ses troupes loyalistes (la Familia moins Edge), la General Manager accueille en grande pompe son revenant (jeu de mot !), baissant la tête de contrition devant le géant en le priant de bien vouloir accepter ses excuses de grande dame touchante de sincérité. Elle trouve même la force de s'arracher de son fauteuil de souffrance pour se lever et se mettre à genoux devant son ancienne bête noire. La réponse crépusculaire du Deadman résonne encore d'une voix rauque dans la tête de tous les témoins de la scène: "Regarde moi femme, je ne suis pas venu ici pour des excuses, je suis venu pour ton âme !"

 

Vickie est pétrifiée par cette menace qui provoque l'encerclement du Taker par la bande de seconds couteaux menée par le fidèle Chavo, pas rassuré à l’idée d'attaquer une telle proie à 4 contre 1 et sans l'aide d'Edge qui plus est. Avec un tel rapport de force, La Familia n'avait aucune chance et c’est piteusement qu’elle abandonne les Edge-Heads dans sa retraite en ordre dispersé. Le Taker s’occupera de leur âme et on ne les verra plus trainer aux côtés de Vickie.

 

 

Le résumé en images

 

 

 

 

En exclusivité mondiale, nous levons le voile sur le Main Event de Wrestlemania XXVII, il s’agira d’un Bois de Boulogne Tapin Championship Match !

 

 

Finalement, le retour du Taker n'arrange aucun clan de La Familia et malgré les tensions Vickie/Edge, la médiation de Chavo, fidèle à toutes ses amitiés, permet d'organiser une conférence diplomatique d'enterrement de la hache de guerre et au pacte anti-Undertaker. Edge convainc les Guerrero qu'il est temps qu'il reprenne les rênes pour régler le cas Deadman à sa façon, c'est à dire à coup de chaise et, une fois entré dans le cercle de confiance des latinos, le Canadien sonne Chavo d'un con-chair dans le dos, afin d’obtenir un entretien en tête-à-tête avec sa dulcinée… Une Vickie paniquée et couinant comme un cochon qu'on égorge, un Edge psychopathe et jouant avec le public et le cœur de sa femme, en hésitant quelques instants avant de la faire culbuter de son fauteuil roulant pour une nouvelle humiliation, tous les ingrédients étaient réunis pour obtenir encore un énorme segment.

 

 

Le résumé en images

 

 

Mais il s'agissait du chant du cygne du Canadien qui, bien qu'encouragé par son maitre Jedi Mick Foley, à tenté sa chance à fond en catchant comme un fou désinhibé de toute limites. Mais il prit très cher lors du Hell In A Cell contre l'Undertaker, finissant chokeslammé du haut d'une échelle, après la fin du match, pour mieux passer au travers du ring ! On ne reverra plus Edge pendant un moment et on l’imagine alors perdu dans les tréfonds de l'enfer attendant patiemment que des sauveteurs chiliens l’aident à sortir de son trou.

 

 

Le résumé en images

 

 

Vickie m'attend toujours à la surface? Bon ben je vais rester encore là encore un mois ou deux, alors. Non, non, dites lui plutôt que je suis mort.

 

 

Vickie, ne sait plus sur qui compter pour assurer sa survie. A Unforgiven, elle est interpellée par le Big Show qui se plaint d'être mis à l'écart loin de la lutte pour le titre. Elle entre alors en scène pour répondre au géant, provoquant une apparition de l'Undertaker, lui qui avait prévu de prendre l'âme pure de la belle le soir même. Mais le Big Show avait déjà signé un accord secret avec Vickie pour devenir son nouveau garde du corps et, se retournant brutalement contre le Deadman, l’étale de son puissant K.O Punch. Vickie, triomphante et fière de la réussite de son subterfuge, met son pacifisme et ses excuses au placard, se payant même le luxe d’un petit crachat mesquin sur un Undertaker étendu au sol.

 

Ayant repris le dessus, Vickie pavoise à Smackdown, escortée de son éléphant de guerre et de Chavo, fidèle mais plus mesuré et à raison. Le gong du Taker raisonne en effet et quand la lumière fut, Chavo a disparu du ring, téléporté par magie noire dans une pièce backstage où se trouve le Deadman qui lui fait subir un bon vieux beatdown des familles. Le Big Show accourt à la rescousse du neveu, laissant Vickie plantée seule au milieu du ring et ce qui devait arriver arriva : un second gong retentit et l'Undertaker se téléporte dans le dos de Vickie. Celle-ci, telle Ellen Ripley sentant le souffle de la bête sur sa nuque, comprend qu'un triste sort lui est réservé et souffre rien que d'y penser. Le Taker l'agrippe, la monte sur son épaule et l'histoire de se répéter sous la forme d'un second Tombstone Piledriver. La malheureuse, à peine sortie de convalescence suite au Spear raté d'Edge, réenfile son attirail de super-héros : la minerve et le fauteuil roulant.

 

Le résumé en images

 

 

– Bis repepetita placent, Vickie?

– Ta gueule Santino, je comprends rien à ce que tu baragouines en italien.

 

 

Vickie tente bien de se venger en organisant de nombreuses rencontres entre l'Undertaker et le Big Show, qui donne beaucoup de fil à retordre au Phenom, le mettant même K.O à No Mercy, avant de finir enfermé dans un cercueil aux Survivor Series, le 23 Novembre.

 

Le résumé en images

 

 

 

 

Leçon de séduction Aubade n°27, toujours se faire accompagner par un plus gros que soi pour se mettre sa taille en valeur.

 

 

 

Vickie n'intervient pas pour aider le Big Show. Peut-être pensait-elle que le géant pourrait se débrouiller tout seul, à moins que ses précédents bumps ne l’aient rendue plus prudente. En tout cas, en grande stratège qu’elle est, Vickie a un plan B dans sa besace. Plus tard dans la soirée, le match pour le titre de champion de la WWE opposant HHH à Vladimir Kozlov, enfin servi en "better competition", doit avoir lieu. Il a été prévu que Jeff Hardy serait le troisième combattant intégré dans une stipulation Triple Threat, mais les organisateurs ont annoncé son indisponibilité dès le début du Pay Per View. Quand Vickie apparait sous le titantron pour annoncer l'arrivée du troisième challenger par un "Il est là" plein de promesses, les fans retrouvent soudainement espoir, au point d'acclamer la General Manager ! La déception de l'arène est grande de découvrir que le troisième entrant n'est pas Hardy, mais un Edge remonté comme un coucou suisse et de nouveau dans les petits papiers de la femme la plus influente de la WWE. Ses adversaires s'étant démolis avant son arrivée, il n'a qu'à porter un Spear sur le premier à se relever pour obtenir un tombé victorieux, mais c’était sans compter sur Jeff Hardy qui y alla de son apparition surprise pour récupérer sa place de co-challenger N°1. Hélas, Jeff, probablement encore shooté ce jour là, rate complètement son intervention, assommant HHH et Kozlov avec sa chaise, mais échouant à toucher Edge, qui le Speare aussitôt et fait le tombé sur un HHH complètement sonné par le coup de chaise. Oubliées les bisbilles estivales : grâce à l'effet de surprise, deux petites minutes ont suffit à Vickie et Edge pour reprendre leur place sur le trône de Smackdown, avec ce troisième titre commun scellant le triomphe de l'amour sur la jalousie et l'infidélité.

 

 

Le résumé en images

 

 

A en croire la couleur de la barbe d'Edge et la tronche de Teddy, l'hygiène de Vickie parait des plus douteuses.

 

 

La renaissance du couple sera confirmée par un tendre baiser lors du Smackdown du 5 décembre. Et c’est unis comme jamais qu’ils débarquent à Raw pour recevoir un amplement mérité Slammy Award du couple de l'année, le 8 décembre. Pourtant, Vickie va devenir moins omniprésente durant l’hiver, organisant toutefois un tournoi Beat The Clock Challenge pour désigner le nouveau challenger de son champion de mari. Et, à l'issue d'un Triple Threat contre HHH et Jeff Hardy, Edge abandonnera son titre dès le Pay Per View suivant, à Armageddon, le 14 décembre, mais reprendra son bien dès le Royal Rumble du 25 janvier 2009, au terme d'un match sans disqualification décidé par Vickie, celle-ci autorisant Chavo, fidèle et obéissant, à "soutenir" Edge dans son coin de ring. Jeff règlera vite le compte de Chavo (et de la table des commentateurs espagnols) d'un saut depuis le sommet d'une échelle ; Vickie tentera d'empêcher la Swanton Bomb fatale mais en vain, avant d'être muselée par Matt Hardy dans un geste de solidarité fraternelle. Pas grand chose à signaler chez Vickie et la Familia ce jour là, la grosse trahison viendra de Matt, fracassant par surprise son frère pour lui faire perdre son titre par jalousie.

 

 

Le résumé en image

 

 

Lors de la même soirée, Vickie est moquée par Triple H, revanchard après avoir été éjecté de la lutte pour le titre. Le barbu, lui aussi homme d'influence ayant de nombreux contacts, met en effet à jour l'existence de photographies érotiques de Vickie et les dévoile au public, provocant l'ire de la General Manager et une série de matchs à handicap pour The Game.

 

 

 

Qui a dit que la WWE ne savait pas quoi faire de ses noirs ?

 

 

A No Way Out, le 15 février, Edge est ridiculisé dans son Elimination Chamber (Smackdown), pinné par Jeff Hardy avant même l'entrée en jeu des autres concurrents (symbolisant en quelque sorte la victoire pour l'honneur de Hardy dans cette rivalité), mais, avec l'opportunisme et le culot qui le caractérisent, il squattera une cellule de plexiglas de l'Elimination Chamber de Raw, avec la bénédiction de Vickie, pour gagner l'autre titre majeur de la fédération, jusqu'ici détenu par John Cena.

 

The Champ deviendra ainsi le nouvel adversaire d'Edge, et par ricochet, celui de Vickie, lors de la route vers Wrestlemania XXV.

 

Le 23 février 2009, Vickie, forte de son expérience de meneuse de show à Smackdown, est appelée à la rescousse par des autorités désemparées et est chargée de reprendre en main un Raw décapité par les Punt Kick successifs de Randy Orton sur les membres de la famille McMahon. Prise en sandwich entre son mariage avec Edge et le soutien de poids que lui a offert le Big Show durant les derniers mois, elle décide le 2 mars d'un match pour le titre entre les deux hommes, à Wrestlemania XXV, au grand désespoir de son mari. Mais pourquoi lui imposer un adversaire aussi puissant et dangereux alors que le couple vient tout juste de se réconcilier? Le même jour, John Cena interrompt la signature du contrat du match de Wrestlemania en soufflant quelques mots à l'oreille de Vickie, qui annule aussitôt sa proposition de duel Edge/Big Show. Le 9 mars, elle modifie la stipulation et en fait un Triple Threat accueillant… John Cena. Faisant marcher les deux vilains sur les raisons de son intégration dans le match, Cena explique avoir fait sa déclaration d'amour à Vickie, se moquant au passage du sex appeal de cette dernière, avant de finalement révéler le secret objet de son chantage: il a surpris Vickie flirtant avec le Big Show durant l'absence d'Edge (post Hell In A Cell) et prouve ses dires vidéo à l’appui. La mariée en manque de sécurité et d'amour durant cette sombre période avait pris le géant dans ses filets et celui-ci ne l'avait plus quittée lors de sa rivalité contre l'Undertaker. Ainsi, Vickie ne parvenait-elle pas à choisir entre son mari et son amant, d'où la programmation d'un Edge/Big Show, pour que l’on sache enfin. John Cena remporta cette confrontation à laquelle Vickie préféra ne pas trop prendre parti, juste assez cependant pour encaisser un demi-spear amorti par Chavo, fidèle jusqu'à la mort.

 

 

Le résumé en images

 

 

– Dis-moi tata, vu que je te suis fidèle jusqu'à la mort, que je t'aide à chaque fois et tout ça, je pourrais te demander un petit service?

– Excuse me?

– Merci tata, c'est sympa. Bon ben voilà, j'en ai marre de pousser le fauteuil.

 

 

Le lendemain de Wrestlemania, Vickie, General Manager des deux shows principaux de la fédération depuis une cinquantaine de jours, se voit obligée de faire un choix pour se concentrer sur un seul roster et abandonner l'autre à un nouveau General Manager. Tournant le dos au passé et à ses racines, elle quitte Edge pour se focaliser sur Raw où elle est bientôt,  par la grâce du draft annuel, rejointe par le Big Show et Chavo, mettant fin à une courte période de solitude.

 

Ce transfert allait mettre Vickie au supplice. Harcelée et moquée sur son physique ingrat par Santino Marella, l'Italien qui n'a pas sa langue dans la poche, elle vit l’enfer. La rivalité, bien plus orientée comique que technique, va exploiter la heel heat naturelle de Vickie dont le personnage sera mis particulièrement à mal par l'impitoyable Santino.

 

 

Le résumé en images

 

 

Sans parler de l'intervention de SantinA Marella, sœur jumelle du catcheur, étoile filante de la section diva, qui fera une courte carrière à la WWE, juste le temps de moquer également la General Manager et de remporter le titre de Miss Wrestlemania. Note: aujourd'hui encore, certains historiens remettent en cause l'existence réelle de Santina Marella. Et pourtant elle catche…

 

Le résumé en images

 

 

Exclusif: pour la première fois, Vickie marque un temps d'arrêt à la vue d'un sexe masculin.

 

 

Poussée à bout par la famille Marella, Vickie impose à Santina de rendre son diadème de Miss Wrestlemania à un représentant de la fédération, par exemple, elle. Vickie finit par prendre de force le titre après un match sans disqualification où la GM, lutteuse novice, moins bonne technicienne et souffrant d'un manque de puissance évident contre la tenante du titre (quelle force de la nature cette Santina, Beth Phoenix est une collégienne à côté…) fera appel à Chavo, fidèle dans l'adversité, ainsi qu'à William Regal, solidarité entre General Manager présent et passé oblige. Dans un match mettant en avant l'égalité des sexes, l’Anglais et Chavo pètent la gueule de cette flamboyante Italienne pour rendre sa parure à la véritable reine  de la WWE, Vickie en personne. Mais vous connaissez les Italiens aussi bien que moi… Grandes gueules, les Marella poursuivent leur campagne de dénigrement contre la General Manager et Vickie, usant toujours de son pouvoir et de son influence pour assouvir ses pulsions sadiques, aura ses moments de gloire démoniaque, comme lorsqu’elle noie Santino sous un seau de nourriture pour cochon, provoquant une fois encore une Heel heat du tonnerre.

 

Le résumé en images

 

 

– Au fait, qui c’est qui qui s’occupe du Diva Search en ce moment ?

– C’est Michael, pourquoi ?

– Tu lui diras qu’il est viré.

 

 

Mais, tirant trop sur la corde, elle commet l'erreur de livrer le match de trop à Extreme Rules. Acceptant d’affronter à nouveau Santina dans un Hog Pen match, combat dans la boue d'un enclos à cochons, Vickie a la désagréable surprise de voir son fidèle neveu être mis K.O  par la diva italienne, et se retrouve une nouvelle fois seule et sans défense, incapable d'échapper à son destin : plonger la tête la première dans une bouillasse mêlée d’excréments de porcs.

 

Le résumé en images

 

 

Tiens Vickie, t'es tellement vilaine que tu devrais te mettre un seau sur la tête. Oops, désolée, il était rempli de merde. Ah, c'est toi, Chavo? Ben ça doit pas trop te changer.

 

 

Cette défaite et l'humiliation qui en résulte est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et dès le lendemain, à Raw, Vickie annonce sa démission, vécue comme une libération par un public en furie. A la seconde où Vickie abandonne son trône, Edge se pointe dans l'arène et pas spécialement pour soutenir sa chère et tendre dans cette passe difficile. Etrangement, Vickie a perdu beaucoup de son sex appeal une fois déshabillée de son pouvoir de GM, et Edge lui révèle la réelle motivation de leur mariage (qui est évidement le pouvoir de Vickie, et non Vickie elle-même…), l'enfonçant encore plus et tirant sur l'ambulance en sombre goujat qu’il est. La promo est une véritable boucherie ; Edge  tourne radicalement sa veste à l'encontre de sa future ex-femme, provoquant une ultime et mémorable colère de Vickie, qui passa un très très sale quart d'heure. En disant non à son grand pouvoir et à ses grandes responsabilités, Vickie a tout perdu et elle touche le fond. Ce soir là, on imagine ne plus jamais revoir la veuve d'Eddie sur un ring de la WWE…

 

Le résumé en images

 

 

Et maintenant qu'on se dit tout : tu ronfles et tu pues du bec le matin.

 

 

Quand La Familia traverse une passe difficile et que Vickie se frictionne avec Edge, elle happe une partie de sa heat. Edge est un gros heel lors de ses segments communs avec l'Undertaker ou Cena, mais devant Vickie, il apparait cool pour le public, comme s'il avait raison de manipuler Vickie la vilaine, et il bénéficie même de pops énormes à chaque fois qu'il la trompe ou surtout, l'humilie. La heel heat de Vickie révèle la mentalité du public de la WWE : elle a beau être une femme trompée, souvent blessée par accident ou agressée par des hommes, jamais elle ne gratte la moindre compassion de la foule. Est-ce à cause de son passif de femme ayant trahi (in kayfabe) l'héritage de son regretté mari? Est-ce à cause de sa voix aigüe et stridente, mise en avant à la perfection par une catchphrase hautaine et insupportable en dépit de sa politesse apparente (un "Excuse Me !" martelé jusqu'à ce que le public soit mâté et attentif) ? Est-ce à cause de son visage devenant disgracieux à la moindre contrariété, c'est-à-dire chaque semaine? Ou est-ce le fait de l'intensité de ses cacas nerveux de femme ayant du pouvoir dans les coulisses, mais qui est impuissante sur le ring, dans un univers où l'on gagne le respect à la force de ses poings? En tout cas, la scène de la rupture avec Edge le prouve, Vickie semble condamnée à rester super-Heel à perpétuité en raison de cette combinaison de facteurs. Peut-être que tout simplement, elle s'éclate à jouer ce personnage extrême devenu incontournable dans le paysage de la WWE, mais cela suppose qu'elle soit un peu maso et aime se faire humilier dans des rivalités de plus en plus scabreuses, l'affrontement contre Santino dans la boue en étant le meilleur exemple.

 

Demain, la suite et fin!

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut