Catch

Excuse her! Même pas morte!

Le Chaos est rempli d'espoir parce qu'il annonce une renaissance.

Coline Serreau

 

Après trois épisodes passionnants, Dauntless conclue son quatuor (partie 1, partie 2, partie 3) avec un dernier papier sur le passé plus récent du Cougar.  A la fin du dernier épisode,  notre lecteur rédacteur se demandait si on reverrait Vickie après sa rupture avec Edge. C'était mal connaitre notre Phénix. Pour cette "fin" en beauté, Dauntless a mis le paquet, comme pour mieux rendre hommage à la famille Guerrero et spécialement à Eddie, mort un 13 novembre, il y a cinq ans.

 

 

Exclusif, le nouveau projet de Dauntless: Une ôde à Mickie James en latin et en 100.000 signes.

 

 

Excuse her! Biographie de Vickie Guerrero (4/4)

Même pas morte!

 

Le 2 octobre, Smackdown fête ses 10 ans lors d’un épisode de célébration. Tous les membres du show sont conviés à cette grande fête, mêlant lutteurs anciens ou actuels, commentateurs et guest stars. Parmi eux, une invitée de marque, une Vickie Guerrero toute fraiche et requinquée par l'amour et qui se ballade au bras d'un jeune espoir latino, Eric Esssssssssssscobar. Pleine d'ambition à propos de son nouveau poulain, elle s’en déclare le manager et se sent capable de retrouver la confiance de Vince McMahon, afin de menacer une seconde fois la place d'un Teddy Long en manque de légitimité.

 

Le résumé en images

 

 

Grâce à son génie du business et forte du soutien indéfectible de Monsieur McMahon, Vickie est nommée à un poste officiel à Smackdown dès le 10 novembre, devenant consultante officielle du show, prête à profiter du moindre faux pas de son ancien mentor pour atteindre la marche supérieure. En remettant la main sur le pouvoir, Vickie redevient la grande femme qu'elle n’a jamais cessée d’être et c’est fort logiquement qu’elle déroule immédiatement le tapis rouge à son nouveau boyfriend, en lui programmant pour la semaine suivante un match de championnat pour la ceinture Intercontinentale contre le tenant du titre, John Morrisson. Mais on ne s'improvise pas comme ça « opportuniste ultime » et sur le ring, le coup de piston ne fait pas forcément le champion. Eric Escobar, bien loin d'égaler l'expérience, la roublardise et le talent d'Edge, échoue lamentablement contre Morrisson. Il est si dominé par le champion que Vickie ne tente même pas de lui venir en aide et lui tape une crise dont elle a le secret, avec sa voix stridente et son visage haineux. Une femme de ce standing se sent évidemment insultée et humiliée lorsqu’elle offre sa chance à un looser pareil et que ce crétin ne la saisit pas. C’est donc sans surprise qu’elle envoie balader Escobar d'une claque bien sentie, sans même lui laisser l’opportunité de rêver d’une seconde chance.

 

Le résumé en images

 

 

Même avec Chavo j’ai remporté une ceinture, tocard !!!!

 

 

Mais en plus, cet idiot d'Escobar, fou comme un jeune chien qui aurait trop regardé les promos d'Edge, se paie le culot de se moquer de Vickie pour essayer de se mettre le public dans la poche. Furieuse et ne supportant pas qu’un jeune effronté lui tienne tête ainsi, elle lui impose un match à handicap contre la Hart Dynasty, combat qui tourne vite à la correction. Ce sera l'occasion pour Vickie de se faire plaisir en giflant une seconde fois le jeune rebelle.

 

Le résumé en images

 

 

Pour achever sa vengeance et prouver aux yeux du monde qu'on ne la lui fera plus, Vickie envoie finalement Escobar en mission suicide contre les champion du monde par équipe, les mythiques Chris Jericho et Big Show. Cette fois-ci, Escobar est éparpillé aux quatre coins du ring façon puzzle, Vickie obtient satisfaction, et l’on n’entendra plus jamais parler du mangeur de tacos. L'expérience du retour a certes mal tourné pour Vickie, mais cet échec lui est très instructif. Elle sait désormais qu'elle ne pourra connaitre le bonheur affectif et la gloire qu'en misant sur le bon cheval et pas sur un mulet mexicain.

 

Le résumé en images

 

 

Pourquoi l'expérience Vickie Guerrero/Eric Escobar fut elle aussi courte ? La WWE a-t-elle suivi le programme qu'elle s'était fixée, ou les faiblesses d'Escobar l'ont-elle découragé d'exploiter plus longtemps ce catcheur au charisme de moule ? Il y avait pourtant probablement quelque chose à faire de cette tanche, kayfabe ou réelle. Avec ce retour à Smackdown, Vickie déroule en effet une partition désormais connue et réchauffée de femme d'influence, mais cette fois-ci flanquée d'un petit jeune n'existant pas sans elle et qui aurait pu jouer le rôle de sa marionnette absolue et de gros nullos in ring super-pistonné capable de provoquer de la heat parmi la foule. Cela aurait permis de mettre en valeur l'étendue de la Vickie Touch, transformant le premier looser venu en porteur de ceinture. Finalement, le programme d'une Vickie menant son protégé vers le titre Intercontinental sera repris six mois plus tard, au profit d'un lutteur beaucoup plus talentueux certes, mais d'un profil différent que celui d'Escobar, notamment moins propice à provoquer de la heat gratuite et peu à l'aise avec la partie promo des feuds.

 

 

J’espère que maman ne regarde pas la TV…

 

 

Le 12 janvier 2010, on apprend enfin pourquoi Vickie arbore cette silhouette un peu… enrobée. Ce n'est pas Vickie qui va à la nourriture, c'est la nourriture qui va à Vickie ! La voluptueuse célibataire, qui au lieu de conspirer comme à son habitude brunche innocemment autour d'un buffet, surprend un des nombreux chambrages de Mickie James, l'indienne la plus potelée de l'Ouest Sauvage, harcelée par les deux harpies de Smackdown, Michelle McCool et Layla. Lassée des conseils en diététique prodigués par les deux copines inséparables, Mickie envoie valser un plat de fromage blanc qui, malencontreusement, tombe là où il n'aurait jamais dû tomber, c'est à dire sur le visage angélique de Vickie. Et si on ne réveille pas un flic qui dort, on n'entarte JAMAIS une Vickie qui broute paisiblement… Cette agression pousse alors Vickie à se pencher sur la division féminine afin d'y apporter sa touche de génie. Alors que Mickie vient tout juste d'arracher le titre de championne, l'incident dit du « fromage blanc » fragilise le règne de la diva. Vickie, du haut de son autorité de consultante de Smackdown, impose en effet à Mickie James un match à handicap contre McCool assistée de Layla, affrontement évidemment remporté par les deux chipies.

 

Le résumé en images

 

 

Le 26 février, Vickie se nomme même arbitre spécial du match de championnat opposant sa protégée McCool à Mickie James. Les interventions extérieures étant moins risquées pour Vickie dans la division féminine que chez les mecs, elle ne se gêne pas pour coûter son match à Mickie James, avec un arbitrage digne d'un match France/Irlande. Trop occupée à chasser Layla des abords du ring, elle en oublie de compter le  tombé de James sur son adversaire, avant de se rétamer hors du ring involontairement alors que Michelle est à deux doigts de conclure le combat. Finalement, elle pète les plombs et gifle la championne, ouvrant ainsi le chemin de la victoire à la blonde sylphide. Si Vickie a échoué à faire un nouveau champion Intercontinental, elle réussit à sacrer une nouvelle championne féminine, Michelle McCool. Mais je tiens à rassurer notre lectorat masculin, cette péripétie n'a nullement altéré les préférences sexuelles de Vickie Guerrero.

 

Le résumé en images

 

 

C'est un problème de logique? Il faut trouver l'élément à suivre? Ou enlever l'intrus?

 

 

L'expérience s'avérant concluante pour Vickie, elle continue de chaperonner les Laycool pour se ressourcer et oublier pendant quelques semaines que les hommes sont tous des salauds. Le 12 mars, les trois nouvelles BFE se défoulent et tabassent en règle la naïve et accorte Tiffany, Vickie testant à l’occasion une technique fort adaptée à son gabarit, le coup du bélier, avant que le beatdown ne soit interrompu par Beth Phoenix en mission de sauvetage. Après avoir chassé les Laycool du ring, la Glamazone fait face à Vickie, pas rassurée, lui fait croire qu’elle sera épargnée avant de l'étaler d'une corde à linge, finalisant enfin un face turn jusqu'ici hésitant. Xena la guerrière venait de trouver sa Gabrielle…

 

Le résumé en images

 

 

Ce sacrilège vaut à Beth l'hostilité de la consultante officielle de Smackdown qui la défie courageusement dans un match à handicap… 5 contre 1 ! Escortée par les quatre plus grandes heels du moment à SD, les Laycool, Maryse et Alicia Fox, Guerrero pavoise comme à ses plus grands jours, se délectant par avance du carnage annoncé. Après une résistance héroïque et une démonstration de puissance impressionnante, Beth Phoenix plie sous le nombre et les heel offrent à Vickie un tombé sur la diva la plus dominante de la WWE. Mais, alors qu’elle est sur le point d'étrenner son finisher, le frogspash familial, pour mieux humilier la Glamazone, une nuée de divas faces nettoie le ring, laissant la consultante de Smackdown seule face à Beth enfin réveillée de son KO. Une nouvelle fois, le courage et l'agressivité de Vickie s'évanouissent en un clin d'œil et Beth, cherchant à rattraper la fugitive, lui arrache par mégarde son pantalon, offrant au public un spectacle étonnant : la petite culote rose de Vickie, marquée d'un « Excuse Me » à paillettes ! Hurlements d’une foule en délire !

 

Le résumé en images

 

 

– Euh, non mais finalement laisse tomber, habille-toi vite Vickie, on couperas au montage.

– What?

 

 

La rivalité Vickie Guerrero/Beth Phoenix exacerbe les tensions entre les gentilles filles et les adorables garces de la WWE, ce qui nous vaudra un match par équipe 5 contre 5 à Wrestlemania XXVI. La non-catcheuse paie encore de sa personne, s'impliquant toujours un peu plus physiquement : habillée en tenue de combat, elle a la ferme intention de faire sa part de travail au sein l'équipe heel. Après être rentrée dans le lard de Gail Kim (façon de parler, les engodage étant malheureusement proscrits à la WWE), Beth Phoenix entre en scène et l'envoie dans le coin du ring où toutes les filles de l'équipe face lui passent dessus (non non, toujours pas au sens propre), plus dans l'optique de la vexer que de la détruire. Après le festival de finishers habituel des tag team match de divas, Vickie se retrouve, encore, seule face à sa Némésis féminine, la Glamazone, mais Michelle la sauve une fois de plus et lui souffle de nouveau l'idée d'achever la seule adversaire encore étalée sur le ring, la sémillante Kelly au carré. Vickie exécute ainsi pour de bon son Frog Splash, le doigt en l'air en hommage au seul homme de sa vie, Eddie Guerrero. Elle écrase alors de tout son talent Kelly² et obtient la victoire de son équipe, sous, tenez-vous bien, les applaudissements de quelques fans ! Enfin !

 

 

Le résumé en images

 

Une Shemale qui poursuit une MILF pour lui arracher ses fringues au mileu du ring, la WWE a parfois un peu joué avec les limites du PG.

 

 

Le 10 mai, la fédération décide de clore le volet des Guest Host General Manager d'un soir de Raw pour revenir à un peu plus de sérieux et de professionnalisme, en nommant Vickie Guerrero General Manager permanent du show rouge. Elle y retrouve un Edge bienveillant et pour qui elle ne peut cacher une certaine tendresse. Le canadien est alors en pleine feud contre un Randy Orton qui refuse de reformer leur association Rated RKO. Vickie imprime immédiatement le show de sa marque, en organisant un match à handicap contre Orton, opposé à Edge et à une autre de ses vieilles connaissances, Ted DiBiase. Mais rien ne se passe comme prévu, Orton laisse ses deux adversaires K.O, avant de se retourner contre la nouvelle GM en lui lançant son regard de psychopathe, la terrorisant à tel point qu’elle en donne sa démission et s’enfuit en courant sans demander son reste, direction Smackdown. Certes elle y occupe un poste moins prestigieux, celui de simple conseillère mais au moins, elle ne risque pas de se manger un RKO chaque semaine.

 

Le résumé en images

 

Le 14 mai, de retour à Smackdown, elle modifie à la dernière minute la défense de titre de la nouvelle championne féminine Beth Phoenix, prévue contre la modeste Rosa Mendes, pour lui imposer un match à handicap et de championnat contre Michelle McCool et Layla. La Glamazone, déjà blessée, ne peut résister à l'attaque conjointe des Laycool et est définitivement mise hors de combat pour de nombreux mois par l'impitoyable Vickie.

 

Le résumé en images

 

 

 

Je sais ce que je vais faire pour mon prochain combat contre Beth Phoenix: je vais pas mettre de culotte, elle sera bien piégée!

 

 

Ajouter Vickie Guerrero dans la storyline de la section féminine a provoqué le même effet que de verser du sirop concentré dans un verre d'eau: elle y apporte son parfum. Son soutien regonfle les Laycool, rend plus légitime la poursuite de la déjà longue feud « Piggie James », éclipse progressivement Mickie et permet la validation définitive du face turn de l'ex-monster heel Beth Phoenix qui naviguait entre deux eaux depuis le draft de l'automne précédent. Cette confrontation reprend d’ailleurs un peu les recettes qui firent le succès de la feud Vickie/Undertaker : une chef de meute puisant son pouvoir dans le nombre de ses sbires, et la force de la nature du roster misant sur sa puissance et son courage pour fracasser de la petite frappe avant de ridiculiser une boss ridicule. Cette feud a aussi permis à Vickie de décrocher officiellement ses galons de catcheuse, ou au moins d'apprentie catcheuse. Si elle avait auparavant été impliquée dans bon nombre d'interventions sur le ring et avait encaissé des gros finishers bien violent, elle restait cantonnée au rang de cerveau évitant de se salir les mains. A l'issue de son incursion dans les rivalités féminines de Smackdown, Vickie peut se vanter d'avoir sa tenue de combat, d'avoir participé à un match en tant que lutteuse, de posséder quelques signatures moves ainsi qu'un finisher ancré dans la tradition familiale. Une corde de plus ajoutée à son arc.

 

 

Quelle femme complète, un exemple pour la moitié de l’Humanité.

 

 

 

Le printemps 2010 est agréable pour Vickie qui obtient enfin une touche dans sa partie de pêche d'un nouveau compagnon. Cette nouvelle histoire d'amour débute officiellement le 21 mai, alors que le fraichement drafté Christian commet l'affront d'inviter à son Peep Show le ricanant Hornswoggle plutôt que la belle Vickie, pourtant fort désireuse d'y participer. Elle le prend évidemment très mal et décide de faire une descente avec Chavo, fidèle au milieu des infidèles. Sauf qu'elle n'est pas sûre de pouvoir punir un lutteur comme Christian en ayant seulement sous la main Chavito, pas mal décrédibilisé depuis que le nain vert lui a mis la misère tout au long de l'année 2009. Et c’est alors qu’apparait Dolph Ziggler, chevalier servant offrant spontanément ses services à la gente dame bafouée !

 

Le résumé en images

 

 

La semaine suivante, Vickie part en chasse avec un look rafraichi, portant au cou un collier en or, symbole de son nouvel état d’esprit, un bijou frappé du mot "Cougar", ce félidé prédateur au pelage soyeux, toujours en quête de chair fraiche et régnant sans pitié sur son territoire.

 

Le résumé en images

 

 

On la trouve aussi sur www.fuckmilfintheass.com.

 

 

 

Le soir même, Christian le renégat est corrigé par le blond peroxydé qui marque à l’occasion pas mal de points auprès de Vickie. Pendant plusieurs semaines, le Cougar guette sa proie et l’observe sous toutes les coutures pour s'assurer de ne pas croquer de la viande faisandé comme Esssssscobar. Le dévoué et brave Dolph ne voit pas le piège se refermer sur lui. Il est déjà trop tard.

 

Le résumé en images

 

 

Convaincue du potentiel de Ziggler, Vickie décide de le prendre sous son aile protectrice, ce qui n’est pas si courant pour un cougar. Le 9 juillet, elle l'intègre à un Triple Treath, match de qualification pour le nouveau Pay Per View de la fédération, le Money In The Bank. Son premier adversaire est MVP, le second n'étant autre que le fidèle Chavo dont la mission n'est pas de se qualifier mais d'aider Dolph à battre Montel. Mais personne n'est parfait. Voyant MVP et Dolph ruinés sur le tablier, à l'issue d'une souplesse portée depuis le haut de la troisième corde, Chavo s'imagine soudainement propriétaire de la mallette et, qui sait, champion du monde. Oubliant les consignes d’avant le match et n'écoutant pas ses appels à la discipline depuis la table des commentateurs, Chavo tente le tombé sur MVP, sans succès. Il ne gagne dans l'affaire qu'une engueulade de Vickie et surtout la hargne de Ziggler. Mais tout est bien qui finit bien : Dolph remporte quelques minutes plus tard le match en plaçant sa prise du sommeil sur MVP. Vickie est alors plus resplendissante que jamais.

 

Le résumé en images

 

 

Le MITB est remporté par Kane, le 18 juillet, mais cet échec ne refroidit pas les ardeurs du couple, Vickie alignant Dolph contre le champion Intercontinental Kofi Kingston dans le Smackdown du 6 août. Vickie n'intervient pas, enfin pas plus qu'à son habitude en tout cas (juste une gentille petite claque destinée sans doute à marquer son respect pour gentil Ghana), mais elle trouble Dolph de sa présence envoutante en fin de match, l'empêchant ainsi de voir arriver un Trouble In Paradise… Pourtant, motivé par la Vickie Touch (un peu de charme et beaucoup de détournement de l'attention de l'arbitre), l'eternel challenger N°1 jamais titré prend enfin le dessus sur un porteur de ceinture et finit par s’imposer. Ce qui prouve, pour ceux qui osent encore en douter, que Vickie est un manager exceptionnel. Jaloux du couple parfait, Kingston le mauvais perdant se défoule sur Dolphy et le passe à tabac, sous le regard d'une Vickie choquée par tant de haine.

 

Le résumé en images

 

 

 

T'inquiète Vickie, j'ai tout prévu cette fois-ci. J'ai des bananes planqués dans ma ceinture. Si on le croise, on les jette vers lui, on attend qu'il se précipite dessus pour les manger et on lui casse la gueule.

 

 

 

La première défense de ceinture de Dolph, lors de Summerslam, est interrompue par une agression de Nexus et je vous l'assure, Vickie n'y est pour rien, ou tout du moins rien ne prouve qu'elle y soit pour quelque chose. Durant les semaines qui suivent, le couple champion assure la conservation du titre à grands coups de moyens douteux (DQ, décompte à l'extérieur), au point que le General Manager, Teddy Long, impose à Dolph une défense de titre extrêmement défavorable à Night Of Champions, puisqu'il est prévu qu'il perdra la ceinture en cas de disqualification ou de décompte à l'extérieur, liant ainsi les mains de sa vieille ennemie Vickie. Mais la tentation est trop forte pour le Cougar qui, dans le dos de l'arbitre, s’offre le plaisir de gifler une nouvelle fois Kingston alors que Dolph lui ordonne de ne pas intervenir, en assurant qu'il y arrivera bien tout seul. Comme lors de leur première rencontre, la distraction de Vickie aurait pu couter son match à Dolph s'il n'avait, dans un reflexe de survie remarquable, évité en aveugle un Trouble In Paradise finissant dans les cordes. Ziggler dégaine immédiatement son Zig Zag pour obtenir la victoire et arracher un sourire du visage de Vickie, tout de même un peu vexée que son amant lui résiste.

 

 

Le résumé en images

 

 

Faut dire, elle a un peu abusé en le faisant tournoyer au dessus de sa tête et en le lançant par dessus les cordes.

 

 

Les matchs contre Kofi Kingston n'ont pas accouché d'une rivalité mémorable question segments micro, mais ont en tout cas souligné la grande intelligence de Vickie et sa connaissance encyclopédique des règles complexes du catch. Jusqu'à maintenant, Dolph Ziggler s'est fait très discret en promo, laissant Vickie briller sur le devant de la scène. Le duo est loin d'être aussi équilibré et complémentaire que du temps de l'association avec Edge, et quelque chose ne tourne pas rond. Le blond assure sur le ring mais n'existe pas en dehors. De plus il montre un intérêt tout particulier pour Kaitlyn qui le drague ouvertement. Vickie brasse beaucoup d'air et enchaine les crises de jalousie, provoquant par exemple l’expulsion de la rookette ou l’abandon de son compagnon en plein combat. Ajoutons que si les coups de triche de Vickie ont au début bien arrangé Dolph, en l’aidant à mettre la main sur la ceinture, il voit désormais d'un mauvais œil ces interventions témoignant d'un manque de confiance dans son talent de lutteur. Les deux semblent ne pas être compatibles sur la durée, et il se pourrait bien que les errements du couple Vickie/Dolphy ne servent qu'à préparer un face turn d’un Ziggler dégouté par les méthodes de sa compagne. Le passé récent a vu Vickie régler son compte à Kaitlyn sur le ring, en trichant un peu bien évidemment, et il semble y avoir de l’eau dans le gaz entre le cougar et son éphèbe. Elle aura du mal à pardonner le baiser entre son mec et la jeune et jolie rookie. A moins que le récent retour d’Edge dans le show bleu n’influence l’avenir proche du Cougar de la WWE.

15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut