Catch

Concours de popularité 2010, résultats des 16èmes de finale

Sur quelque préférence une estime se fonde

Et c'est n'estimer rien qu'estimer tout le monde.

Molière, Le Misanthrope

 

Les seize premiers duels viennent de s’achever et seize de nos stars favorites ont mordu la poussière. Ces seizièmes ont généré une participation record: autour de 270 votants pour chaque match! Un grand merci à tous, et on espère vous retrouver aussi nombreux, voire plus, pour la suite. Voici les résultats, et le tableau des huitièmes de finale.

 

 

– Bon ben la prochaine fois on demandera à participer à un concours limité aux Canadiens.

Pour se prendre Jericho et Edge?

– Ah oui. Bon ben alors, à un concours limité aux Canadiens originaires de Calgary.

 

Concours Kovax de popularité, résultats des seizièmes de finale et tableau des huitièmes

 

 

Vous connaissez désormais le système: publication du tableau des matchs, quelques jours pour en débattre sur le forum et tenter de convaincre les hésitants, puis ouverture du vote. Vous avez jusqu’à lundi minuit pour donner vos avis sur les huitièmes de finale, ici. Maître Kovax compilera ensuite les meilleurs arguments pro et contre, et le vote sera ouvert pour les huitièmes. En attendant, voici les résultats des seize matchs, présentés tout simplement dans l’ordre du tableau. Entre parenthèses, le numéro de tête de série des catcheurs impliqués.

 

 

Vous avez bien compris les gars? Si je suis éliminé, on détruit ce putain d’écran!

 

 

Chris Jericho (1) bat Santino Marella (32), par 216 votes à 52 et un nul (79% / 19%).

Pas de surprise ici, si ce n’est l’étonnante résistance du clown de service face au grand favori à sa propre succession, dont il faut rappeler que l’année dernière, il avait survolé ses trois premiers tours en totalisant plus de 90% de voix contre Jack Swagger, Eve Torres et Dolph Ziggler. Cette fois, la fronde d’une minorité lassée du culte qui lui est rendu en ces lieux se sont fait entendre, et le récent article de Sarah-Gatina leur donnera encore plus de grain à moudre…

 

 

Etrangement, la secte marellienne compte moins d’adeptes que l’Eglise du Jéricholisme.

 

 

Kane (16) bat Rey Mysterio (17), par 170 votes à 70 et 17 nuls (68% / 26%)

Première surprise avec cette victoire nette et sans bavure d’un ancien jobber ringardisé il y a un an mais requinqué par son run actuel de champion sur un Mysterio qui décidément déplait à une bonne partie de nos votants (il avait déjà été éliminé par le Miz l’année dernière en huitièmes, ce qui avait déclenché des discussions houleuses).

 

 

Tu peux rien contre mon champ de force, moustique!

 

 

John Morrison (9) bat le Big Show (24), par 177 votes à 76 et 15 nuls (66% / 28%)

Malgré une année décevante au regard de son potentiel et de ce qu’avait laissé augurer 2009, JoMo est toujours très over en ces lieux, et le sympathique géant disparaît sans gloire.

 

 

Casse-toi. Je te l’ai déjà dit: on n’organise pas de projections de Knucklehead au Palace of Wisdom.

 

 

John Cena (8) bat Bret Hart (25), par 145 votes à 114 et 15 nuls (53% / 42%)

L’un des matchs les plus disputés du tableau, et ayant suscité le plus de débats, s’achève sur une victoire de justesse d’un Marine dont le personnage s’est vu conférer une nouvelle profondeur par sa storyline actuelle sur l’Excellence de l’Exécution, qui s’est bien battu pour un type dont le retour cette année n’aura pas fait que des heureux.

 

 

Sans rancune, vieux. C’est juste qu’ils préfèrent les techniciens, sur ce site.

 

 

Steve Austin (5) bat Evan Bourne (28), par 214 votes à 51 et 10 nuls (78% / 19%)

Il n’y avait pas beaucoup de suspense, et même s’il compte un certain nombre de fans, le midcarder Bourne n’a rien pu faire contre l’une des idoles historiques de la profession.

 

 

Quelqu’un peut le prévenir, une fois qu’il sera redescendu?

 

 

Randy Orton (12) bat Jack Swagger (21), par 147 votes à 115 et 9 nuls (54% / 42%)

Pratiquement la même répartition ici que dans l’affrontement Cena – Hart, ce qui annonce des lendemains difficiles pour un Legend Killer qui semble, avec son face turn, avoir perdu une partie de sa popularité sur notre site de smarts hargneux.

 

 

– Pour les convaincre que je suis toujours le gros psycho qu’ils adorent, je vais t’écrabouiller les parties à coups de pied, Jack.

– Mais…

– Rien de personnel.

 

 

Kurt Angle (20) bat Christian (13), par 146 votes à 113 et 9 nuls (54% / 42%)

Première victoire d’une tête de série moins bien classée que son adversaire, avec cette confrontation placée en bonne partie sous le signe de la TNA. Le statut de main eventer acclamé de Kurt Angle, ses extraordinaires capacités in ring et son remarquable mic skill lui valent de venir à bout d’un des chouchous des CDC, encore une fois avec un score quasi identique à celui de Cena-Hart et de Orton-Swagger, et de se positionner, pourquoi pas, comme un underdog dangereux pour la suite…

 

 

Oh it’s real! It’s damn real!

 

 

Edge (4) bat Dolph Ziggler (29), par 221 votes à 47 et un nul (82% / 17%)

Un bon gros squash réussi par le blond main eventer ex de Vickie sur le blond midcarder actuel de Vickie. Rien d’étonnant vu le statut des deux adversaires.

 

 

Allez, dis encore que t’es pas jaloux! Connard va!

 

 

Shawn Michaels (3) bat William Regal (30), par 210 vites à 46 et 13 nuls (78% – 17%)

William Regal peut toujours compter sur un certain nombre de fans hardcore, mais face à une telle légende, ils n’ont pas pesé lourd. Avoir atteint la liste des 32 est déjà remarquable pour l’ex-King of the Ring, réduit au statut de jobber depuis deux ans.

 

 

Je n’ai effectivement aucune intention de promouvoir ma personnalité exquise dans un concours dont les jurés préfèrent à ma prestance britannique l’exubérance orgiaque d’un redneck vêtu d’un poncho de cuir et d’un Stetson.

 

 

Mick Foley (19) bat The Miz (14), par 159 votes à 99 et 12 nuls (59% / 37%)

Deuxième victoire d’un moins bien classé, et elle est encore le fait d’un actuel pensionnaire de la TNA. Légende hardcore, orateur hilarant, auteur à succès, transformiste génial, militant démocrate assumé, l’immense Foley réussit un bel exploit en battant assez nettement l’un des catcheurs qui ont le plus impressionné à la WWE en 2010, mais à qui il manque encore un petit quelque chose pour basculer dans la catégorie des incontournables. Genre un cash-in réussi.

 

 

Really?

 

 

The Undertaker (11) bat Wade Barrett (22), par 162 votes à 90 et 18 nuls (60% / 33%)

Il y a un an, aucun d’entre nous ne connaissait l’existence de Wade Barrett. Qu’il se soit classé 22ème sur 100 dans le vote initial puis ait tenu hardiment tête au Taker himself, certes quelque peu décati, montre bien à quel point le Briton gominé a su marquer les esprits. A l’année prochaine pour une perf encore plus marquante!

 

 

Le manteau c’est un bon début, mais pour reproduire l’entrée en ring du Taker, y a encore du boulot.

 

 

Daniel Bryan (6) bat André le Géant (27), par 170 votes à 93 et 7 nuls (63% / 34%)

André inspire le respect et l’affection, voire la solidarité patriotique. Mais dans ce duel de gabarits opposés, il avait affaire à un catcheur qui inspire l’admiration, à la fois pour ses mythiques années sur le circuit indépendant et pour la qualité de ses matchs depuis son arrivée à la WWE en début d’année. Un tiers des votants ont quand même voté pour un type mort avant que la plupart de nous soient nés, ce qui en dit long sur la légende du géant le plus emblématique de la discipline.

 

 

Haha, j’ai chopé son urne funéraire, je vais disperser ses cendres dans le ring! On fait comme ça nous en indy!

 

 

The Rock (7) bat Natalya (26), par 197 votes à 74 et 2 nuls (72% / 27%)

Résistance acharnée mais inutile de la pulpeuse Natalya contre l’un des grands favoris du concours, dont les millions and millions d’aficionados n’ont pas encore dégainé la grosse artillerie.

 

 

Quand on vous dit que Natalya est de la même pointure que le Rock!

 

 

Triple H (10) bat Batista (23), par 180 votes à 62 et 26 nuls (67 % / 23%)

Un record de votes nuls pour ce match, signe que pas mal de lecteurs n’ont aucune sympathie pour ces deux masses de muscles. Mais l’histoire de Triple H plaide pour lui, et le heel turn enthousiasmant de l’Animal a été bien trop tardif et trop court pour qu’il puisse vaincre son ancien boss du temps d’Evolution.

 

 

– Quoi Dave? Tu me traites de dégonflé?

Je ne fais que constater.

 

 

Sheamus (15) bat Alberto del Rio (18), par 155 votes à 95 et 22 nuls (57%-35%)

Ils étaient nombreux à croire aux chances d’Alberto del Rio, mais le broyeur celte est aussi solide dans nos cœurs que sur le ring. Il est sans doute encore un peu tôt pour Del Rio, dont l’arrivée ne date que de moins de trois mois et qui n’a pour l’heure jamais eu de title shot et catché dans un seul ppv. Dans un an, gageons que le maître du clin d’œil qui tue sera un candidat encore plus féroce…

 

 

Lâche ma steel pipe, fella.

 

 

CM Punk (2) bat Trish Stratus (31), par 185 votes à 70 et 10 nuls (70% / 26%)

Comme l’autre femelle du concours, la superbe Trish a eu la malchance de tomber sur l’un des catcheurs favoris du CDC Universe, lui a fièrement tenu tête mais a fini par succomber devant l’awesomitude d’un CM Punk pourtant auteur d’une année 2010 pour le moins décevante.

 

 

Le yoga n’est rien face à la puissance du muya thai!

 

 

Quelques observations

 

– Avec les éliminations de Wade Barrett et Alberto del Rio, Daniel Bryan est le seul rookie 2010 à encore être qualifié.

– Les catcheurs n’appartenant plus au roster se sont très bien comportés, puisqu’ils ont été six sur dix à se qualifier (les éliminés étant Trish Stratus, Batista, Bret Hart et André le Géant).

– Comme dit plus haut, il y a eu deux victoires des têtes de série moins bien classées: celles de Kurt Angle sur Christian et de Mick Foley sur Mike the Miz..

– Edge, face à Dolph Ziggler, a été le seul vainqueur à cumuler plus de 80% des votes.

– Avec 115 voix obtenues face à Randy Orton, soit 42% des votes, Jack Swagger est l’éliminé avec le plus gros score, suivi de près de Bret Hart (114 contre Cena) et Christian (113 contre Angle).

– Trish et Natalya n’ayant pas accompli de miracle contre CM Punk et The Rock, il ne reste plus de femmes dans le tableau.

– Sur les seize qualifiés, seuls deux — John Morrison et Daniel Bryan — n’ont jamais été Champions du monde en individuel à la WWE.

 

 

Dernière observation: Silvernights jubile, tandis que Spansihannouncetabkle pleure toutes les larmes de son corps.

 

 

Tableau des huitièmes de finale

 

Chris Jericho (1) – Kane (16)

John Cena (8) – John Morrison (9)

 

Steve Austin (5) – Randy Orton (12)

Edge (4) – Kurt Angle (20)

 

Shawn Michaels (5) – Mick Foley (19)

Daniel Bryan (6) – The Undertaker (11)

 

The Rock (7) – Triple H (10)

CM Punk (2) – Sheamus (15)

 

 

Venez discuter de tout ça dans cette partie du forum!

 

 

Mais non Taker, faut pas partir battu, t’as quand même une petite chance!

 

 

 

33 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut