Catch

Powerslam Hors-Série

Qui parle de vaincre ? Ce qui compte c'est de survivre.


Rainer Maria Rilke

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Spanish Announce Table, le seul endroit où sont nées les légendes, où les carrières ont été brisées pour un classement Powerslam spécial Survivor Series …

 

 

L'essentiel, ce n'est pas son classement Powerslam, mais qu'il ait évité d'être releasé.

 

 

Comme à l'occasion de Bragging Rights, on va faire le bilan des plus grands succès et des plus gros gadins au classement Powerslam sur la période entre les deux Pay Per Views.

 

Classement Powerslam numéro 12, édition spéciale Survivor Series

 


Les grands perdants :

 

Cody Rhodes (- 59) : Cody a été le Dashing Jobber de tout le build-up des Series à Smackdown en étant notamment le premier éliminé de la battle royale du Go Home Show avant le Pay per View.

 

 

Non, Cody, n'insiste pas. Je ne t'épilerais pas le maillot. Je te l'ai dit : Dashing ou pas, c'est hors de question.

 

Tyson Kidd (- 60) : La longue discorde des membres de la Hart Dynasty a beaucoup pénalisé le plus mal coiffé des deux membres de l'équipe. A sa décharge, c'était celui des deux qui avait le plus de points avant que tout cela ne se produise.

 

Alicia Fox (- 75) : Alicia Fox a assuré dans le ring mais essentiellement comme jobbeuse. Il semblerait qu'elle soit maintenant dans le rôle initialement dévolu à Jillian Hall, celui de la fille qui se couche à la première occasion.

 

 

Se coucher à la première occasion, à la longue, ça fait mal …

 

 

Sheamus (- 82) : La feud contre Santino Marella a vu le géant roux essuyer une défaite majeure contre l'italien et jobber contre John Morrison aux Series …


Les winners :

 

Santino Marella (+ 68) : Santino a peut-être perdu un match de championnat par équipe aux Survivor Series, il n'empêche qu'il a gagné sa place en Ppv et obtenu ce mois-ci une victoire contre un ex-champion du monde.

 

 

Sheamus, maintenant que tu as jobbé pour moi et que tu es ma biatch. J'ai mis le chapeau melon et tu vas porter ces bottes de cuir. C'est possible?

 

 

John Morrison (+ 98) : Le Shaman of Sexy n'a pas eu beaucoup d'occasion de briller dans le ring mais a lui aussi obtenu une victoire un ex-champion du monde, et dans un PPV du Big Four qui plus est.

 

The Big Show (+ 120) : Toujours buildé comme gentil géant indestructible (la promotion d'un film comme Knucklehead n'y est sans doute pas étrangère), Show continue d'apparaître comme l'un des plus forts éléments du roster de Smackdown.

 

 

Tant que tout le monde n'a pas vu mon film, je vais continuer à battre tous les catcheurs du roster. Vous savez ce qu'il vous reste à faire …

 

 

John Cena (+ 126) : Le nouvellement licencié de la WWE a montré quelques signes de rébellion avant son renvoi (qui est aussi définitf que, moi, un moine trappiste). En usant la méthode du beatdown systématique, il quitte le roster à un niveau qu'il n'avait pas atteint dans le classement Powerslam depuis des lustres.

 

Passons maintenant aux classements qui vont eux vous donner le détail de la dernière semaine du Build-Up des Séries et du PPV.

 

 

 

 

 

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut