Catch

Le 14 frappe encore

Inside my heart is breaking!
My make-up may be flaking!
But my smile, still, stays on!

Queen, The show must go on
 

Il y a un an, Spanishannouncetable révélait au grand jour l'incroyable malédiction frappant quasi-systématiquement le 14ème entrant du Royal Rumble. En conclusion, l'auteur nous invitait à noter le nom de celui qui tirerait le numéro fatidique au Rumble 2010, afin de vérifier si la malédiction frapperait de nouveau. MVP obtint le 14, effectua une année sinistre et finit par quitter la WWE de lui-même. Retour en images sur une annus proprement horribilis.

 

 

I'm leaving!

 

 

MVP, l'année en images

 

 

Pour rappel, 2009 avait été à peu près l'année du renouveau pour MVP, qui avait connu une terrible losing streak à Smackdown fin 2008. Celle-ci avait abouti à son face turn et à un retour en grâce, puisqu'il gagna en mars 2009 le titre de champion US contre Shelton Benjamin. Drafté à Raw  en avril, il allait conserver sa ceinture jusqu'au 1er juin, soit un règne correct d'une centaine de jours. Le titre US désormais sur les hanches de Kofi Kingston, MVP tente plusieurs fois de le récupérer, dans les matchs à trois, quatre voire six, sans succès. Au passage, il a une mini-feud prometteuse mais rapidement mise de côté avec Jack Swagger, qu'il bat à Summerslam. Lors du deuxième semestre, il continue de chasser le titre US et s'associe parallèlement à Mark Henry. Leur équipe tentera plusieurs fois d'arracher l'or par équipes à Jerishow, sans réussite. Globalement, ce fut une année de midcarder correcte. Un titre secondaire détenu pendant trois mois, une bonne demi-douzaine de Title Matchs, une présence constante aux weeklies et en ppv, un duo avec Mark Henry qui sembla constituer un danger sérieux pour les magnifiques Jerishow… 2010, on va le voir, allait très bien démarrer. Puis vint le 14ème rang au Rumble…

 

 

 

Raw, 4 janvier. MVP gagne un Fatal Fourway contre Swagger, Henry et Carlito pour devenir First Contender au titre US détenu par le Miz.

 

 

Raw, 11 janvier. Après une (excellente) promo dégénérant en bagarre contre le Miz, le champion fuit le ring, laissant le challenger poser avec la ceinture.

 

 

Raw, 18 janvier. Nouvelle bagarre entre le champion et le challenger, mais cette fois, le Miz reçoit l'assistance du Big Show, qui s'apprête ici à étendre MVP d'un KO Punch.

 

 

Raw, 25 janvier. Vaincu en début de soirée par le Big Show, MVP distrait ici le Miz pendant un match opposant le champion à Kofi Kingston, qui en profitera pour remporter ce combat.

 

 

Royal Rumble, 31 janvier. Battu sur un roll-up dans son US Championship Match, puis moqué par le champion, MVP attaque le Miz après le match et le laisse KO.

 

 

Royal Rumble, 31 janvier. Entré en 14ème position, MVP dure 3 minutes dans le ring jusqu'à l'entrée du Miz, 16ème. Quelques secondes plus tard, MVP élimine son ennemi mais, emporté dans son élan, bascule également à l'extérieur.

 

 

Raw, 1er février. Le Miz est aux commentaires du match qualificatif pour Elimination Chamber entre Kofi Kingston et le Big Show, quand MVP surgit de nulle part et l'attaque.

 

 

Raw, 15 février. Absent de l'antenne la semaine précédente, MVP revient avec Mark Henry pour battre les champions par équipe, Showmiz, dans un non-title match.

 

 

Elimination Chamber, 21 février. Nouveau US Title Match pour MVP contre le Miz, qui conservera son bien grâce à un KO Punch asséné par le Big Show à MVP derrière le dos de l'arbitre.

 

 

Raw, 22 février. Henry et MVP obtiennent un nouveau title shot pour les ceintures par équipes. Nouvelle défaite contre Showmiz.

 

 

Raw, 1er mars. MVP vient de battre Zack Ryder et pointe du doigt le panneau Wrestlemania: cette victoire le qualifie au MITB du Grandaddy of them all.

 

 

Superstars, 11 mars. Absent à Raw cette semaine, MVP apparaît à Superstars où, en compagnie de Christian, il gagne contre l'équipe Chavo Guerrero – Carlito.

 

 

Smackdown, 19 mars. Encore absent à Raw, MVP vient à Smackdown préparer le MITB. Faisant équipe avec Matt Hardy, il perdra contre l'équipe Ziggler-Swagger.

 

 

Smackdown, 26 mars. Encore une préparation du MITB, avec ce match opposant les cinq de Smackdown aux cinq de Raw, dont MVP. L'équipe de MVP perdra ce match.

 

 

Wrestlemania, 28mars. MVP et les autres se préparent à se lancer à la mallette, qui sera décrochée par Jack Swagger.

 

 

Superstars, 1er avril. Absent du Raw du lendemain de Mania, MVP est avec Kofi Kingston à Superstars, pour affronter et vaincre l'équipe Zack Ryder-Carlito.

 

 

Superstars, 8 avril. MVP bat Carlito.

 

 

Superstars, 15 avril. MVP perd contre Ted DiBiase.

 

 

Extreme Rules, 25 avril. MVP et Mark Henry prennent part à un Gauntlet Match pour le titre par équipes décidé par Teddy Long. Ils perdront, mais affaibliront suffisamment les champions pour que les prochains challengers, la Hart Dynasty, gagnent le combat et donc les ceintures.

 

 

Raw, 26 avril. MVP mène la team Raw pour une bataille royale contre une team Smackdown avec en jeu un tour de draft. DiBiase gagnera pour Raw. Le lendemain, lors du draft supplémentaire, MVP sera envoyé à Smackdown.

 

 

Résumé janvier – avril

Bon début qui le voit dominer sa feud avec le Champion US, le Miz. Après le 14 au Rumble, ça commence à aller plus mal. Son match à Elimination Chamber n'est même pas annoncé à l'avance, mais annoncé à la dernière minute. Il se qualifie pour le MITB de Mania mais ne fait rien de notable dans ce match. A Extreme Rules, son équipe avec Henry, non annoncée, ne fait que passer. Il ne le sait pas encore, mais on ne le reverra pas en ppv pendant près de six mois. Et la dernière photo, qui le voit devancer Tatsu et Marella, en dit long sur le statut qui était devenu le sien à Raw…

 

 

 

 

Smackdown, 30 avril. L'équipe MVP-Mysterio bat l'équipe Punk-Gallows.

 

 

Smackdown, 7 mai. MVP va battre Gallows grâce à l'aide de Mysterio.

 

 

Smackdown, 14 mai. MVP, associé à JTG. Ils gagneront contre les Dudebusters.

 

 

Smackdown, 21 mai. MVP et Rey Mysterio contre Punk et Gallows. Nouvelle victoire pour le basketteur ce soir-là.

 

 

Smackdown, 28 mai. MVP, qui n'a pas pris part au PPV Over the Limit cinq jour plus tôt, perd contre Gallows après une intervention du mystérieux straightedge masqué.

 

 

4 juin, Smackdown. Grosse soirée pour MVP, qui commence par perdre contre le champion poids lourds Jack Swagger…

 

 

… puis subit une agression de Hawkins et Archer, désireux de faire parler d'eux…

 

 

… avant de participer à une bataille royale dont le vainqueur remplacera l'Undertaker, comateux, à Fatal Fourway. Il est dans le coin en haut à droite, là. Rey Mysterio gagnera.

 

 

NXT, 8 juin. MVP et son rookie, Percy Watson, battent Cody Rhodes et Husky Harris.

 

 

NXT, 15 juin. MVP explique aux rookies de la saison 2 que la semaine dernière, les pros les ont attaqués pour les prévenir de ne pas chercher à se la jouer Nexus.

 

 

Smackdown, 18 juin. Christian et MVP contre les Gatecrashers (Archer et Hawkins), qui les battront.

 

 

NXT, 22 juin. Victoire de l'équipe Miz-Riley sur MVP-Watson.

 

 

Smackdown, 25 juin. Christian, Kingston et MVP battent le trio Ziggler – Gatecrashers.

 

 

NXT, 29 juin. MVP et Watson vont battre Cody Rhodes et son rookie Husky Harris.

 

 

2 juillet, Smackdown. MVP bat Chavo Guerrero.

 

 

NXT, 6 juillet. Grosse ambiance chez les pros.

 

 

 

Smackdown, 9 juillet. En battant Chavo et MVP,Dolph Ziggler se qualifie pour Money in the Bank.

 

 

NXT, 13 juillet. Percy Watson tient la première de son show. Il invite MVP, qu'il tentera de donner en pâture aux autres rookies. Mais les pros interviendront, suivis du Nexus, ce qui débouchera sur…

 

 

Une bataille royale tripartite, remportée par le Nexus.

 

 

NXT, 20 juillet. MVP et Watson sont vaincus par Rhodes et Harris.

 

 

Supersrtars, 22 juillet. Associé à Chris Masters, MVP, encore accompagné de Watson, vient de gagner contre les Dudebusters.

 

 

NXT, 27 juillet. MVP accompagne Watson vers le ring, où son rookie va battre Zack Ryder.

 

 

Superstars, 29 juillet. MVP va battre Chavo Guerrero, non sans difficulté.

 

 

NXT, 3 août. MVP regarde Percy Watson tenter le tombé sur Alex Riley, rookie du Miz. C'est finalement Riley qui s'imposera.

 

 

Smackdown, 6 août. MVP, qui vient de subir le tombé, est réconforté par ses camarades Masters et JTG, après leur défaite contre Punk, Gallows et Mercury.

 

 

Smackdown, 13 août. MVP bat Jack Swagger (!).

 

 

NXT, 17 août. Percy Watson, le rookie de MVP, est le quatrième éliminé de la saison. Les quatre rookies restants – Kaval, Riley, McGillicutty et Harris – rejoindront rapidement le roster principal. Pas lui.

 

 

Superstars, 19 août. MVP fait de nouveau équipe avec JTG, contre les Gatecrashers. Ces derniers gagneront le match.

 

 

NXT, 24 août. Au bout d'un match de presque une demie heure (!), MVP perd contre Cody Rhodes.

 

 

Résumé mai-août

Ses débuts à Smackdown ont pu laisser croire qu'il jouerait un rôle important face à la Straight Edge Society, mais il ne leur servit que de jobber. Cette période le voit reculer très nettement dans la carte (il se retrouve de plus en plus souvent à Superstars) et se consacrer à son rôle de pro à NXT. Hélas, ce ne sera pas un succès. Malgré un rookie au potentiel intéressant, le show ne rebooste pas sa carrière. Au contraire, même, son aura de lose semble s'étendre au malheureux Watson.

 

 

Smackdown, 27 août. Jack Swagger bat MVP dans un match au meilleur des cinq takedowns.

 

 

Smackdown, 3 septembre. VIP Lounge tenu par Swagger, intervention de MVP qui finira par porter son Pay of the Day et une descente du coude au papa de Jack.

 

 

Smackdown, 10 septembre. Swagger fait abandonner MVP.

 

 

Smackdown, 24 septembre.Le Champion intercontinental Dolph Ziggler se fait volontairment disqualifier par décompte à l'extérieur dans ce match contre MVP.

 

 

Smackdown, 1er octobre. Match pour le championnat Intercontinental entre MVP et Ziggler, interrompu par une attaque du Nexus, qui va infliger un beatdown à MVP.

 

 

Smackdown, 8 octobre. Nouvelle chance pour MVP de gagner le championnat Intercontinental, mais une intervention de Kaitlyn offrira la victoire à Dolph.

 

 

Smackdown, 15 octobre. MVP se débarrasse du Soaring Eagle, mais Jack Swagger le battra quand même dans ce match de qualification pour l'équipe Smackdown de Bragging Rights.

 

 

Superstars, 21 octobre. Les champions par équipe Rhodes et McIntyre battent l'équipe MVP – Chris Masters.

 

 

Superstars, 28 octobre. MVP fait son entrée avant son match, qu'il gagnera, contre Curt Hawkins.

 

 

Smackdown, 5 novembre. MVP bat Rhodes et McIntyre dans un Triple Threat Match valant au vainqueur de devenir First Contender au titre Intercontinental.

 

 

Smackdown, 12 novembre. IC Title Match, une nouvelle fois perdu par MVP.

 

 

Raw, 15 novembre. MVP vient sauver Sgt Slaughter après le match perdu par celui-ci contre Alberto del Rio.

 

 

Smackdown, 19 novembre. Confrontation entre MVP, membre de l'équipe Mysterio aux Survivor Series, et le capitaine de l'équipe adverse, Alberto del Rio.

 

 

Survivor Series, 21 novembre. Pour son retour en ppv après plusieurs mois d'absence, MVP sera le premier homme éliminé du match.

 

 

Smackdown, 26 novembre. Drew McIntyre bat MVP pour se qualifier au King of the Ring.

 

 

Il y a eu une dernière apparition de MVP lors du Smackdown du 3 décembre, mais je ne la mentionne pas ici pour ne pas spoiler.

 

 

Résumé septembre-décembre

Une petite remontée dans la carte sur cette période, sans doute due à la blessure de Christian et au départ de Matt Hardy – deux faces midcarders qui lui auraient fait de l'ombre s'ils étaient restés là. Du coup, Porter a obtenu deux IC Title Matchs et a même participe à un ppv, le 26 novembre, pour la première fois depuis le 25 avril.

 

 

MVP = Moi Vouloir Partir.

 

 

Résumé global

Il y a trois ou quatre ans, de nombreux suiveurs voyaient en MVP un champion du monde en puissance. Il y a encore un an, il était un midcarder costaud, régulièrement invité aux ppv (7 ppv cette année-là), champion US pendant trois mois et même envoyé à The View séduire la ménagère de moins de 50 ans incarnée par Sherri Sheppard). Après le Rumble 2010, catastrophe: 3 ppv sur les 11 suivants, aucun règne de champion, des défaites à tout-va, des associations avec des Chris Masters et des JTG à Superstars… Un renouvellement de son moveset, avec l'incorporation en guise de finisher du Pay of the Day (repompé du Paydirt de Shelton Benjamin) et une nouvelle musique d'entée n'y ont rien changé: la malédiction avait encore frappé et le Franchise Playa, lucide, a préféré arrêter les frais de lui-même.

 

Voilà, j'espère que vous avez apprécié ce format de papier, qui me semble assez fun (mais que vous retrouverez pas toutes les semaines, c'est assez galère à compiler) et, surtout, que vous êtes définitivement convaincus de la puissance du chiffre maudit!

 

 

– Yé ne comprends pas. Quand t'es arrivé, t'étais un mec arrogant, plein aux as, qui allait tout casser… C'est la garantie du succès, un gimmick comme ça!

– Attends de voir le numéro que tu vas tirer au Rumble, Bébert, on en reparlera à ce moment-là.

 

 

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut