Catch

Concours de popularité 2010, résultats des quarts de finale

Walking down the street

Shooting people that I meet

Queen, Stone Cold Crazy

 

Ils étaient cent au départ, ils ne sont plus que quatre. Les quatre premières têtes de série déterminées dès la création de la liste des 32? Non! Car un putain de rebelle a envoyé bouler l’ordre établi, une fois de plus.

 

 

STONE COLD! STONE COLD! STONE COLD!

 

 

Concours Kovax de popularité, résultats des quarts de finale et tableau des demies

 

 

Un peu plus de 240 votants ont exprimé leurs amours et désamours lors de ce scrutin, dont vous connaissez désormais parfaitement le fonctionnement: nous ouvrons immédiatement un nouveau fil sur le forum, ici, pour discuter des deux demi-finales. Vous avez jusqu’à vendredi minuit pour défendre vos favoris et enfoncer leurs adversaires, après quoi Kovax ramassera les copies et publiera le best of, accompagné des modules de vote qui vont bien.

 

 

Je suis on ne peut plus impatient de découvrir quelles élégies lumineuses naîtront des esprits sophistiqués des partisans de mon adversaire, incarnation absolue de la vulgarité la plus plébéienne et de l’inculture érigée au rang d’art.

 

 

 Résultats des quarts (entre parenthèses, les numéros de tête de série de chacun)

 

 

Chris Jericho (1) bat John Cena (8), par 145 voix à 92 et 9 votes nuls (60% – 38%)

La logique dessinée par le classement des deux hommes a été respectée, en dépit d’une résistance acharnée du Marine, fidèle à sa devise. Un tel résultat pour un homme haï par une bonne partie des smarts face au favori de ces mêmes smarks est déjà une forme de récompense: voilà longtemps que le personnage de Cena n’a pas été aussi intéressant. Il le doit en bonne partie au rookie de Chris Jericho, Wade Barrett, et ce n’est donc que justice, finalement, qu’il s’incline face au meilleur du monde dans ce qu’il fait (et ce qu’il fait, c’est gagner des concours de popularité).

 

 

Je dois ma popularité à Barrett, qui doit la sienne à Jericho, donc c’est normal que je perde contre Jericho… Rien compris. Prenons l’air désespéré, ça plaît.

 

 

Steve Austin (5) bat Edge (4), par 118 voix à 110 et 13 nuls (49% – à 46%)

L’homme qui a renversé le plus de montagnes insurmontables dans l’histoire de la WWE renverse cette fois la logique du classement, en venant à bout du sympathique opportuniste que nous connaissons tous dans un match extrêmement serré. L’aura d’Austin luit encore des années après sa retraite, tandis que celle d’Edge a peut-être pâti d’une année étrange qui le vit turner deux fois, partir de Smackdown à Raw pour revenir à Smackdown et s’engager dans des feuds frustrantes avec Jericho, Kane mais aussi l’AGM…

 

 

OK, je me rase la boule, je me fais pousser le bouc, et je passe pour lui, ni vu ni connu je gagne le concours!

 

 

Shawn Michaels (3) bat Daniel Bryan (6), par 162 voix à 74 et 10 nuls (66% -30%).

Retrouver Bryan sixième de la liste des 100 puis quart de finaliste, c’est déjà stupéfiant sachant que l’immense majorité d’entre nous ne l’avait pas vu en action avant le début de cette année, et que son parcours à la WWE a débute par une losing streak à NXT qui le vit jobber pour des Otunga et des Tarver. Mais depuis, le bondissant dragon a su se mettre une partie importante des suiveurs dans la poche grâce à son style intense et spectaculaire. Pas assez, cependant, pour menacer l’icône Michaels, à peine égratignée par les posts fielleux de papy Reune, et qui a pour lui d’avoir une fois de plus claqué le match de l’année à la WWE avant de partir comme un prince…

 

 

Et Bryan a payé pour voir Shawn Michaels.

 

 

CM Punk (2) bat The Rock (7), par 140 voix à 94 et 11 nuls (58% – 39%)

Pourquoi le Rock a-t-il échoué là où Steve Austin a réussi? Parce que CM Punk est plus over en ces lieux qu’Edge? Parce que l’image du Great One s’est dégradée du fait de son départ de la WWE alors qu’il avait encore en lui de nombreuses années de catch? Parce que son sourire ultra-brite n’exerce pas sur nos lecteurs, adolescents sensibles en quête de figure paternelle de substitution, le sombre attrait du rictus du Rattlesnake? Vous avez quatre heures pour y répondre. En attendant, CM Punk, qui avait probablement rêvé d’une année plus relevée après son explosion lors du second semestre 2009, fait honneur à son rang de tête de série numéro deux et rejoint en sifflotant les demi-finales.

 

 

Straight up your candy ass, Rocky.

 

 

Spanish nous a concocté un joli tableau, où l’on découvre un Austin qui, on va dire, se cherchait encore.

 

 

 

 

 

Observations

 

– Les quatre matchs opposaient un catcheur aujourd’hui en activité à la WWE (Cena, Edge, Bryan et Punk) à un adversaire en retrait des rings (Jericho, Austin, Michaels, Rock). Trois fois sur quatre, les anciens l’ont emporté sur les modernes, seul Punk sortant son épingle du jeu face au Rock.

– Avec 46% des voix, Edge est le battu de tout le concours ayant atteint le pourcentage le plus élevé.

– En battant Edge (4), Austin (5) signe la troisième victoire d’une tête de série moins bien classée sur son adversaire. Les deux précédentes avaient été le fait de Kurt Angle (20) sur Christian (13) et de Mick Foley (19) sur le Miz (14).

– Pour le fun, voici les quatre qualifiés classés par addition du nombre de voix obtenues en trois tours (entre parenthèses, les noms de leurs victimes). 1) Michaels (Regal, Foley, Bryan), 550; 2) Jericho (Marella, Kane, Cena), 545; 3) Austin (Bourne, Orton, Edge), 511; 4) Punk (Stratus, Sheamus, Rock), 495.

– Pour rappel, la finale de l’an passé avait opposé Chris Jericho à CM Punk, respectivement vainqueurs en demies d’Edge et de Randy Orton. Austin ne participait pas puisque le concours était réservé aux catcheurs actifs, et Michaels avait été éliminé par Jericho en quarts.

 

 

Le club de retraités le plus over de la planète.

 

 

 

Rendez-vous ici pour échanger vos arguments sur les deux méga-chocs de ces demi-finales!

 

 

Oui, oui, faites ça. En attendant je compte mes doigts, pour voir combien de bagues de CDC Hall of Famer je peux mettre en même temps.

22 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut