Catch

Honneur et botch temporel

There ain't no space and time
To keep our love alive
We have existense and it's all we share

The Verve, Space and Time.

 

Vous avez aimé la présentation de la ROH faite par notre panda favori? Vous avez bondi en regardant son résumé vidéo de Final Battle? Réjouissez-vous, car le grâcieux Ailuropoda melanoleuca revient avec une review des deux derniers shows en date de la plus grosse fédé indy des USA!

 

 

Comment? Eddie Edwards est toujours champion TV?

Mais ça fout tout le continium espace temps en l'air !

 

 

Nalyse des shows ROH du 20 décembre et du 3 janvier

 

 

Oyez Oyez braves gens. Après m’être goinfré de foie gras et de confitures de figues je reviens pour vous fournir une petite analyse des deux derniers shows de la ROH (celui du 27 décembre étant en fait un best of de l’année 2010).

 

Eh non je ne vous souhaiterai pas la bonne année vu que lecharentais s’en est déjà gentiment chargé. Ce qui devrait amplement suffir à votre bonheur.

 

 

Mais carrément! 

© Major Tom

 

 

Le show du 20 décembre constituait en fait en un tournoi: le Holiday Gauntlet Tournament. Les plus perspicaces d’entre vous auront compris qu’il s’agit ici d’un Gauntlet Match. Et pour celles et ceux qui préféraient jouer à la Game Boy en classe plutôt que d’écouter les leçons d’histoire de Tonton Spanish, je rappelle qu’un Gauntlet Match est une série de matchs simples. Le vainqueur du premier match affronte directement un nouvel adversaire. Le nouveau vainqueur devra en combattre un autre et ainsi de suite jusqu’au dernier opposant.

 

C’est une stipulation parfaite lorsque deux clans s’affrontent.

 

Mais ici il s’agit d’un simple tournoi dont le vainqueur remporte la somme de 10 000 $.

 

 

10 000$? Cool je pourrai enfin aller chez le coiffeur!

 

 

Les deux premiers sur le ring furent Steve Corino et Jay Briscoe. Ce dernier remporta le match avant de perdre contre Christopher Daniels qui sortit Rhett Titus avant de perdre contre Davey Richards. La moitié des American Wolves fit alors un festival en éliminant successivement les deux membres des Kings of Wrestling Claudio Castagnoli et Chris Hero. Ce qui causa d’ailleurs un tabassage en règle de la part des champions tag team qui donnèrent leur point de vue sur la question du no-selling de Richards.

 

Après avoir sorti les KoW, Davey échoua sur la dernière marche contre Roderick Strong dans un mini-remake de leur dernier affrontement à Final Battle.

 

Alors on pourra dire ce qu’on veut mais faire un Gauntlet Match juste pour filer un gros chèque au champion en titre après une victoire contre l’ancien prétendant je trouve ça bien mais pas top. En effet cette stipulation convient mieux lorsqu’un gars doit affronter tout un clan. On savait d’ores et déjà que le pauvre Mark Briscoe n’avait aucune chance étant donné qu’il était entré en premier sur le ring.

 

Vous pouvez très bien soulever l’exemple du Royal Rumble qui a vu des catcheurs triompher alors qu’ils étaient entrés en première postion mais c’est plus facile de se faire oublier et de souffler dans un Rumble Match que dans un Gauntlet.

 

 

Mais c'est ça la classe ducon !

 

 

Enfin, passons au premier show de l’année qui fut diffusé le 3 janvier. Il faut préciser que ce show fut enregistré le 9 décembre dernier. Détail qui a son importance car Eddie Edwards est alors encore TV Champion et doit défendre son titre contre Mark Briscoe.

 

Il y a donc une incohérence au niveau de la gestion des passages de ceintures car lors de Final Battle on a bien vu Christopher Daniels avec la ceinture. Le Fallen Angel détient bien la ceinture depuis sa victoire contre l’American Wolf mais ce match à eut lieu au cours de l’enregistrement du 10 décembre.

 

Lors de Final Battle, qui s’est déroulé le 17, on nous avait bien annoncé que Daniels avait pris le titre lors du dernier enregistement de l’émission mais pourquoi ne pas avoir fait ce changement après Final Battle ?

 

 

Parcqu'Edwards tient ferment à son paillason.

 

 

En plus de ce match pour le titre entre Edwards et Briscoe, le show nous proposa trois autres matchs  (dont un tag team) avec quelques représentants catchant habituellement en équipe mais travaillant en solo pour le coup. On eut droit également au début d’un catcheur ainsi qu’au retour de la meilleure équipe du monde.

 

 

Ce qui provoqua d'atroces débordements dans la foule.

 

 

Le catcheur qui a fait officiellement ses débuts à la ROH n’est autre que l’ancien Mikey du Spirit Squad, rebaptisé Mike Mondo et présenté comme un tueur de géants.

 

Alors je ne sais pas s’il est aussi efficace que Jack ou Mickey Mouse mais ce n’est pas en affrontant Grizzly Redwood (1m62 pour 107 kg) qu’il va nous montrer sa valeur.

 

Heureusement il n’eut pas trop de mal à vaincre son adversaire. Ce dernier, un brin maladroit, voulut s’élancer depuis la troisième corde mais glissa sur le turnbuckle. Ce qui permit à l’ancien pote de galère de Doplh Ziggler de faire un joli superplex depuis le coin du ring et de remporter le match.

 

Mondo a montré un certain potentiel mais il faudra le revoir contre un adversaire plus imposant. Car il est normal de pusher un catcheur lorsqu’il fait ses débuts en lui envoyant en pature le jobber du coin. Mais il faut aussi le crédibiliser. Et affronter un nain pour un prétendu tueur de géants, ça n’aide pas.

 

Signalons au passage que Mike clama fièrement : «  It’s my time. It’s my Mondo time ». Alors sans remonter jusqu’au « Vader Time » on rappelera juste le sort qui fut réservé à Shad Gaspard qui clama haut et fort : « It's my time ». La malediction du « time » frappera-t-elle Mondo ? On verra…

 

 

En même temps Godzilla c'est rien comparé à Vickie.

 

 

Lors de Final Battle il y eut un segment vidéo où Charlie Haas et Shelton Benjamin annoncérent l’officialisation de leur contrat à la ROH. Ce qui constitua d’ailleurs une très grande nouvelle car cela signifiait que la World Greatest Tag Team allait être de retour de manière régulière. Rappelons qu’ils étaient déjà apparus pour un one-shot lors de Glory By Honor IX en septembre dernier.

 

Les deux anciens membres de la Team Angle firent donc leur début (mais pas sous le nom de WGGT, simplement sous leurs noms habituels) contre les jeunes Bravado Brothers. Evidemment le match fut à sens unique, les deux frères étant déjà contents d’être sur le ring.

 

Les deux compères firent étalage de leur panel de prises à deux avec notamment un combo Atomic Drop de Haas suivit d’ un superkick de l’ex-Gold Standard. On retiendra égalemment le Double Samoan Drop de ce même Benjamin porté sur ses deux adversaires ainsi que le Haas of Pain de son compère qui permit la victoire. Hip hip hip !

 

 

Hourrah!

 

 

Un peu plus tôt dans la soirée se déroula en opener le match pour le TV Championship entre le tenant  Eddie Edwards et Mark Briscoe. Bien que l’affiche faisait envie et que le match fut bon, le fait de déjà lonnaître le résultat gacha quelque peu la fête. Il est fort dommageable que la ROH se soit empêtrée dans un imbroglio autour de la passation de pouvoir entre Edwards et Daniels pour le titre TV au niveau des enregistrements car ça n’aide pas à crédibiliser la fédération. C’est comme si la WWE s’était amusée à diffuser en premier la défense du Miz contre Morrison puis dix jours plus tard son cash-in sur Orton.

 

 

Les coupables ont d'alleurs été condamnés à porter des masques de Lucha Libre.

 

 

Néanmoins, il s’agit certainement du meilleur match de la soirée, assez technique et comportant beaucoup d’esquives. Edwards l’emporta donc malgré un flying knee de fort belle facture de son adversaire. On pourrait d’ailleurs lui reprocher un no-selling sur l’action puisqu’il contra directement une tentative de Cutthroat Driver avant d’enchaîner son Achilles Lock qui fit taper Briscoe.

 

Cette tendance au no-selling à la ROH peut en fatiguer plus d’un mais c’est oublier que dans d’autres fédérations plus cotées certains catcheurs en font de même. Je ne donnerai pas de noms car je ne suis pas une balance mais quand certains encensent la résistance aux coups d’un John Cena ou d’un Undertaker, ils devraient réfléchir avant de critiquer celle d’Edwards ou Richards.

 

 

Pis ça se voit qu'il souffre quand il a un Briscoe dans le fondement.

 

 

Cette petite précision faite, basculons vers la fin du show et le main-event opposant Claudio Castagnoli à Homicide. Au préalable, le Suisse affirma, après avoir envoyé l’interviewer Kyle Durden lui chercher un café, dans un court segment backstage que dans son pays les  hommes ne prennent pas des pseudos comme son adversaire, ils ont un vrai nom qui prouve que ce sont de vraies personnes. Une manière comme une autre de rabaisser son adversaire, mais on peut  surtout se demander si les résultats actuelles du FC Lucerne ne sont pas montés quelque peu à la tête du héros local.

 

Le représentant des Alpes domina la majeure partie du combat. La domination était telle que Chris Hero et Sara Del Rey se firent assez discrets (Hero fit cependant une petite intervention réglementaire pendant que son équipier distrayait gentiment l’arbitre). Il y eut également un moment gentiment drôle avec la tentative d’étranglement de Castagnoli sur Homicide avec le bandana de ce dernier avant que l’ex membre de LAX ne se libère pour faire la même chose.

 

 

De toute façon, en Suisse, les gringos on les chope avec une seule main!

 

 

Finalement, après dix bonnes minutes, Homicide plaça son Ace Crusher et remporta le match. Cette victoire lui permit de rester invaincu depuis son retour à la ROH. Cette winning streak s’est bien entendu poursuivie à Final Battle où l’ex-TNA défit Christopher Daniels. Rappelons que cette victoire lui octroya un match pour le titre suprême.

 

 

Ce qui troue l'cul, forcément.

 

 

Enfin pour finir lors du show suivant on devrait voir les débuts de Mike Bennett. Celui-ci est déjà apparu plusieurs fois lors des shows précédents dans le public accompagné de son entraîneur Brutal Bob (une sorte de Mickey Goldmill du pauvre). Cette fois-ci il eut droit à un segment backstage où il révéla qu’il ferait ses débuts dans le ring la semaine suivante. Il affirma également que sa performance dépassera les attentes des fans. Etant donné qu’à chacune de ses apparitions le public ne put s’empêcher de crier « Who are You ? », ça ne devrait pas être difficile.

 

 

Encore un qui a été touché par la grâce.

 

 

Voila c'est tout pour cette semaine. On se retrouve d'ici une quinzaine de jours si tout va bien. D'ici là méfiez-vous des contre-façons et surtout sortez couverts !

13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut