Catch

Genèse toi-même !

Ca c'est pas des foutaises
C'est écrit dans la genèse

Dousseur de vivre, P.O.E.S.I.E.

 

 

Face à une WWE qui sort du lourd et qui amorce doucement sa route vers Wrestlemania de la meilleure des façons, la TNA doit absolument proposer un show de qualité pour exister. Le pari est-il réussi? C'est ce que va nous conter notre ami Flying Panda, sur tous les fronts en ce moment et qui analyse pour nous le premier Impact! de 2011!

 

 

– Eh oui Tazz. Nous sommes repartis

pour une année de folie!

– Yahouh!

 

Nalyse d' Impact! du 6 Janvier

 

 

Haut les cœurs les gens ! Je suis parvenu à écarter temporairement le Luxembourgeois et à « take over » la TNA. Wooo! …

 

 

Comment ça on s’en fout ?

 

 

Quand une nouvelle année commence on est toujours plein de bonne volonté et de bonnes résolutions. Et comme chaque année, ça dépasse rarement la première semaine.

 

C’est donc l’esprit guilleret que Bischoff s’avança vers le ring en compagnie des Immortals (mais toujours sans Hogan ni Hardy). Easy E. prit ainsi la parole une bonne dizaine de minutes affirmant que l’objectif de ce dimanche pour le clan était de récupérer toutes les ceintures manquantes afin d’assoir leur domination.

 

Bien entendu il ne parle pas des ceintures féminines. Les ceintures par équipes sont aussitôt retombées dans l’oubli (à se demander si la ceinture WWE Cruserweight n’a pas connu un meilleur sort que cette longue agonie) et la TNA a déjà fait, autrefois, le coup d’un champion masculin pour la ceinture Knock Out. C’est dommage car Abyss avec la ceinture K.O. ça pèterait et ça permettrait de l’occuper un petit peu.

 

 

Jay Lethal pas rassuré à l'idée d'avoir

Abyss en tenue "Beautiful People".

 

 

La Nemesis de Paul Heyman invita ensuite les différents champions masculins (hors Hardy) à entrer sur le ring. C’est ainsi qu’un Jay lethal méfiant, suivit par les Motor City Machine Guns, puis par Doug Williams, rejoignirent la bande des joyeux lurons. Après leur avoir assuré qu’ils n’avaient rien à craindre, Ricou vanta leur talent et affirma que l’objectif était d’avoir un excellent show ce dimanche au-delà des rivalités. Vœu pieu s’il en est, mais qui fut quelque peu gâché lorsque Bischoff demanda à ce que tout le monde se serre la main. Il y eut ainsi un accrochage entre AJ Styles et Williams, aidé par les MCMG, qui mena à un brawl. Signalons que Jarrett, entouré par ses deux gardes du corps, et Rob Terry (nouveau membre de la stable rappelons-le) ne prirent pas part au combat.

 

 

Et puis quoi encore?!

 

 

Les protestations de Bischoff ne servirent à rien et il fallut l’arrivée de Rob Van Dam pour mettre les Immortals en fuite. Ce dernier avait alors surgit pour réclamer l’identité de son adversaire à Genesis.

Pour celles et ceux ayant raté un épisode, rappelons que RVD n’a toujours pas digéré la façon dont il a perdu la ceinture et surtout la trahison de son ex-pote Jeff. L’ex-ECDub réclama alors à maintes occasions un match pour le titre au champion. Ce dernier finit par accéder à sa demande mais à condition que Rob batte un adversaire choisit par ses soins à Genesis.

 

Ricounet ne révéla point l’identité de l’adversaire du porcelet (© Major Tom) et à la place lui annonça qu’il aurait un match ce soir contre un  autre adversaire mystère. Ce qui provoqua un sourire ironique de Van Dam qui souligna plus tard que le plan de Bischoff semblait fonctionner à merveilles. N’oublions pas qu’il a déjà dû affronter deux anciens partenaires d’EV2.0 (Tommy Jobber et Rhino).

 

 

Toi là avec ta ceinture toute moche.

You're next !

 

 

Mais avant que la réunion entre les Immortals et les champions ne parte en Del Rio, Easy E. eut le temps d’annoncer trois matchs afin de tester l’état de forme des différents possesseurs de ceintures (à l’exception d’Hardy, hein faut pas déconner non plus). Jay Lethal eut ainsi un combat contre Abyss, Doug Williams contre Rob Terry et les MCMG devaient affronter le Phenomenal One et Kazarian.

 

On peut ainsi remarquer que Bischoff a choisi des membres d’Immortals pour chaque combat. Histoire d’affaiblir l’adversaire bien entendu. Mais au-delà de ça il s’agit de belles affiches pour le show. Tout ceci aurait pu passer comme une lettre à la poste si on n’avait pas eut droit au challenge des Mutuelles du Mans Assurances.

 

 

Axl fermement retenu par Silvernight après que

le Panda ait laissé échapper un nom de marque.

 

 

Alors je n’ai absolument rien contre ce segment. Au contraire c’est toujours plaisant de voir Double J étirer les membres d’une personne du public. Surtout qu’il fait preuve d’un certain talent pour amener son défi. Cette façon qu’il a d’arriver comme un boxeur à le don de chauffer l’assistance. Il y a même un aspect comique au niveau de sa préparation mentale et physique où on le voit se faire motiver par ses gardes du corps et examiné par un médecin avant de faire quelques pas chassés. Ensuite il y a une vraie interaction avec la salle, les gens se donnent à fond et répondent bien au comportement heel du mec qui s’est vendu.

 

Mais le principal problème vient du fait que ce n’est pas un vrai match. Il n’y a aucun suspens. Puis ça sent un peu le réchauffé étant donné qu’Awesome Kong faisait plus ou moins la même chose dans le courant de l’année 2008. Le challenge était alors, pour tout membre féminin du public (mais en fait des catcheuses débutantes), de la battre afin de remporter la somme de 25 000$. Après avoir dessoudé quelques jeunes femmes (dont Serena Deeb) elle finit par être vaincue par Taylor Wilde (qui dût quand même s’y prendre à deux fois) qui récupéra le titre féminin par la même occasion en juin.

 

 

Sauf que là ça permet au public de travailler

ses étirements.

 

 

Donc bien que l’angle «un catcheur démolit un membre du public» soit distrayant ça sent tout de même le déjà-vu et c’est plus un acte de démolition qu’un vrai match de catch. Avoir ce segment juste après un long segment micro d’une bonne dizaine de minutes (même s’il y eut un brawl) n’est pas très malin car on doit attend ainsi près d’une demi-heure pour voir un vrai match.

 

Malgré tout on eut un final assez intéressant pour ce Double J Double M A Challenge avec l’irruption tant attendue de Kurt Angle. Pourquoi attendue? Tout simplement parcqu’on savait depuis un moment qu’il allait faire son retour pour s’en prendre à Jarrett, surtout depuis la publication de l’affiche de Genesis qui le met en valeur.

 

 

Séééécuritééée!

 

 

Angle déboula donc et apposa sa signature sur le contrat au grand dam de Jarrett. Angle répondrait ainsi au défit du mec qui a piqué sa femme à Genesis. Celui-ci eut beau arguer du fait qu’Angle avait annoncé sa retraite en cas de défaite à Bound for Glory mais le Gold Medalist le prit malignement à son propre piège.

 

En effet avant de commencer le challenge, Double J annonça au préalable deux changements pour son défi. Le premier obligeait tout prétendant à ne pas être plus grand que Jarrett. Ceci afin que ce dernier ne se fasse plus ridiculiser comme ce fut le cas la semaine précédente avec le petit-frère d’Amazing Red.

 

 

L'espace d'un instant, Jeff Jarrett fut pris d'un doute.

 

 

Le second mettait fin à la récompense pécuniaire du challenge en n'en faisant plus qu’une simple exhibition, ceci dans un souci de sécurité. C’est ce dernier point qu’Angle exploita en affirmant que son opposition à Genesis ne serait pas un vrai match de catch mais une exhibition. Il respecterait ainsi sa parole.

 

Mais le brave Jarrett n’en avait pas fini pour autant. Plus tard dans la soirée, Bischoff lui confia la tâche de s’occuper de RVD. Et pour être sûr de son coup Easy E. ajouta la stipulation «no DQ» afin que les âmes damnées de Jarrett, à savoir Gunner et Murphy, puissent placer un coup de pompe ou deux (© Coluche).

 

Ce match constitua le main-event du show. Un main event qui dura moins de dix minutes et qui vit les interventions successives de Jeff Hardy, Matt Morgan et M. Anderson. C’est d’ailleurs grâce à un Twist-of-Hate du champion sur RVD que l’autre Jeff remporta le combat. S’en suivit alors un beatdown d’Hardy sur l’homme aux deux pouces ce qui causa l’intervention de Morgan. L’énigme charismatique s’empara alors d’une chaise pour régler son compte à l’imprimante bleue mais ses noirs desseins furent stoppés par l’intervention du trou du c** qui lui arracha la chaise des mains. L’ex-Kennedy rendit ainsi la pareille à Morgan en lui évitant de subir un traumatisme crânien et un mois d’hôpital. Cependant Hardy esquiva le coup de chaise et c’est Matt qui le reçut dans le dos. Anderson ne sembla pas regretter son geste laissant planer le doute quand à sa cible réelle.

 

 

Plus jamais ça! Sinistre limace!

 

 

Anderson et Morgan avaient d’ailleurs eu une interview avec Mike Teenay afin de comprendre pourquoi Anderson tenait absolument à affronter l’homme qui s’était sacrifié pour le protéger. Rappelons que ce match est issu de la volonté de Bischoff, afin d’affaiblir les rivaux d’Hardy et d’éviter une éventuelle alliance. Or Morgan s’était élevé contre cette décision en affirmant qu’Anderson était gravement blessé, ce qui causa son exclusion de Fortune et des Immortals.

 

Le gars au T-shirt le plus classe au monde répliqua qu’il remerciait Morgan pour tout, mais qu’il n’allait pas le faire éternellement non plus. Et après tout ça fait partie du jeu de se blesser. Bon c’est un peu oublier que sa blessure est due à un botch d’ Hardy, mais on ne va pas non plus tirer froidement sur les ambulances à la sulfateuse. Puis aussi un détail qui a son importance, Anderson se voit dans l’obligation de catcher sous peine de renvoi. Du coup ça force un peu sa décision. Et enfin, rappelons que l’enjeu du match est un title-shot pour le WHC. Ce n’est pas rien. Même si la ceinture est moche ça reste prestigieux.

 

 

Ah, j'avais oublié ce détail.

 

 

D’ailleurs aura-t-on droit à un triple threat entre Hardy, RVD et le vainqueur du match Anderson-Morgan? La question est légitime car quel que soit son adversaire, RVD va certainement le vaincre. Or n’oublions pas que s’il gagne, Hardy lui doit un match de championnat.

 

Avant de passer au point suivant offrons-nous un petit interlude avec les Knock Out. A Genesis, Mickie James affrontera Madison Raynes pour le titre. En attendant, les deux gentes demoiselles s’opposèrent dans un match par équipes. Si la championne fit son entrée traditionnelle sur la moto de Tara ce n’est pas avec sa partenaire habituelle qu’elle alla combattre. En effet pendant qu’elle entra via le public, Sarita apparut sous le titantron et la rejoignit dans le ring.

 

 

Hé gringo!

On s'fume un pétard?

 

 

Il est plaisant de constater ainsi  la fréquence des apparitions de la championne de Lucha Libre. Le haut du tableau féminin s’en trouve  ainsi rafraichi étant donné qu’on sort des habituels confrontations entre les Beautiful et les People. Point noir cependant avec l’absence de Winter (f.k.a. Katie Lea) qui depuis qu’elle a récupéré les ceintures par équipes avec Angelina Love a disparu de la circulation. A croire que ces ceintures sont maudites car lorsque Velvet Sky fit son entrée pour rejoindre Mickie James elle n’était pas accompagné de sa copine. Mickie ne pu d’ailleurs prendre part au combat, Velvet se retrouvant isolée avant de subir le tombé par Sarita. La Hardeuse Country eût quand même le temps d’échanger quelques amabilités avec sa rivale, mais ce fut tout.

 

Il est intéressant de noter que la même semaine, à Raw comme à Impact!, les deux rivales pour le titre féminin ont eut un match par équipes et ne se sont guère croisées sur le ring. Enfin ne jouons point les mauvaises langues et espérons que le match entre James et Rayne soit bon (comme celui entre Melina et Natalya).

 

 

Dans tes rêves !

Pervers !

 

 

Passons ensuite rapidement sur la rivalité entre les ex-3D qui ne doit intéresser qu’eux. Bubba avait donné rendez-vous à son ex-compère sur le parking pour une explication en règle. Ce dernier accepta mais dû faire face aux membres de la sécurité qui le retinrent. Bubba en profita alors pour lui déposer gentiment un coup de pied sur le crâne.

 

Les deux cocos doivent se retrouver à Genesis ce qui permettra à tout le monde de faire une pause sandwich. Et en ce début d’année 2011 on est en droit de se demander si Bubba fera autant de turn qu’en 2010.

 

 

T'entend D-Von ?

T'es tellement has been que t'intéresses plus personne.

 

 

Cette petite mise au point faîte, passons au dernier point. Point qui chiffonne pas mal de fans de la TNA depuis l’arrivée d’Hogan et de ses boys. Je parle bien évidemment du traitement infligé aux deux grandes stars locales à savoir Samoa Joe et AJ Styles.

 

Si ce dernier ne s’en sortait pas trop mal avec un règne de TV Champion et l’adoubement de Ric Flair, il n’en va pas de même depuis la perte de son titre à Final Resolution. Le Phenomenal One entama depuis une losing streak ce qui causa à maintes reprises plusieurs reproches de la part de Bischoff.

 

Il va de soit qu’un catcheur qui perd tout ses matchs nuit au prestige des Immortals. Mais voir ainsi le premier TNA Grand Slam Champion rabroué par un mec qui causa la chute d’une compagnie entière met profondément mal à l’aise. D’autant que cette fois-ci Easy E. reprocha à Styles d’avoir perdu contre les Guns. Ce qui est sévère car il s’agit quand même de l’équipe championne du monde en titre, ce que souligna Styles.

 

 

Il est vraiment chou ce Alex Shelley.

Voyez comme il ramène Styles

vers le bureau de Bischoff.

 

 

Par ailleurs si l’ancien GM de Raw se montra très sévère avec lui, Flair resta beaucoup plus modéré. Il ne marqua pas vraiment son soutien mais sembla comprendre la situation de son protégé. Ira-t-on vers une dispute entre le Nature Boy et le suppôt du mal au sujet de l’Unique Phénomène? Le sort de Styles pourrait aisément servir de justification à un schisme entre les Immortals et Fortune. On parle quand même du symbole de Fortune, le catcheur le plus titré et le plus charismatique de la fédération.

 

Quand un clan se forme autour d’une ceinture il y a deux principales options pour le faire imploser. La perte de la ceinture en question ou l’exclusion d’un membre qui mènera alors une vraie vendetta contre le clan. La première parait un peu trop simpliste, quand à la seconde Morgan et Williams se sont déjà fait exclure et ne paraisse pas en mesure de mettre fin à l’entente Immortals-Fortune. Voila pourquoi une séparation causée par le traitement infligé au symbole de la fédération constituerait une raison valable pour mettre fin à l’alliance. On peut aisément imaginer un Styles énervé faisant part de sa frustration à Flair qui finit par s’en prendre à un Bischoff se montrant de plus en plus mégalomane et autoritaire.

 

Autoritaire et mégalo moi?

Bouhou méchant!

 

 

En tout cas cette volée de bois vert subie par le Nature Kid le rendit quelque peu énervé. Il passa alors sa rage sur Doug Williams une minute après que celui-ci ait débuté son match contre Rob Terry. Le détenteur de la ceinture TV remporta ainsi le match par DQ mais on pouvait légitimement rester sur notre faim tant l’opposition entre les deux anciens membres de la British Invasion paraissait prometteuse.

 

Autre DQ aussi avec l’affrontement entre Abyss et Lethal. Ce dernier eut le temps de placer quelques dropkick avant de se faire écraser la tête contre le coin du ring et de perdre connaissance. Le Monstre continua de le frapper ce qui entraîna sa disqualification. Pas rassasié pour autant, le Gros Nounours fit subir un beatdown à son adversaire jusqu’au moment où Kazarian entra sur le ring pour serrer la main de son adversaire de dimanche. Ce qu’il put faire grâce à l’aide d’Abyss qui releva et soutint l’ex Balck Machismo.

 

 

Oups!

Abyss did it again.

 

 

Certains trouvent que voir Kazarian feuder pour le titre X-Division représente un pas en arrière pour lui. Bien au contraire à mon avis, cela lui donne un peu de temps d’expositions. Rendez-vous compte, il a eu le droit à un segment micro cette fois-ci! C’est encourageant pour la suite de sa carrière. Puis la X-Division est tombé dans le coma depuis un certain temps déjà, voir Kazarian s’y intéresser ne peut être que bon signe.

 

Si AJ peut encore s’en tirer en étant élevé au statut de martyr, il n'en va pas de même pour Joe. Depuis qu’il s’est fait battre sur son propre terrain et avec sa propre prise de soumission par Jarrett, Samoa Joe erre en midcard traînant une certaine mélancolie. Le voici maintenant feudant avec un Pope qui se prend pour le Bon Samaritain. Depuis qu’il s’est fait enfermer dans un cercueil, le Pope n’a jamais été aussi pimpant. Clamant haut et fort son désir de venir en aide aux plus démunis, il haussa le ton lorsque Samoa Joe vint affirmer que plutôt que de soutenir les pauvres, Dinero traînait plutôt dans les boites de strip-tease.

 

 

Moi dans des bars à strip-tease?!

Même pas vrai. Je les fais venir chez moi!

 

 

Les deux comiques n’en sont pas venus aux mains, mais ça ne saurait tarder. On les avait déjà vu à l’œuvre ensemble sur un ring fin septembre lorsque Jarrett devait faire face à D'Angelo Dinero, Sting et Nash. Double J avait alors demandé l’aide du Samoan avant de le trahir à Bound For Glory. Une trahison que Joe ne pût malheureusement effacer.

 

Un Impact quelque peu décevant donc. De bonnes affiches mais pas de suivi derrière étant donné qu’à part le match entre les MCMG et Styles/Kazarian, voire le match des K.O., les autres ne furent que des blagues. Espérons que le PPV ne suive pas le même chemin.

 

 

Y m'énerve ce type avec ses insinuations.

 

 

Voila c’est tout pour moi. Je vous donne rendez-vous pour le début de la semaine prochaine avec la nalyse de Genesis (oui ça aussi je l’ai arraché à Showtime) ainsi qu’une belle petite vidéo résumant le tout.

D’ici là passez un bon week-end, stay safe et sortez couverts!

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut